Partageons mon Halloween

Je voulais faire un billet sur des questions de fiscalité mais en fait non, on ne fait pas des billets sur des sujets sérieux quand on a un peu trop fait la teuf hier ben ça le fait pas.Parlons perso, même si j' évoque pas forcément ça.Il est vrai aussi que raconter des trucs sur ma vie perso, ma position préférée dans les galipettes aux lit, mes soirées avec des potes, mes blagues vaseuses…Pourquoi pas mais à petite dose.Et puis si je racontait tout ça je devrais ouvrir un autre blog.Ceci dit, quand on voit que certains font de superbes billets de comptoir ,  je me dit que moi aussi j'ai le droit de partager mes aneries et faire un billet léger un peu vrac

Hier comme un peu tout le monde si j'en juge la blogo et mes potes de la vraie vie de chair, de sang et de larmes, c'était Halloween pour moi.Un de ces trucs où vous avez des razzias de gamins qui passent en vous disant « On peut avoir des bonbons » d'un air aussi chou que la petite fille dans la pub pour Herta « Mais on avait dit qu'on faisait des kanackis ».

Avec ça généralement, si vous avez un coeur un peu supérieur à celui de Claude Bébéar, vous prenez un sachet de crocos haribos ou simili pour ne pas leur mouiller les yeux de déception. Avec ça vous emmenez la bouteille de l'invité qui va bien avec (hier me concernant c'était du porto blanc) pour vous rendre chez un pote qui organise un truc. Ou faire votre série de passages divers si vous avez plusieurs potes .

Ah et il vous faut un déguisement.Si vous êtes flemmard, pressés, avez deux mains gauches et un découvert moins élevé que celui du systéme bancaire international, la solution c'est quand même d'aller acheter un déguisement. Donc étant pourvu d'à peu prés tout les défauts pré-cités je me suis rendu chez Féta, avenue Berthelot.Le gérant est sympa, en plus il a plein de bidules pour se déguiser, il est commerçant et dans le 7e, que de qualités pour un seul homme!De quoi se jetter avec fébrilité dans l'échoppe qui tend ses bras aux clients empressés et au tram paisible.

Là j 'ai involontairement insulté le protestantisme en général et les pasteurs en particulier puisque lorsque j'ai demandé « Pourriez-vous me donner le costume de pasteur en haut là ? ». »C'est un costume de Charlot monsieur ».La j'ai examiné le truc d'un peu plus prés et je me suis senti un peu con.Pendant une seconde au moins, j'ai eu l'idée d'appeler Olivier Raoul-Duval, qui a la chance infinie d'être mon pasteur, pour tenter de le baratiner afin qu'il me prête sa tenue de travail mais non.L'idée de le voir au culte de dimanche dans une robe tachée de vin et trouée par des cigarettes me fit même frisonner.Sans doute l'éloquence de ses prédications n'y aurait rien perdu mais quand même.Du coup j'ai hésite entre un costume d'Ecossais en kilt ou une toge pourpre de romain,toge sur laquelle j'ai jetté finalement mon dévolu.En plus des kilts y'en avait plus.En plus une tenue d'Ecossais, certes fort différente, j'en ai déjà reçue une jeudi dernier…Par contre, absolument impossible de mettre la main sur des sandales dans toute la rive gauche.Rien.En mocassin donc le Romain vêtu en romain.Allez zou!

Premiére étape dans un endroit de jeunes gens à la capillarité aussi développée que leur appétit pour la biére et le métal:Mes potes non pas hardeurs (quoi que…) mais hardos, dont la musique se méle si bien aux films d'horreurs ont fait leur soirée d'Halloween à eux, l'atmosphére est comme d'habitude très sympa et ma tenue de romain,certes pas forcément dans le ton film d'horreur fait fureur.J'ai droit à plein de photos avec divers capillaires intenses en blouson de cuir« ah ça me fait délirer de voir un adjoint habillé comme ça, trop cool ».On ne se débarasse pas toujours de sa peau d'élu comme ça, même en toge, même le soir, même en faisant des concours de biére. Mais la mousse est bonne, l'ambiance comme toujours aussi.Changement de décor chez les jeunes démocrates qui m'ont envoyé une grosse douzaine d'invitation à leur Halloween à l'Otentik Café...soit trois fois plus que de monde lorsque je passe, peut-être un peu tot et rapidement…Contraste saisissant avec l'ambiance joyeuse de mes métalleux…

Direction donc chez un vieux pote pas vu depuis très longtemps (aprés une autre escale chez mon pote Cyril, qui part quelques jours à Taiwan et qui avait rendu visiblement hommage au stock de son magasin de biére), dépoussiérage de vieilles relations pas revues depuis longtemps, nouvelles des divorces, des nouvelles unions, des retours d'anciennes et nouvelles connaissances sympas et parfois carrément aussi barrés que moi comme une troupe de filles sorties d'un clip d'Abba ou diverses sorciéres plus princesses que vieilles aux mains crochues ou draculas enlevant leurs dents pour boire leur demi.Une ambiance de joyeux bordel assez généralisé, de bonnes humeurs et de rencontres sympas, de pieds écrasés, de rhums arrangés, de blagues et de fou-rires surréalistes.

Ce matin j'ai quand même eu vachement du mal à me lever pour aller voir les commerçants du marché Jean Macé…

5 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Tant que j’y suis :
    « il a plein de bidules pour ce déguiser »
    -> se

  2. C’est malheureux ces gens qui racontent leurs cuites sur leur blog !

  3. eh oui, des fautes de frappe, voilà ce qui arrive lorsqu’on a pas eu le temps de relire aprés avoir écrit !

  4. Frederic Pe

    Sympa le billet; Je rajoute que le pire c’est le lendemain : on se réveille les yeux globuleux, et là, c’est la vision d’horreur : 40m3 de crasse au cm carré; on hésite puis on se décide par mettre des pompes pour se mouvoir entre les multiples cadavres de bouteilles, mégots, ballons crevés, capotes usagées etc. qui jonchent sur le sol; On tente vaguement de faire un café mais il y a cette envie de vomi qui vous capte de plus en plus. Petit à petit, tout doucement, on réalise qu’on va passer un dimanche de merde, dans la merde. Alors on se recouche dans l’espoir que tes convives parisiennes, que j’héberge le temps d’un week-end, se comportent en vraies femmes…

  5. au moins tu leur a pas soufflé sous le nez aux commerçants…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers