Le poison du vendredi : La République des salauds ou la droite des cons pressés

Cette semaine c'est Eric Zemmour qui est le sujet de la chronique de Stéphane Nivet sur ce blog.

Stephane-nivet Le délinquant Eric Zemmour – dont la condamnation pour incitation à la haine raciale confirme à elle seule s'il en était besoin que, parmi les délinquants, tous ne sont pas noirs et arabes – n'en finit plus d'écumer de la hargne et de l'amertume si coutumière de ces individus dont le casier judiciaire s'est alourdi du juste poids de la honte et du déshonneur. Eric Zemmour est en pleine Dieudonnisation, persuadé que sa condamnation lui servira d'Aussweiss pour traverser la ligne de démarcation d'un soi-disant "politiquement correct" et faire la nique à la fameuse "police de la pensée" qui sévirait dans notre République.

Invité devant les députés UMP, à dessein, Eric Zemmour a pensé sous lui, il s'est soulagé d'un tirade piteuse qui achève d'épuiser le médiocre reliquat de crédibilité auquel il pouvait encore prétendre aux dires des observateurs les plus permissifs.

Place au poète :

"Votre chemin me semble donc tout tracé : vous avez déjà supprimé la HALDE, il ne faut pas vous arrêter en si bon chemin. Il vous faut désormais débrancher, un à un à la manière de la mise à mort de l'ordinateur HAL dans un vieux film de Kubrick, l'Odyssée de l'espace, tous les fils qui donnent vie au monstre : supprimer l'action pénale pour les associations antiracistes (applaudissements), pendant que vous y êtes, si vous pouviez supprimer aussi leurs subventions, ça ferait du bien aussi (applaudissements), supprimer l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, concept flou qui n'a pas la rigueur juridique de la vieille diffamation, supprimer les lois mémorielles, ce qui vous a déjà été réclamé par les grands historiens de ce pays, supprimer toutes les lois sur les discriminations, qui prennent les problèmes de l'intégration à l'envers et donnent à la société la fièvre cafteuse selon une autre expression de Philippe Muray.

Bref, effacer plus de 40 ans de miasmes égalitaristes et communautaristes et revenir à la belle République, celle de Jules Ferry à De Gaulle, qui a si bien garanti la liberté dans notre beau pays de France"

Je ne sais pas ce qui est le pire dans cet épisode : la morgue de Zemmour qui se vautre une fois de plus dans la croisade anti-antiraciste ou la débâcle des députés UMP qui, présents à cet autodafé de l'antiracisme ont dû avoir des ampoules aux mains à force d'applaudir les rodomontades de leur égérie humaniste. J'espère que, avant les prochaines législatives, nous connaîtrons la liste de ces députés dont l'honneur vient de se dissoudre dans l'acclamation de la dépénalisation du racisme et du négationnisme.

Il faut dire que l'UMP, à propos d'Eric Zemmour, manifeste une certaine continuité, notamment en raison des déclarations assourdissantes d'un ministre de la République en fonction, l'inénarrable Thierry Mariani, Danube de la pensée sarkozyste et surnommé Orange mécanique dans sa circonscription vauclusienne, qui avait eu le culot de s'asseoir publiquement sur la condamnation de son ami Zemmour – condamnation qui, soit dit en bloguant,  a été prononcée par un tribunal indépendant au nom du peuple français. "Tribunal", "Indépendant", "Peuple français", voilà au moins trois raisons qui plaident à l'UMP en faveur d'une rapide réforme de la justice …

Stéphane Nivet

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. rallumez les lumières

    « Le délinquant Eric Zemmour »
    « Juste poids de la honte et du déshonneur »
    « Dieudonnisation »
    « Zemmour a pensé sous lui »
    « La morgue… se vautre »
    « Egérie humaniste »
    « L’honneur vient de se dissoudre »
    « Danube de la pensée sarkozyste »
    Un tel vocabulaire relève de l’épuration. C’est inacceptable.
    Rallumez les lumières !

  2. Stéphane Nivet

    s’il faut « épurer » la satyre de tout relief et de toute ironie, alors la liberté de blâmer est morte. Et se contenter de l’idée que la racisme relève de la liberté d’expression est une idée que je combats en ce que le racisme n’est pas une opinion qui peut faire l’objet d’un débat ou d’une discussion fondée sur la raison. Et appeler à sa dépénalisation relève du « déshonneur et de la honte », c’est mon opinion, sans FFI ni tondeuse.
    Votre message renvoyant à l’épuration montre votre goût de l’amalgame… Et « délinquant Eric Zemmour » : c’est un fait, voir son casier judiciaire.

  3. D’accord avec Stéphane.
    Zemmour est le nouveau chevalier blanc de la pensée de la néo-droite décomplexée. Il pense que sa seule présence suffit pour contaminer d’intelligence et de brio un parterre de nostalgiques de l’Algérie-Française et autres grandes causes inavouables. Il subit de plein fouet le syndrome de Stockholm.
    Zemmour croit utiliser l’aile droite de l’UMP comme strapontin pour devenir « tendance » alors qu’elle s’en sert de lampe torche dans ce tunnel politique glauque.
    Parler encore d’épuration est un signe révélateur du traumatisme profond chez certaines personnes qui ressentent comme une injustice le fait qu’elle ait pu en épargner un bon nombre . Ce qui n’est pas faux d’ailleurs.

  4. @ Stéphane : Satire s’écrit avec un « i ».
    Police de la langue. Faites attention : la prochaine fois, on porte plainte.

  5. @ Romain :
    Entre nous, de son titre à sa fin, ce billet ne vole pas plus haut – pour ne pas dire qu’il vole plus bas – qu’une chronique de Zemmour ! Il ne dit rien, il vitupère.

  6. Stéphane Nivet

    je présente mes excuses à la langue française pour cette bévue impardonnable … En revanche, pour ce qui est de la vitupération, la définition ne me déplait pas
    http://www.cnrtl.fr/definition/vitup%C3%A9rer

  7. @ Stéphane : Au-delà de la boutade, je voulais juste vous dire que le recours à la police et à la justice pour des faits de langue – voire même de pensée – est dangereux. Il est selon moi contraire à la tradition intellectuelle française. Il flatte l’opinion et dessert la pensée critique. De ce point de vue, j’approuve les propos de Zemmour contre ces « polices » de la pensée que sont ces associations de plaideurs devant lesquels l’Etat (voir l’affaire Céline) se ridiculise.
    Quant à « vitupérer », ah bon ? Vous n’élevez pas de vives protestations contre Zemmour ?

  8. Lucilius

    Je suis d’accord avec Solko et les libre-penseurs…
    Je souscris en tous points aux propos de Zemmour sur la police de la pensée et même à ses autres propos. Le statistiques de l’insécurité parlent d’elles-mêmes, non?! Pas besoin d’en dire plus: c’est un simple CONSTAT!
    La Police de la pensée et ses prisons dignes de la Loubianka existent, c’est un fait. Je combats les lois mémorielles faites par des minorités pour museler la vérité : revoir l’exemple de Olivier Pétré Grenouilleau sur l’esclavage. L’Epuration de notre littérature et de notre culture sous la pression de lobbies de Brouklyn. D’ailleurs, je trouve scandaleux qu’un Président et son Premier ministre se rendent annuellement au dîner d’une Communauté sous prétexte qu’elle a beaucoup souffert. Les politiques devraient rester au-dessus des lobbies!
    L’affaire Céline, un bel exemple de la Tchéka de la pensée des bobos-gauchistes-qui-refont-le-monde. Voltaire, Rousseau et les autres seraient horrifiés de voir ce que l’on a fait de la liberté de penser… A ce rythme là, on en arrive à des comparaisons entre Hitler et Napoléon (je me souviens du bouquin d’un prétendu historien noir, qui accusait en quelque sorte Napoléon d’avoir laisser Hitler visiter son cercueil aux Invalides, pitoyable… et je ne parle même des comparaisons entre les morts de la Shoah et ceux des guerres de la Révolution et de l’Empire).
    C’est répugnant de voir l’Etat s’abaisser devant la dictature communautaire et identitaire, la haine des racines de l’Histoire de France, la culpabilisation de l’homme blanc, occidental et … capitaliste ! My God !
    Ceux qui se victimisent éternellement n’auront jamais d’avenir et ne trouveront jamais grâce aux yeux de l’Histoire.

  9. Lucilius

    PS.: Les lois mémorielles peuvent être défaites de la même manière qu’elles ont été faites. Les vrais historiens n’ont pas besoin de lois pour faire l’histoire, c’est-à-dire enquêter (au sens grec du mot Histoire!), dénicher les faits, les assembler pour faire des événements… Pour le reste, ce billet, comme les autres du sinistre sire à lunettes, ne sert qu’à convaincre que son auteur qui doit encore expier ses anciennes opinions pro-RPR. Je le soupçonne de s’être converti à la gauche-attitude pour amuser la galerie, s’attirer des amis et accessoirement couper le cordon avec une famille qui… je m’arrête: le sieur en question devrait s’allonger sur un divan.

  10. Stéphane Nivet

    Pauvre corbeau de Jérémie … Je te plains

  11. Lucilius

    Au moins, sur ce blog, ta censure ne peut s’opérer… Du coup, t’as plus de commentaires que sur ton blog!

  12. BA

    Sondage – Présidentielle : Marine Le Pen en tête au premier tour.
    Selon un sondage réalisé par l’institut Harris Interactive pour le Parisien-Aujourd’hui en France, à paraître dimanche 6 mars, Marine Le Pen arrive entête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle avec 23 %.
    Elle devance Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, crédités tous deux de 21%.
    Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive du 28 février au 3 mars 2011. Echantillon de 1618 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération et vote au premier tour de l’élection présidentielle de 2007.
    http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/sondage-presidentielle-marine-le-pen-en-tete-au-premier-tour-05-03-2011-1344656.php

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers