entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Liquidation totale

Grand n’importe quoi aujourd’hui sur la scène politique lyonnaise:

Une partie du MODEM, principalement des vieux de la vieille de l’UDF, les plus motivés à l’alliance et aux postes avec la droite,ceux qui ont pour l’instant l’investiture se sont alliés au rabais avec Perben (2 places pour des hommes à divers endroits, là où il reste un peu d’espace sur les listes Perben à savoir Geourjon dans le 8e, Augoyard en  5e place dans le 5e) et quelques places de femmes (Hurtrel dans le 7e…).Perben avait posé un ultimatum, du coup Georujon qui avait annulé son rendez-vous prévu cet aprés-midi avec Collomb sous un prétexte vaseux a été surpris en train de rentrer dans le siége de campagne de Perben…C’est plus de la politique, c’est de la comédie de boulevard!

Du coup la liste pourrait être privée de son sceau officiel par Bayrou qui pourrait le donner alors à Eric Lafond, qui a regroupé autour de lui les plus radicaux des indépendantistes de la ligne ni droite ni gauche.Une partie du canal officiel (Condemine notamment) a refusé les offres de s’allier à la droite et pourrait désormais, avec quelques autres dont Eric Desbos dans le 8e,travailler avec Gérard Collomb (oubliez pas le  "Dimanche en Campagne" demain!!!) dont on murmure aussi qu’il pourrait recevoir sous peu le soutien de l’ex-présidente de la région Rhone-Alpes, la trés respectée figure du MODEM lyonnais Anne-Marie Comparini…

Un peu dur à suivre? C’est pas fini puisque Michel Mercier vient de démissionner de son poste du MODEM lyonnais 24 heures aprés Geourjon…Un hasard?
Le vice s’appuyant au bras du crime selon la trés Napoléonienne expression? Ce serait faire peu d’honneur de Tayllerand et Fouché.Ou simple préparation à son poste de ministre?Un moyen de se replacer et changer d’étiquette pour repartir sous d’autres couleurs? C’est possible, d’autant que l’anecdotique Nouveau Centre lyonnais a volontairement été mis de côté pour l’instant…Gilles Vesco me confiait il y a quelques mois que Mercier souhaitait faire un dernier coup avant de claquer la porte de son parti, celui de péter toute liste autonome sérieuse.Je n’avais pas douté de la chose à l’époque et la prévision s’est accomplie.

Autre bordel, celui qui règne chez les millonistes.Erick Roux de Bezieux, adjoint au Maire du 6e ne se représente pas.Des projets professionnels,d’autres envies l’amènent à ne pas figurer, lui et d’autres,sur les listes de Perben.
Mais il y a aussi du rififi avec un Amaury Nardone qui ne fait plus l’unanimité chez lui, préférant visiblement promouvoir ses plus proches,au détriment du talent (on va encore croire que je dis du mal de Delacroix !), généralement les plus à droite de son camp, pour garder une forte influence personnelle au conseil municipal…

Bon je vais me détendre de tout ça ce soir au Frako Festival au Croiseur, lieu fort sympathique de Gerland.Le spectacle de 20h que je vais voir s’appelle Liquidation Totale.Un titre de saison.

13 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Laure C

    j’ai toujours voulu aller au croiseur, je vais voir si un truc dans la prog’ du Frako Festival me plait pour me donner l’occasion d’y aller.
    Pour le modem, ce parti est un bordel immonde d’arrivistes comme l’était l’udf.
    Bon et demain j’irais, si je me sens de faire un coup de Velov’, voir Gérard Collomb.A priori ça me dit bien…
    ps:vous avez été gentil avec Astérix dans votre avant-dernier billet, c’est une bouse!
    ps2:la droite des millonistes?ça doit être un truc violent, déjà que les millonistes en général c’est corsé…Ca doivent être de sacrés barges ce Nardone et ce Delacroix et les autres.
    Laure, Lyon 7e et fière de l’être (rue St-Lazare)

  2. Stéphane Sacquepée

    Pfffff au Modem on est habitué aux trahisons comme à marcher un peu seul et dans le désert ? vous avez vu Bayrou ? rire
    Plus sérieusement, Bayrou a demandé et obtenu (ce matin) la constitution d’une iste Modem autonome à Lyon. Alors ceux qui cherchent une place à gauche ou à droite …. devraient prendre leur carte du parti qu’ils rejoignent. A gauche celle du ps, je leur souhaite bien du plaisir dans les sections locales 😉 à droite le choix est plus vaste : nouveau centre ou ump.
    Alors, Lyon est une chance et le Modem sera présent au premier tours de cette élection. Avec des gens pas connu, ouep la politique ne devrait pas être qu’une nuée de people.. cela nous fera du bien, d’autant que nous on est pas sectaire, on accueillera les sociaux démocrates de bonne volonté. Et il y en a beaucoup.
    Rendez vous dans les urnes, 10% ne m’apparait pas irréalisable avec un peu d’audace.. toujours de l’audance, on est au Modem lol
    @ Bientôt Romain

  3. Hum, le MoDem n’est pas un parti d’arriviste. C’est un parti qui CONTIENT quelques arrivistes qui ont aidé la situation à pourrir de la sorte, et jouent aujourd’hui les hommes providentiels.
    D’ailleurs A ma connaissance, quand on est un arriviste, on s’inscrit préférentiellement dans des gros partis, là où on a toujours une chance de survie, un électorat et des places à gagner… genre UMP ou PS… pas dans un parti moribond depuis l’entr’deux tours -avant même sa naissance…- auquel on continue de prêter un potentiel électoral sans commune mesure avec la réalité. Quoi qu’il en soit, si j’y suis, c’est par idéalisme. Parce que je ne suis pas naïf au point de croire que j’y trouverai la moindre soupe, que je ne cherche pas d’ailleurs.
    L’arriviste qui n’a d’ailleurs jamais brigué quoi que ce soit vous salue, chère Laure.
    Brice, Lyon 9e et fier de l’être (rue du Mont d’Or)

  4. romain blachier

    Brice, bravo pour ton idéalisme.Par contre la venue d’arriviste est plus fréquente dans les petits partis car il est facile d’y avoir des responsabilités et d’y faire son trou.
    Stéphane, ce genre de biudle (une liste dans un sens, des militants éparpillés dans tous les autres…) ça me fait penser à une vieille chanson de l’UNEF sur la LCR où l’on se moquait gentiment de nos camarades troskards et qui s’applique visiblement au MODEM local: »a deux c’est une tendance, à trois c’est la scission ».

  5. Henri

    Personnelement je trouve un peu triste que des idéalistes aillent dans des partis comme le MODEM. Car je suis persuadé que si on a besoin d’idéalistes en politiques c’est bien dans les partis qui ont des élus à qui il faut parfois rappeler pourquoi ils se sont engagé. Dans ces petit parti du centre les idéalistes se font souvent avoir par ceux qui pense que pour être au pouvoir ce n’est pas la force (le nombre de voie) mais la capaciter à arbitrer qui est la clef. Cette vision des choses n’est pas fausse (cf le nombre de places que négocie les radicaux par exemple, mais elle décrédibilise la politique. Souvent les idéalistes la discrédites dans ces petit partis à cause de querelles bysanthines passionantes pour ceux qui les animent mais rasoirs pour tout les autres.

  6. Brice,Si tu penses que les arrivistes sont les militants, nouveaux et anciens, qui prennent le risque de porter une telle campagne conforme aux voeux de Bayrou, c’est à n’y plus rien comprendre.
    Ce qui me trouble, c’est que malgré la trahison avérée de certains (ex-)modem comme Geourjon ou Augoyard, certains continuent de feindre qu’ils ont été victime d’un « pourrissement de la situation ». No comment. Sans doute le même genre que ceux qui disent qu’Elvis n’est pas mort.
    @Romain : ça ne t’embête pas de voir des gens qui ont critiqué le PS et Collomb venir squatter des places ? Je considère que c’est du détournement de voix… Mais bon, il paraît que « c’est ça, la politique ».

  7. romain blachier

    QUe Gilles Vesco, qui est un ami et qui a mené le projet du velov et été un vicep-président loyal de collomb ou qu’un type bien comme Desbos soit avec nous?Mais c’est avec plaisir que nous les acceuillons avec leurs amis.Et c’est avec plaisir que nous avons enregistré le soutien d’Azouz Begag tout à l’heure.Moi qui suit de centre-gauche,je suis content que ces centristes travaillent avec nous.

  8. Luc > Des militants ? C’est étrange, on ne doit pas faire allusion aux mêmes. Moi les militants, je les croise lors de tractage, lorsqu’il s’agit de faire le sale boulot. Lorsqu’il s’agit de faire son possible pour parvenir à monter des listes. A vous lire, freiner des quatre fers dans les dites actions, n’est pas un encouragement au pourissement de la situation ? Je m’en étonne encore.
    Quoi qu’il en soit, non, je ne feins pas. J’observe, constate avec dépit. Celà fait trois mois que je vois chez les votres une succession d’opérations de victimisation on ne peut plus primaire. Trois mois de campagne de désinformation voir de calomnies (je pense à un certain blogueur de mes amis, dont certains ont osé prétendre qu’il était raciste). Trois mois où mon adresse mail est innondé de mails de Lafond dénonçant l’outrage fait à sa vertu. Et après il paraitrait que je feins… Après il paraitrait que je suis de la trempe de ceux qui croient Elvis encore vivant. Mieux ! Il paraitrait que je suis favorable à une alliance avec la droite -je vous renvoie à certaines réponses de votre collègue Stephane Sacquepée.
    Et pourtant ! Et pourtant je n’ai pas renvoyé ma carte. Pourtant je vais malgré tout aller aux réunions visant à voire que faire de la situation. Pourtant, malgré l’aversion que m’évoque Lafond, qui se plait à jouer l’Homme Providentiel (avec les majuscules), je ne me replie pas en espérant un crash violent aux prochaines élections qui puisse détruire sa carrière politique. Et pourtant,
    Ma position, je l’ai déjà exprimé, clairement, proprement. Je n’y reviendrait pas -mais comme je le disais, je suis ouvert à toute amorce de discussion par mail…
    Quoi qu’il en soit, je vous saurais par ailleurs gré de rester correct envers une personne qui s’en est pris plein la figure -même si elle n’avait pas les épaules adaptées- de votre part depuis trois mois, et envers quelqu’un qui a plus donné que vous n’en donnerez jamais, je le crains… Gardez votre « (-ex) », je vous en prie. Voire même gardez votre MoDem qui, je commence à le craindre, n’est pas le mien… Non, vraiment, il me semble que nous ne voyons pas les mêmes traitres…

  9. stéphane Sacquepée

    Rassemblement des modems, des vrais, pas des faux culs qui vont à la soupe se réchauffer le popotin.
    22% pour Bayrou qui nous soutient c’est pourtant clair.
    Du coup Perben et Collomb ont l’air bien bête avec leur soutients qui ne représentent qu’eux même.
    Lyon est une chance Romain. D’un coté 10 individus qui vont cherchez plaplaces et de l’autre tous les adhérents et les électeus. Et oui … et Oui !!

  10. Stephane, pour reprendre une citation triviale d’un certain film, vous « commencez à me les briser menues », d’autant plus qu’alors que vous me reprochez une prétendue agressivité, vous vous permettez une vulgarité et des décoches d’offenses qui ont le don de me sidérer. Parce qu’en soit, le pire terme que j’ai pu employer (et dans un moment de colère) n’arrive pas à la cheville des immondices que vous vous permettez d’utiliser…
    J’aimerai que vous m’expliquiez ce que c’est « un modem, un vrai ». Un individu que l’on n’a jamais vu à un tractage ? Un individu convaincu d’avoir la science politique infuse ? Parce qu’auquel cas, il est certain que vous êtes authentique. Vous mériteriez même un label rouge du « militant qui ne se mouille pas ».
    Mais, puisque vous ne possédez selon toute évidence qu’un sens commun limité, je vais vous rappeller quelques petites choses :
    – le soutien de Bayrou, homme baudruche notoire (parce qu’être idéaliste ne signifie pas être un crétin naïf sans esprit critique vis à vis de son « leader ») n’a véritablement aucune valeur. Surtout lorsqu’on constate qu’il a promu les arrangements locaux dans nombre de villes.
    – le score des présidentielles n’a non plus aucune valeur. Ni même ceux des législatives, déjà notoirement plus bas. Et oui.
    En fin de compte, j’oserve que vos argumentaires s’appuient essentiellement sur l’identité du Bayrou-Sauveur. Ce qui me fait doucement ricaner, quand dans le même temps, vous prétendez que la politique n’est pas une affaire de personnes…
    … et oui… et OUI !
    Soit dit en passant, si vous avez un esprit aussi pur que vous le prétendez, je suis ouvert à la discussion par mail, si vous daignez l’amorcer… Mon adresse ne doit pas être très difficile à trouver, vu que je reçois tous les panphlets de Lafond depuis plusieurs mois…
    … et oui… et OUI !
    Ps : Je suis navré, Romain, de polluer de la sorte ton Blog… et pourtant je ne peux promettre que je ne le ferais plus, tant certains propos ont le don de me lancer…

  11. Brice, j’avais fourni mon adresse, et je n’ai pas eu de nouvelles de ta part. Je te réitère cette proposition, car je n’ai pas trouvé la tienne.
    D’autre part, ne mets pas tout le monde dans le même sac, nous restons des individus, et, pour ma part, je ne vois pas tout en noir et blanc.
    (Et merci Romain !)

  12. Luc > Evidemment, mais n’étant guère doué pour la conversation -après tout, aux dires de certains, il semblerait que je ne sois qu’un porte-flingue- j’attend l’amorce de conversation de l’extérieur… que je n’avais pas eu -il m’avait pourtant semblé avoir laissé mon adresse qui est : Brice.Rosier(at)laposte.net ou Bricerosierlaperrousaz(at)gmail.com
    Le « vous » que j’emploie est, même s’il est vrai que celà n’est peut-être pas très aisément perceptible, totalement abstrait. Il désigne l’entité assez nébuleuse composée des personnes répondant aux critères suscités, et que je sais plus nombreuses que ce même vous veut bien l’admettre (là, je suis incompréhensible, j’en ai conscience !).
    Quoi qu’il en soit, bien qu’étant Mazdiste, je vois le monde en demi-teintes également. Simplement, voire que l’on traine des personnes comme Marc Augoyard (qui est et restera un ami) pareillement dans la boue ne me donne guère envie d’être indulgent…

  13. Oui, un vent de liquidation totale… mais ce qui est en général sympa, c’est qu’après, ne restent que les vrais fidèles — parfois un peu intransigeants, mais c’est parfois nécessaire en ces temps de « sauve qui peut ! » (sa place ou son maroquin). Michel Mercier est bien décevant — s’il a dit ce qu’il est censé avoir dit. Merci de l’info (et de la qualité du blog).

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers