La politique, tu sais, c’est pas si facile

Faire de la politique est loin d’être un long fleuve tranquille.Nous sommes même plutôt le plus souvent plongés dans  des arcanes  que ne renieraient pas l’auteur de la Métamorphose et de la Muraille de Chine.Les problématiques complexes sont en effet le pain quotidien de celui ou celle qui aime la chose publique.

C’est ce que je me disais en pensant au MODEM lyonnais, aux listes aux municipales de façon générale ainsi qu’au traité européen.

Pas facile pour le Modem.Ce parti, pour qui j’ai de la sympathie,
comptant nombre de copains dans cette organisation, était déjà riche en
têtes de liste potentielles sur Lyon puisque mesdames et messieurs
Augoyard,Bertrix, Condemine, Vesco et Begag se disputaient déjà les
faveurs des militants.Ce sont aujourd’hui messieurs Eric Lafond et
Jean-Marc Chaffringeon qui se sont ajoutés sur les rangs des prétendants.

Le dernier est d’ailleurs un de mes prédécesseurs puisqu’il fut responsable du parti socialiste de Lyon 7e,
avant de basculer chez les verts dont il fut élu de mon arrondissement chéri en
1995, puis candidat Génération Ecologie aux cantonales suivantes dans le 1er avant
de se présenter pour Chevénement aux législatives de 2001 pour la 13e circonscription (Décines-Meyzieu) et aux
municipales de Chassieux sous la même étiquette.Le tout avant de
rejoindre le parti de François Bayrou…Un parcours lui aussi…pas facile à suivre.

En attendant le MODEM est en manque de candidatures féminines et
lance un appel à ses militantes…Pas facile de faire une liste…

Pas facile de faire une liste (Moins apparemment que pour Perben, même si le numéro des Potins d’Angéle d’aujourd’hui trace quelques pistes), c’est aussi ce qu’on s’est dit avec
Jean-Pierre Flaconnèche, tête de liste de la gauche du 7e cet
aprés-midi en réfléchissant à la  liste d’arrondissement pour les
prochaines municipales.

Il faut bien entendu tenir compte des envies, des légitimités, du
talent. Il faut aussi intégrer les organisations partenaires, les
personnalités de la société civile issues du centre et de la droite,
rassembler, assurer la diversité, la parité et le rajeunissement.Le PS du 6e a d’ailleurs fait une expérience de vote racontée assez savoureusement par Laurent Jauffret ici.Et
moi? Un peu plus bas que mes envies pour l’instant mais pas en position scandaleuse de nature
à m’hérisser non plus.Pas facile je vous dis!

Toujours pas facile, la question de ce qu’on appelle improprement le "mini-traité" européen négocié
grâce aux deux dernières présidences européennes,Finlandaises puis
Allemandes.

Le président de la République Française essaie d’en faire sa chose, récupérant
le travail des européens et surtout transformant en question partisane
la relance de l’Europe.

Débat en direction du PS du Rhône.Tout le monde a conscience du
piège du président de la république.

La question du vote des dispositions modificatives par le congrès
est débattue, certains souhaitant un nouveau référendum comme cela
d’ailleurs figurait dans le projet des socialistes puis le programme de
Ségolène Royal.Je comprend la volonté de vouloir repasser par la voie
chère à De Gaulle, pour des raisons qui sont d’ailleurs logiques et compréhensibles
puisque c’est un référendum qui a amené à la situation actuelle.

Mais je crois que ce qui est un toilettage du traité de Nice actuel n’a pas à donner lieu à un tel scrutin.

Ce qu’allemands et finlandais ont souhaité, en collaboration avec
les autres gouvernements européens, c’est un ensemble de dispositions pour repartir
de l’avant, pour poser les jalons avant la discussion autour d’un nouveau texte, voire (rêvons un
peu) d’une constitution pour l’Europe.Et que les élus socialistes
français, si ils en regardent le contenu,se doivent de voter oui  à ces
dispositions.Sinon la vision européenne de la sociale-démocratie
française aura définitivement basculé dans l’euro-scepticisme.
Ce n’est
pas pour voir ça que j’ai rejoint ce grand parti…La politique tu sais, c’est pas si facile.

5 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Benoît

    Tu vois que je commente des fois !
    Deux mots : d’abord sur le MoDem, merci de tes arguments pour démollir (mais je crois que c’est inutile) l’un de deux guignols qui viennent comme deux cheveux sur la soupe.
    Ensuite sur le traité, il n’est pas vraiment « simplifié » (250 pages sans les protocoles et annexes !) et n’est pas non plus un « mini-traité » terme qu’Angela Merkel avait trouvé un peu… vexant.
    En réalité, nous avons la Constitution refusée pour de mauvaises raisons par les Français en 2004 mais simplement sans les symboles (le Président l’est simplement du Conseil, le ministre des affaires étrangères s’appelle un Haut Représentant etc.).
    Le tout compilé et consolidé, ça donne une petite constitution d’une cinquantaine d’articles très proche du projet précédent.
    En fait les gens du non n’ont réussi à rejeter qu’une chose : une procédure originale et très ouverte, même démocratique disons-le (la Convention), le fédéralisme affirmé pour n’avoir que des mots couverts, bravo !
    Mais Bravo surtout à Angela Merkel, aux Finlandais (et aux Portugais !) qui eux, ont mis en place le plan B.

  2. Vieux Gaucho

    Décidemment, Romain, tu es génial, même si tu fais parfois des fotes d’ortograf…
    Choisir un Rubikscube pour illustrer la politique cela résume tous les articles imaginables.
    Cela étant ce n’est pas gai tout cela… Que Perben ait du mal, personnellement je m’en balance. Que le MODEM ait des difficultés, le revirement et les ambitions gouvernementales de M. Mercier ne sont pas faits pour l’aider mais en fait je m’en balance également.
    Par contre quelques suintements issus du parti qui me concerne, sur la composition des listes et plus particulièrement sur le 7eme m’atterrent. Je n’ai toujours pas digéré le candidat de gôche pour les législatives et l’on m’annonce une personnalité encore pire.
    Pendant ce temps Sarkoléon fait pire que pendre avec la Sécu, les retraites, les successions,…les acquis de la classe ouvrière quoi !
    Mais tout le monde ferme sa gueule, il ne faut pas faire de vagues avant les municipales.
    Mais après, en juin, c’est la France qui assure la direction de l’Europe, comment fera-t-on pour respecter les directives européennes avec un pays en faillite ? Comment intégrer les cadeaux faits aux riches dans un budget aussi déficitaire ?
    La politique du j’veux garder ma place qu’elle est bonne, quitte à vendre mon âme au diable c’est une chose mais quant à faire de la Politique c’est autre chose.
    Réveille toi Jaurès ils sont devenu mou !!!!

  3. claude JEANDEL

    Lyon le 29 10 07
    Romain
    dois je t’appeler « compagnon ou mon père »
    je viens de prendre connaissance de ton blog. Effectivement la politique n’est pas un long fleuve tranquille, surtout lorsque comme moi, en science po. j’ai eu un TD qui avait pour thème la loi du 5 décembre 1905 qui, comme tu le sais régie la loi de séparartion des Eglises et de l’Etat.
    Le débat fut raide, néanmoins, si tu vas au Temple penses à moi, à la Républiquet et …..aux catholiques.
    Au prochain billet, je te ferais connaître ma grande pensée philosophique et politique sur le fonctionnement de nos institutions;
    Villepino-gaullistement, je te souhaite une bonne journée.
    Claude JEANDEL, ton futur Conseiller Général du 9ème Canton

  4. Mais enfin, Viuex Gaucho, pour la France et l’Europe, c’est facile. C’est un de vos félons qui va s’en occuper : Jean-Pierre Jouyet.
    Pour la note Romain, rah, j’en bave. Ton blog vaut le Canard enchainé et les Potins d’Angèle. Mais comment fais-tu ?
    Plus amusant encore : l’étiquette politique des gens qui commentent cette note : 1PS, 2 Modem et 1 UMP.
    Encore un effort et tu vas devenir l’icone de l’ouverture.

  5. Claude JEANDEL

    Lyon, le 02.11.2007
    Romain,
    Par ailleurs, si tu le permets j’aborde également le contenu de ton billet du 26 octobre au sujet du traité dit simplifié.
    D’abord, pérsonnellement je n’en connais pour l’instant que les grandes lignes mais je te promets lorsque j’en j’aurais la connaissance compléte, j’argumenterais plus en détail.
    Toutefois, plusieurs réfléxions s’imposent. Tu dois connaître ce qu’on appelle en droit le « parallélisme des formes », à savoir dans ce cas d’espèce ; c’est par le référundum que le peuple français s’est prononcé contre c’est donc par un nouveau référundum que le peuple français doit à nouveau se prononcer.
    Ceci d’autant, qu’apparamment, ce traité ressemble étrangement à celui que les Français ont rejeté. A refuser ce réferundum, il y a là un déni de démocratie au motif qu’il y aurait des avancées. Mais quelles sont ces avancées pour refuser au peuple le droit de s’exprimer en toute liberté?
    Le Parti Socialiste dans cette affaire joue les tartuffes car quoi qu’il en dise, il va dans le même sens que le Président de la République, au mépris de son électorat incarné par exemple par Laurent Fabius et d’autres;
    Malheureusement, par ce comportement, les partis politiques montrent – une fois de plus- qu’ils ont peur du « peuple » ainsi que l’UE par ses directives et réglements. Ils imposent leur propre vision de l’Europe qui est la perte de souveraineté des Nations qui la composent.
    Seule une Europe des Nations pourra donner à ce continent une puissance politique, économique et culturelle.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers