Les croyants sont-ils plus bêtes que les autres ? Pas sûr

croix-science-chretiensUne synthèse d’études ‘The Relation Between Intelligence and Religiosity: A Meta-Analysis and Some Proposed Explanations’ réalisée par des chercheurs de l’université de Rochester, dans l’Etat de New York et popularisée par le journal britannique The Independent rapporte que les personnes athées auraient plus souvent tendance à être intelligentes que les croyants.

Intéressant en ce jour où les catholiques fêtent l’assomption et où le fanatisme religieux brûle des églises en Egypte.

Dirigée par le Pr Miron Zuckerman une équipe s’est plongée pour réaliser ce travail dans les conclusions de plusieurs études menées depuis 1921 aux Etats-Unis.

Dix d’entre elles considèrent qu’il y a égalité ou plus grande intelligence des croyants par rapport aux athées. Cinquante-trois autres arrivent à un résultat inverse : une « relation négative » entre religiosité et intelligence.

Aussitôt l’article et ses reprises en français, notamment par Slate, a été diffusé un peu partout, accompagné de diverses blagues plus ou moins de bon goût sur ces « imbéciles de croyants, bien plus bêtes que les athées, ah ah ! on vous l’avait bien dit. »

Il y a bien sûr surtout une grosse dose d’humour dans les propos des diffuseurs.Tant mieux, la religion se doit d’être sujet de joie plutôt qu’histoire de peine.

Et puis, comment ne pas envoyer des piques quand une figure médiatique et religieuse comme Christine Boutin donne une image si caricaturale des croyants ou qu’un tribunal de Dubai ai condamné dans un premier temps une femme violée à de la prison au nom de préceptes religieux? Et puis, se sentir plus intelligent que d’autres sans rien à voir à faire pour cela, est humain, pourquoi se refuser un petit plaisir d’été ?

Que dit réellement cette étude sur le rapport entre l’intelligence et la foi? Et c’est quoi l’intelligence ?

Bien peu ont vraiment lu l’étude elle-même. Qui dit déjà surtout que les personnes intelligentes ont plus de chances d’être athées et non que les croyants sont plus bêtes que les autres

En effet le travail porte surtout sur l’étude de groupes de personnes disposant d’un fort QI et non de personnes religieuses comparées à des athées.

Autre remarque: la définition de l’intelligence dans l’étude est uniquement basée sur le QI. Comme le souligne The Independent la définition retenue est hélas purement analytique et en néglige certains aspects comme la créativité et l’intelligence émotionnelle. Le protestant Jean-Sébastien Bach ou le poète musulman Abû Saïd ibn Abû al-Khaïr ne pourraient être que d’accord avec le fait que la définition retenue est restreinte. Pareil pour Gardner, inventeur du concept des « intelligences multiples » dans son célèbre ouvrage Frames of Mind.

Et puis la grande représentation des athées dans le milieu scientifique, celui où la synthèse d’études trouve les plus hauts QI est un fait acquis depuis longtemps. C’est d’ailleurs la faute dans beaucoup de pays à une représentation souvent très dogmatique et peu compatible avec la science de la religion.

Il peut être très difficile par exemple à un biologiste de devenir ou de rester chrétien si il pense ou qu’on lui explique que le monde a été créé en sept jours. Et un étudiant croyant de façon littérale aura bien du mal à faire son chemin dans le monde des sciences. A la fois par rapport à sa foi, à la fois par rapport au milieu scientifique.

Mais nous sommes nombreux à concilier notre foi et une adhésion aux préceptes scientifiques. Jésus a-t-il vraiment marché sur l’eau ? Le Christ disait lui-même que cela n’avait pas d’importance…

Et en occident, par exemple aux USA où se déroulent la plupart de l’objet d’étude,aller à l’université n’a plus de corrélation avec le fait de devenir athée. C’est même l’inverse: ceux qui vont à l’université gardent plus souvent la foi que les autres !

Cela amène à une autre critique et observation sur l’étude: qu’est-ce que la religiosité, définie par les auteurs comme une adhésion à des dogmes religieux? Là aussi il y aurait lieu de s’interroger : à quel niveau et comment? Avoir la foi est-ce forcément être dans des dogmes? et si il y a dogmes, à quel niveau? Renaud (le chanteur) protestant déclaré, est-il à mettre sur le même plan que Sarah Palin ?Le rappeur Adbd El-Malik est-il à mettre sur le même plan dans son rapport à la foi qu’un taliban? Les catholiques Odon Vallet et Jean-Baptiste Descroix-Vernier ont-ils le même rapport à l’autre, à la science et à l’intelligence qu’un leader de Civitas?

Poser la question c’est bien évidement répondre par la négative. Ce qui ne veut pas dire par exemple qu’il y aurait des athées et des croyants laics intelligents d’un côté et des dogmatiques stupides de l’autre, juste que les éléments de mesure sont questionnables.

Complexe question que le dogmatisme. Qui s’applique aussi aux athées. Qui sont capables de liberté comme de dogmes forts dans leur croyance de l’inexistence du divin.

Tiens et si, sceptiques, croyants, athées, on mesurait l’intelligence des dogmatiques et des autres?

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. « Il peut être très difficile par exemple à un biologiste de devenir ou de rester chrétien si il pense ou qu’on lui explique que le monde a été créé en sept jours. »

    Oui c’est certain. Et d’ailleurs cette position du « young earth creationism » reste ultra-minoritaire, tenue par des chrétiens très « extrêmes » dans leur conception du monde. Le Vatican par exemple a une position officielle qualifiable « d’évolutionnisme théiste », dans laquelle les résultats de la science ne sont pas rejetés, même acceptés, mais libre au croyant d’y voir la « main de Dieu » si sa foi l’y autorise.

    Bref le croyant n’est pas forcément plus « idiot » qu’un autre du moment qu’il ait justement l’intelligence de faire la part des choses 🙂

  2. Weintans

    Délibérément, je laisserai de côté la dimension éventuellement humoristique des études (Pseudo – études ? ) citées.
    1) Qu’ est – ce que l’ intelligence ? Les réflexions d’ Albert JACQUARD sur le sujet sont passionnantes. Polytechnicien, généticien, (Philosophe ?), tout cela contribuant à faire de lui un homme reconnu comme  » intelligent  » ne le conduit pas pour autant à se considérer lui – même comme tel car il considère l’ intelligence comme une caractéristique multi – formes, n’ ayant aucune valeur absolue…A méditer…
    2) Intelligence rimerait – elle avec rationalité ( France, patrie de Descartes.) ?
    Les connaissances scientifiques évoluent dans le temps et les  » vérités  » , considérées comme scientifiques elles aussi, deviennent les sophismes de l’ avenir…
    3) Moi – même devenu athée pendant quelques décennies après avoir été catholique de  » naissance  » , puis converti au protestantisme depuis relativement peu de temps, en quoi le passage d’ une  » condition  » à une autre pourrait – elle avoir une quelconque incidence sur mon  » intelligence  » , cela étant évidemment vrai de quiconque ?
    4) D’ autre part, en quoi le  » Big Bang  » serait – il plus  » cartésien  » que la Création par Dieu ? En effet, pour celles & ceux tenté(e)s par la rationalité en toute chose, comment expliquer qu’ un Big bang venu de  » nulle part  » , ( Phénomène de  » génération spontanée « …scientifique ? ), dont rien ni personne ne serait à l’ origine, serait plus rationnel que la Création par Dieu ?
    Aussi bien je comprends qu’ on puisse dire  » je ne SAIS pas  » à ce propos,  » les 2 croyances se valent  » en quelque sorte, aussi bien je ne comprends pas qu’ on puissent ne douter que de la Foi et de la Création par Dieu, aveuglé par la  » Science  » qui ne nous est quoiqu’ il en soit que révélé par des scientifiques donc des humains faillibles, comme tout un chacun.
    En pré – conclusion, je crois même que c’ est un scientifique qui aurait dit ou écrit :  » La science ne se trompe pas, ce sont les scientifiques qui se trompent… » Mais voilà bien le  » hic  » car la science est le fruit des recherches…des scientifiques précisément !
    En conclusion : à propos de nous, humains, et des autres animaux…
    Depuis très peu de temps, à l’ échelle de l’ humanité, nous commençons à prendre en considération  » l’ intelligence  » d’ un certain nombre, tout au moins, d’  » animaux  » . S’ ils en sont bien pourvus comme cela semble être le cas – à noter que dans ce cas aussi, notre jugement d’ humain en la matière repose sur des critères proches de ceux que nous nous appliquons…- leur intelligence était bien pré – existante à notre reconnaissance d’ humain et en ce sens, ils ne le sont pas  » devenus  » , intelligents, sauf à nos yeux, parce que nous la leur reconnaissons, cette intelligence !
    Combien d’ autres espèces que la nôtre, plus anciennes que la nôtre sur Terre, ont fait preuve d’ intelligence suprême en s’ adaptant au fil des millénaires à des conditions de vie évolutives naturellement – y compris celles que nous avons crées égoïstement pour nous, humains – avec succès, malgré cela ?
    L’ être humain serait – il capable de s’ adapter ainsi aux modifications de ses conditions de vie provoquées par une autre espèce que la sienne ?
    Cela ne semble pas être le cas…Quelle espèce est donc la  » plus intelligente  » ?

  3. Geeeeeee

    Ce u

  4. Geeeeeeek

    Ce qui me semble sûr, du moins en France actuellement, est que les mouvements religieux agrègent de nombreuses personnes qui ont besoin de certitudes pour se valoriser en société.

    Ce mouvement est une catastrophe pour l’intelligence dans l’univers religieux.

    Avant, ces personnes se rassemblaient autour du discours scientifique, la science prétendue pourvoyeuse de certitudes. Mais aujourd’hui, la science est devenue moins bonificatrice de ce coté là, car elle n’annonce plus de progrès, mais plutot des mauvaises nouvelles : réchauffement climatique, manipulations biologiques, etc. Les amateurs de certitudes fuient ces questions trop complexes.

    Du coup, il me semble préférable aujourd’hui de participer à des clubs scientifiques plutot qu’à des enjeux religieux… en attendant que ces amateurs de certitudes partent sous d’autres cieux.

    Cordialement.

  5. El Desdichado

    En voyant le titre, je pensais que nous ne serions pas d’accord, et bien en fait si !
    Très bon commentaire de cette « étude » et des commentaires associés. C’est effectivement le dogmatisme, les Lumières auraient écrit « la superstition », qui pose véritablement question. Il n’est pas étonnant d’ailleurs que la croyance irraisonnée à certains dogmes soit perçue comme un défaut d’intelligence, quelle que soit la manière dont on définit celle-ci.
    De plus, tu as raison de dire que le terme « croyants » regroupe beaucoup de réalités différentes, et je vais même plus loin : je pense qu’une proportion importante de personnes se réclamant d’une religion n’ont pas vraiment la foi dans ses préceptes, ou seulement une (parfois petite) partie d’entre eux. Idem d’ailleurs pour des « athées » déclarés mais qui doutent.
    Pour ma part d’ailleurs, j’aurais bien du mal à apporter une réponse claire. Je ne pense pas aujourd’hui finalement que la question de l’existence de Dieu soit centrale dans le sens de la vie. Et je déplore l’emprise liberticide que certaines cultures, y compris religieuses, ont sur des femmes et des hommes. Mais je reconnais également, y compris dans mon cheminement personnel, la place que peuvent prendre la croyance, et la pratique religieuse dans la construction d’une pensée et d’une éthique personnelle.

  6. Robert Spire

    Pour jauger de l’intelligence d’un athée, je conseille la lecture du livre « Pour en finir avec Dieu » du biologiste Richard Dauwkins. Les religions sont des impostures et ce livre en est une démonstration brillante et limpide.

    • Romain Blachier

      Hé oui mais tous les athées n’ont pas la même intelligence (ou betise)

    • Visiteur

      Robert Spire, les religions sont bel et bien des impostures.

      Jésus ne doit pas être une religion au sens que beaucoup lui donnent, il nous sauve par grâce selon la Bible. La religion ne sauvera personne, Jésus-Christ, lui sauve et a même durant ses années terrestres, dénoncé premièrement les religieux.

      La science et Jésus-Christ est tout a fait compatible.

      A bon entendeur.
      🙂

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers