“”

logo-lyon-mag Axelle Lemaire a été logique en souhaitant encourager les villes ayant candidaté avec un vrai travail projet et un vrai rassemblement des acteurs. On pourra seulement regretter un côté un peu large du dispositif puisque pas moins de neuf agglomérations ont été labellisées sur quinze candidates. Risquant, sous l’excellente intention de répartir un peu les forces sur le territoire national, de diluer peut-être un peu le concept.

Mais ne boudons pas notre plaisir : Lyon va disposer avec la halle Girard, d’un lieu épicentre du web de notre métropole. Le label permettra aussi de booster l’intérêt des investisseurs pour nos starts-ups, dont certaines comme Geolid connaissent déjà des réussites fulgurantes.
Les fonds d’investissements, si leur nombre va croissant, sont encore en nombre insuffisant à Lyon. Le label ne pourra que contribuer à compenser ce défaut dans nos cuirasses.

Autre manque, qui je l’espère, sera comblé dans les années qui viennent grâce à cette dynamique : le travail de réflexion sociétal et politique sur le numérique. Lyon peut faire mieux en la matière. Bien mieux.

Mon article est à lire sur le site de Lyon Mag ‘ Faire vivre le label French Tech dans l’agglomération lyonnaise

photo

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers