Le Vercoquin

Le Vercoquin situé au 33 de la rue de la Thibaudiére, est définitivement l’un de mes endroits préférés.

Cette cave, qui fait également bar à vin et restauration fêtera bientôt ses trois ans

Le Vercoquin c’est déjà la rencontre de deux personnalités qui sont devenus des copains à moi.

Fred (à ma gauche sur la photo du haut), ancien restaurateur grenoblois et Thomas (à ma droite sur la photo du dessous), entrepreneur parisien opérant dans les nouvelles technologies se sont rencontrés à l’université du vin de Suze-La-Rousse.De là est né leur envie de créer un lieu autour de la dive bouteille.

Craquant pour le septième arrondissement de Lyon, ils reprirent ainsi une échoppe qui pratiquait déjà le commerce viticole mais en opérant une transformation de fond en comble.

Marchand de vin la journée, le lieu se transforme en  bar dédié  à Bacchus le soir en fin de semaine puis le midi avec possibilité de coup de fourchette.A noter que si les mains de Fred cuisinent fort bien, les deux compères se sont acoquinés avec un autre ami des gourmets du quartier, le fantasque Katsumi du  fantastique  " En Met  fais ce qu’il te plait" , qui leur prépare certains des délices servis.

Le contenu des flacons qui donnent l’ivresse n’est pas anodin:Le duo privilégie fortement les vins naturels, avec une démarche écologique et qui permettent d’apprécier  le gout des élixirs dans  leur nudité la plus absolue.Plus qu’une course aux appellations, c’est aux hommes et aux femmes qui font le vin et à leurs démarches, aux saveurs et aux expérimentations que s’intéressent Thomas et Fred.Une démarche à rebours de la course aux étiquettes d’une part et à la standardisation viticole de l’autre.

Un petit rayon spiritueux est également présent, avec une bonne présence de whiskies écossais mais aussi japonais.Eh oui, le Japon est aussi un producteur de cette boisson maltée et en distille même davantage qu’un pays comme l’Irlande !

Le Vercoquin organise aussi des stages de dégustations, rencontres avec des producteurs et un salon des vins naturels.Une fois par semaine il est possible d’y chercher des légumes de la région avec les Paniers de Martin.

Enfin d’ici quelques semaines le lieu s’élargira sur le 31 de la rue de la Thibaudiére, avec un espace consacré aux produits du terroir.

C’est enfin un lieu où les gens se parlent et se rencontrent, un public d’amis du vin partagés entre copains et d’amoureux du quartier, un endroit où je vous invite à vous rendre trés vite.Et puis vous féliciterez Thomas,il est sans doute déjà papa à l’heure où j’écris ces lignes.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers