Invention des clivages

Pour une fois j'ai acheté le Figaro Mag. L'hebdo préféré de la droite réac que je lis habituellement chez le médecin ou chez mes grands-parents,rares électeurs de droite du premier arrondissement de Lyon, essaye de chercher plus de clivages qu'il n'y en a existant au sein du Parti Socialiste, créé, non sans arriéres-pensées, de la division plus qu'il y en a déjà. On invente ainsi une certaine « Martine Aubry dans le retro », qui serait ringarde (malgré son expérience en entreprise reconnue même au plus haut niveau du patronat), et qui aurait créé des 35h partout maladroitement et uniformément en pleine méconnaissance des réalités de la vie.La chose se trouve dans un article surréaliste, écrit par un journaliste,Alexis Brézet, qui n'a jamais eu à connaître les horaires de travail stricts et ne sait pas, dans sa méconnaissance du monde de l'emploi, que ça n'existe pas dans les petites boites. On invente aussi la division profonde interne, le fait que le Parti Socialiste ne pourra pas être uni, malgré l'évidence, malgré le fait que tout le monde reconnait la victoire, l'unité, derrière sa Première Secrétaire, même élue de justesse, même élue dans la tourmente,même compétente,même respectée par l'opinion de gauche.

On aimerait se gausser de cette presse de droite, qui ne veut que se payer le premier parti de France parce qu'il est favorable à une société plus solidaire, on aimerait penser que les leaders d'opinions de gauche ne correspondent pas à une envie de sang mais on voit des discours trop virulents avec un Peillon invité chez Ruquier que les discussions continuent. Relativisons, seul le naïf en politique ou le malveillant de presse conservatrice y verrait un clivage durable. En effet, si le député européen y est virulent, c'est surtout pour mettre ici un rapport de force dans les négociations entre la motion de Collomb et la Premiére Secrétaire élue par les militants, pour négocier afin d'amener du renouveau issu de ses rangs dans la future direction, mais ce n'est le jeu habituel et normal du monde politique, qu'on soit UMP ou PS.

On s'en cogne quelque part de ces discussions, on s' en fout de ses négociations,même si le bon bloggeur on lira avec intérèt le dernier Vendredi qui titre sur le sujet.Qui va demander à un militant, à un élu local pour qui il a voté en interne ? Franchement? De savoir qui de Manuel Valls ou Benoit Hamon représente vraiment les vraies de vraies aspirations des classes populaires ? De même quel responsable UMP se fera demander, lorsqu'il arrivera en disant un habituel, un déjà-vu, un usé, un évidemment caricatural « Collomb-Vilain-Méchant-Communiste-Stalinien-Caca » si il a voté pour Cochez ou Hamelin comme chef de l'UMP dans son coin il y a huit jours ou pour Dagorne ou son adversaire? Ou si il aurait voté Perben avant qu'il se retire ou Cochet pour les prochaines élections concernant la direction du parti Sarkozyste dans le Rhône ? Dans le même temps un Karlsfeld pourra dire, sans être contredit malgré l'évidence, qu'il y a assez de places pour les SDF dans les foyers de France et que si les pauvres meurent dans la rue, ce serait de leur faute à ces salauds-de-négligents-pas-responsables, pendant que Sarkozy contribue à aider les banquiers avec des milliards d'euros de nos impôts à nous tous,ouvriers chefs d'entreprises, employés et cadres, pendant que de nouveaux chômeurs pointent à l'ANPE sous la politique du gouvernement actuel…

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Combattre la caricature par d’autres caricatures, peut être pas la meilleure des solutions, non ?
    Je te préfère sur d’autres billets, Romain 😉
    Bon dimanche à toi (il pleuvait hier soir à Lyon, pétard…)

  2. J’ai vu Peillon aussi, et j’ai fait la même analyse que toi : Il met la pression pour appuyer ses négociations. Mais tout cela est mauvais pour le PS, parce que ces gens-là oublient qu’ils sont regardés par la France entière !
    Il va falloir sérieusement nous mettre au boulot, si nous voulons rattraper le désastre de ce congrès. Je ne vais pas revenir sur la candidature soit disant au frigidaire, parce que tout le monde a commis des erreurs, de toutes façons (même si ça, c’est une faute, pas une erreur), mais il y a vraiment de quoi être écoeuré.
    La rénovation n’est pas d’un côté (à part en termes de marketing politique). Nous insulter tous en permanence (« vieux parti » etc.), ça ne construira rien. J’espère que tout le monde travaillera, dans les sections, plutôt que de vendre son produit…

  3. jerome manin

    Que des grands-parents bien sous tous rapports engendre un petits fils socialiste dans le 7ème, on peu voir la l’amer déclin de l’Empire 🙂
    La référence aux petites boites échappe bien moins au lecteur du Figaro qu’à l’encarté du PS. Romain il serait temps que tu réalises que le PS n’est plus le parti des ouvriers qu’il a été, et que la justice sociale réclamée par les agents de l’Etat ou des collectivités territoriales n’est pas celle du temps des radicaux et radicaux socialistes.
    Ensuite, que la droite caricature la gauche est un jeu politique pour le quel la gauche n’est pas en reste, on voit même apparaître une gauche qui tire sur tout le monde et une droite ultra-complexée qui tire aussi sur tout ce qui bouge (le MoDem).
    Le « Collomb-Vilain-Méchant-Communiste-caca » au caca près n’est pas ni plus ni moins crétin, ni plus ni moins faux que le c’est la faute de Sarkozy et au désengagement de l’Etat. En ne donnant d’audience qu’à l’un des coté, l’ensemble de la réflexion est faussée.
    Maintenant quand tu vas chez le médecin, lis plutôt Gala, c’est plus drôle que le Figaro 🙂

  4. romain blachier

    @Frederic Vermeulin:On est d’accord
    @Falconhill:en tant qu’élu de sensibilité différente, c’est bien normal que tu me préféres sur d’autres billets (-; Mais que reproches tu à celui-ci, sur le fond p, précisément ?Ques-ce qui serait faux? Que les gens dans la rue se foutent pas mal des sous-courants ?
    @Jérome:A propos de caricature, te voilà avec une belle sur le PS et les agents de l’Etat, le vieux truc anti-fonctionnaire…La majorité des salariés en France a voté à gauche au deuxiéme tour des présidentielles, quel que soit son secteur, Sarkozy gagnant notamment grace aux retraités .Par ailleurs c’est gonflant cette manie de la droite à vouloir diviser les salariés.Sinon mon médecin a certes Gala mais je préfére quand même Voici.C’est plus situ (-;

  5. Henri

    Ce qu’il y a de bien avec le Figaro Magazine c’est qu’il ne prêche que des convaincus et que par conséquent quand il abois la caravane du PS passe.
    Sérieusement c’est bien qu’il reste sur le passé quand Martine Aubry arrive cahin-caha à recoller les morceaux et qu’elle est ouverte à la réflexion sur le temps de travail.
    En continuant à être aussi psycho-rigide à droite tendance Fig Mag, ils finiront par montrer en creux que le pragmatisme est à gauche.

  6. jerome manin

    La division des salariés est, je suis d’accord une contre-vérité dans la mesure où 47% des gens ont voté pour Ségolène Royal à la présidentielle. Je faisais références au personnes inscrits au PS et là il est difficile de nier que l’écrasante majorité est composée d’agent de l’Etat et des collectivités territoriales.

  7. romain blachier

    @Jerome:encore un cliché.Pour te donner un exemple, sur le bureau de direction de section du PS du 7e, il y a 2 fonctionnaires et assimilés (d’ailleurs ils ont le droit de vivre il me semble?) sur 12 membres…

  8. jerome manin

    Et je ressort le coup de mon copain corse : « je suis indépendant, je travaille à la Poste »

  9. romain blachier

    @Jerome Manin:non plus,pas de postier.Encore un cliché.Et je savais pas que c’était un crime de bosser à la poste.Que de dénigrement malsain Jerome.Ca ne te grandi pas.

  10. Eh, Romain,
    Ne sais-tu pas que le Figaro est surnommé par certains blogueurs comme « la pravda » de la tsarkozie!!

  11. Salut Romain,
    La sensibilité différente est une chose. Et encore différente dans quels sens, sur quels points ? Pas forcément évident que beaucoup de points nous séparent tant que ça sur le fond.
    Non, ce que j’aime moyen dans ce billet, même si beaucoup de choses sont justes, c’est la caricature.
    Mais je n’aime pas du tout non plus la caricature qu’il peut y avoir dans le camp en face du tien. La droite est loin d’être en reste.
    Et puis bon, lire le Figaro quand on est de gauche, c’est comme lire Libé quand on est plutôt de droite. C’est pas un mal, ça permet de lire des choses qui nous énervent, nous révoltent, avec lesquelles nous sommes en désaccord.
    Mais je trouve que ça nous enrichi un peu aussi… Lire que des choses qui vont dans le sens de notre poil, est ce très interressant ?
    Bonne journée à toi. Et bravo pour ta jolie place au Wikio.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers