boudot-vaudan

Le FN de Lyon se déchire entre ses notables

De l’argent (l’équivalent environ d’un SMIC) disparaîtrait comme par magie des caisses de la fédération du FN du Rhône. Son chef, Christophe Boudot serait un absentéiste dans les assemblées électives où il est élu et bénéficie de l’argent des contribuables. Un même Boudot qui serait incapable de vivre avec moins de 8000 euros par mois et par ailleurs préférant aller au ski que de faire le boulot pour lequel il a des responsabilité.

Voilà le brillant portrait qui est dressé du patron du parti de Marine Le Pen dans notre région. Il pourrait provenir d’un opposant farouche au Front National issu d’un mouvement de gauche et/ou antiraciste particulièrement virulent.

Sauf que ce n’est pas le cas : ces propos proviennent d’un membre de  l’équipe même de Monsieur Christophe Boudot pendant les élections municipales. D’un élu local sous la bannière du Front National. Rédigés dans une lettre particulièrement éclairante et truculente. Les embrouilles entre notables frontistes, liées sans doute aux questions de listes aux régionales, sont bien loin de la réalité des lyonnais.


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers