La fausse route de la parité ?

Une-fausse-route Journée de la femme. D'une seule d'entre elle, les autres devant faire pénitence et les hommes abstinence ? Le terme porte certes au cabotinage. Parlons plutôt de la journée DES femmes alors, petit symbole pour une grande moitié de l'humanité. Elle a d'ailleurs un petit peu de mal à trouver sa place cette journée mal faite pour une si grande cause, certaines se sentant un peu insultées d'être traitées comme des espèces protégées, d'autres trouvant le truc un peu gadget face à tant d'inégalités salariales et de violences en France et de part le monde.

Face à cela, le politique a souvent coutume de brandir la parité comme quasi seul étendard de la cause des femmes.Mais celle-ci, votée par des hommes âgés une fois leur carrière assurée dans un monde inégalitaire et donc non susceptibles d'être remis en cause (pas fous les bourgres), ne concerne-t-elle pas qu'une infime minorité ? N'est-elle pas une réforme de politiciens pour politiciennes ? Et si elle visait à l'origine à rattraper un inquiétant retard en matière de participation des femmes, ne consacre-t-elle pas non plus un certain sexisme dans le sens de réduire chacun à son seul genre masculin ou féminin, là où les jeunes générations de femmes, plus que les précédentes, ont aujourd'hui d'abord une demande d'universel ? Et puis en introduisant un critère de naissance, d'être, d'essence plus que sur le critère de l'action politique et du faire, ne participe-t-on pas au remplacement d'une inégalité par une autre ? Bref, pour reprendre une expression d'Elisabeth Badinter, la parité n'est-elle pas "une fausse route" sur le chemin de l'égalité ?

4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. parisienne

    certes la parité n’est pas, par principe, extraordinaire. mais dans les faits, c’est la seule mesure qu’on ait trouvé pour faire avancer le schmilblick. et pourtant on en a essayé, des choses, avant. et la parité est efficace, il n’y a qu’à voir les différents modes de scrutin et leurs résultats.

  2. hamissia

    d’accord avec badinter, la parité en politique est une vraie pantalonnade.
    Si les femmes doivent à leur sexe de rentrer en politique, elles devront pour le faire oublier prouver plus que les hommes qu’elles en ont dans la culotte.

  3. humour japonais

    cher Romain
    j’aurai aimé te l’entendre dire un peu + tôt
    j’étais bien seule à l’époque, mais il faut savoir être seule parfois!
    la loi sur la parité dans les conseils d’administration du Cac40 a été votée à l’initiative d’une socialiste,OK,mais les autres, toutes celles qui sont à 800 euros par mois, toutes celles qui vivent dans la précarité la plus totale, toutes celles à qui on impose un temps de travail pas choisi!
    oui la parité est « une fausse route » sur le chemin de l’égalité.

  4. Toujours le même problème : les changements sociaux se passe à l’échelle d’une vie humaine, et les décisions politiques à l’échelle de quelques mandats…
    Faute d’être patient, on fait des tentatives, comme ces quotas.
    Avec le temps, peut-être que leur échec sera masqué par les réussites de l’éducation, et du temps.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers