Vaste meeting lyonnais !

Meeting-socialiste-lyon Si Bernard Kouchner va voter UMP, à qui Richard Brumm, le très sarkozyste adjoint aux finances de Gérard  Collomb va-t-il apporter sa voix ? L'intéressé votera pour la liste sur laquelle figure Sylvie Guillaume, par amitié pour l'adjointe socialiste.Persiflage d'un journaliste par ailleurs sympathique:"heureusement qu'il est pas copain avec Gollnisch!"

Il y avait un peu tout le monde hier au meeting du plus grand parti de gauche à  Villeurbanne dans la salle du Double-Mixte: les vieux potes pas revus depuis longtemps, les types qu'on a pas envie de voir du tout mais qu'on est obligé, les copains de d'habitude, les blondes vaporeuses du MJS des départements limitrophes, des élus, des pénibles qu'on esquive ou qu'on arrive pas à éviter, des vieux compagnons de route, des jeunes, des vieux, des petits, des grands…bref la foule est là pour ce dernier meeting de campagne au Double-Mixte de Villeurbanne où une jauge d'envrons 1200 curieux et socialistes se pressaient dans les travées.Ce meeting sera donc le plus gros organisé de toutes ces européennes à Lyon, loin devant l'échec de celui de l'UMP il y a quelques semaines.

Petite couverture médiatique même si nous avons aussi le plaisir d'avoir l'umpiste Campeo venu là en curieux faire un des petits films talentueux dont il a le secret.Le blog a ainsi couvert un grand nombre de réunions publiques.Je me suis contenté pour ma part de celui, excellent, d'Europe Ecologie et serait peut-être allé à celui du MODEM si je n'avais pas eu des obligations plus majeures et stimulantes!

Début des discours et aprés une introduction du patron départemental du PS, Jacky Darne, c'est au maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret de nous dire un mot de bienvenue. Son discours est essentiellement basé sur la présentation et la promotion de la cité dont il est premier édile.Celà en agacent plus d'un qui se demandent le rapport avec l'enjeu européen.Le Maire ne manque pas d'ailleurs d'évoquer la question du déplacement ou non de l'ASVEL à Vénissieux, qu'il ne souhaite évidemment pas et dont il souhaite un débat public sur le dossier comme il l'a dit hier matin dans le Progrès. Bernard RIvalta, présent dans la salle, a dû se crisper. Quelques discours des candidats, de facture trés classique, ne portant pas assez à mon sens sur les idées puis intervention de Collomb. Allocution de très bonne qualité (texte ici), cernant bien les enjeux et portant sur le fond mais trop longue.

Discours de Peillon, bon orateur comme toujours mais écouté d'une oreille (trop bavard que je suis),intervention de Martine Roure pleine d'émotion pour son départ du parlement et puis peu écouté (là aussi je discutais trop dans le couloir vilain que je suis décidément) Queyranne.Un beau meeeting qui s'est achevé entre quelques copains-militants à refaire le monde autour d'une entrecôte…

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Merci pour la citation et le talent prétendu… L’accueil était bon ainsi que l’ambiance. Campeo aura l’occasion de refaire le point, après les affiches, sur les meeting de cette campagne…
    Politiquement

  2. maud

    Ah ! hier tu appartenais donc à ceux qui comme, Yann, Renaud, discutaient sur cette sorte de terrasse. A un moment j’aurais cru être à côté d’une ruche pleine d’abeilles, tellement il y avait un bourdonnement… Ah il faut bien rire dans cette fin de campagne, où chacun est sur les rotules… Mais c’est vrai que ce meeting était bien…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers