entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Qu’est-ce qu’un catholique pro-choix et anti-papiste ?

Il y avait deux bonnes raisons d'acheter le parfois très orienté Journal du Dimanche hier.

La première concerne le petit article sur le goûter dans lequel on voit notamment l'auteur de ce blog, qui va organiser des quatre heures pour adultes à Lyon. Z'avez pas vu ? Cliquez là.

La deuxième c'est dans le même support ce sondage sur le sentiment des catholiques vis-à-vis de leur Pape. 43% des catholiques (plus chez les non-pratiquants, moins chez les pratiquants) souhaitent la démission du Pape. La chose est d'ailleurs absurde: Le chef des Catholiques n'est aucunement élu par l'ensemble de l'Eglise. Il est même censé avoir été désigné par l'Esprit Saint. C'est la doctrine, respectable mais qui n'est pas la mienne, celle du Vatican… Alors un sondage…

Nous sommes dans une période où l'institution catholique multiplie en effet les déclarations fracassantes. Je n'ai pas eu le temps, pas souhaité redire sur ce qui avait déjà été exprimé ailleurs sur la question de la fillette violée par son père et les déclarations de l'évêque local. Ceci d'autant d'ailleurs que comme cela a été rappelé fort utilement après les premiers énervements, l'institution catholique est en réalité, ce qui est tout de même plus conforme à l'enseignement du Christ, du côté de la fillette pour une fois.

La condamnation n'était que de principe, sur la question générale de l'IVG. Il n'en reste pas moins que cette interprétation du foetus comme étant un être à part entière et la condamnation de la possibilité d'avorter, y compris pour les femmes en détresse, à quelques exceptions prés, est certes réactionnaire (mais pourquoi l'Eglise n'aurait pas le droit d'être réac) mais surtout à mon sens une mauvaise lecture des saintes écritures et du sens du Christ sur la Croix. Je ne vois pas en quoi Jésus, qui refusait de porter des jugements sur les mœurs d'autrui et de stigmatiser les femmes et qui proclamait la liberté aurait trouvé à redire au choix d'interruption volontaire de grossesse…

C'est d'ailleurs pour cela que nous, protestants, tout en, comme tout un chacun, préférant les bébés joufflus aux tristes opérations médicales, avont depuis longtemps trouvé  normal que chacun soit libre de son choix, que l'avortement ne constituait pas en soit un pêché.

Je ne suis pas non plus intervenu sur la question du préservatif évoquée par Benoit XVI lors du voyage au Cameroun. J'aurais pu. Le premier endroit où j'ai utilisé du latex, c'était justement au pays de Roger Milla en compagnie de beautés locales. Je sais le gros probléme du SIDA en Afrique. Je sais aussi que le pays visité par le Pape a une liberté de moeurs trés forte en même temps qu'une pratique religieuse, protestante mais aussi catholique ou musulmane, intense. Localement d'ailleurs il y a rarement de la contradiction entre les deux temps puisque ce sont souvent des prêtres qui distribuent des préservatifs de la marque locale "Prudence, pour l'homme sûr de lui" aux jeunes. les prêtres de terrain savent être pragmatiques. Mais voilà, la doctrine officielle, c'est que le sexe ne doit pas être un objet de plaisir pour le plaisir. Le choc des corps doit avoir un but… Encore une fois je ne vois pas trop ce que les enseignements chrétiens viennent faire là-dedans. Certes Paul parle de fornication à quelques reprises (par exemple dans I Cor 5-1) mais une lecture attentive des textes montre que le problème n'est pas le choc des corps mais le fait que le service de l'Eglise n'était plus assuré réellement à Corinthe, les fidéles passant tout leur temps en orgie. Avec un peu d'organisation (on avait pas certes encore inventé Google agenda ou Filofax ! ) il devrait être possible de faire les deux si j'ose dire et aimer le corps de son partenaire n'empêche pas de penser à Dieu… Là encore l'Eglise Catholique ne pêche pas par conservatisme ( elle a tout à fait le droit de l'être) mais par une lecture très spéciale de l'évangile. En bon protestant, je préfère me fier au texte et au message de liberté et de responsabilité qu'à la bureaucratie vaticanaise. Mais cette position sur la question sexuelle, tout comme celle sur l'avortement ou le Pape sont respectables. Ce ne sont juste pas les miennes, pas uniquement en tant que citoyen mais aussi et surtout en tant que chrétien !

Face à ces choix de l'appareil, il est évident que nombre de catholiques pratiquants, à commencer par ma famille proche, assez pratiquante sont peu à l'aise. Dans la blogosphére, certaines ont parlé de se faire débaptiser ce qui est un peu absurde. D'un point de vue catholique on quitte certes ainsi l'institution papiste mais d'un angle chrétien plus général, on renie son alliance avec Dieu. Cette derniére chose d'ailleurs améne à donner raison au Pape en considérant que ses propos sont une interprétation correcte de la bible, avec laquelle il faut rompre! 

Remarquez il y a un moyen trés simple d'être chrétien, opposé à la bureaucatie Vaticanaise et favorable à la liberté humaine: Etre protestant !

16 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. qyrool

    Salut Romain,
    Ton sens du grand écart m’impressionnera toujours.
    Passé de la manifestation du 19 mars, à de la réflexion religieuse, chapeau !

  2. Olivier Raoul-Duval

    Ce qui me gène le plus dans les prises de position du Pape est :
    – qu’il accrédite l’idée que l’Eglise est là pour réfléchir à la place des croyants. Ce n’est pas son rôle, elle est là pour nous parler de Jésus-Christ.
    – que ce faisant il n’entend pas cette parole du Christ : « Le sabbat a été fait pour l’Homme et pas l’Homme pour le sabbat ».
    – que cela empêche toute parole plus nuancé et plus évangélique sur ces questions. Je prends l’exemple du préservatif. Pour moi son usage est important pour lutter contre le fléau du sida. Mais j’aurai attendu du Pape qu’il parle aussi de la fidélité (et non de l’abstinence). En effet en plus du préservatif, la fidélité dans les rapports sexuels est un excellent moyen de lutter contre le sida.
    L’Eglise catholique a encore beaucoup d’idoles à faire tomber, comme toutes les Eglises d’ailleurs et donc le message du Christ a encore de beaux jours devant lui.

  3. koz

    Oh l’autre, comment il racole. C’est bas, de profiter de la mise à terre du Pape par la classe mediatico-politique pour racoler ! 😉
    Bon, eh, moi je me permets du suggérer deux articles à la lecture des esprits libres.
    L’article de Jean-Marie Guénois sur « les messages brouillés du Pape en Afrique » (http://www.lefigaro.fr/international/2009/03/23/01003-20090323ARTFIG00251-les-messages-brouilles-du-pape-en-afrique-.php). L’ensemble de l’article vaut la peine et moi, j’en profite pour squatter le blog du protestant et souligner ceci :
    « Sauf que ces deux sondages ont fait réagir l’opinion sur des propos mal interprétés de Benoît XVI dans le contexte déjà chargé des affaires Williamson et de l’avortement brésilien. Le premier propos portait sur le sida et le préservatif. En isolant de son contexte une phrase, des agences de presse ont fait dire au Pape qu’il pensait que «le préservatif aggravait le problème du sida» alors qu’il mettait plutôt en doute l’efficacité des campagnes uniquement fondées sur le préservatif. Dans une seconde dépêche, une phrase du Pape contre l’avortement a été interprétée comme «un refus de l’avortement thérapeutique» alors que le Pape n’en a absolument pas parlé et que l’Église le permet dans certains cas, comme l’a expliqué le Vatican dimanche. »
    Et l’article d’Henri Tincq, pourtant parfois très critique, sur slate, La curée contre le Pape (http://www.slate.fr/story/les-bonnes-et-les-mauvaises-raisons-de-la-cur%C3%A9e-contre-le-pape) :
    « le désaveu sans nuance et l’exécution sommaire sont des méthodes d’autant plus insupportables que la connaissance des dossiers est médiocre, l’information incomplète, partiale et biaisée, l’interprétation expéditive, la répétition des mêmes mots abusive. C’est le règne de la doxa – c’est-à-dire d’une opinion médiatique dominante contre laquelle, au nom du «politiquement correct», personne n’ose s’insurger – ; celui de l’amalgame qui, pour entretenir les fonds de commerce de la polémique, mélangent des affaires qui n’ont pas toujours à voir entre elles. A cet égard, le pape n’est pas plus épargné que le sont les personnalités politiques civiles ou que l’ont été ses propres prédécesseurs. »

  4. fred (lol)

    C’est combien l’adhésion au Parti Protestant? Avec feu Jospin en Président j’espère!
    Plus sérieusement, merci de l’invitation à rejoindre les rangs de la Réforme Romain…Mais à titre personnel, je reste fermermement athée!
    Et ce n’est pas en te voyant critiquer les autres chrétiens et essayer de les « tapiner » parce que leur chef n’est pas un pro de la communication (c’est peu dire!!) qui me fera rejoindre vos rangs! Est-ce d’ailleurs une attitude bien chrétienne? Il me semblait que les valeurs de compréhesion, d’écoute, du pardon, étaient oecuméniques, non?
    Allez vite Romain, file à confesse!

  5. Thomas

    Bonjour Romain,
    Je n’ai pas saisi le sens de cette phrase :
    Face à ces choix de l’appareil, il est évident que nombre de catholiques pratiquants, à commencer par ma famille proche, assez pratiquante.
    Il doit manquer quelque chose…

  6. Sans être athée, je n’irai pas rejoindre les rangs d’une autre Eglise, catholique, prostestante, ou autres.
    Je trouve que les églises ont un rôle moralisateur qui ne me convainc pas.
    Elles ont le don de s’éloigner du sens profond du message de Jésus.
    En celà, je me tiendrai à l’écart.
    Quant au racolage, faut oser :))
    Et pour ce qui est des positions du pape, même si je suis en profond désaccord, il est cohérent avec lui-même. C’est un traditionnaliste dans tous les sens du terme.

  7. romain blachier

    @thomas: merci. J’ai corrigé. J’avais un rdv urgent avec un bloggeur zinfluent et j’avais pas fini la phrase
    @fred (lol) Tu sais, en religion aussi le second dégré ça existe! je racole pas, sinon j’aurais filé le numéro de téléphone de mon pasteur, Olivier Raoul-Duval qui commente ci-dessus et qui est méga-sympa ! lol Non, je provoque un peu, j’adore…Et je ne dis pas « athée, rejoignez nous », ce n’est pas le sujet, tu n’es donc pas concernée. je dis « catholiques, ce qui se passe actuellement est en phase totale avec le doctrine de votre Eglise, il faut en tirer les conséquences ». Je les taquine un peu, ayant moi-même quitté il y a longtemps le catholicisme…et puis si on peut plus se moquer!lol.quand à confesse et attitude chrétienne, tu confond protestantisme et catholicisme. Les protestants ne se confessent pas par exemple…Et nous ne considérons pas le christianisme comme un normatif. Mais on est taquins quand même.
    @Koz (koz est un grand bloggeur catho) j’étais sur que tu allais venir sur mes terres huguenotes défendre le Prélat de Rome
    @Olivier:cher pasteur, entiérement d’accord. Tu m’excusera pour le conseil de paroisse de ce soir je suis en retard.
    @Fléche: Dans un chemin de foi, j’ai pour ma part parfois besoin de pratiquer en communion avec les autres.
    @qyrool: Ah je suis multiforme!

  8. Y.

    Il est vrai que le Saint Siège est à l’offensive en ce moment sur nombre de sujets très médiatisés. Mais bon, quand on connait les positions très conservatrices en matière de morale de Herr Ratzinger, on ne s’étonne pas de la teneur de ces propos que je trouve irresponsables (la chasteté comme seul moyen d’éradiquer le SIDA, laissez moi rire). Les Italiens, fielleux de n’avoir pas un compatriote comme evêque de Rome le raillent en le surnommant « Papa NAZInger » !

  9. Moi, j’ai essayé, mais je trouve que c’est hyper dur de lire la Bible dans son entier sans retirer l’impression très nette que la fornication est sérieusement prohibée!
    Même saint Paul, que vous semblez trouver si cool, s’étonnerait peut-être que vous sembliez tenir pour deux choses différentes l’étreinte d’un corps et la pensée de Dieu. Il ne dit pas qu’on peut faire l’un et l’autre, mais que faire l’un c’est faire l’autre:
    «Fuyez la fornication!… Celui qui se livre à la fornication pèche contre son propre corps: ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit…?»
    Vous croyez étreindre un corps, et c’est dans un temple de Dieu que vous entrez…
    Pour le coup (si je puis dire), je trouve que l’Eglise catholique a juste une lecture de l’Ecriture un peu plus littérale que vous.

  10. C’est d’ailleurs pour cela que nous, protestants […] avont depuis longtemps trouvé normal que chacun soit libre de son choix, que l’avortement ne constituait pas en soit un pêché.
    C’est une position de principe un peu générale, qui me paraît pourtant un peu exagérée. D’une part parce que la plupart des catholiques ont aussi adopté à titre personnel cette position, et d’autre part parce que beaucoup de courants du protestantisme y restent fermement opposés !
    De « formation » catholique, j’ai toujours envié le pragmatisme sociétal des protestants (français en tout cas). Toutefois, je ne peux m’empêcher de penser que l’absence de représentants « officiels » à l’échelle mondiale est à la fois une explication est un rempart contre des prises de position « à l’emporte pièce » que la pape est amené à adopter.
    Autrement dit, le fait que le pape choque est en grande partie due, outre l’ineptie de ses propos dont il n’a malheureusement pas le monopole, au fait qu’il dispose d’une exposition médiatique forte.

  11. Romain, bonsoir,
    D’abord, en ce qui me concerne en tant que catholique et très attaché à la papauté dans ce qu’elle représente, tu peux voir sur mon blog ma dernière note « Dogme de l’Eglise & réalités sociales » suite aux derniers propos du pape.
    Néanmoins, je vais essayer de répondre objectivement sur les différents papiers parus sur ton blog.
    L’Eglise est une institution; à laquelle se trouve à sa tête le St Père, qui sur terre doit être la parole de Dieu. Cela veut dire pour moi, que son rôle est d’abord de fixer le chemin pour tout catholique, qu’il soit théologique que certains appellent dogmatique, même si je reconnais que les prises de position du pape peuvent relever des dogmes de l’Eglise, et évangélique relayant la parole de Dieu au plus près du terrain.
    Il n’est pas nouveau que le tintamare médiatique discrédite et dévie la parole du pape dans le but purement et simplement de culpabiliser l’ensemble des catholiques et de sygmatiser des hommes et des femmes qui pratiquent leur religion.
    Or, comme le disent certains blogueurs, à juste titre, le pape ne fait que rappeller les grands principes de la religion catholique. Cela n’exclut pas que sur le terrain sociétal, des hommes et des femmes peuvent adapter le message de l’Eglise en fonction des réalités sociales.
    Je le répète, philosophiquement je ne suis pas partisan de pratiquer l’avortement pour des besoins de confort personnel. Il a été prouvé scientifiquement qu’au delà de deux mois, le foetus devient un être humain, puisque même dans le Code Civil l’enfant conçu avant la naissance est sujet de droit lorqu’il y va de son intérêt. Néanmoins, pour moi, l’avortement ne peut être pratiqué que dans deux cas extrêmes :
    1 lorsqu’il y va de la vie de la mère,
    2 suite à un viol
    En disant qu’il faut garder la vie de l’enfant , on dit qu’il y a respect du corps et de la mère. Je ne crois pas qu’une même personne qui pratique l’avortement à la chaîne a véritablement le respect de son propre corps.
    Dans le domaine sociétal, l’Eglise doit s’adapter. C’est au catholique de terrain, en son âme et conscience de mieux comprendre son environneemnt et de s’adapter permettant à l’Eglise comme institution de mieux appréhender les phénomènes sociaux afin qu’elle se fonde mieux dans la société.
    Claude JEANDEL

  12. romain blachier

    @Luc: c’est justement le coeur de mon billet que tu as du lire plus qu’un peu vite visiblement vu ton commentaire:
    Oui il y a un décalage entre l’opinion catholique et ce qu’est la doctrine catholique…C’est justement le probléme.Nombre de cathos sont des protestants qui s’ignorent. On ne peut être catholique et ne pas croire au Pape ni aux positions de l’Eglise… Si je me mettait à ne plus croire en Jésus mais en Zeus, je ne serait plus chrétiens. Là il me semble que de fait nombre de cathos ne le sont plus.Et bien sur que l’exposition du Pape, qui clive avec le conformisme moderne, répand davantage son message. Mais celui-ci n’a rien de choquant: Il ne fait qu’exprimer la vision de l’Eglise Catholique. Ce n’est juste pas la mienne.
    @Y:moi il ne me semble pas que le Pape soit réac. Il incarne juste ce qu’est le catholicisme.
    @claude: assez d’accord sur l’ensemble sauf que je ne condamne pas le Pape sur le fait qu’il est réac dans mon billet (même si je le pense et suis en désaccord avec lui également en tant que citoyen ) mais surtout sur son interprétation des écritures. Pour le reste, tu dis que l’Eglise catho doit s’adapter…Je ne suis pas sur qu’un religion doive se positionner sur le clivage de la modernité ou de l’anti-modernité.
    @Philarete: Je ne trouve pas Paul génial ni cool, au contraire… Et non la lecture faite ici du passage est décontextualisée complètement. 1-Il s’agit d’un enseignement de Paul alors que Jésus, autrement plus important ne condamne pas les moeurs. En bon lecteur réellement littéral je préfére Jésus à Paul
    2- C’est oublier le contexte dans lequel est la phrase, dont une vraie lecture littérale csur l’ensemble du texte renvoie à la même observation faite dans le billet sur le fait que la fornication n’est pas un probléme en soit mais que c’est le fait de ne s’intéresser à l’Eglise que comme lieu de fornication qui pose question.

  13. christophe

    Et pour ceux qu’on vu la vierge mais qui ne sont pas d’accord avec le Pape, on fait quoi? On invente une nouvelle religion? Remarque, avoir une déesse pour dieu ça doit pas être mal après tout, non?

  14. @Romain, à chaque fois que l’on émet une contradiction, c’est qu’on a lu trop vite ou trop mal ton billet 😉
    Je mettais juste ça en perspective avec le « nous les protestants »… qui me paraissait un peu simpliste quant on connaît le b… (euh pardon, la diversité 😉 chez les « protestants ».
    Entre le protestantisme que tu décris, on va dire « éclairé »,et celui de certains évangéliques, on peut quand même constater une diversité de positions comparable à celle des catholiques.
    Sauf qu’il n’y a pas un « porte-parole » unique comme l’est le pape. Et, pour ma part, je ne trouve ça ni bien ni mal, je suis plutôt dans une période où cela m’indiffère.
    PS : en termes théologiques et cultuels, je ne crois pas que s’opposer à une position du pape prise dans un avion puisse être de facto considéré comme excluant de l’église catholique.

  15. AMR

    @Claude JEANDEL : que l’on soit croyant ou pas (je le suis, de la même religion que Romain, mais dans ma famille, on retrouve des parpaillots jusqu’à l’époque de Calvin), on n’a pas le droit de caricaturer la vie pour appuyer ses démonstrations. Oser parler d’avortement de confort et de pratique d’avortement à la chaîne est peu digne d’un chrétien : ce n’est pas la réalité et il suffit de discuter un tout petit peu avec une femme qui a subi un avortement pour savoir que ce n’est pas une forme de contraception. Vous vous dites chrétien, peut-être, mais dans ce cas, nous ne défendons pas les mêmes valeurs.

  16. @Luc: non, je dis que tu as lu vite car tu n’avais pas remarqué que je parlais à plusieurs reprises d’une contradiction entre les positions de l’Eglise et des fidèles, non parce que tu es en désaccord. Va moins vite!
    Pour le reste je ne parle pas seulementdu fait d’être ponctuellement en désaccord avec le pape, tu as là aussi du me lire vite…en effet ça ne suffit pas. Je parle du fait que vouloir être catholique en étant à peu prés en désaccord avec tout ce qui fait la spécificité du catholicisme dans la famille chrétienne devrait amener à se poser des questions. Enfin sur l’avortement, les grandes confessions protestantes en France ont cette position, qui n’est pas partagée par une part des évangéliques mais qui est tout de même fort courante.
    @AMR: J’ignorais ton protestantisme!

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers