L’inspiration Cohn-Bendit

Getimage.aspxDans le train qui m'enlève à Lyon pour la journée ce matin, j'ai libé avec moi. En ce début de journée, j'ai l'impression qu'avec son titre en une du jour, le journal au losange rouge a foutu le ballon à côté des poteaux. Complètement à côté.

En effet, le journal titre sur Cohn-Bendit, puisque c'est aujourd'hui l'ouverture des journées d'été des Verts. Celui-ci est "l'homme qui fait peur à la gauche".  L'eurodéputé serait donc une menace . Curieux. Très Surtout pour moi qui suis, ce n'est pas un secret, plutôt en phase avec le bonhomme.

Il me semble en effet que plutôt qu'une menace, que Cohn-Bendit est plutôt ce qui se fait de plus intéressant pour le camp du progrès social en ce moment. Venu du militantisme, européen convaincu, possédant une volonté et des idées, il me semble que c'est une nouvelle voie, fraiche et vive, qui peut s'ouvrir à la gauche, sociale-démocrate et de changement, écologiste mais responsable, internationaliste et libertaire, sociétale et sociale.Plus enthousiaste aussi.

Loin d'être exclusive à l'écologie politique, sa démarche peut être d'abord utile au parti socialiste puisqu'il me semble que c'est sur l'ensemble de ces sujets que certains électeurs ps ont porté leurs suffrages vers le rouquin de Francfort et non sur la seule question de laver plus écolo qu'écolo.

Quand aux verts français, leur plus grand probléme est que leurs positions n'ont pas toujours grand-chose en commun avec celles de Cohn-Bendit.  Pourtant si jamais les verts étaient davantage en phase avec les positions de leur médiatique eurodéputé, le PS aurait de gros soucis à se faire. Et moi forcément des questions à me poser sur mon engagement.Pour l'instant on en est pas là. D'ailleurs élus verts du conseil régional Rhone-Alpes en sont même à mille lieux. Ils s'étaient d'ailleurs, pour nombre d'entre eux, prononcés contre les positions de Cohn-Bendit dans un passé proche. Les électeurs ne s'y sont pas trompés puisque lors des différentes partielles qui ont suivi, ils n'ont pas confirmé leur attirance pour les verts seuls…puisse par contre Dany être une inspiration pour les idées du PS.

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Battling

    L’analyse me parait bien légère, pour ne pas dire « Bling ». Cohn Bendit est avant tout un bon publicitaire qui de 68 à nos jours a changé 1000 fois de doctrines, de partisans, d’alliances comme de posture. Trouver l’homme sympathique pourquoi pas, mais sa pensée ? laquelle ? celle de 68 .? celle des années 80 en Allemagne ? Sa métamorphose française Bové like ?
    Je pense qu’à la lumière des dernières européennes il est l’incarnation probable de la fin du vote utile pour le 2ème tours de la présidentielle de 2012. Sa spécialité : pourrir ses adversaires immédiats (PS, Modem, Gauche ) en déclarant (non sans rire) qu’il faudra absolument se rassembler pour Bla Bla Bla Barroso Bla Bla Bla… contre les conservateurs bla bla bla … pour la suite des événements. Comme si une fois les scrutins terminés les professionnels revenaient à la manoeuvre …. Sans états d’âmes.
    Un bien piètre personnage. Nombreux sont ceux chez les verts que je trouve plus respectables et autrement plus constants.

  2. claudine

    Vous dites ça Battling parce que Cohn-Bendit a révélé le côté suffisant de Bayrou et que le MODEM est moins en cours auprès des médias depuis.
    Cohn-Bendit est quand même depuis des années l’incarnation d’un fort fédéralisme européen et d’une gauche libérale-libertaire. On connait Bayrou, l’ancien ministre de Chirac et Balladur, bien plus changeant !
    Sinon ah ouais Romain, Cohn-Bendit prendrait la tête des verts français que tu poserais des question ? Ah ouais ?

  3. @claudine : Pour l’engaement oui tout à fait. Mais on en est pas là. Pour ce qui est de Battling dans son rapport à Cohn-Bendit, j’en sais rien.
    @battling: depuis des plombes cohn-bendit est dans une démarche européenne et réformiste qui me plait bien.

  4. Griffon Lyonnais

    Si les Verts veulent exploiter le capital sympathie des européennes, ils doivent en passer par des listes autonomes aux régionales, en Rhône-Alpes comme ailleurs.
    En effet, leur poids dans une alliance à gauche doit être faite selon leur poids réel et non avec les résultats de juin dernier. Avec 60% d’abstention, il y a forcément des distorsions avec un scrutin régional qui compte d’ordinaire 35% d’abstention …

  5. Jerome Manin

    Les trop rares éclair de lucidité politique de Romain méritent d’être salués, même au prix d’une rupture occasionnelle d’un vœux de silence… Dany va encore diviser chaque sous branche du MoDem en trois courants : les antis-pour, les antis-contre et les antis-antis-pour-antis-contre. Battling, merci de continuer à nous tenir au courant.

  6. Battling

    Et on dit merci à JM pour son habituelle grande contribution aux discussions politiques avec arguments.

  7. hamissia

    Les verts doivent une fière chandelle à cohn-bendit dans le résultat des européennes. Médiatique, sympathique, bateleur intelligent et moderne, Dany plaît.
    Et il en joue. Au bénéfice de qui? Est-il missionné?

  8. P. Deloche

    En mai 2005, D. Cohn-Bendit a traité d’égoistes les Gréco-Chypriotes pour avoir eu le courage de ne pas oublier et de réclamer justice en rejetant le plan Annan.
    En octobre 2006, il a qualifié de « bête et méchant » et « contre-productif » le vote par l’Assemblée nationale de la loi pénalisant la négation du génocide des Arméniens, alors que profanations de mémoriaux et manifestations négationnistes et ultranationalistes turques se multiplient en Europe (cf. http://www.collectifvan.org/article.php?id=553 ).
    Sous le prétexte de vouloir faire avancer les choses et de ne pas décourager les bonnes volontés, M. Cohn-Bendit se rend-il compte qu’il rend nullement service aux victimes mais rentre dans le jeu des bourreaux ?

  9. P. Deloche

    La suite possible d’un génocide, c’est le génocide de la mémoire.

  10. @p deloche: dans le cas du refus chypriote, c’était de l’égoisme pur qui guidait les chypriotes du sud, en plus de rancoeurs certes fraiches. Il disaient « on veut pas payer pour les mecs pauvres du nord de l’ile ».
    Et puis on peut se souvenir sans refuser d’avancer. Sinon moi protestant français, devrais-je refuser l’autre parce qu’il est catholique, au motif de la Saint-Bathelemy dont le funeste anniversaire est ces jours-ci ?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers