Le Fils de L’Epicier

Dans mon cas aller voir un film sur un type qui a le début de la trentaine,dont les parents se sont installés en Drôme Provençale (bon les miens viennent de la quitter pour aller vivre en Guyane)  qui vit à Lyon et qui a aussi une ou deux autres occurrences, ça avait un côté un peu "mise en abime" .

Mais comme le Comoedia est dans sa période "films qui mettent le moral dans les talons", c’était visiblement la chose qui me donnait le plus  envie, certes avec une petite prise de risque, n’ayant jamais entendu parler de l’oeuvre projetée.

Au final, le personnage n’a pas grand-chose de commun avec moi mais surtout le Fils de l’Epicier est un joli moment à passer dans le monde de l’Epicerie entre Lyon et la Drôme Provençale, plein d’humanité avec happy end un peu téléphoné à la clé. A conseiller en tout cas.

Seul gros bémol:Dans la région de Die les personnes agées ont rarement un accent lyonnais aussi prononcé que ceux de certains des comédiens incarnant des gens du cru.Mention spéciale en particulier à une grand-mère incarnant une cliente de l’épicerie ambulante et qui, dés qu’elle ouvrait la bouche évoquait davantage une habitante de Craponne, de Lyon ou de Tarare qu’une native du pays de Jean Besson.

Pour ce qui est de l’histoire elle est simple et se comprend trés bien en regardant la vidéo ci-dessous ou mieux en allant voir ce film trés sympathique.Moi ça me donne envie de me pencher sur "Quand tu descendra du ciel" du même réalisateur.

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Je me suis toujours demandé: c’est quoi un accent lyonnais ? Autant je vois ce que sont certains accents régionaux (la Picardie, c’est l’horreur), mais l’accent lyonnais…
    Merci pour la vidéo !

  2. romain

    L’accent lyonnais se fazit sur la prononciation des voyelles « o » et « eu », de façon très fermée : Ainsi jeune se prononce comme jeûne. La différence « o »/ »ô » est forte aussi.Dans des vidéos ultérieures tu en verra quelques exemplaires.
    Aprés y’a les expressions et dictons locaux issus parfois du franco-provencal du type « Tout l’monde peut point être de Lyon, l’en faut bien d’un peu partout »

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers