entre la technologie moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions

L’initiative individuelle permet d’appliquer une partie du programme de la France Insoumise

Avant de m’engager en politique, j’étais convaincu que le clivage gauche/droite était trop cynique pour apporter le moindre changement à notre quotidien,  persuadé que seules les initiatives citoyennes et entrepreneuriales étaient à la hauteur des enjeux.

Je salue le travail de Jean-Luc Mélenchon qui a grandement contribué à dépasser ces clivages stériles et dont je partage les valeurs sur le plan de la transition vers une société avec une conscience écologique plus forte. Et en direction  d’une nouvelle économie plus équilibrée et plus respectueuse des travailleurs.

Pour appliquer une partie du programme l’Avenir en Commun dès à présent et parce que il ne faut pas attendre tout des urnes mais aussi de chacun d’entre nous  :

– Réduire notre dépendance au nucléaire en rejoignant des programmes d’énergie verte pour consommer son électricité.

– Utiliser des plateformes qui payent leurs impôts en France comme Chauffeur Privé ou Naveco

– Favoriser une finance responsable en s’assurant chez un mutualiste comme la MAIF ou en plaçant son argent dans une banque coopérative comme la NEF.

– Réduire massivement les déchets plastiques en recommandant d’utiliser des technologies 0 déchet comme CleanCup dans son entreprise et réduire la quantité des déchets alimentaires avec Too Good To Go

– Mieux payer les agriculteurs qui nous nourrissent en achetant en AMAP ou en magasin de circuit court comme 3 petits pois ou l’épicier équitable.

-Aider des réfugiés avec Forum Réfugiés.

– La liste est à compléter mais pour toutes les solutions qui n’existent pas encore, rejoignez un incubateur social comme Ronalpia et créez la. Changer le monde a son niveau se fera aussi grâce à vous.

Le second tour dont je rêvais entre votre candidat, sa campagne exceptionnelle, menée avec talent et intelligence, face au candidat que je soutiens, Emmanuel Macron, n’aura pas lieu.

Maintenant demandez vous si toutes ces initiatives, auront leur place dans la France de Marine Le Pen. Ses valeurs, j’en suis certain, j’en suis sûr, ne sont pas les vôtres. Et elles ne sont pas non plus les nôtres.

Amis insoumis, au delà des à priori, vous trouverez dans le projet d’Emmanuel Macron, un projet sérieux et ambitieux dont la transition écologique, l’éducation et la refondation d’une Europe plus démocratique.

Amicalement.

Jimmy Brumand, responsable des Jeunes avec Macron Lyon

4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

  1. Qu’on se targue d’aider des associations pourquoi pas. Mais les associations font ce qu’elles peuvent quand l’état faillit a ses missions. Pourquoi construire l’epr de flamanville qui est une ruine financière dangereuse pour l’environnement, pour quels interêts s’obstiner sur NDDL ?.

    • Les associations font leur travail quand l’état leur permet de le faire.

      Il n’y a pas d’opposition mais une complémentarité entre l’action de l’état et les initiatives individuelles et associatives !

  2. Hugo

    Tu ne prends vraiment pour des tartes! C’est une insulte à l’intelligence et à la réflexion ton article. « L’avenir en commun » ne peut se résumer a des accumulation de démarche individuel… Mais bon dans la tête d’un libéral c’est sur sa coince… Condoléance

  3. Antho

    Bonjour,

    Je suis un Insoumi et je suis très d’accord sur le fait que les gens dans leurs actions quotidiennes ont un pouvoir pour changer la société. Il existe beaucoup d’initiatives ça et là auxquelles les gens peuvent participer et je fais parti de ces gens.

    Mais au-delà de ce point d’accord. Cela ne suffit pas pour moi à consentir au programme d’EM. D’un côté les citoyens doivent fournir un tas d’efforts, coûteux en temps et en argent quand de l’autre l’état détricoterait l’ensemble des acquis sociaux, réduirait encore la redistribution des richesses et l’investissement dans l’économie réelle et enfin se rendrait complice d’un vol généralisé. Car il faut appeler un chat un chat non ? Appelons les choses par leur nom, et revenons aux fondamentaux je vous prie.

    J’aurais peut-être plus d’allant à entreprendre ces choses positives (ce que je fais déjà) si je savais que la puissance publique soutient cette dynamique au lieu de la briser, avec ce double discours profondément hypocrite qu’on lui connaît. Il me semble que vous n’avez pas encore pris la mesure de la puissance des forces qui sont en jeux.

    Je dois vous dire une chose : on nous appel à faire front républicain face au FN, pour sauver le pacte éponyme qui nous lie tous. Le contraire eu été étonnant… Mais, savons-nous au moins de quoi nous parlons quand nous parlons de pacte républicain ? Savons qu’il tire sa source dans le contrat social. Ce contrat de confiance qui nous permet de faire société les uns avec les autres. Ce contrat-là repose sur cette valeur essentielle qu’est le partage. Nous, membres de la société, mettons en commun et partageons à part raisonnablement égal notre force de travail, notre sueur, et en retour nous récoltons et partageons les fruit de ce travail, à part raisonnablement égale aussi. Ce contrat est vieux comme le monde et sont adage le plus célèbre est : « Tu ne voleras point (ton prochain) ».

    Lorsque le système est fait de telle manière que la finance, à force de ponctionner à l’entreprise plus qu’elle n’y réinvestit, se soit tant éloignée de son objectif premier qui est de faire circuler l’investissement au service de l’économie réelle. Lorsque 80% des bénéfices sont reversés à la bulle financière et seulement 20% dans le développement de l’entreprise qui produit ces bénéfices. C’est alors qu’on organise le vol du travail des uns par d’autres. Si la loi le réprime et que les fautifs sont condamnés… alors le contrat social et le pacte républicain sont saufs. Mais si l’état au lieu de défendre cet équilibre, se rend complice du vol, allant jusqu’à le faciliter et l’organiser… alors il rompt le pacte sacré qui lie les hommes entre eux. Les uns travaillent et voient le fruit de leur productivité s’échapper, de surcroît dans la poche d’une minorité dont l’activité spéculative génère crises sur crises.

    Je ne suis pas là pour stigmatiser « la bourgeoisie », j’ai toujours détesté l’anti-bourgeoisie primaire. Comme l’écrasante majorité des Insoumis ne veux pas de revanche, sur personne. Pas de « têtes sur des pics ». Je souhaite simplement que le pacte républicain soit rétablit. Et, malgré l’a priori que vous pourriez en avoir, ce souhait-là est sain et salutaire, car il en appel à la raison d’une part et à la morale de l’autre. Morale, que certains semblent avoir oublié en chemin. Ne croyons pas que la morale n’ait rien à faire dans la politique. Car en dernier ressort, ou à intervalle régulier du moins, c’est toujours elle qui, sous l’aiguillon des injustices, finit par imposer son ordre.

    Pourquoi croyez-vous que montent les intégrisme religieux ? Quand l’état se détourne de la morale, les gens se tournent vers ceux qui la pourvoie : les religions et le spirituel. C’est bien le spirituel, je ’n’ai rien contre et même je défend son rôle mais trop d’immoralité dans l’organisation sociale entraine la radicalisation spirituel. Car ne n’oublions jamais ce que nous sommes : des êtres sensibles qui ne demandent que de trouver sens et éthique à ce qu’il font. Rien de plus normal.

    Rien de plus normal aussi que la casse sociale et les inégalités engendre les tentations xénophobes…

    Cel étant dit, il est pour moi illusoire de penser que les gens par leurs seules actions individuelles changeront les choses. D’une part car il y a en face, des forces très puissantes qui elle ne sont pas bénévoles mais rétribuées, et donc ayant du temps, pour travailler à imposer à la société des choses dont elle ne veut pas a priori. Et d’autre part – et j’en reviens à la morale – car il y a une chose au moins qui ne changera jamais : c’est que le pacte social, pour tenir à besoin de cette éthique qui veut que l’effort et les fruits de l’effort soient répartis à part raisonnablement égales. Quand ce « raisonnable » est dépassé et institué, les gens ne sauraient l’entendre plus, car le cadre le leur morale et de leur raison est bafoué et le pacte est caduc.

    Partant de là – désolé pour cette longue démonstration – je ne saurai entendre cet appel au front républicain émis par ceux-là même qui ont entériné sa brisure en adoubant le défenseur du vol généralisé. Et ont par ailleurs accepter le diktat de la média-cratie. Une autre brisure du pacte… Évidemment, rien ne sortira de neuf avec Macron, il est François Sarkosy ou Nicolas Hollande… tout jeune fringuant qu’il est. Et on la voit déjà la longue file des politiciens qui se tiennent en rang d’oignon derrière lui. Prêts pour le grand recyclage.

    Enfin je dois vous demander en quoi si MLP est élue, je ne pourrais pas continuer à acheter des produits dans les circuits courts ou être comme je le suis à la NEF et à la MAIF… utiliser la monnaie locale de ma région, Enercop…? Moins qu’avec EM ? Et en quoi je ne pourrais pas lutter contre tous les projets xénophobes qu’elle tentera de mettre en place si elle est élue, au même titre que j’irai lutter contre la casse sociale que tentera d’organiser EM s’il est élu ?

    Pour moi, vous l’avez déjà brisé ce pacte républicain. Vous électeurs de MLP et d’EM, m’avez condamné à lutter pendant 5ans. Je le ferai, car je crois au pacte républicain, mais pas celui que vous imaginez. Le miens repose sur la confiance sacrée des membres de la société les uns envers les autres. Le vôtre, à mes yeux, a accepté l’individualisme généralisé. Cela n’a rien d’un pacte, c’est une mascarade et déjà les gens n’y consentent plus. Il n’y a que vous pour y croire et penser que vous saurez rassembler les français. Il est urgent que vous refassiez surface et affrontiez la réalité de ce monde.

    Les masques tomberont.
    Le 7 mai, je voterai blanc.

    PS : le coeur du programme l’Avenir en commun est ici : https://jlm2017.fr/2016/10/18/dix-mesures-emblematiques-de-lavenir-commun/. sans la majorité de ces 10 points, rien dans ce programme n’est possible. EM élu, rien ou presque de cela ne sera fait. Sachez bien que CETA, L’UE, l’Euro, la finance dérégulée… pèsent ou pèseront de tous leurs poids sur nos économies, l’orientation de notre production… et aucune des actions individuelles que vous avez évoquées n’y changeraient rien. Il est temps de sortir de votre dénie.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers