Et si la crise était une occasion pour l’Irlande de devenir réellement libérale ?

Irish La question de la crise irlandaise me raméne à une chaine de Nicolas  qui me demandait de me livrer à l'exercice de défendre le libéralisme sur mon blog. Une chose que j'avais d'ailleurs déjà faite ici en rapprochant le socialisme et le libéralisme, à mon sens étroitement liés ou en défendant une vraie mondalisation libérale. Etaient aussi invités à répondre (j'en oublie) d'autres blogueurs de gauche notamment Sarkofrance, CC, Melclalex, El Camino, Le Coucou, Yann, Captain Haka… Il s'agissait bien sûr d'un exercice de style, la chose auraient été plus facile forcément pour des gens comme Lomig,Hastable, Aurel ou d'autres.

Ca tombe bien: La situation du pays au tréfle ouvre justement la possibilité que l'Irlande devienne un pays réellement libéral pour son plus grand bienfait et celui du reste de l'Europe. Hélas il semble que l'on n'en prenne pas le chemin au vu des dernières heures de discussion. Dommage.

Un système qui pratique un pseudo-libéralisme et un vrai égoisme social et national

Pourtant l'Irlande se réclame du libéralisme. Combien de soi-disant apôtres du joli-marché-qui-rend-heureux pour piquer une expression au blog de CSP, nous bassinaient les oreilles à longueur de temps avec le modéle irlandais ? En faisant peu d'impôts donc peu de solidarité et de redistribution, en laissant tout se marchandiser, tout va bien dans ce pays disaient-ils. Il y avait aussi ces français qui partaient pestant trouver meilleur destin entre les dents du tigre celtique, tout en revenant tout de même, faut pas déconner, se faire soigner en France. Il y avait les délocalisations de siéges d'autres parties de l'Union Européenne vers Dublin. Oh il ne s'agissait pas seulement d'entreprises françaises, belges ou allemandes, horribles modéles à forte protection sociale, qui partaient la-bas mais aussi par exemple du britannique Essenta Foods.

Et puis le pays n'avait que des gouvernements se réclamant du libéralisme de droite,  l'alternance se faisant entre FIne Gael ( Droite européenne et libérale) et le Fianna Fail (Droite eurotiéde et libérale), actuellement en charge du pays. Du côté des autres partis,  les verts locaux tiennant plus plus de Brice Lalonde et Corinne Lepage que de Cohn-Bendit ou Cécile Duflot, le parti travailliste joue les seconds rôles et l'extrême-gauche est surtout composée des extrêmistes allumés du Sinn Fein.

Bien mais voila que le super systéme Irlandais se réclamant du libéralisme qui n'a pas besoin de l'état ressent pourtant un besoin de sous publics. De beaucoup de sous.90 milliards d'euros. De nos sous, de ceux des contribuables Européens notamment. De cette Europe à qui l'Irlande a dit non plusieurs fois. De ces Etats qu'on accusait d'être trop gros. Contre qui on faisait jusqu'alors du dumping fiscal. Aujourd'hui l'Irlande, après, comme le rappellait la une du Guardian d'hier, avoir baratiné pendant une semaine (façon droite grecque lorsqu'elle était au pouvoir)  sollicite pour renflouer ses banques, dirigirées généralement par des types ayant fait la promotion de la liberté de faire tout et n'importe quoi.

Bien mais où est ma défense du libéralisme dans tout ça ?

J'y viens. La crise Irlandaise n'est pas une crise du libéralisme mais d'une tartufferie ou disont le plus clairement d'un grand foutage de gueule: Les profits sont privés, les pertes sont publiques, les chomeurs se doivent d'être responsables, les banquiers jamais, les Etats se doivent d'être modestes mais on a besoin de l'argent d'autrui en cas de coup dur, l'Europe c'est moyen sauf quand il s'agit d'appeller à l'aide etc…

Ce qu'est le libéralisme

Il serait temps de redonner au libéralisme sa vertu première: La liberté d'agir n'est conjuguée qu'à la responsabilité quand on fait des bêtises.

Par exemple,  l'Irlande, qui s'y refuse pour l'instant et préfére faire payer sa population, ne devrait pas avoir pas un centime d'euro ou pas un penny britannique avant de réformer son systéme fiscal qui est l'une des raisons pour laquelle elle a besoin de sommes aussi colossales.

Il faudra aussi que ce pays, l'un des plus eurosceptiques de l'Union, cesse absolument de demander systématiquement des exceptions en matiére financiéres et freiner l'harmonisation fiscale européenne. C'est justement parce que d'autres ont été moins irresponsables et plus européens que la nation au tréfle va pouvoir s'en sortir espérons-le. DSK a raison lorsqu'il souhaite une Europe avec plus de cohésion fiscale et sociale.

Si l'Irlande avait été réellement libérale, elle n'aurait pas fonctionné sans filet de sécurité, ni pour ses banques, qui se tournent vers l'Etat honni, ni pour ses millions de citoyens avec une protection réduite au minimum, qui affrontent et vont être de plus en plus nombreux à affronter le chomage.

Le vrai libéralisme c'est permettre à chacun de maitriser son destin, pas permettre à une poignée de banquiers de faire n'importe quoi avec l'argent des autres en toute impunité et faisant payer le reste de la population. Le vrai libéralisme, c'est que ceux qui ont fauté soient punis.Le vrai libéralisme c'est oui à la liberté d'entreprendre mais le droit à l'éducation pour tous, y compris dans le supérieur si besoin, pour que tous soient sur la ligne de départ. Le vrai libéralisme c'est jouer avec les même armes que les autres dans la compétition économique. Le vrai libéralisme, c'est un impôt sur les successions non spoliateur mais qui permette aussi plus d'égalité à la naissance.

Et si la crise était l'occasion pour l'Irlande de devenir réellement libérale ?

ps: rien à voir mais une excellente nouvelle est tombée sur un cas tragique que j'avais évoqué il y a quelques jours : Asia Bibi est libre !

19 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Sur la gauche et le libéralisme je t’invite à parcourir le manifeste du Mouvement des Libéraux de Gauche, association qui s’efforce de redonner au libéralisme ses lettres de noblesse au sein de la gauche démocratique : http://www.libgauche.fr/

  2. romain blachier

    je connais,ils m’ont déjà quelque fois contacté et certain ont diffusé le présent billet (;

  3. Le malentendu entre la gauche et le libéralisme m’attriste car le gouvernement sarkozy est tellement conservateur et mène des politiques tellement liberticides qu’il y aurait un boulevard pour développer des thématiques d’opposition laissées en friche. Investir le thème de la sécurité c’est très bien mais oublier de défendre les libertés c’est regrettable.
    Je sais c’est hors sujet mais je ne dis rien sur ce billet vu que je suis globalement d’accord 🙂

  4. Belle démonstration, en effet ! Si le libéralisme peut ressembler à ce que tu décris dans la seconde partie du billet, alors il a de la séduction (en y rajoutant la forte dose de démocratie que l’idée contenait à l’origine)

  5. les mots comme « libéralisme » contiennent tellement de réalités différentes, qu’il est bien difficile de comprendre ceux qui l’utilisent.
    Vos propositions sont plus socialisantes que les propositions des « libérals » américains qui sont taxés de socialistes (l’éducation gratuite par exemple).
    Malheureusement l’État protège les banques où les payeurs de taxes, il est impossible de faire les deux en même temps. Il faut choisir son camp, et le capitalisme plus ou moins social finira par protéger la banque parce que le capitalisme ne peut croitre autrement.

  6. romain blachier

    Le libéralisme c’est le fait de donner à chacun la liberté de se réaliser ou pas. Point.
    Faisant partie des rares français abonnés à The Nation je connais bien les libérals US. Pourriez-vous argumenter sur le fond?Parce je ne vois vraiment pas en quoi mes propositions seraient plus socialisantes qu’eux ? (ni d’ailleurs pourquoi il faudrait se situer dans une perspective de scéne politique us alors que je parle d’un souci européen). Parce que franchement par rapport à un Zinn ou un Chomsky, je serais même plutôt soft. Bonne soirée

  7. gants nitrile

    L’Union européenne ne doit pas accepter de l’aider à n’importe quel prix et remettre de l’ordre dans la maison, n’en déplaise à l’ombrageux sentiment national irlandais.
    L’Irlande devra démontrer que son sauvetage est nécessaire à l’Euro et à l’Europe.
    Elle devra accepter de s’aligner sur les pratiques européennes et renouveler son engagement à poursuivre collectivement une plus forte intégration politique, économique et budgétaire .

  8. Curmudgeon

    Attention, « liberal » aux Etats-Unis veut dire « de gauche », avec une très forte tendance à l’intervention étatiste, une pensée économique de style keynesien, et donc pratiquement un mouvement de 180° par rapport à la tradition libérale.
    En tout cas Romain Blachier saisit bien le point de départ : liberté, donc responsabilité. Des gestionnaires imprudents, incompétents, voir malhonnêtes qui font payer leurs inepties ou leur turpitudes par l’Etat = les contribuables, là on n’est pas dans le libéralisme, ou ce qu’on appelle bizarrement en France l’ultra-libéralisme, licorne jamais observée sous nos contrées.

  9. romain blachier

    « Attention, « liberal » aux Etats-Unis veut dire « de gauche », avec une très forte tendance à l’intervention étatiste, une pensée économique de style keynesien, et donc pratiquement un mouvement de 180° par rapport à la tradition libérale. » eh oui, d’où le fait que j’évoquais The nation. On remarquera justement que Moukmouk n’a pas répondu. Dommage.

  10. Asia Bibi est libre, bonne nouvelle. Je regardais « valse avec Bachir » sur Arte, à propos des massacres de sabra et chatila… et bien force est de constater que les phalangistes chrétiens valent bien les talibans pakistanais.

  11. romain blachier

    Les talibans (qui n’ont rien à voir avec la situation d’Asia Bibi) ne massacrent pas suite à d’autres massacres. Il n’ont pas besoin de cela pour justifier leurs actes.
    L’horreur de Sabra et Chatila, bien décrite dans le film est venu à la suite d’autres massacres plus curieusement occultés comme par exemple celui de Damour où des chrétiens ont été massacrés et leurs corps démembrés qui lui-même suivait un massacre de musulmans à Karantina qui lui-même etc…
    Là nous sommes au cas d’une pauvre femme violée, battue et condamnée à mort parce que chrétienne dans un village musulman. Le cas est donc bien différent et ne mérite pas un tel amalgame.

  12. Oui c’est vrai… je ne voulais pas faire d’amalgame, mais juste rappeler que les hommes sont égaux dans l’horreur, quelle que soit leur religion (ce qui est une sorte d’amalgame quand même). Tu comprends, je pense, pourquoi je rappelle cela, l’amalgame est vite fait dans l’autre sens : musulmans = sauvages, ce qui est bien entendu abusif. Je sais d’ailleurs que tu es d’accord avec moi sur ce point, je lis ton blog 😉

  13. Sylvain

    @Romain: « Le libéralisme c’est le fait de donner à chacun la liberté de se réaliser ou pas. Point. » On est dans l’utopie là.
    Concrètement, le libéralisme c’est plus de pollution, plus pour les riches, moins pour les minorités. En fait, le libéralisme est dans la continuité de la monarchie.
    Après cette étape, on fait quoi?

  14. Curieux tu as la même vision du libéralisme que Nicolas Sarkozy ou la droite Irlandaise. Ce n’est pas la mienne, celle que j’explique dans ce billet. Chacun ses choix mais justement je pense que tout reste à faire en matière de liberté.

  15. Pas sur que nous soyons d’accord sur tout en ce qui le concerne le vrai libéralisme (aux USA, le mot libéralisme a été piraté par les sociaux démocrates.)
    Mais une chose est sure : le système monétaire et bancaire actuel n’est pas libéral. Pas du tout.
    Soutenir des entreprises privées ce n’est pas libéral.
    Fixer des taux ce n’est pas libéral.
    Forcer la population à financer une matière première (la monnaie) que seuls certaines entreprises peuvent créer ce n’est pas libéral.
    Les banques ne sont pas entreprises privées. Les traders sont aujourd’hui des sortes de super-fonctionnaires avec un statut un peu plus intéressant que les fonctionnaires normaux…
    Les vrais libéraux enragent de ce qui est en train de se passer.. surtout que l’on présente ça comme du libéralisme.
    Pour avoir une vraie vision libérale de la banque et de la monnaie : http://www.dantou.fr/banques.html

  16. Rétrolien: URL

  17. Rétrolien: klick

  18. Rétrolien: how to gain Twitter followers

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers