entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

La burqa: derrière la grille de tissu

Burqa Faut-il réglementer davantage le port du voile intégral ? Le sujet a déchainé la passion ce jour sur mon profil Facebook où j'avait publié cet article de Libé

De quoi s'agit-il ?  Le député  communiste de Vénisissieux André Gerin a déposé une proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête parlementaire sur le port, par certaines femmes musulmanes, de la burqa un tissu qui les recouvre entièrement laissant apparaître les yeux, à ne pas confondre avec le voile plus classique .

Le texte  a été cosigné par 58 députés de toutes tendances politiques, (3 PCF, 7 PS, 43 UMP, 2 NC, 3 non-inscrits ). Il prévoit la mise en place d’une commission de 30 membres. Elle serait chargée de «définir des propositions afin de lutter contre ces méthodes qui constituent une atteinte aux libertés individuelles sur le territoire national».La vision de ces femmes emprisonnées nous est déjà intolérable lorsqu’elle nous vient d’Iran, d’Afghanistan, d’Arabie Saoudite… Elle est totalement inacceptable sur le sol de la République française»

La présidente de Ni putes ni soumises, Sihem Habchi a réagi, «le droit des femmes n’est pas une affaire de centimètres de tissu mais la burqa est le symbole de l’oppression que subissent les femmes, il faut encourager le débat sur cette question». Après la loi de 2004 sur la laïcité, elle appelle à «rouvrir le débat et ce sera à chacun de se positionner sur la laïcité, sur la mixité». Le débat est vu d'un bon oeil par nombre d'associations musulmanes, qui rappellent que la burqa n'est pas une obligation fixée dans le Coran et donne une vision tronquée de la deuxiéme religion de France qu'est l'Islam.

 Loin d'être un simple signe religieux comme le peut être une main de Fatma,une étoile de David ou une croix huguenote, le voile intégral, comme le rappellent de nombreux théologiens musulmans n'a rien à voir avec la foi. Il a par contre une vraie relation avec une glaçante oppression d'une moitié de l'humanité, voire même de son ensemble. En enfermant ainsi les femmes, les hommes ne font en aucun cas progresser leur bonheur.Comme le dit fort bien Jérôme Leroy dans Causeur, la libération de tous passera par la liberté de vie de chacun et d'abord de chacune.

26 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Orwell

    ça me gène
    je suis pas musulman pour un sou et même la vue d’un jihab dans la rue m’interpelle (je n’ai jamais vu de burqua) mais qu’on aille légiferer là dessus m’interpelle
    qu’on interdise le voile à l’école publique: j’approuve. Mais qui serait-on pour interdire à des femmes majeures de porter une burqua si ça leur chante?!
    Et qui serait-on pour décreter qu’on le fait pour leur bien, qu’en fait elles sont obligées, …
    Ce débat dépasse largement celui du voile. parce que le fond du pb c qu’on dit ne plus vouloir voir de burqua pour des raisons très nobles mais la vraie raison, c’est surtout que ça nous gène.
    qu’est-ce qui nous gènera demain, et qui donnera l’occasion de légiferer? jusqu’à quel point la bien pensance voudra t’elle tous nous formater?

  2. Battling

    La France se communautarise à grand pas. Voilà le problème, et il était annoncé depuis longtemps. Et encouragé par certains inconscients.
    La laicité comme socle de la France se fait malmenée par toutes ces communautés qui souhaitent se faire entendre. La diversité n’a pas à être hors du corps social. On ne pourra garantir la cohésion sociale qu’en proscrivant les signes religieux, tous sans exception, de la sphère publique et citoyenne.
    Pourquoi de plus en plus de croyant rappellent leur attachement à la laicité ? Parce qu’il est urgent de dresser des lignes plus clairs entre ce qui est accepté et ce qui ne l’est pas.
    La laicité est une liberté encore à conquérir.

  3. il ne faut pas punir celle qui porte le voile, ou la burqa (ça peut être volontaire, donc légitime), mais punir celui qui l’empêche de les retirer.
    C’est à ce niveau que se situe la défense de la liberté.

  4. ha bah rimbus est déjà passé par là. il a placé les bons liens…

  5. romain blachier

    Rimbus, c’est gentil de placer des liens mais tu aurais pu surtout développer
    réponse à ce que j’ai lu chez toi:voile intégral n’est pas plus l’islam que les commandos anti-avortements ne sont le christianisme…Considérer que le fait d’emprisonner sa compagne derriére une prison de toile c’est musulman est une insulte à la religion de Mahomet. il ne s’agit pas forcément de punir la femme qui le porte mais de réfléchir à

  6. romain blachier

    zou mon doigt a rippé, je reprend. Rimbus, c’est gentil de placer des liens mais tu aurais pu surtout développer
    réponse à ce que j’ai lu chez toi:voile intégral n’est pas plus l’islam que les commandos anti-avortements ne sont le christianisme…Considérer que le fait d’emprisonner sa compagne derriére une prison de toile c’est musulman est une insulte à la religion de Mahomet. il ne s’agit pas forcément de punir la femme qui le porte mais de réfléchir sur la question, même si il semble logique que dans une République, tout ce qui est marqueur de discrimination entre les êtres soit combattu!

  7. sasa

    « Le débat est vu d’un bon oeil par nombre d’associations musulmanes, qui rappellent que la burqa n’est pas une obligation fixée dans le Coran »
    => je corrigerai : la burqa, tout comme le voile !
    Je suis toujours un peu partagée, en tant que fille de musulmane, sur cette question. Le voile n’est pas une obligation coranique, la burqa encore moins. Mais ce sont tous les deux des signes « ostentatoires », particulièrement visibles dans nos sociétés, surtout quand elles revêtent l’intégrale (avé les gants noirs et juste la fente pour les yeux …).
    Pour moi la seule limite républicaine qui peut être posée est celle de l’identification des individus. Ces femmes deviennent des ombres non reconnaisables. Comment les identifier (pour vérifier le porteur d’un chèque, une carte de métro …) avec cette armure ?
    Cette limite mise à part, elles ont le droit à circuler librement, c’est l’orgueil et l’honneur de notre pays.

  8. romain blachier

    @sasda:tout à fait mais pour la Burqa la non-mention dans les textes coraniques est encore plus évidente que pour le voile « simple ».
    Pour le reste, pour ce qui est de la rue ok avec toi.D’autres questionnements se poseront dans d’autres lieux.Exemple un peu clivant:une femme en burqa peut-elle enseigner l’instruction civique?

  9. Cédric Rousset

    Je souscris bien sûr à cette critique du port de la burqa qui avilit autant qu’elle vassalise la majorité de celles qui la portent.
    La proposition portée par André GERIN me semble donc légitime, à condition qu’elle s’inscrive dans le cadre général de la défense de la laicité.
    Or la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat paraît de plus en plus en péril.
    Rien ne sert de pousser des cris d’orfraie à l’égard de pratiques religioso-vestimentaires ostentatoires si par ailleurs, en catimini, on subventionne, à la ville de Lyon, au Conseil général, des manifestations cultuelles…

  10. romain blachier

    @cédric:tout ne se vaut pas.Une main de Fatma n’est pas une burqa.Subventionner un rasseblement spirituel musulman, catholique ou protestant n’availit pas la liberté, n’enferme pas.

  11. Romain, il faut oublier l’islam, en effet que penser d’une république qui édicterait une loi juste pour stigmatiser un courant religieux précis ? Il faudrait donc interdire tous les signes religieux : turban pour les sikh, kippa pour les juifs… pourquoi pas interdire le signe du yin yang aussi ? on en sort plus.
    Pour avoir travaillé longtemps avec des musulmanes j’ai constaté que le port du voile est volontaire. De même que les femmes qui portent le niqab, et bien j’ai constaté qu’elles n’étaient pas forcément contraintes (mon ex-femme musulmane a des connaissances qui portent le niqab et elle me l’a confirmé).
    Donc, il faut que la république protègent les femmes contraintes, mais laisse la liberté de s’habiller comme on veut.

  12. romain blachier

    @rimbus: on ne peut comparer une main de fatma, signe qui ne fait que marquer son attachement à l’islam ou une croix huguenote protestante à un voile qui recouvre la femme entiérement parce qu’elle serait en soit un sujet de péché…d’ailleurs je ne te vois jamais défendre les simples croyants au passage alors pourquoi partir en ligne pour la défense d’une forme ultra-radicale et minoritaire de la pratique? Ca n’a rien à voir avec l’islam cette histoire et tout à voir avec une oppression, consentie ou non. Nous sommes en république, un régime qui n’est pas anodin et prone l’égalité de tous et toutes.

  13. @ romain : justement l’égalité c’est d’accepter qu’une femme puisse s’habiller comme elle veut, en cachant son corps ou en le dévoilant. personnellement je ne défendrai jamais les croyants puisque je suis athée, mais je suis tolérant, bien que je considère TOUTES les religions comme un danger potentiel.
    On ferait mieux de donner de l’audience à Gamal al-Banna (tiens, le connais-tu ?), un réformateur de l’islam, ce serait plus efficace pour lutter contre l’extrémisme religieux et le port du niqab ou de la burqa.

  14. romain blachier

    @rimbus: non les religions, l’islam y compris ne sont pas un danger.Et mettre sur le même plan des islamistes ou autres intégristes d’autres religions et des pratiquants modérés, c’est à la fois faire un beau cadeau aux premiers en relativiasant leurs actions et insulter sans raison les seconds.Moi,croyant (protestant) pratiquant pacifiquement ma foi, je ne suis pas pareil qu’un extrémiste protestant du Klu-klux Klan, un islamiste faisant des pogroms anti-juifs au Yémen ou qu’un hindouiste extrémiste brûlant un village musulman, désolé.
    Et oui je connait ce théologien et d’autres comme Malek Chebel.De façon générale, les théologiens m’intéressent, notamment en Islam.Chebel a d’ailleurs des mots trés durs contre le voile.Travailler avec eux, c’est aussi travailelr sur celà.

  15. c’est un point de vue de croyant, Dieu existe-til ou pas ? Nous ne tomberons jamais d’accord.
    Bien sûr qu’un croyant n’est pas comme un extrémiste, mais où met on la frontière qui marque l’extremisme ? Un autre vaste débat… peut on interdire l’extremisme et accepter la religion ? a mon avis non, la pratique religieuse a toujours son extreme, et si on accepte un modéré on doit accepter quelqu’un qui s’investi plus dans le dogme.
    Enfin, puisque tu t’interesses comme moi à la theologie, as-tu lu « la bible dévoilée » d’Israël Finkelstein ?

  16. romain blachier

    @rimbus: non un croyant « ordinaire » ne vaut pas un extrémiste.Accepterais-tu d’être considéré à l’égal d’un Khmer rouge parce que tu es de gauche ?moi pas.
    Et non on est pas obligé d’accepter un connard extrémiste de quelque religion qu’il soit.
    Sinon oui j’ai lu « la bible dévoilée ».

  17. tu comprends mal mon propos : où placer la limite entre extrêmisme religieux et pratique « normale » ? Peut on interdire l’extrémisme ? Si on arrive a interdire l’extremisme (a condition d’avoir trouvé cette frontière subjective) la nouvelle communauté des croyants ne va-t-elle pas avoir aussi une frange extrémiste ?

  18. jbdivry

    à lire :
    Le Dérèglement du monde
    (Quand nos civilisations s’épuisent),
    Amin Maalouf
    Grasset, 2009.
    à Romain : tu m’as jamais montré ta « petite courgette » !

  19. romain blachier

    @rimbus:non on ne peut interdire l’extrémisme c’est sur mais on peut en interdire certaines manifestations
    @jb divry:c’est quoi ma petite courgette?

  20. @romain c’est pareil, interdire la burqa, mais pas le niqab ? interdire le niqab mais pas le Khimar, puis le hijab ?
    dont-on interdire de masquer les yeux, ou la bouche, ou les cheveux ?
    Faire un loi pour définir ces nuances me semble compliqué au moment où on porte des masques « médicaux » et des lunettes noires. Il faut aussi interdire les gants, mais dans certaines conditions…
    non je crois réellement que c’est un casse-tête qui risque de réveiller les fanatiques et ne résoudra rien.

  21. Romain,
    Lors d’une conférence de presse du Général De Gaulle, un journaliste lui posant la question s’il pensait que d’après les rumeurs il ne serait pas opposé à ce que le Comte de Paris revienne sur le trône de France et remetrait ainsi la France comme fille ainée de l’Eglise catholique, il répondit : »Et, pourquoi pas la reine des gitans », et sur le second aspect de la question : « les Français sont catholiques, la République est laïque »
    Cela veut dire pour moi, comme tu le sais je suis catholique mais d’abord républicain, laique et jacobin. Pour moi, il n’y a pas contradiction. Ce sont deux parallèles dans ma démarche personnelle. Il ne faut surtout pas confondre l’acte religieux qui est un acte personnel et l’acte républicain qui, lui correspond à une vision globale, c’est-à-dire une vision de l’intérêt général d’abord, à travers des principes fondamentaux de la République qui est la séparation du temporel et du spirituel.
    Pour moi la République doit rester laïque à travers sa philosophie de libérté, d’égalité et de fraternité.
    Il est urgent d’arrêter de révasser sur le comportement de l’extrémisme religieux d’où qu’il vienne.
    La République, ce n’est pas le communautarisme.
    Elle est le ciment d’une communauté de destin, d’hommes et de femmes de tout milieu, de toute religion, de toute philosophie sur un même territoire que l’on appelle la Nation.
    J’approuve la démarche d’André Gerin et je pose la question : toi qui est membre du parti socialiste, crois-tu normal que seuls 7 Députés PS prennent part au sein de cette future commission?. Que sont devenus pour toi, les idées de Jules Guesde, de Jean Jaurès ou de Jules Ferry? Franchement, le PS est quand même « mal barré » car il n’a plus de ligne directrice et ne sais plus où il en est.S’il continue ainsi, je crains que dans un proche avenir, d’autres profiteront de ce probléme pour imposer leur propre fascisme, qui comme Hitler risquent de prendre la pouvoir par la volonté du peuple avec les conséquences que l’on imagine pour les libértés et les Droits de l’Homme, auxquels, je te sais attaché tout comme moi.
    Il est grand temps maintenant, à chacune et à chacun d’arréter de rêver et de prendre conscience du problème avec objectivité pour sauvegarder les principes fondamentaux de notre République, qui ont construit la Nation française.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  22. jbdivry

    @rimbus :
    jeux de citations complètes …
    « La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple. »
    Karl Marx
    « Sans être un militant d’aucune religion, je pense que l’on peut reconnaître la religion comme une source d’apaisement utile au fonctionnement de la République. »
    Nicolas Sarkozy
    @romain : c’est comme cela qu’un protestant ardèchois décrivait le pendentif religieux qu’il souhaitait acquérir auprès d’un joailler lyonnais …

  23. @ jbdivry :
    « donnez-moi votre définition de Dieu, je vous dirais si j’y crois »
    Albert Einstein

  24. romain blachier

    @jbdivry:connaissait pas.Moi la mienne de croix huguenote je l’ai acehtée chez un bijoutier musulman du 7e arrondissement de Lyon.
    @claude:parce que le sujet divise, qu’on ne sait pas sur quoi il va déboucher en matiére de propositions concrétes.

  25. La question n’est pas du tout religieuse ! On ne peut pas permettre à des gens masqués de se promener dans les rues. C’est une question de sécurité, c’est tout, qu’ils soient hommes, femmes, juifs ou chrétiens, musulmans ou bouddhistes.
    Il m’est déjà arrivé de croiser à deux reprises des types avec un bas sur la tête ! Et en pleine journée.
    Prendre la question sous un aspect religieux, c’est encore mettre le bazar dans notre pays.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers