entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Le quart de pas obligé de Bayrou

Bayrou Chacun le sait (lui, elle, eux par exemple), je suis plutôt favorable à un travail en commun avec le MODEM, même si ce parti est plutôt amusant à son corps défendant. Encore faut-il bien sur, dans une relation de travail, qu'il y aie un minimum de confiance réciproque, que son leader ne soit pas que dans la posture et les paroles mais aussi les actes et les convictions concrètes.

Par exemple dans l'opposition sincère au gouvernement actuel. Si dans quelques villes, le MODEM gouverne en bonne intelligence avec le PS, plus nombreuses sont les municipalités ou départements où il cogère avec la majorité présidentielle… de même ses sénateurs, qui votent une bonne partie des lois du gouvernement, font groupe commun avec le très sarkozyste parti du Nouveau Centre…

Et puis surtout il faudrait aussi que le parti orange arrête de déterminer ses alliances uniquement en fonctions des postes proposés, soutenant là des membres de Lutte Ouvrière, ailleurs des villiéristes ou partant sur plusieurs listes à la fois pendant les municipales comme à Lyon…une espèce de vente au plus offrant d'un opportunisme très pénible et politicien. Certes, et on ne peut que s'en féliciter, Bayrou a verbalement fait quelques pas en s'engageant à avoir une démarche nationale, qui arrête les opportunismes…sans pour autant demander aux centristes de droite alliés à une UMP qu'il fustige de changer de démarche dans leurs collectivités. Vous me direz il a aussi parlé d'unité tout en maintenant ses candidatures un peu partout….reste donc à voir si ses paroles de mise en cohérence politique seront suivies un tant soit peut d'effet.

Sur le fond, si Bayrou a parlé de convergences idéologiques, on a pas vraiment vu de ligne ou de propositions concrètes pour la vie des français se dégager de l'université de rentrée du parti centriste. Pourtant ce devait être l'an un du big bang de la pensée centriste qui devait se doter de propositions précises et cohérentes. Mais non. Certes les ateliers ont été vivants, certes en invitant, hors du MODEM, essentiellement des personnalités issues de la gauche comme Pelloux, le parti fan-club de Bayrou semble essayer d'évoluer idéologiquement, au moins sur la forme, du côté babord de la pensée politique. Mais pour l'instant rien n'est établi et reste l'inquiétude de continuer à avoir un parti qui pense tout et son contraire en fonction des individus, des modes et du vent. Remarquez c'est ça aussi qui est amusant… Difficile à ce moment de discuter sur du vide. Il ne suffit pas de ne pas aimer Sarkozy pour faire une politique concrète.

Il faudra plus que de la posture pour faire de Bayrou un partenaire fiable et un homme politique plus sincère que simple tacticien de son destin personnel. L'homme n'a pour l''instant, poussé par le vent de la nécessité et de récents revers, que fait un quart de pas, l'esprit par trop embrumé de calculs. Avance un peu plus vite François, la situation du pays vaut bien que tu relativises un peu tes ambitions personnelles pour l'instant.

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Collomb dispute localement à Sarkozy d’avoir atomisé le MoDem. En effet, l’UDF n’existe plus et le Nouveau Centre veut capter l’héritage du nom à défaut d’idées nouvelles.
    Pour le MoDem, c’est un quarteron d’élus fidèles à Bayrou et un troupeau de brebis perdues par les autres partis. L’espoir des présidentielles a été corrompu par les alliances à géométries variables des municipales, douché par le score des européennes ; et les régionales vont finir d’achever ce qu’il reste de vivacité à ce parti sans autre identité que l’ambition de son leader.

  2. Parfaitement. Une posture ou une imposture ?

  3. Romain, bonjour,
    Je trouve ton billet très interessant et le partage pleinement.
    En effet, pour moi en politique, il faut être clair à la fois dans ses idées comme dans ses actions. Ce qui se passe au Modem, peut très bien se passer au PS, tant sur la plan local que national, également à l’UMP localement et nationalement.
    A vouloir ouvrir large, très large dans les constitutions de listes et c’est apparemment ce qui semble vouloir se passer pour les futures régionales, surtout à l’UMP où X.Bertrand a dit que leurs listes seraient ouvertes à plus de 80% et renouvellées complètement. Si j’étais candidat UMP aux listes régionales, je me ferai sérieusement du souci car à vouloir trop grossir la grenouille va finir par éclater de l’aveu même de certains dirigeants UMP. Par ailleurs, dans de telles conditions, est-il utile d’être membre et militant d’un parti politique?.
    Dernière minute lyonnaise
    Sur le Forum des Associations, simplement pour dire que notre association ARDHIL7 a été satisfaite car quelques contacts avec les lyonnais ont pu être pris et demanderont à être confirmés.
    Le Palais des Sports, à notre avis, nous parait la bonne solution, simplement amméliorer l’accoustique.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  4. Orange amer. Mais bon, en attendant faudra essayer de mettre du vert dans le fruit ! 😉

  5. Et bien, le sujet fait réagir aujourd’hui !
    Comme nous le disons dans notre billet aussi, il faut respecter sa famille, c’est essentiel.

  6. Vous voulez Bayrou… prenez le
    (tant que ça fait plaisir et que ça débarasse!)… et bon courage!

  7. cherko

    C’est vrai que ça se passait le même week-end que la braderie de Lille. Bayrou avait de toutes façons plus le choix: marginalisé il lui faut des alliés à dépouiller. Et comme il la joue antisarko…

  8. Battling

    Article totalement fantaisiste (une fois de plus) sur le Modem. Ou plutôt qui ressemble à du Gérard Collomb dans le texte :
    « Et puis surtout il faudrait aussi que le parti orange arrête de déterminer ses alliances uniquement en fonctions des postes proposés »
    Alors que tes amis socialistes sont allés faire leur shopping pour capter à coup de « postes » quelques personnes. Pour condammner des pratiques Romain, encore faut il avoir « les fesses propres ». Raison pour laquelle il n’y a de Modem que là où il y a eu des infestitures du parti. Clairement pas à Lyon.
    Et question « stratégie » le Modem prêche pour la 3éme voix, celle qui rassemble les modérés. Il y en a au PS, chez les verts, mais il y en a aussi chez les gaullistes sociaux et les radicaux.
    Je pense que le PS est particulièrement confu et qu’il est peu crédible d’émettre ce type de repproche quand on est soit même dans un parti fourre tout.

  9. @battling: Ravi que tu te préoccupe de mes fesses, qui vont bien merci. Tout comme les 43 groupes différents dans lesquels siége le MODEM à Lyon. Ou les villes villieristes (des modérés surement) dans lesquels siégent des élus modem.
    Et sinon en politique à mener ça donne quoi concrètement en termes de politique sociale ou de santé ou d’éducation ou…??? parce qu’in fine c’est ça la question.

  10. Battling

    Romain, tu ne peux pas vomir sur le Modem à longueur de temps et t’afficher dans le même moment comme un modéré social démocrate.
    Si les partisants du camp de l’alternance ont une responsabilité c’est surtout de ne pas raconter n’importe quoi.
    Notamment à Lyon, avec les pratiques bien peu démocratiques et peu respectueuses de Gérard Collomb et des socialistes. Cet article en est un fort bon exemple.
    Quant à tes fesses, je ne leur souhaite que du bien cher ami ;-).

  11. je suis modéré sur des idées battling/stéphane…pas sur de l’opportunisme qui va au plus offrant ou à un n’importe quoi idéologoqiue où on entend tout et son contraire, y compris parfois en des termes bien peu modérés (lorsque je vois certains élus modem lyonnais parler d’interdiction du droit de grêve…)où sont les idées du modem?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers