entre la technologie acheter cialis moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions

Vous me copierez 201 fois

J’ai oublié d’évoquer lors de ma dernière note, que celle-ci constituait la numéro 200 de ce blog lancé au début de mois de juillet, renaissance de qui avait été de 2003 à 2005, l’un des premiers cahiers virtuels politiques lyonnais à voir le jour, et qui compta, malgrés un pedigree local, parmi les plus visités de la blogosphére française dans le domaine de la citoyenneté.

Comptant environ 280 lecteurs uniques par jour, plus de 2000/semaine,350 pages vues jours,2500/semaine ce petit carnet n’atteint bien sur pas les niveaux des sites de journaux mais s’en tire bien et est l’un des blogs politiques les plus visités de Lyon.

Il m’est réguliérement mentionné dans la vraie de vraie vie, parfois par des potes, parfois par des inconnus, parfois par des collègues politiques (de mon bord ou non, la blogosphére est lieu de débat mais aussi pont entre les hommes) parfois de façon fort énervée et menaçante par certains adversaires politiques, enfin surtout le candidat milloniste-UMP-De Villiers à la Mairie du 7e.

Il m’a surtout valu des rencontres sympas avec des gens de toutes opinions (le bloggeur et le lecteur de blogs qui se respecte adore rencontrer dans la vraie vie ses interlocuteurs autour d"un verre) , des échanges passionnants et me prend (un peu) de temps.Mais j’aime beaucoup cet exercice narcissique et c’est un plaisir de voir quelqu’un vous dire qu’il aime ce que vous écrivez.Il a aussi valu que des journalistes ou des politiques se penchent sur certaines questions ou certaines pistes que j’avais évoquées ici

Seul regret, un taux de commentaires (par rapport à beaucoup d’autres je n’ai certes pas à me plaindre) assez réduit par rapport aux visites relativement nombreuses.On peut pas tout avoir,la chose vient aussi surement aussi du fait que les réactions sont modérées à priori sur ce carnet virtuel, ce qui me semble plutot sage en période municipales. Et puis m’a dit une adhérente d’un parti opposé au mien,"Tes billets sont respectueux,si tu étais plus trash…".Bof, pas envie de faire du trash pour du trash…Déjà que sa tête de liste parachuté dans notre 7e arrondissement se plaint, le pauvre…

Deux qui ont nombre de commentaires, par contre, sur leurs carnets virtuels, ce sont Robert Marmoz et Olivier Bertrand.Il est vrai que au-delà du simple débat sur leurs billets, les visiteurs viennent aussi échanger entre eux.De façon générale, cette municipale signe une forte émergence des blogs dans le débat local (Le Progrès l’a bien compris en lancant lui aussi un support numérique interactif, trés bien foutu mais où je n’arrive pas à poser de commentaires, la captcha antispam ne s’affichant pas lorsque je veux valider mon intervention).

De façon générale, à Lyon, les journalistes, aprés avoir pris assez lentement place sur la ligne de départ, tiennent le haut du pavé en matière de blogs.La chose est logique:Interlocuteurs reconnus, disposant de sources d’informations plus complètes et variées, ils vont partout, plus indépendants que les bloggeurs engagés (avez-vous remarqué d’ailleurs que le bloggeur politique non encarté dans un parti, si fréquent à Paris,n’existe pas sous nos tropiques ?) et ils ont plus de liberté pour délivrer les infos.

Combien de fois  dans cette campagne n’ais-je retenu mon écriture, non par ordre mais par autocensure, d’écrire un truc brulant dans mon camp ou en face, pour ne pas compromettre des discussions en cours?Et puis il y a un talent de plume indéniable,une expérience chez ces deux hommes qui se sent.

Autre aspect:écrivant dans des publications nationales qui ne comportent pas, à chaque édition, un article sur notre agglomération, ils trouvent là un nouvel espace d’écriture.Et  pour un commentateur de blogs,être vu sur un blog de journaliste, qui en plus bénéficie de la couverture du site de la maison mére parisienne, c’est aussi l’assurance que son commentaire laissé là sera lu.

La preuve la plus flagrante est l’hébergement par Libération et Olivier Bertrand d’un blog écrit par des militants du MODEM en désaccord avec la ligne de leur tête de liste sur Lyon leur a permis de gagner une visibilité qui aurait peut-être été moindre si le sceau journalistique n’avait pas été apposé sur l’initiative, ceci alors que les personnes à l’origine de la chose sont pourtant des personnes connues dans la blogopshére locale.

Le pire étant que Marmoz est menacé dans son activité professionnelle par son magazine, qui fait des économies de bouts de chandelle en supprimant son poste…Zut,plus d’appels le matin sur mon portable me disant "eh Romain Blachier, t’as vu ce que j’ai écrit sur mon blog? Y’a de l’info!"…Non, faut trouver une solution.

J’aurais le plaisir sans doute de croiser ces collégues de carnet virtuel et d’autres au plus tard ce dimanche.

Eh oui, dimanche prochain, les candidats des listes Aimer Lyon organisent avec Gérard Collomb un évènement nommé "Un DImanche en Campagne.Je vous joint l’invitation ici et je laisse Gérard vous présenter l’évènement.Vous êtes toutes et tous les bienvenus.Il y aura même une garderie pour les enfants.

8 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Jean-Pierre Vachon

    Romain,
    il est effectivement légitime que nos amis journalistes partent avec une longueur d’avance, car ils bénéficient d’un panel de lecteurs fidèles, qu’ils détiennent plus d’informations que nous, plus au coeur des évènements, aussi parce que les personnalités politiques leur font appel, mais surtout parce que c’est leur métier et que leurs réseaux sont plus importants.
    Mais il est une différence qui ne sera jamais comblée, c’est l’engagement et la prise de position, normalement interdite à un journaliste, même engagé.
    Et puis rien ne remplacera nos petits commentaires de fond de commerce.
    Par contre, garde bien ta clémence et ton tact, c’est aussi ta marque de fabrique. Pour ma part, j’en fais miennes.
    Ton nombre de visites est tout de même flatteur pour un « semi-pro ».

  2. vincent delorme

    lorsque j’essaie, au milieu de la Sat Ac’ et autres conneries à apprendre à mes éléves ce qu’est un mec bien, je pense à vous notamment, vous ayant déjà quelques fois rencontré.
    Un prof du 7e

  3. jamesb

    @ romain blachier : excelent! vraiment
    nan, je déconne, je découvre seulement ce blog
    Par contre, puisque je me découvre un admirateur futur vice-gouverneur du 7ème, pouvez-vous me faire part de votre position is-vis de la situation de la cour du 51/53 rue de Gerland?
    PS (je l’adore cette transition) : comme indiqué chez marmoz, j’ai proposé une alliance avec NVB (sur meetic), mais je n’ai pas encore de réponse…

  4. Stéphane Sacquepée

    Il y a une vraie différence de ligne politique Romain.
    Tu sais trés bien à quoi correspondait la proposition de libération. Il me parait indélicat de parler de nouvelles pratiques politiques et d’estimer que les journaux et journalistes ne devraient pas innover.
    Même si je vois déjà ta grimace, Je trouve qu’il serait drôle que le NPS ouvre un blog pour nous expliquer leur blacklistage sur lyon, ou alors les verts pour l’indépendance à lyon (et pour la réintégration d’E Tête lol) …
    On ne peut pas être progressiste sur un point et conservateur sur l’autre (c’est dangereux c la skyzophrenie et nous au Modem on connait bien et on essaye de se soigner ….)
    Jaloux va !

  5. Les journalistes sont des journalistes et les blogueurs des blogueurs… commentaire de blonde 🙂 qui sait bien la différence. Quand les journalistes seront passés à autre chose, nous continuerons sur nos blogs à parler de nos vies, de nos envies, de nos projets, comme ça gratuitement, rien que pour le plaisir… A dimanche Romain, on ne sera jamais loin n’est ce pas ?

  6. Olivier Bertrand

    Romain,
    1) Je ne suis pas seul à LibeLyon (c’est déjà assez dur de tenir le rythme à deux). Il y a aussi Alice Géraud. 2) Une autre chose sépare bloggeurs et journalistes : ces derniers sont payés, ce qui aime quand même à passer ses journées (et soirées) à draguer l’info et écrire. 3) Pas dupes de la visibilité qu’offre notre support, nous pensons avant tout à l’intérêt de nos lecteurs et du débat lorsque nous proposons d’héberger un blog. Je suis d’ailleurs très preneur d’un blog du NPS ou de désemparés Verts, s’il a la même qualité que celui des autonomistes démocrates… 4) Lorsque l’autocensure vous retient une bonne info, un bon conseil : ne restez pas avec ce truc brûlant sous la plume, ce n’est pas sain. Passez-nous un coup de fil, on vous soulagera…
    A bientôt et bravo pour la 200e

  7. romain blachier

    oui je connais la sympathique alice mais elle m’avait dit ne plus s’ocucper du blog…J’ai du mal comprendre.Ok sur les autres points.Pour le 4,je veux bien quand c’est possible mais vous savez mieux que moi que l’autocensure existe aussi vis à vis des journalistes.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers