Mon billet à chaud sur l’intervention de François Hollande

hollandeIl est de coutume pour le blogueur politique actif de faire des billets après les discours de Président de la République, qu’on le soutienne ou qu’on le haïsse.

Une forme un peu fouillis

J’ai trouvé l’interview, sur la forme, un peu fouillis. La forme à un Pujadas qui après avoir été quelque peu obséquieux sous Sarkozy est devenu confus sous Hollande. Le Président s’est aussi laissé aller sur des longueurs et semblait parfois avoir des soucis gastriques. Voilà sur la forme. Qui s’est améliorée après le premier quart d’heure.

Des contenus de fond: ce qui m’a interrogé

Sur le fond, il y a eu des vrais contenus et des pistes. Par exemple sur les allocations familiales, qui ne seront pas fiscalisées. Mais qui subiront un plafond pour les plus aisés. Quel plafond ? Si il est trop bas il risque de tomber à plein sur les classes moyennes et les jeunes salariés, déjà fortement touchés par les dégradations de sécurité de l’emploi et de revenus. Trop haut il rapporterait peu. Alors? Sans compter qu’il est difficile d’une part de se féliciter de la natalité, d’autre part d’exclure toute hausse d’impôt tout en plafonnant par trop les allocations. Cela revient à favoriser les foyers aisés sans enfants au détriment des autres

Autre sujet,l’abandon un peu sec de la GPA et l’enterrement de la PMA. Mouais. Il y avait vrai risque de division. Y compris à gauche.Mais bon.

Des contenus de fond: ce qui m’a plu

Sur le plan économique, les signaux furent excellents, de même sur le social.A juste titre le Président se réappropria ses engagements et rappela qu’une inversion de courbe de chômage en fin d’année, cela ne vaut pas dire l’avoir promis dans les 3 premiers mois. Est réaffirmée aussi, via les entreprises, la contribution exceptionnelle des plus hauts revenus prévue dans le programme.

Excellent aussi cette volonté de réorienter les investissements publics sur les secteurs à risque, bonnes ces pistes sur la nécessaire simplification administrative pour les entreprises, les administrations, intéressante poire pour la soif de consommation ce déblocage de la participation pour 4 à 5 millions de français. Des pistes intéressantes d’économies sur les commandes groupées, mesures de bon sens qu’il aurait fallu effectuer bien plus tôt dans l’histoire de la République.

J’ai senti ce soir une volonté d’user des outils dont parlait François Hollande. Y compris sur des choses qui étaient des dogmes jusqu’à il y a peu comme les cotisations retraites et y compris par une méthode intéressante: celle du dialogue entre patronats et syndicats.

Et puis une vraie dignité, saluée y compris par Alain Juppé, sur le Mali et la Syrie. Un recadrage des ministres qui feraient des gaffes. Et la laïcité, enfin traitée comme une valeur et non quelque chose de stigmatisant.

Bref, des pistes intéressantes ce soir dans une intervention présidentielle (résumé complet de l’intervention de François Hollande ici).

16 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. noumaios

    Le plafonnement des allocs est une vraie question: jusqu’à quel niveau ?

  2. Jean-Luc

    Bonjour, arrivé sur ce blog depuis un retweet improbable.
    Et assez impressionné par la complaisance votre analyse.
    Comment croire que les annonces cosmétiques sur les allocs, la « réorientation » des investissements, les commandes groupées, le déblocage des participations, change quoi que ce soit à la situation? Avez-vous déjà bénéficié de fonds d’intéressement ou de participation? C’est de l’épargne indolore, généralement abondée par les entreprises en fonction de la durée de blocage des fonds. Pourquoi la débloquer alors que pour n’importe quel achat de bien de consommation on vous « donne » du crédit à 0%? Et en plus perdre l’abondement de l’entreprise…
    Quant à faire payer aux entreprises la taxe des 75%…sans commentaires. Combien d’entre elles allouent des salaires de plus de 1 million d’euros par an ? Simple: les plus grandes, celles qui peuvent facilement trouver le dirigeant dans la filiale d’un autre pays moins gourmand en taxes.
    Combien de sportifs, artistes ou professions libérales sont concernés par cette taxe? Qui va payer pour eux?
    Rien de nouveau pour ce gouvernement: méconnaissance quasi-totale de la réalité des entreprises et des gens qui y travaillent, prise de décision basée sur des principes obsolètes (on ne refait pas l’ENA) et blocage psychologique sur le menu des promesses de l’année dernière.
    La route vers la catastrophe s’élargit et le gouvernement accélère.

    • Romain Blachier

      Vous en connaissez beaucoup vous des artisans et commerçants qui gagnent un, dix, vingt millions par mois? Pas moi.

      • Jean-Luc

        Je vous rappelle que le seuil fixé par le Président, c’est un million par an, pas vingt millions par mois. Parmi les 2000 et quelques contribuables qui émargent à ce niveau, il y certainement plus d’avocats que de poissonniers, je vous l’accorde. Mais ceux-là, pas plus que les Noah ou Depardieu n’ont à s’inquiéter: seuls les salariés sont concernés. Tant mieux pour les saltimbanques, ils reviendront chanter lors de la prochaine campagne. Restent les dirigeants du CAC40, pour lesquels la boîte paiera (sous forme d’augmentation des charges patronales d’après les premières descriptions de la mesure). Donc, indolore pour le salarié en question, et le budget nécessaire sera compensé par quelques réductions de coûts (vous avez dit licenciements?). Pas sûr que çà incite De Margerie à réouvrir des raffineries.

        • D’abord la taxe touchera aussi les gens gagnant 20 000 000 euros par an.

          Ensuite revenons sur terre: Il ne doit même pas y avoir un poissonnier au seuil fixé….après si vous préférez faire porter les efforts sur les smicards sans toucher à ceux qui peuvent faire un effort (une boite qui peut payer ou un indépendant qui peut se payer entre 1 et 20 millions d’euros peut payer la taxe)…faire croire que dans ces 2000 personnes sur 60 000 000 millions on trouve des gens modestes, c’est une blague sans nom. D’ailleurs 99,9% de ceux qui créent des emplois sont loin de cela.

          • Jean-Luc

            Laissons les poissonniers à leur étal. Je n’ai pas plus que vous de sentiment particulier pour ceux qui touchent plus d’un million par an, et je ne fais pas partie de ce club. J’attends cependant que le modèle affiché par nos dirigeants politiques évolue un peu, au-delà de l’affrontement entre « smicards » et « PDG-voyous-du-CAC40 ». Nous perdons une partie de nos emplois parce que l’économie est au ralenti, ET parce que l’autre partie est recréée ailleurs. Le nouveau modèle d’application de cette taxe est une augmentation de l’impôt sur les sociétés qui est en France l’un des plus élevés d’Europe. L’acharnement présidentiel sur cette mesure, qui démarra sous forme de manoeuvre tactique lors de la campagne, est aujourd’hui dépourvu de sens alors que tant d’énergie est nécessaire ailleurs.

  3. Claude Jeandel

    Romain bonjour

    Sur la forme,il y a beaucoup à dire.Pour moi un Président de la République doit s’adresser au peuple de l’Elyséé car c’est au lieu de la centralite du pouvoir ,attribut de la puissance de la puissance de l’Etat; donc de sa « violence légitime » selon Max Weber. De ce fait,cela donne à la fonction le prestige et sa v&ritable autorit&.Il est le Chef de l’Etat,d’abord, pas un simple homme politique.
    Sur le fond, pas grand chose à dire.Il n’est pas Charles De Gaulle qui;lui avait une vision pour la France.
    L’élément positif de ses propos,ON TOUCHE PAS AU BUDGET DE LA DEFENSE.
    De toute façon, un bilan, c’est à la fin que l’on jugera.
    Gaullistement Claude JEANDEL

    • Si je vous comprend, tous les présidents avant Hollande avaient « une vision de la France », est-ce suffisant lorsque que l’on constate l’état de la France il y a un an ?

  4. Romain Blachier

    Jean-Luc c’est vous qui avez sorti les poissonnier, il faut assumer 🙂
    . Pour le récréé ailleurs ce n’est pas si simple: notre pays, destination de nombreux investissements étrangers,est aussi créateur d’emplois venus d’ailleurs.

  5. euhhhh… on peut sourire, là ? Tu fais partie de la minorité de français qui a apprécié… Car de signal d’espoir je n’en vois guère pour qui, aujourd’hui, souffre… Tu es loin, romain, bien loin….

  6. OnLacheRienNiPersonne

    « Si nous ne sommes pas tournés vers les Français, ils se détourneront de nous » Discours de F. Hollande devant l’Assemblée Générale des Parlementaires – 23 juin 2008
    Voilà c’est fait…..
    Il vous suffira de redescendre sur terre, vous balader dans certains quartiers de Lyon, parler avec les gens , comme je le fais depuis le 11 février, date à laquelle je suis devenue chercheuse à Pôle Emploi à 59 ans, et vous comprendrez que votre microcosme d’auto satisfaits est en train de faire entrer en désespérance un nombre croissant de citoyens.
    J’ai prêté ma voix à François Hollande au deuxième tour des présidentielles pour faire barrage à Sarkozy.
    Si cela devait se produire aujourd’hui, je ne le ferai pas: je préfère, finalement entendre arriver le bruit des bottes, ennemi clairement identifié contre lequel je peux me battre, que de me laisser endormir par le silence des pantoufles …
    Méfiez-vous, 4 ans, ça passe vite….

    • Romain Blachier

      Que vous soyez en désaccord avec moi et que vous préfériez le bruit des bottes des milices c’est votre droit par contre me faire un procés d’intention en coupé de la vie reelle au motif qu’il faudrait que je sois OBLIGATOIREMENT d’accord avec vous c’est un peu gonflé.

      J’ai beaucoup de défauts mais je pense que infiniment plus que la moyenne les jours je suis dans les quartiers de Lyon en particulier dans le mien dans mes diverses activité.
      Et tous les jours je croise des gens differents,de tous bords,tous milieux,toutes origines. Ils sont d’opinions diverses sur tous les sujets.Normal. Essayez donc voir.

      Cela ne m’empêche pas d’avoir les opinions exposées ici. Opinions sur lesquelles je veux bien débattre si on m’oppose des arguments de fond.

      Bonne nuit à vous.

      • zakhartchouk

        je tombe sur les commentaires par hasard. C’est incroyable que des gens osent affirmer qu’ils préfèrent le bruit des bottes à la mollesse. ça me rappelle ce passage de la pièce « Méphisto » joué par le théâtre du Soleil et qui évoque la montée du nazisme en allemagne. Le lendemain d’élections qui voit une progression forte du parti nazi, un communiste arrive triomphant dans son entourage en clamant en substance: super, les sociaux-démocrates reculent, l’heure de la confrontation avec les nazis approche. On sait ce qui est advenu. La politique du pire est tragiquement dérisoire. Et, partageant en gros l’analyse de Romain Blachier, on ne peut que s’agacer de voir des gens la contester au nom de « vous êtes coupé du terrain ». Prof en ZEP, avec des élèves en grande difficulté, etc. je suis sur le terrain tous les jours. et je pense que la politique actuelle, insuffisante, pas bien expliquée, pas mal défaillante et tout ce qu’on voudra est infiniment mieux que ce qu’on aurait eu avec Sarkozy. Libre à une certaine extrême-gauche de croire que avec Sarkozy , leur « cause » aura avancé davantage. Et qu’elle s’interroge sur les scores dérisoires du front de gauche, par exemple récemment dans l’Oise, bien pire que le ps quand même! la défaite de la social-démocratie serait de toutes façons une défaite pour toute la gauche…

  7. Rétrolien: François Hollande et le temps de l'action politique | Le Blog de Gabale

  8. Orset

    Le retour a la confiance, le courage, le désir d entreprendre etc etc. Voilà ce qui manque a ce Président trop « banal » trop technocrate!!nous avons tous besoin de mesures chocs pas d écran de fumée formater sur les bans de l ena
    Ns sommes en pannes !!
    Bon courage dans ton obstination a ne pas voir le manque de talents de cette équipes
    Bien à toi Romain

    • Romain Blachier

      Merci mon ami.Tu oublies juste de préciser que tu es à l’ump 😉

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers