Front National et Rhône-Alpes 21

Non seulement le Front National a les idées que l’on connait mais en plus nombre de ses élus régionaux en Rhône-Alpes se signalent réguliérement par un manque d’étude des questions régionales et des interventions qui prêteraient à sourire par leur outrance et/ou leur folklore si il ne s’agissait pas de l’avenir de notre région et de l’argent des contribuables ou si les propos tenus n’étaient pas, parfois, si glaçants.

On peut avoir un projet qui se veut différent de celui de la majorité de progrés mais ne pas étudier ses dossiers de façon aussi visible est un manque de respect pour ses électeurs.Les exemples sont nombreux et un nouvel exemple vient d’être donné par l’intervention ou plutot la lecture d’un texte faite par Monsieur Grangis, conseiller régional de ce parti qui a reussi à synthétiser les plus que discutables idées frontistes  et répondre en grande partie à côté de la question posée.

Depuis ce matin, la région débat sur l’adoption de "Rhône-Alpes 21" un dispositif de recensement, de mise en réseau et d’objectifs en matière de démocratie participative et de développement durable.Au lieu de parler du projet proprement dit, le FN a ainsi évoqué les flux migratoires en Rhône-Alpes, parlé des traditions régionales, évoqué l’euthanasie, Bruxelles, les privatisations…Tout ou presque le programme du FN a été évoqué sans toujours grand rapport avec le sujet ni forcément en rapport avec les actions ou les compétences de la région.

Certes, il a abordé la question des exploitants agricoles, fidéle en celà à un FN qui souhaite le maintien d’une agriculture sans régles environnementale mais c’était bien l’un des seuls points qui avait un vague rapport avec la question posée.J’ai préféré, question de gout, en matière de défense des traditions rurales la sympathique présentation  des chevaliers des tilleuls des Baronnies par Jean Besson…Ah oui et aussi je suis injuste, Monsieur Grangis a mis en doute la véracité du changement climatique,y voyant une manipulation , tout comme la démocratie participative…Bruno Gollnisch a quand même par la suite fait une intervention d’explication de vote tout de même plus cadrée…

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers