C’est pas les bonnes paroles qui font cuire la soupe !

Les listes aux élections européennes, qui seront soumises au vote des adhérents  le 12 mars prochain, sont tombées . Celle du sud-est comporte dans les premières places deux rhodaniennes, l'élue lyonnaise Sylvie Guillaume et la décinoise Farida Boudaoud, dont la 4e position est une demi-surprise, les observateurs la donnant généralement deux ou quatre positions plus bas. C'est une reconnaissance qui me fait plaisir pour elle, et pour Sylvie….Jusque-là tout va bien…Sauf que, et les divers supports de presse s'en sont fait écho longuement (et dont certains m'ont fait le plaisir de me questionner) au cours du week-end, il manque surtout un autre lyonnais de taille, le Maire du 3e arrondissement, Thierry Philip, soutenu par le Maire de Lyon. En fait, aucun des proches de Gérard Collomb pendant le congrès de Reims ne se trouve sur la liste européenne dans une zone qui comprend pourtant notre ville!

La tête de liste sera Vincent Peillon, parachuté là contre son propre gré et contre l'avis du Maire de Lyon. Le député européen Celui-ci a du coup poussé un coup de gueule et voté contre la liste proposée en bureau national, à l'inverse des autres représentants de sa motion. Il y a en effet de quoi se sentir énervé: Ni le courant duquel il est l'un des principaux animateurs,ni Martine Aubry, dont il a pourtant plaidé pour le rapprochement entre elle et les amis de Royal ne l'ont écouté. Depuis pourtant des mois, les proches de l'ex-candidate au présidentielles et ceux de la Maire de Lille ne tarissent pas d'éloge sur le Sénateur-Maire de notre ville. En bon lyonnais celui-ci a pu hélas vérifier ce dicton populaire de chez nous "c'est pas les bonnes paroles qui font cuire la soupe".On peut mesurer, constater hélas une nouvelle fois que ce ne sont pas toujours ceux qui sont les plus sur le terrain qui sont toujours les plus écoutés dans notre France politique centralisée.

Certes, c'est sur un programme unique de Galway à Athènes en passant par Bratislava que seront élus les députés socialistes européens. Mais c'est sur le suffrage d'électeurs des divers territoires de la République que sont désignés par le peuple les élus du quota de France, suite à la réforme entreprise sous Jacques Chirac. En attendant la solution idéale, qui serait pour moi des listes au niveau européen, il serait bon que Paris ne décide pas seul des candidats qui se présenteront aux différents endroits de l'hexagone.

C'est donc pour celà que Gérard Collomb veut reprendre son indépendance, comme il l'a affirmé dans le JDD. Il n'est pas à douter d'ailleurs que nombreux seront les militants lyonnais à le suivre dans sa démarche. Ira-til jusqu'à faire voter contre les listes aux européennes le 12 mars ? La chose n'est pas exclue.

14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. AMR

    La question est de savoir ce que veut dire cette phrase : « reprendre son indépendance ». Est-ce créer sa propre liste et la présenter aux militants le 12 mars ? Quid de ses soutiens qui sont sur la liste dirigée par Vincent Peillon ?

  2. Florent

    Bof, bof, bof ; dans c’t’affaire gégé a fait un choix pour le moins étrange en poussant Thierry Philip, et la ficelle est un peu grosse pour tenter de faire porter l’échec de cette ambition sur « les autres ».
    Avec toute l’estime que j’ai pour Thierry Philip, les raisons pour lesquelles il souhaitait être candidat, telles qu’il les avait donné lui-même sur son blog (http://www.thierryphilip.fr/?p=298) n’étaient sans doute pas les plus pertinentes qui soient..

  3. Florent

    Par ailleurs, sur trois, peut-être quatre éligibles dans le grand Sud-Est, deux sont rhodaniennes, et deux issus de la motion de Gérard Collomb – il me semble que la représentation et de sa sensibilité et de la région lyonnaise sont plus qu’assurés.

  4. Jeannot

    Pourquoi GC voulait-il absolument que T. Philip, déja VP de la Région, Maire du 3° arrdt et VP du Grand Lyon devienne Député Européen ? L’homme a certes du charisme, mais on nous explique aussi que le cumul de mandat c’est pas bien et que courir après tous les mandats c’est encore moins bien => ou est la cohérence ? A moins que GC veuille placer quelqu’un en remplacement de TP dans ses différents mandats …
    Par ailleurs, si Vincent Peillon trouve absolument insupportable d’être candidat dans le Sud-Est, il n’est pas obligé d’être candidat du tout ! Un mandat politique, c’est pas une punition, ni une récompense pour bons et loyaux services (pour qui au fait ?) Il peut aussi continuer à s’implanter dans la somme, se présenter aux cantonales ou aux régionales en 2010 avant les legislatives de 2012 … à moins que ce ne soit un problème alimentaire ?

  5. Hector

    Le seul député européen rhonalpin sortant B. Soulage, certes en place depuis seulement 1 moins, mais également 1° Vice-Président de la région, se retrouve en 9° position, j’ai du mal à comprendre la logique politique

  6. Romain,
    Je ne vais pas me mêler des difficultés que tu as avec tes camarades, notamment Jeannot sur son analyse que je trouve pertinente.
    D’abord, tout simplement à droite c’est aussi le b..mais à la différence des militants PS, les militants de droite sont plus caporalisés et ont une plus grande culture du Chef ce qui peut faire apparaître un calme apparent. Iront-ils voter, c’est une autre affaire??
    De toute façon, ces magouilles et tripatoulliages de partis politiques de gauche comme de droite me donnent la certitude de plus en plus forte que si nécessité de l’existence de partis politiques, il faut bien reconnaitre qu’aujourd’hui ils sont usés et inadaptés à une démocratie moderne.
    Je suis d’accord avec Jeannot, il faut mettre un terme au cumul des mandats qui professionnalise la politique et la rend donc, à la fois impopulaire mais surtout par des « bouffes gamelles » qui bien souvent ne sont que des médiocres discréditent le politique et tuent la démocratie.
    La France a vraiment besoin d’un big bang et remettre à plat la façon de faire aimer par le citoyen l’action politique et surtout, surtout lui redonner le sens de l’intérêt général. C’est pour cette raison, je l’ai déjà dit et le le répète, je ne suis plus carté à un parti politique, je préfère pour être utile à la collectivité et à la population militer au sein des associations,des organes de consultation.
    Pour l’Europe, j’ai une solution pour mettre tout le monde d’accord : supprimons les organes supra-nationaux que sont le Parlement européen et la Commission. Redonnons aux Nations leur pleine souveraineté dans une Europe de cooppération entre Etats sur des projets précis et ambitieux.
    Gaullistement votre.
    Claude JEANDEL

  7. Donc, c’est reparti : un élu socialiste n’est pas content, alors boum, il passe par les journalistes et fait tout sauter. Et bien sûr, c’est comme cela que l’on espère aider le PS à redevenir crédible pour gouverner la France.

  8. Franchement y’en a marre de ces socialistes qui sont pas content parce que la sous sensibilité du sous courant de truc muche est pas représenté comme il le souhaiterait. Marre aussi de ces socialistes qui tirent à boulets rouges et ce publiquement dans des termes caricaturaux au possible sur le parti. Marre aussi de ces socialistes déjà surmendatés et qui en veulent encore, encore et encore. Marre aussi de ces socialistes têtes de liste dans une région qui s’empressent d’expliquer qu’à tout prendre ils auraient préféré être ailleurs…
    Quand au vote des militants j’attend avec grande impatience de voir Jacky Darne appeler à voter contre des listes dont la plupart des militants se moquent pas mal…

  9. C’était le coup de gueule du début de semaine…

  10. @aux 2 Yanns attention lecteurs, ne confondons pas Yann (Benhayoun) et Yann Le Bihan qui viennent de tous deux commenter, certes dans les mêmes termes !
    @Claude: Le fait est qu’il est fort difficile de mêler un mandat à une vie professionnelle normale.
    @Hector: certes il aurait pu prétendre à mieux. Parfois un soutien plus collectif aide davantage
    @Jeannot: Certes Peillon n’est pas obligé d’être candidat, on est bien d’accord. Après il a quelque chose à défendre en matière de politique européenne donc il va pas non plus se retirer du parlement.

  11. Henri

    Je comprends que Peillon, qui est du nord ouest, ne soit pas content d’être tête de liste dans le sud est. Cette situation est absurde, on voie que le système mise en place de Raffarin ne rapproche en aucun cas élus et électeurs. Je comprends également le mécontentement de Collomb. Par contre je trouve inadmissible qu’ils le crient sur tout les toîts alors que le PS est au mieux convalescent. En plus en terme de courant on s’y retrouve puisque Peillon est un des soutiens de Ségolène Royale, majoritaire dans le Rhône et dans les Bouches du Rhône.

  12. stephane

    GC me déçoit de taper médiatiquement contre son parti. Bien des militants lyonnais se souviennent de sa méthode de constitution des listes pour les municipales, qui est loin d’avoir été exemplaire, et n’en ont pour autant pas moins gardé une « réserve » pour ne pas étaler publiquement les combinazzione lyonnaises.
    De plus, si je conçois, comme tu l’écris Romain, que « Le fait est qu’il est fort difficile de mêler un mandat à une vie professionnelle normale », je pense aussi qu’il serait judicieux pour l’efficacité de notre démocratie qu’on ne mêle pas un mandat à un autre. Depuis ces dernières années, T. Philip et N. Belkacem ne montraient pas le bon exemple, me semble-t-il.
    Le cumul des mandats, j’ai l’impression que seuls ceux qui ne visent ou n’ont aucun mandat sont pour !

  13. « En attendant la solution idéale, qui serait pour moi des listes au niveau européen »
    MERCI ROMAIN !!!

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers