La cuisine…d’Azouz Begag

Azouz Une nouvelle recette de cuisine après celles de  Fabienne Levy, Gilles Vesco, Jean-Louis Touraine, Anne-Sophie Condemine, Inès de Lavernée, Gérard Collomb, Thierry Philip et Najat Vallaud-Belkacem. Alors que tout le landernau s'agite sur les question des alliances PS/MODEM, que côté orange, on coupe parfois les cheveux en quatre, que certains à gauche disent non , que d'autres comme Gérard Collomb ou Jegpol disent oui, qu'une des nombreuses déçues du MODEM se méfie, moi je vous présente la recette d'un célèbre adhérent de chez François Bayrou: le fantasque lutin des lettres lyonnais Azouz Begag. Moi je tranche en cuisine.

Mec très sympa dans la vie, écrivain, sociologue, ancien ministre et magicien des mots, l'homme est également un amoureux des douces saveurs de la cuisine et a accepté de me confier une de ses recettes. Il nous présente ici une savoureuse idée à déguster en toute unité politique !

Pour changer un peu de l'osso bucco, voilà une manière savoureuse de préparer un jarret de veau.

Il faut simplement demander à son boucher un jarret non détaillé en morceaux donc très épais et le faire confire dans son jus au four ou en cocotte. Le secret : l'arroser de son jus tout au long de la cuisson qui doit être très longue …
Ingrédients pour 2 personnes :
* 1 jarret de veau de 500 g environ
* 20 g de beurre
* 2 c à c d’huile d’olive
* 5 gousses d’ail
* 1 branche de thym
* 1 branche de romarin
* Sel, poivre

Cuisson cocotte : choisir une petite cocotte de la taille du jarret, mettre le beurre et l’huile d’olive à fondre à feu vif et saisir le jarret sur toutes ses faces. Une fois doré, baisser le feu, ajouter un peu d’eau, les gousses et les aromates, couvrir et laisser cuire pendant 2 heures en arrosant le jarret régulièrement de son jus. Si le jus réduit trop, ajouter un peu d’eau pendant la cuisson.
Cuisson au four : Faire dorer de la même façon le jarret dans une cocotte ou une poêle puis poursuivre la cuisson au four à 200° en l’arrosant régulièrement. 1 heure à 1 heure ½ de cuisson.

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. euh non jp retord, des recettes de l’auteur dans un blog ça date depuis de longues années. Il y a même des blogs uniquement consacrés à ça. Et moi ça fait depuis avant le tien, presque depuis la création de ce blog. Quand aux recettes, non les miennes mais des politiques lyonnais de tous bords, je suis le seul à le faire et ça vient d’une idée de mon entourage proche. Mais en tout cas bon appétit.

  2. Comment tu te la pêtes ! :p
    A essayer 😉

  3. hamissia

    Un qui se la pète pas c’est bien azouz begag que j’ai rencontré l’hiver dernier, sur les berges du Rhône. Il chantait « mourir d’aimer » comme ça, a capella.
    Le personnage est attachant et simple au premier abord, au premier abord…
    Sinon je vous recommande le jarret.

  4. bouh mo non etienne, c’est juste une explication du bidule. Le concept a même point du tout été trouvé par moi mais par alexandra!
    sinon je confirme hanissia il est bien sympa l’Azouz.

  5. Léo

    beaucoup de texte sur ton blog !

  6. tu as raison ,la politique qui met tout le monde d’accord est bien celle de l’estomac et des papilles, je te remercie de ton passage sur mon blog et te souhaite une bonne journée,bises

  7. Azouz Begag pourrait peut-etre nous dire dans une prochaine recette comment Chouchou l’a cuisiné jusqu’à le carboniser?
    Qu’il se rassure : BiBi n’en fera pas tout un plat.

  8. brigitte

    toujours demander un jarret de veau arrière, le détail qui change tout, je pense que sur le poids il y a erreur: 500g c’est plus du lapin que du veau

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers