Cahiers de vacances de Modemologie

J’ai parlé des discussions et débats au Parti Socialiste lors du dernier billet et de certaines de ses repercussions dans notre département.Mais le principal parti de Lyon n’est pas le seul a connaitre des discussions (qui sont en partie elles au moins, je dis bien en partie, sur des questions d’idées).C’est aussi le cas du MODEM du Rhône.


La fédération rhodanienne du parti de François Bayrou est actuellement plus que trés divisée, ce n’est pas un secret.Pour preuve les trois groupes dans lesquels on trouve des élus de ce mouvement au conseil municipal de Lyon ou les deux structures différentes dans lesquels on trouve les représentants du MODEM au Conseil Général ou encore au Grand Lyon.Les hésitations et la division des militants de ce parti sur trois listes différentes avaient alimenté les blogs et les discussions en ville lors des municipales.Le retrait partiel d’Anne-Marie Comparini de la vie politique, femme estimée de tous, puis d’Azouz Begag (qui, pour l’aneccdote inutile, a passé la soirée de samedi à manier avec humour et talent une machine à masser sur la plupart des invités du convivial Gilles Vesco qui organisait une soirée fort agréable samedi dernier) a laissé un bordel assez monstrueux au sein du MODEM local.


L’élu stéphanois Lazartigue a ainsi été chargé d’une mission visant à réconcilier les uns et les autres au sein de la famille centriste rhodanienne, comme si, pour paraphraser une célèbre phrase footballistique, qu’en matiére de Bayrouisme, Lyon n’était que la banlieue de Saint-Etienne.La première assemblée générale rassemblant tout le monde, chose certainement rare depuis la république des blogs 3, a vite débouché sur des ambiances un peu martiales.En effet des militants ont demandé le départ de ceux des élus proches de Mercier s’étant alliés avec l’UMP, les accusant de nuire à l’indépendance du parti avec le soutien de l’Elysée…


L’échéance a venir pour les centristes sera de toutes façons en automne le contrôle de la fédération du département et le vote pour savoir qui va la diriger.Pour présenter une liste compléte pour les instances, il faut aligner une centaine et demi d’adhérents.Deux forces en présence sont désormais capables de rassembler autant de monde sur le papier:RIchard Morales,ex-PRG, élu de Villeurbanne et les amis d’Eric Lafond.Un troisiéme larron est en foire, Roland Crilier, Maire de Saint-Genis-Laval.Ce dernier vient de se faire tacler par RIchard Moralès, qui met en doute son indépendance.En effet, Crimier, bien que plutôt orienté au centre-droit, est Vice-Président de Gérard Collomb au Grand Lyon.Et bien que lui manifestant officiellement de la sympathie, les élus clairement orientés à droite du MODEM comme le lyonnais Geourjon et ses amis ralliés à Perben ont voté contre lui à la présidence de celui des deux groupes MODEM auquel il appartient…Moralès s’est disputé avec les amis de Lafond mais est soutenu par Mercier et ses réseaux dont un certain nombre jeunes démocrates anti-Lafond.L’élu villeurbannais espère surtout que le premier magistrat de Saint-Genis-Laval lui apportera in fine son soutien..De leur côté les amis de l’ancien candidat aux municpales lyonnaises, Eric Lafond (qui n’exclut pas de se présenter lui-même au suffrage des adhérents) espèrent que leur structuration et leur travail leur permettra d’emporter le suffrage fédéral face à un candidat qu’ils accusent d’être l’alliance de tous les contraires…Sans compter toutes les petites listes qui vont se présenter, autorisation étant donnée aux adhérents de monter des listes à partir de 5 noms, ce qui va encourager certains à se présenter pour pouvoir négocier par la suite…Compliqué le MODEM décidément.


Pour me détendre de ça je vais essayer de me rendre enfin à un de ces moments conviviaux organisés par Myrtille, Silphi et Camdess.Le prochain est demain et indiqué dans la bannière ci-dessous.Cette derniére m’a d’ailleurs envoyé une piqûre de rappel taquine dans son dernier billet.Rendez-vous donc peut-être demain.Si je viens je fais des cocktails et surement quelques recettes de cet auguste ouvrage.


11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. asse42

    Bien sûr que Lyon est la banlieue de Saint-etienne…C’est une évidence!:o)

  2. jerome manin

    Richard Morales fait de l’anti-Bret une religion, il est déjà usé… et Eric Lafond, garçon brillant et intelligent qui peu faire une belle carrière d’universitaire mais qui n’a rien d’un leader charismatique, de plus entre les deux si vous trouvez un point commun ?
    Reste Vesco mais ce serait faire tomber le Modem dans l’escarcelle du Grand Timonier.
    Le Modem ne manque que d’un programme, de leaders, d’équipes, d’ancienneté et d’existence sinon c’est un bon parti pour y construire des châteaux en Espagne. Ce qui est une saine activité, on a le droit de rêver de Modem au logis, d’ailleurs vous en en fichez mais je suis pour.

  3. FixPenicaud

    qu’ouïe-je? On parle de nous?
    En déplacement à Paris depuis quelques temps je ne pourrais être des vôtres ce samedi et je te remercie mon cher Romain de me tenir au courant de la vie de ma petit fédération rhodanienne.
    Bigre qu’est-ce que j’en apprend! Ouaw! (bon ok pas tant que ça…)
    Jevois une ou deux (ou trois) erreurs de périmètrage dans ton texte, je te raconterais ça à l’occasion au co du feu. Cet hiver donc. Mais globalement on voit que tu as des bonnes sources. Bien des journalistes t’envieraient… (ou devraient le faire).
    je suis seulement obligé de rétablir une vérité importante : des jeunes il y en a dans tous les positionnements et notre fédé jeune se gardera bien de prendre position. parlons donc plutôt « de jeunes au large périmètre d’influence » qui prennent des position personnelles.
    Eh oui vois-tu on est encore plus compliqués que tu ne le croyais!
    (un peu d’auto dérision ne fais de mal à personne) 😉

  4. @fixpenicaud:si le débat de périmétrage est celui-là, relis mon message ou j’ai peut-être dû mal m’exprimer:je n’ai pas dit que tous les jeunes mandarines de la fédé du 69 se positionnaient contre Lafond mais un certain nombre d’entre eux.Pour le reste il est bien évident que des jeunes démocrates il y en a dans tous les camps.Si il y a bien une chose dont je suis sûr c’est justement de votre côté byzantin et compliqué!
    Merci pour le « globalement on voit que tu as des bonnes sources. Bien des journalistes t’envieraient… (ou devraient le faire). »
    a bientot

  5. Stéphane

    L’article de Romain de Modemologie en replacement du Bob qui est parti en congé prolongé du journaliste (mais qui pourrait nous faire un coucou quand même sur les blogs du réseau, where are you bob?).
    Merci de cette remarque de Jm, nous prenons bonne note qu’en matière de « formation au charisme » vous allez commencé à donner des cours à l’UMP lyonnaise ou chalonnaise, je ne sais plus.
    Cela dit au modem, cela va être l’occasion de se compter et j’espère qu’il reste encore suffisamment de personnes, non écoeurées des combines et autres bassesses, pour vraiment tourner une page.
    L’indépendance, contre « l’alliance de tous les contraires »,
    la formule est bonne 😉

  6. jerome manin

    Comparer Romain à Robert, mazette… Je pense que Romain appréciera.
    @Stephane, êtes-vous à ce point précieux qu’il vous est impossible d’écrire le nom de Perben ?
    La vraie indépendance du modem est envisageable avec un axe fort Bayrou, Mercier, un lyonnais (pourquoi pas Lafond) mais l’indépendance au sein du clan Collomb est un leurre, et c’est là toute le talent politique incontestable de Collomb qui va se déployer.
    Le Modem s’il veut exister dans l’univers lyonnais n’a que le choix d’une molle et complaisante dissidence envers Collomb, il va pouvoir jouer les « peut-être » sur quelques questions avant de rentrer vite dans le rang.
    La formule : « L’indépendance, contre ‘l’alliance de tous les contraires' » est utilisable pour tous groupe minoritaire quel qu’il soit et pas seulement dans le domaine de la politique.
    Le Modem ont besoin pour « développer un parti de masse* » de faire connaître sa « ligne Claire » mdr
    * »Développer un parti de masse » la ligne claire, proposition 13 et n’oublier pas le manche. ptdr

  7. Stéphane

    @ JM
    Votre côté « Moira fataliste » que nous avions pu admirer pendant la campagne précédente consiste toujours à décrire la pire situation pour votre « clan ». C’est pratique cela évite de balayer devant sa porte, sur le charisme, le contenu du projet, la fuite des militants (qui a bien lieu aussi à l’ump), la branlée historique de lyon… et touti quanti
    Pour construire un « parti de masse » il faut sortir des ambiguïtés, et cela vaut quel que soit le parti. Quant à la formule (que je saluais) elle ne me semble pas être utilisable dans n’importe quel contexte (et je ne pense pas être minoritaire..)
    Sur le fond, j’estime qu’un accord politique est préférable à des débauchages individuels (j’ai du le dire 1000 fois, quel que soit le parti ump et ps concernés). L’indépendance ne vise pas à rester seul dans son coin, mais à recentrer la vie politique française.
    Analyse presque juste sur Lyon ; mais est ce que l’Ump a des leçons à donner, avec ce nouveau centre que vous vous complaisez à tenir par les C…. ou les divers satellites de pailles que vous avez dans votre escarcelle…
    Je sais bien que quand on est militant on est partisan, mais il y a des limites ou des sujets à éviter ;-)/

  8. jerome manin

    @Stéphane
    Je ne pense pas qu’il existe des sujets qu’il faille éviter en tous cas par sur les blogs qui restent, on peut en convenir un média confidentiel assez peu contrôlé.
    N’y a-t-il d’autres moyens que de se définir en opposition à l’UMP et en demi opposition par rapport au PS ?
    Et puis pour info, je ne suis pas un militant UMP, une petite preuve s’il en faut : Que viendrais-je faire sur le blog de Romain si j’étais UMP ? En avez vous identifié ?
    Pour les mots « parti de masse » extraits de « la ligne claire » c’est une boutade qui fleure bon la pensée « totalisante » donc l’histoire nous à tristement nourrie.

  9. @ Jerome, il y a ici des lecteurs, bloggeurs et commentateurs de tous bords (d’ailleurs les commentaires du présent billet le montrent) qui viennent sur le présent blog.Et nombre d’entre eux, parmi d’autres, sont de sensibilité UMP ou d’une de ses succursales,de ton parti radical valoisien ou du CNI.Ca me fait penser que je dois rappeller pour une histoire de concert certain lecteur-bloggeur régulier qui a été sur ta liste dans le 1er, l’ami de base/franklin.

  10. Au moins, il n’y a pas qu’au PS que ça bouge!

  11. Je confirme modestement. Ici, il y a un peu de tout. Des gens de droite, de gauche, des gens qui s’en foutent aussi.
    C’est aussi pour ça que, modestement, j’apprécie à venir ici.
    Bon dimanche

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers