L’arnaque

Pendant la campagne des présidentielles, je me trouvais parfois avec un militant UMP présent sur le marché Saint-Louis.Bien sûr, celui-ci ne représentait pas, loin de là, pas l’ensemble des militants de son parti, bien évidemment je ne met pas tous mes copains et lecteurs de droite dans le même sac mais il était assez caricatural,un peu grande gueule .Entre deux diatribes sur les arabes trop nombreux dans le 7e arrondissement de Lyon ou sur le fait que la gauche c’était, je ne fait que citer, des « enculés de merde de pédés » il parlait du concept de son candidat: Travailler plus pour gagner plus.
Si la chose pouvait sembler simple, ce militant s’énervait réguliérement lorsqu’il tentait de vendre son augmentation du pouvoir d’achat par le nombre d’heure travaillées.Car votre serviteur venait lui poser, devant les électeurs qu’il tentait de convaincre (et pour lancer les propositions de sa candidate au passage) , une question simple: « Comment on fait pour les cadres ? La plupart du temps les heures supplémentaires ne sont pas payées car ils fonctionnent au forfait; »Là, mon militant sarkozyste était bien en mal de répondre grand-chose d’autre que des phrases du type « la gauche vous faites chier », « Me cassez pas mon speech » ou « on verra bien ».On bien a vu aujourd’hui.



A l’époque de la réduction du temps de travail sous la gauche, le gouvernement avait à juste titre pensé que les cadres, si besoin était, pouvaient être amenés à travailler davantage que simplement 35h par semaine.
En contrepartie du non-paiement des heures supplémentaires effectuées, ces salariés bénéficient actuellement de jours de repos au-delà de leurs cinq semaines légales de congés payés,les jours de RTT.


Une très grande majorité de sociétés a négocié des forfaits entre 200 et 210 jours, sachant que les 35 heures correspondent à 218 journées de travail sur l’année;A partir du 219ème jour, les cadres sont payés 10% de plus qu’un jour normal, au lieu des 25% perçus par les autres salariés en plus lorsqu’ils font des heures supplémentaires.Le projet de loi sur la réforme du temps de travail, adopté mardi en première lecture par l’Assemblée, va entraîner de profondes modifications sur la durée effective du travail, au premier chef pour les cadres soumis aux «forfaits».Le nouveau systéme laisserait moins d’un mois de congés (hors jours fériés et week-end) aux cadres (25 jours) et diminuerait leurs revenus car il faudrait travailler davantage pour arriver à des heures supplémentaires rémunérées. 

Rien n’empêchera en effet, une entreprise de décider, un plafond jusqu’à 282 jours par an. Et ça sans compensation de revenu supplémentaire ni autre avantage en échange. Aucune contrepartie.Travailler plus mais sans gagner plus.Vous avez dit arnaque ? Vous pensez que le stress au travail va augmenter et que les cadres se font avoir? Vous avez raison…Et pour l’entreprise la chose n’est pas plus intéressante: Quelle va être la qualité de travail et la productivité d’un salarié crevé et compressé? Déà les enquêtes européennes montrent que le stress au boulot est l’un des pires dans les pays de l’union en raison des relations déplorables entre employeurs et employés alors…En fait le gouvernement ne fait que tenir le premier volet de sa promesse:On travaille plus mais sans gagner plus.Voire avec l’augmentation des prix, on gagne même moins…Celà n’est ni équitable pour la salarié, ni intéressant en termes de productibité et il n’est pas intéressant pour la cohésion d’un pays de demander toujours aux salariés de faire des efforts, sans compensation aucune.
 

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. solange k

    eh oui, quand je pense à deux de mes collégues cadres commerciaux un peu pressurés qui ont voté sarko en me disant que ça allait leur faire plus de fric…Entre l’augmentation de l’essence, les contrats qu’on arrive plus à faire et le fait de bosser plus pour un salaire identique, ils se sont bien fait avoir…

  2. J’aime beaucoup ta diatribe sur les caricatures des militants de droite… Je crois que rien n’est plus con, et ne m’est plus insupportable, qu’un militant fanatique de droite. Sinon le militant fanatique de gauche qui m’est aussi peu sympathique…
    Amusant, mais si j’ai rompu tout lien avec une instance partisane et militante depuis le 21 Avril 2002, c’est aussi que je ne supporte pas ces caricatures là, de personnes qui récitent des discours tout préparés récupérés sur « ump.org » (ou « ps.com »), sans recul, sans modération, et surtout sans écoute ni reflexion sur ce qui peut venir d’ailleurs…
    Tu le dis bien, on peut avoir des convictions, des valeurs, des sensibilités, et éviter d’être sa propre caricature. D’ailleurs, est ce que le militant dont tu as parlé à rapporter beaucoup de voix à celui qu’il prétendait défendre ? Est ce que ce mode de militantisme est efficace, n’est il pas plutôt détestable et ne provoque t’il pas rejet ?
    Sur le fond de ton billet, j’ai été diplomé de ma petite école d’ingénieur lyonnais en Juin 2000. J’ai donc toujours connu les 35 heures, et j’en profite.
    Ce que je ne supporte pas des gouvernements Chirac et Sarkozy successifs (pour qui j’ai voté), c’est l’hypocrisie. Si les 35 heures sont mauvaises, pourquoi ne pas les avoir supprimé de suite, d’un seul coup ? Je ne suis pas économiste, simplement cadre salarié, et je ne juge pas les « 35 heures ». Mais si c’était mauvais, pourquoi pas supprimer ?
    A moins qu’il faille garder une excuse sous le coude, un alibi, au cas où…
    je n’aime pas ces manières de faire de la politique. Je dois être un crétin aussi, pour le militant de droite que tu as rencontré… Mais on est toujours le crétin d’un autre.
    Bonne journée
    PS1 : concernant les cadres, corvéables à merci, nous pourrions en discuter des heures…
    PS2 : dis, je t’ai vu chez Marion toi, non ? (ben dis donc, elle a même ses entrées au conseil municipal, hi hi hi ^___^)

  3. @falconhill:ça c’est sur que sa méthode ne marchait pas trop (y’en avait d’autres pas mal dans le genre agressif).D’ailleurs Sarkozy fut minoritaire dans le 7e arrondissement.Moi aussi les caricatures de tous bords m’énervent.
    Pour le reste, oui je connais Marion, une fille adorable.on se contacte souvent pour échanger sur la vie et tout un tas de trucs.On est en photo ici sur ce blog lors d’un aprés-midi assez épique
    http://romainblachier.typepad.fr/mon_weblog/2008/05/cest-au-sujet-de-quoi-ce-blog.html

  4. Fille adorable en effet. QUe je ne connais que virtuellement, à mon immense regret (soupir…)

  5. Pas mal la caricature!! « Cassez pas mon speech » lol!!! Si j’étais présidente, moi, Anglais, j’appliquerais la peine de « lire tout l’oevre de Shakespeare » à toute personne utilisant ces anglicisms à la con, euhh pardon, à la môde.
    Et il n’y a pas besoin de faire une caricature de paroles de gauche non plus pour « équilibrer » les choses pour ne pas heurter les gens de droit. (Ils n’ont qu’a aller lire les commentaires sur Liberation….)
    Effectivement, cette histoire de cadres, c’est trés mal ficelée, et les cadres vont perdre dans ce « deal ». Si le gouvernement pense qu’il va falloir serrer la ceinture, autant le dire haut et fort, au lieu « d’habiller le loup en mouton » comme disent les english.
    Bye bye

  6. brigitte

    les 35h sont une bonne loi, elle font l’unanimité chez les travailleurs qu’ils soient de Droite de Gauche ou d’ailleurs
    le nier est une faute, les supprimer est une trahison pour tous ceux qui avaient négociés avec leurs patrons dans les petites entreprises notamment
    vouloir opposer les salariés des PME et les autres, c’est mépriser les forces vives de la nation
    personne ne marchera, ne courbera l’échine
    tout cela va mal finir
    pour moi rien n’est plus con que les gauchistes qui m’ont dit lors de la campagne référendaire:  » vous n’avez aucun intérêt à voter OUI, à moins d’être patron »

  7. Henri

    Les députés de droite veulent défendre les PME bien mais avec cette loi les seules cadres qu’elles pourront payer se seront des mauvais. Pour les cadres des grands groupes pas de problème plutôt que d’avoir à reparler rémunération elles laisserons le temps de travail inchangés pour les autres…. Cette mesure caricaturale va en tout cas aider la CGT à devenir réformiste! Effectivement il y a une chose de réjouissante c’est que les cadre de droite qui gueuler car ils se sentait à l’étroit dans le poulailler vont vérifier si finalement le grillage ça n’a pas du bon des fois…

  8. Marjo

    l’UMP et Sarko ont réussi à se tirer une balle dans le pied en se mettant les cadres à dos.
    La CFE-CGC elle-même sort de ses gonds, ce qui n’avait pas dû arriver depuis très très longtemps, et menace d’en référer à la Cour Européenne des Droits de l’Homme.
    Si la loi passe (ce que je n’espère pas, vu que je suis cadre au forfait..), on arrivera à une situation pire qu’avant les 35h!!
    Ma seule consolation dans cette histoire, c’est d’entendre mes collègues sarkosistes ou ‘apolitiques’ se rendre compte qu’ils se sont fait avoir dans les grandes largeurs (je traduis poliment ce qu’ils en disent ;p) et penser pour la première fois de leur vie à ne plus voter à droite, voire pour certains à se mettre en grève!!

  9. Falcon et Romain : vous êtres trop choupinous 🙂

  10. Bisous Marion *^____^*
    (rhaaa, elle est loin la politique là, mon petit Romain ^____^)
    Bonne soirée à vous

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers