Algorithme Facebook: la fin des mondains, le retour des idées et des blogs?

facebookAu niveau politique, le nouvel algorithme Facebook, annoncé au début de ce mois, est une opportunité formidable de faire venir sur le devant de la scène,  les propositions et le débat plutôt que l’apparence et les mondanités.

Changement survenu au début du mois dans l’algorithme d’affichage du fil de nouvelles sur Facebook.  Certains depuis la date de l’annonce, le 5 décembre,  lient le phénomène à la chute du reach naturel  (le nombre de personnes touchées par une publication non sponsorisée) dans leurs articles.

Mais la firme de Zuckerberg dément que cette chute et ce changement d’algo soient liés. J’ai pour ma part un doute. Par ailleurs ces évolutions, se font, j’en suis bien d’accord, au détriment des marques. Mais ce n’est pas le sujet du présent billet.

Le sujet de ce billet porte sur les changements survenus sur Facebook et ses conséquences sur la présence des élus et militants politiques

Le nouvel algorithme est censé ‘privilégier les contenus de haute qualité, au détriment des photos et des memes’. En gros, si vous voulez que vos publications soient visibles, vous êtes incités à échanger plus de liens vers des  vers des articles de médias ou de blogs et à porter moins d’images, qui seront moins mises en valeur sur le fil d’actualité de vos contacts.

A noter jusqu’à présent que les publications illustrées amenaient pourtant bien plus de j’aime  et donc plus de visibilité de la publication.

Ce qui m’a amusé ces derniers jours, c’était de voir certaines réactions d’assistants d’élus politiques  importants en charge des pages de leurs employeurs se navrer de la moindre importance des photos sur leurs pages, eux qui avaient l’habitude d’en faire le principal des contenus publiés. Des images (je pratique parfois, même si à mon super modeste niveau je gère ma présence tout seul on s’en doute) dans lesquelles leur patron est en photo par exemple à un événement.

Et de voir donc de la part de certains de ces assistants des cris et des lamentations devant le changement.

La promotion des contenus de qualité: une chance pour le débat politique en ligne

Je vois au contraire la modification d’algorithme comme une opportunité formidable: celui de réhabiliter le fond politique et les propositions sur la forme.

En favorisant les liens vers les contenus élaborés, Facebook, si il cherche aussi à améliorer sa performance pour qui sait, à terme aller davantage vers un moteur de recherche en progressant encore dans l’indexation de pertinence, amène à privilégier la proposition par rapport aux notabilités. En effet une tribune sur une proposition comme la création d’un conseil métropolitain du numérique ou un label made in Lyon sera plus valorisée qu’une cérémonie au conseil général de Haute-Savoie.Et, ce n’est pas non plus à négliger, c’est aussi un plus pour ceux qui tiennent un blog  qu’ils alimentant régulièrement.

Au lieu de seulement se faire prendre en photo en train de poser le verre à la main ( pas grave à condition de ne pas en abuser), le politique  est alors incité à faire aussi autre chose, à prendre la parole, à proposer, à débattre plus qu’à se montrer. C’est le retour de la politique dans ce qu’elle a de plus noble et la baisse de la mondanité. Tant mieux.

7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. fred

    Le souci dans ce changement c’est le côté « serpent qui se mord la queue »: moins tu interagis avec quelqu’un moins tu as d’infos sur ses actualités. Du coup tu risques d’échanger toujours avec les mêmes personnes. Dommage.

  2. Bon billet. Mais j’ai peur que Facebook soit noyé dans des textes sans intérêt.

  3. Florent

    Ouais ouais ouais, attention aux nombreuses conclusions hâtives, et aux confusions entre les éléments algorithmiques et les éléments de com pure, notamment dans les sources que tu utilise pour ton billet, et qui mêlent les deux – notamment sur les photos qui ne seront PAS moins visibles avec le nouvel algo – et dont la visibilité actuelle est liée à leur attractivité et non a un biais algorithmique.

    Par ailleurs l’évo de l’algorithme semble centree principalement sur l’app pour les mobiles, ou l’algo naturel est une plaie …

    Bref, comme a chaque valse chez google ou facebook, beaucoup de bruit pour pas grand-chose, et de fantasmes propagés par des interprétations ou traductions incorrectes

    • Romain Blachier

      C’est ce que je dis: la baisse de reach et le nouvel algo ne sont pas forcément la même chose. Mais il semble tout de même y avoir interaction au vu des premiers tests, même si je pense aussi que beaucoup de CM ne se rendent pas compte que le nombre de messages en multiplication globale fait baisser la portée des leurs. Quand à la question sur les photos, ce n’est pas un problème de traduction:

      Our surveys show that on average people prefer links to high quality articles about current events, their favorite sports team or shared interests, to the latest meme. Starting soon, we’ll be doing a better job of distinguishing between a high quality article on a website versus a meme photo hosted somewhere other than Facebook when people click on those stories on mobile. This means that high quality articles you or others read may show up a bit more prominently in your News Feed, and meme photos may show up a bit less prominently.

      Les memes (qui ne sont pas l’ensemble des photos) seront pénalisés et les contenus de type liens privilégiés sur les photos.

  4. Florent

    Pile-poil, romain :

    L’évolution de l’algo concerne les liens externes uniquement, l’algo évolue dans son évaluation de la qualité de ces liens externes, pas dans le distingo photo/article – en tout cas ce n’est pas ce que spécifie facebook dans ton extrait : il oppose « high quality » et « meme photos » (dont le poids dans la culture des utilisateurs français et adultes est négligeable comparé à ce qu’il peut être pour un ado US », mais ne donne aucune information sur la nature de l’élément discriminant ; en particulier, il ne dit PAS « vous verrez moins de photos », donc pas de panique à avoir !

    (enfin, si, car ça va forcément impacter notablement les newsfeed, mais pour le moment on est dans la conjecture)

  5. Florent

    (ceci tout en kiffant le fond de ton analyse, et en partageant ton optimisme final, mais j’avoue avoir lu, notamment via les liens que tu proposais, des choses qui irritent mon petit coeur de geek)

    • Romain Blachier

      Attention tu l’as compris je ne partage pas forcément toute l’analyse des liens par exemple je pense que le reach n’a pas baissé à cause uniquement du dernier changement d’algorithme comme l’idée s’ancre et comme Facebook a été obligé de le démentir.

      Mais si je te suis sur les mêmes (qui seront pénalisés) je ne dis pas que toutes les photos le seront. Juste que Facebook s’oriente davantage vers la valorisation des links (ce qui amène mécaniquement à un moins de visibilité pour le reste).Et que c’est une opportunité (on verra) peut être pour du contenu qualitatif avec de la chance. Ou la langue de bois sur blog au pire.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers