Les copains de la politique

Pas trés content le président du Lou, Yvan Patet, lors du banquet de fin de match tout à l'heure.Ill est vrai que notre équipe de rugby venait de s'incliner 22 à 15 contre Albi, les jaunes et noirs venant même prendre un point de bonus offensif en nous mettant trois fois le cuir ovale dans la surface…Saint-André, l'entraineur, passant à notre table,juste aprés une tentative héroique de conversation en anglais d'Evelyne Haguenauer avec un Jason Peseta peu loquace et avant une intéressante conversation de Najet Jaoudi, surnommée par l'Express "le dernier rempart de Collomb", nous parla de serrer un peu les boulons à ses joueurs, qui avaient sans aucun doute manqué de réalisme face à des Albigois, ne ratant que peu d'occasions d'aggraver le score.

Ah au fait, tant que j'y suis, je voulais corriger une erreur du député sarkozyste Michel Havard, même si elle n'est pas la seule qu'il aie exprimée dans l'intretien qu'il a accordé à la par ailleurs trés bonne nouvelle formule de Lyon Capitale.S'exprimant sur un des dossiers qu'il ne visiblement pas, à savoir le futur du rugby lyonnais, le par ailleurs conseiller municipal de Lyon affirme que les affluences des matchs du sport à balle ovale en France ne dépassent pas, pour les plus grosses équipes, les 5000 personnes…Si l'on regarde les chiffres du championnat de France d'Elite(si M.Havard veut bosser ses dossiers, c'est là) on est à plus du double de ce chiffre, qui est en progression.Sans compter les gigantesques affluences de plusieurs dizaines de milliers de personnes lors des grosses affiches.Et la Pro D2, dans lequel évolue le LOU, et où on retrouve des équipes de 2e rang a ce chiffre d'affluence de la demi-dizaine de millier en moyenne, avec des pointes à plus de 10000 la saison passée.Bref,pas trés au courant quand il parle de l'oval pour tacler les autres Michel Havard.Il devrait prendre exemple sur Marc Fraysse, vieux routard de la droite aujourd'hui radical valoisien aprés des étapes dans de nombreux partis et habitué des travées de Vuillermet.

Revenons au match.Plus tôt dans la journée, avant d'aller à la brocante de la rue Chevreul, un grand-pére d'une demoiselle que je mariais ce jour m'avait pourtant dit "Boh Albi maintenant c'est plus une terre de XIII que de XV"…A croire qu'ils ont  de beaux restes ces jaunes et noirs quinzistes…

Et comme on m'a dit, et c'est là qu'on arrive au vrai de vrai sujet du billet:Le rugby c'est comme la politique, un jour tu gagnes, un jour tu perds".Voire.Il y a du pour et du contre et en cette heure tardive de retour de soirée de tribulations dans Lyon pour beaucoup, il serait fastidieux de développer trop longuement cette fois-ci.

DIsons qu'à la base la politique peut être un sport d'équipe.Je la préfére comme ça d'ailleurs, avec son aventure collective, sa communaté de valeur et dé références culturelles partagées.J'aime fonctionner comme ça et c'est la raison pour laquelle, beaucoup de fois il m'est arrivé d'animer un collectif, voire d'en créer comme par exemple SDJ 69 ou diverses structures étudiantes et militantes.Aujourd'hui, j'anime pour quelques mois encore la section du PS du 7e.

Monter des actions communes à l'instar des matchs joués, porter des combats communs à l'égal des épreuves sportives concourrues est exaltant dans une société où l'individu est finalement assez seul.Même si on ne vient pas là d'abord pour cela d'ailleurs, c'est aussi un lieu de sociabilité que l'activité politique, autre concordance avec les fulgurances de l'alternance entre succés et défaites politiques.On y rencontre du monde au sein de l'équipe de rugby, on peut, lorsque l'ambiance est sympathique, nouer des liens dans son club de cricket tout comme on peut même rencontrer le coup d'un ou plusieurs soirs ou l'amour de sa vie en politique.

Ceci dit, le lieu n'est sans doute pas le plus propice à la sociabilité de fond.On rencontre certes un étonnant brassage de gens dans le milieu politique, des liens forts peuvent exister entre les individus.Mais cela dit je me rends compte, aprés plus d'une décennie à faire de l'action militante, à sociabiliser, qu'en fait mes potes les plus solides, mes relations les plus amicales sont souvent ailleurs et que dans le monde politicien, où si la chaleur humaine et les copains,si ça existe, c'est pas si fréquent que ça.On est souvent déçu mais on apprend.Aprés tout pourquoi pas…Je connais trop de militants qui mélangent de façon démesurée la politique et les problémes personnels, amicaux et autres dans une bouillie malsaine.Mais en même temps c'est toute la beauté de la chose publique que d'être affaire humaine, oeuvre et constructions d'êtres qui la font, avec leurs forces et leurs faiblesses, plus intéressante à vivre ensemble qu'isolés.Mais le collectif est difficile à vivre sans heurts dans ce monde, tout comme deux demis de méléee dans un club peuvent avoir du mal à travailler de concert à des moments.Histoire de conflits d'intérèts, de superficialité des rapports, du fait qu'on est ensemble avec des gens qu'on apprécie pas tous et de façon obligatoire sans l'avoir forcément décidé quand on a choisi de s'engager? Peut-être un peu de tout ça et d'autres choses encore.J'aurais sans doute l'occasion de revenir sur ce curieux paradoxe au sujet de  la sociabilité en politique une autre fois.

19 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Intéressant parallèle !
    Tu m’en veux toujours de ma petite pique sur Facebook ???
    (par exemple)

  2. jérôme Manin

    Romain renoue avec une mauvaise foi que l’on croyait enterré avec les sous motions socialistes. Il cite Michel Havard sans évoquer le sens de sons propos concernant les capacités du Lou à reprendre le stade de Gerland, il revient une Nième fois sur Marc Fraysse sachant très bien que ce dernier n’est pas Radical Valoisien et ne trouve actuellement d’écoute attentive que chez les colombistes acharnées. Ce n’est qu’au milieu de l’article « qu’on arrive au vrai sujet du billet »… Merci Romain, et cela pour nous dire que le rugby c’est comme le socialisme du 7ème en fustigeant ceux qui « mélangent de façon démesurée la politique et les problémes personnels, amicaux et autres dans une bouillie malsaine »…. J’ai lu, Romain un très bon papier de ton cru, mais ce n’était pas celui-là 🙁

  3. jerome manin

    @Romain,
    Parle nous encore plutôt de ton soutien à Ségolène Royal avec des arguments de professionnel et une dose mesurée d’affect. (sauf pour Gérard bien sure).

  4. Dieu, préserve-moi de mes amis, le reste je m’en charge a dit le philisophe.
    Comme tu peux le constater, la vie politique n’est pas un long fleuve tranquille. 40 ans de militantisme et de responsabilité politique au RPR,j’en sais quelque chose.
    Si je puis te donner un conseil, d’un vieux routier comme moi, ce n’est surtout pas dans le milieu politique que tu pourras avoir des amis sincères et honnêtes. Il n’y a pas plus pourri et malsain que le monde politqiue d’aujourd’hui, plus politicien que jamais.
    « Le politique » « la politique » sont des choses nobles, en ce sens qu’ils donnent à l’homme et à la société, à la fois une vision et le sens de l’intérêt général, donc du collectif. Et ce n’est pas malheureusement cette image, que donnent actuellement les hommes et partis politques, quelques qu’ils soient. Ce ne sont que magouilles et trahisons, qui détournent le peuple de la chose publique. Personnellement, j’ai toujours séparé la pseudo amitité en milieu politique qui n’existe pas, elle sert simplement à donner le coup de poignard dans le dos à la première occasion.
    Claude JEANDEL

  5. Tiens, ton texte me fait penser à certains qui refusèrent d’aller chez Aubry car Fabius s’y trouvaient : « Je connais trop de militants qui mélangent de façon démesurée la politique et les problémes personnels, amicaux et autres dans une bouillie malsaine. »
    Je te rejoins sur ce propos.

  6. jerome manin

    « Les copains de la politique » est un joli titre mais rappel toi qu’un des mais de la politique lyonnaise c’est « La politique des copains »

  7. @frédéric:Bien sûr que nom, t’inquiétes.
    @Jerome Manin:J’ai contextualisé le propos d’Havard qui exprime ses doutes sur la capacité du rugby lyonnais à remplir les stades sans avoir visiblement étudié la question, ce qui peut paraitre anecdotique si ses erreurs un peu répétées sur nombre de sujet ne me laissait pas penser qu’il travaille rarement ses dossiers (au point par exemple dans son bulltetin sorti l’été dernier de confondre la liste présentée par Mercier en 2001 aux municipales et celle présentée par Collomb en 2008).A mon avis ce monsieur ne vous rend pas service à vous lyonnais de droite.
    Pour ce qui est de Fraysse, mentionné pour la deuxiéme fois sur ce blog, ce n’est pas de mon fait si c’est le seul politique de droite qui vient réguliérement au LOU!Et oui je sais que tu n’es pas super content de son adhésion dans ton parti mais il n’en est pas moins adhérent chez toi.
    Pour la question du sujet, il ne s’agit pas d’une comparaison entre ps du 7e et rugby mais entre engagement en général et ovalie, la chose se trouve un peu partout, pas de sectarisme en la matiére…POur le reste, il est vrai que la politique lyonnaise est trop en cénacle.
    @Claude:ne soit pas non plus si radical, il y a quand même des exceptions…D’ailleurs il me semble que tu fais de la politique en duo pour ta part!
    @Abadinte:Je comprend pas trop le rapport???

  8. jerome manin

    Pour me répéter encore Fraysse n’est pas au parti radical du rhône c’est un fait, que tu affirmes le contraire ne changera pas les choses. Peut être est-il chez les radicaux car il a remplacé Braillard qui s’est fait virer aussi de chez les radicaux mais ceux de gauche 🙂
    Imagines-tu le truc hallucinant d’un mec qui hurle partout qu’il est socialiste du 7ème, alors que tous les militants te disent le contraire, que les instances locales du parti te disent le contraire, que même au niveau nationale suite à un comportement ridicule le mec se soit fait sortir manu militari et qu’un chroniqueur vienne te dire « je sais que tu n’es pas super content de son adhésion dans ton parti mais il n’en est pas moins adhérent chez toi. » je pense qu’à raison tu ne prendrais pas le rapporteur au sérieux.
    Je commence à apprécier ton engagement, Romain, mais là tu es pris en flagrant délit d’approximation tautologique. mdr
    L’argument concernant Havard de dire qu’il est dessert son camp est un argument sorti systématiquement à tous les gens de droite depuis des lustres par les gens de gauche. Rien de nouveau sous le soleil, ton attaque laisse juste entrevoir que tu commences à le considérer comme un gars sérieux, c’est tout à son honneur.

  9. @jerome manon:Ben vous devriez régler le probléme avec Fraysse au lieu de vous répandre car lui affirme qu’il est au Parti Radical et s’est pointé comme chacun le sait, ce que tu ne peux nier,à votre université d’été.
    Pour Havard, c’est un simple conseil au passage et je ne l’évoque que parce que je parle de rugby pour souligner son approximation qui est objective:Non le plafond des spectateurs dans un match en France n’est pas de 5000 personnes….
    Pour le reste un tel dilettantisme nous arrangerait,nous membres de la majorité municipale et qu’il soit mis en avant plutôt que d’autres plus bosseurs également…Mais il serait bon pour la démocratie d’avoir des opposants qui travaillent leurs dossiers.

  10. laurent purion

    ah oui laissez nous Havard, ce glandeur politicien qui dit n’importe quoi pour s’opposer, cette caricature de mec de droite sur le théme « J’ai des sous et je veux pas en donner aux autres », ce coincé qui est incapable de trancher dans les débats internes de son parti.UMP lyonnaise laisse nous Havard, fais parler un max de lui.Bon y’a aussi Hamelin, conseiller grassement payé au ministére de la culture et qui a avoué n’avoir pas aidée le dossier de Lyon, capitale de la culture, ce pour des raisons politiciennes.
    Pour en revenir à l’amitié en politique, le probléme c’est que c’est un milieu où il y a une dose de tordus assez considérable.Et que c’est vrai que par rapport au temps qu’on y passe, on s’y fait peu de potes.
    Bon dimanche et merde à Albi et à ces rennais qui nous ont mis 3 buts!

  11. jerome manin

    @Romain
    On peut continuer sur Fraysse, c’est toi qui en parle le mieux, tu sais qu’il a été mis à la porte des universités d’été du Parti radical, ce qui est remarquable. Ensuite que tu le crois quand il dit seul contre tous qu’il est au PR, c’est un problème entre vous deux. Simplement chaque fois que tu répéteras qu’il est membre du PR je dénoncerais le mensonge, on peut jouer longtemps comme ça 🙂
    Pour Laurent Purion, tu devrais être plus vigilant, il discrédite assez largement tes propos par des excès et une surenchère plus pathologique que politique.

  12. @jerome manin:pour Fraysse je ne prends pas position, je te dis juste que si tu contestes son adhésion ou si il se proclame à tort adhérent du parti radical, c’est un probléme que vous devriez réglerde maniére adulte sans encombrer mon blog avec des bêtises…Le reste m’importe peu et était un point plus que secondaire du billet mais ça semble te faire bloquer de façon plus que hors-sujet.
    Quand à Laurent, il est passionné et jeune mais si il est virulent, n’a pas toujours tort.N’est-tu pas toi-même souvent dans l’excés?(-;

  13. jérôme Manin

    @Romain, je pense justement qu’on est au coeur du sujet avec Fraysse ‘les copains de la politique’c’est ton copain pas le mien et c’est toi qui porte le sujet.
    En revanche j’aime bien Michel Havard même s’il a tort de ne pas être radical
    Pour les excès, moi jamais ! 😉

  14. La politique ça devient de plus en plus comme le foot, ou peut-être est-ce le contraire :
    On change d’équipe pour avoir du temps de jeu…
    Du coup, c’est « l’ouverture »…

  15. @Jerome Manin:arrête de bloquer sur le sujet,c’est fatiguant.Ton Fraysse qui se réclame, à tort ou à raison de ton parti à toi et non du mien, je ne le connait pas personnellement et il a toujours été du bord d’en face du mien.Je n’en parle que parce qu’il est question ici de rugby.Cesse de focaliser sur l’accesoire, c’est fatiguant.
    @Etienne:C’est sûr.Mais c’est pas si neuf.De tous temps,en interne comme en externe (cf empire romain) les politiques se sont positionnés comme ça.Mais là c’est différent de l’amical.

  16. lapiz

    salut,
    c’est vrai que les gens qu’on rencontre dans la politique, ça va,ça vient…et c’est souvent ingrat et ça part facilement.

  17. jerome manin

    @Romain
    Est-ce à dire qu’il n’est pas possible de te signaler une erreur flagrante dans un de tes posts et qu’après presque 10 échanges tu refuses obstinément de reconnaitre l’erreur ?
    Socialiste va 🙂

  18. Eh, Romain
    S’il y avait plus de femmes en politique tant à l’Assemblée qu’au Sénat(malgré un léger mieux en ce 21 septembre)ainsi que dans les instances dirigeantes des différentes collectivités et des organisations tant administratives, patronales qu’associatives, le monde serait peut-être moins violent.
    Oh, je sais tu vas me répondre qu’il y a des exceptions, Sandrine par exemple.
    Que Sarah Palin ne fait pas dans la dentelle, que Ségoléne et Martine n’ont pas tout à fait la même conception du socialisme, mais tout de même globalement les femmes sont plus proches des réalités quotidiennes du terrain.
    Au fait, combien de femmes en ovalie?

  19. mlb

    il y a pas mal de femmes dans les travees l’ambiance est plus sportive et sympa qu’à gerland; pour ma part je frequente vuillermet depuis l’époque du dirigeant Pascalon!

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers