Il faut supprimer l’ISF pour taxer de façon plus efficace et ambitieuse les hauts revenus

Isf Le principal reproche que l’on peut faire à la taxation exceptionnelle des plus riches des contribuables c’est sa modestie: 200 millions d’euros. Même si surtaxer les riches n’est pas la seule et unique solution , l’effort demandé est dérisoire alors que le gouvernement a rétrocédé depuis ces dernières années prés de 12 000 millions d’euros de cadeaux fiscaux).

Cela est d’autant est plus surprenant alors que l’effort sur les classes populaires et moyennes est bien plus rude. Au point d’ailleurs que nombre de fortunés se sont émus de ne pas être taxés davantage, enclenchant une saillie des plus drôles de François Hollande à la Rochelle.

L’autre reproche que l’on peut lui faire, c’est d’être une simple taxe exceptionnelle et non un impôt pérenne, rajoutant aussi une taxe et coût supplémentaire à une imposition française déjà complexe. Pour moi, en matière de taxation des revenus d’activités, c’est l’impôts sur le revenu qui doit être le socle de toute fiscalité.

C’est d’ailleurs aussi pour cela que l’impôt sur la fortune (ISF) , dont les déclarations sont actuellement envoyées aux contribuables concernés, devrait à mon sens être supprimé…attendez avant de me traiter de traitre, je finis ma phrase… et que des tranches supérieures d’impôts sur le revenues soient rétablies !

Sous le second mandat de Chirac, notamment avec De Villepin, et encore davantage sous la présidence Sarkozy, les plus riches ont payé de moins en moins d’impôts alors que c’est une trentaine de taxes nouvelles qui tomberont sur les classes moyennes et populaires rien que sous la présidence du second.

L’impôt sur les grandes fortunes ne rapporte que peu : 1,5% des recettes de l’Etat. On me dira que c’est toujours cela. Mais une imposition plus forte basée sur l’impôt sur le revenu rapporterait davantage et coûterait moins cher en collecte. De plus le fonctionnement de l’ISF est peu équitable: il favorise ceux qui possédent leur entreprise par rapport aux (certes très riches) salariés, ce qui au sens marxiste du terme est plutôt injuste! Mieux vaut donc rétablir une taxation plus ambitieuse basée sur l’impôt sur le revenu, qui rapporte de moins en moins à l’Etat(autour des 48 milliards d’euros). Et terminer avec certains de ces exonérations qui font que des milliers de contribuables disposant d’un revenu annuel très élevé ne payent pas d’impôts.

Actuellement les tranches d’imposition sur le revenu sont de

– Jusqu’à 5 963 euros : 0%
– de 5 964 euros à 11 896 euros : 5,50%
– de 11 897 euros à 26 420 euros : 14,00%
– de 26 421 euros à 70 830 euros : 30,00%
– au-delà de 70 830 euros : 41,00%

Il ne serait pas absurde de créer une tranche (comme dans le projet du parti socialiste) ou deux d’impôts supplémentaire à par exemple au moins à 47% et 52 % voire davantage. Cela rapporterait plus, serait plus juste et plus simple pour la Nation.

L’utilité de l’impôt sur les grandes fortunes est donc davantage idéologique qu’efficace.Tout comme l’est la politique fiscale de Sarkozy dans l’autre sens…

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Florian

    Je suis d’accord sur le fond, l’IR progressif doit être la base du système fiscal. Avec la fusion avec la CSG (qui est dans le prog commun aussi je crois?).
    Mais pourquoi ne pas aller plus loin?
    52% ça reste un taux extrêmement bas pour les très hauts revenus.
    Entre 80000€ et 500000€ voir plus, y’a matière à créer des paliers…
    Vivement que vous ayez un « vrai » candidat parce que les primaires n’aident pas à la clarté et à la précisions des propositions.

  2. On est d’accord ! Tu vas virer batavophile…

  3. romain blachier

    Florian:52% c’edt un exemple que je donne a titre perso.Ca peut etre davantage ou moins. Il faudrait que toi et autres adhérents du parti de gauche arrêtiez de vous positionner uniquement en fonction du ps et preniez votre autonomie…

  4. romain blachier

    Il veut supprimer l’isf ? 😉

  5. perso , je rajouterai en fait une dizaine de tranches pour rendre le truc plus progressif . Faut pas oublier non plus de taxer les fruits du capital comme le travail et donc supprimer tous les abattements et taxation forfaitaire. cf Piketty etc..
    Et ne pas hésiter à grimper jusqu’à 60%, donc revenir à des taux d’avant la folie pro rente.
    Et retablir l’imposition des plus values immobilières, ainsi que celle des héritages.

  6. Attention mon billet porte seulement sur ce point, non pas sur une réforme globale, et mon taux n’est qu’un exemple. Il faut bien sûr effectivement rétablir une juste fiscalité sur les héritages comme tu le dis.

  7. « Cela serait plus juste ». Ce n’est pas mon avis. Pourquoi prend-on toujours le sujet dans le même sens, c’est-à-dire vers le haut ? Ne faudrait-il pas se poser la question d’un élargissement de la base d’imposition vers le bas également ? Les très hauts revenus sont des cas marginaux. Existe-t-il des études sur ce que rapporterait un impôt plus large, avec pourquoi pas beaucoup plus de tranches comme le suggère intox2007 ? Pour parler de l’ISF maintenant : voici mon cas concret et qui me fait être tout à fait d’accord avec sa suppression : si la tranche n’avait pas été relevée récemment et que j’héritais demain (le plus tard possible quand même j’espère), j’aurais été assujeti à l’ISF : A 31 ans, avec un salaire de 2500euros. Tout ça parce que mes parents possèdent une maison d’environ 400KE, des économies peut-être 200KE de plus, et j’ai moi-même une maison en cours de remboursement dont 200KE sont déjà ok, et on peut rajouter environ 40KE d’économies. Soit 840 000 euros de patrimoine (faudrait enlever un peu de succession surement). Bon avec ça on paie pas bezef, mais sur le principe, je trouve cette situation incongrue.

  8. romain blachier

    Pascal, finalement vous êtes plutôt d’accord avec moi, à la seule exception que vous voulez aussi parler des bas revenus qui n’est pas dans le sujet du billet au départ.
    Pourquoi ne pas faire payer un peu d’impôt sur le revenu à tous? Peut-être oui sur le principe. Moi j’y suis favorable depuis une dizaine d’années. Mais lee coût serait-il plus élevé que le gain ? A voir. Par contre l’élargissement de l’imposition vers les plus démunis de façon globale a été largement faite en quelque sorte ces dernières années avec les taxes du gouvernement qui ont frappé durement les plus modestes.

  9. absolument pas d’accord, l’ISF doit perdurer et revenir à son niveau avant la dernière modification législative et de plus l’imposition des plus hauts revenus doit être accentué en revoyant le barême en créant effectiveme,nt de nouvelles tranches.

  10. romain blachier

    « absolument pas d’accord, l’ISF doit perdurer  »
    Pourquoi ?

  11. Florian

    L’autonomie on l’a, on a même jamais été autonome… On a un candidat, un programme avec des positionnements clairs. Et justement ça fait une base pour comparer et discuter. Quand je lis le programme du PS y’a pas mal de choses sur lesquelles je suis d’accord mais pour le moment ça reste assez flou, vu que forcément le candidat élu aux primaires va y apporter sa touche dans les détails.
    C’est un peu le reproche que je fais à la primaire, ça brouille le discours et ça empêche de rentrer vraiment dans le débat, même si le principe est bon.
    Donc je réitère, vivement que vous ayez votre candidat, et si je dis ça c’est pour critiquer ou faire de l’anti-PS (je suis pas au PG d’ailleurs :P), c’est juste pour savoir exactement la vision et les propositions du PS. Et à titre personnel, j’espère de plus en plus que ce sera François Hollande, il me semble avoir un projet assez clair et précis justement.

  12. oui mais tu réponds de nouveau face au PS. La primaire c’est une bonne chose. Dire place au peuple comme vous le idtes c’est une chose. Le laisser décider c’est ce que nous faisons.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers