entre la technologie moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions

Lyon Gauche Solidaires interdit de débat les amis de Collomb et Macron

Lyon Gauche Solidaires (LGS) est un groupe d’élus appartenant à la majorité municipale de Lyon et à la majorité du Grand Lyon autour de Gérard Collomb.

Composé de personnes d’histoires diverses, de gens ayant été dans la gauche alternative à l’époque où je n’étais pas majeur tout comme de communistes ayant décidé de rester dans la majorité aux dernières municipales, LGS n’est généralement pas connu du grand public lyonnais. Disposant pourtant d’élus de qualité et travailleurs comme par exemple Roland Jacquet ou Pascale Cochet, ce groupe était davantage connue pour sa capacité à négocier autant voire plus de postes qu’elle ne disposait de militants que comme force de réflexion et d’action de terrain, davantage perçu comme un ensemble de notabilités qu’une force de conviction solide.

C’est pourquoi la naissance d’une association politique de réflexion autour de l’ancien Adjoint au Maire de Lyon Yves Fournel (dont la gestion de la question carnée dans les cantines est aujourd’hui largement reprise partout en France) ne pouvait que me réjouir : enfin certains de ses membres allaient sortir de la logique uniquement gestionnaire et de notabilités pour rentrer dans l’action. Essayer de faire vivre cette posture trop peu concrétisée d’être dans la gauche de la majorité . Dans une ville où, quel que soit le camp, le débat politique de fond n’est pas toujours valorisé, c’est une superbe nouvelle. Bravo Lyon Gauche Solidaires.

Lyon Gauche Solidaires, qui siège pourtant dans la majorité de Gérard Collomb Maire pro-Macron, estiment qu’il n’est pas possible de travailler avec les amis d’Emmanuel Macron. Quelles conséquences en tirer ?

Un premier débat est d’ailleurs organisé le 2 mars par l’association : il s’agit de chercher à rassembler autour d’un débat les différentes forces avec qui Lyon Gauche Solidaires estime qu’il est possible de travailler. Sauf que, petit problème : sont invités les représentants de Benoit Hamon, Yannick Jadot (rallié depuis au premier), de Jean-Luc Mélenchon ( qui sont en train finalement de refuser de venir), le PCF, Ensemble…mais que n’ont pas été conviés les amis lyonnais d’Emmanuel Macron.

Pourtant Lyon Gauche Solidaire fait partie de la majorité de Gérard Collomb, soutien d’Emmanuel Macron comme bon nombre des élus qui l’entourent. Ce qu’ont fait d’ailleurs remarquer en interne certains membres de Lyon Gauche Solidaire. Est-ce à dire que les membres de cette organisation estiment qu’il n’est pas possible de travailler avec les amis d’Emmanuel Macron ? A ce moment quelles conséquences veulent-ils en tirer sur le plan local ? Veulent-ils quitter la majorité municipale et métropolitaine ainsi que les exécutifs des arrondissements dans lesquels ils siégent ? Je serais ravi d’avoir la réponse à ma question à sa présidente de groupe Thérèse Rabatel .

66 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

  1. L’idéal pour Emmanuel Macron serait une entente « Hamlenchon » qui verrait des investitures de Socialistes passer au compte du PC et du Front de Gauche en plus de celles pour EELV ! Ce serait l’invasion Vallsiste chez Macron. Et les Radicaux resteraient à la Porte?

  2. Avec Peillon qui rejoint Hamon ça va être difficile pour Macron, sans compter Borloo

    • Peillon est avec Hamon depuis la fin de la Pimaire, quant à Borloo c’est Fillon ou Macron.

    • Christian Lajon non c’est clair depuis aujourd’hui Borloo ne veut plus rien savoir et Peillon c’est offficiel également aujourd’hui

  3. Il me semble que le pb de quitter une quelconque organisation se pose d’abord pour les macronistes vis à vis du Ps st le candidat est Benoît Hamon… mais bon …

    • Pour les Gauchistes du PS, pour les Frontistes, pour les enfants de Titine !

  4. Pascale Cochet laisse nous régler nos soucis entre ps. Mais vous ? Pourquoi vous bossez dans notre majorité, vous prenez des responsabilités et postes, puis vous nous excluez des gens avec qui travailler et débattre ?

  5. Ben nous on travaille pour et avec les populations à vos côtés sans ambiguïté

    • Il te la joue à l’envers ton interlocuteur
      Comme si c’était aux militants ps de justifier leur légitimité !

  6. Pascale Cochet c’est à voir. Mais avec ou sans les macronistes ?

  7. Là n’est pas la question a moins que ce ne soit des menaces ??

  8. Romain, tu peux pas abandonner la gauche et pleurnicher de ne pas être invité de partout.

  9. Francis Brasilis je suis de gauche et je pose une question. Pascale Cochet débattre n’est pas une menace, les idées ne sont pas des menaces, poser une question n’est pas une menace.

  10. Évidemment Romain
    Ce n’est pas de débattre dont je parle
    Déverser des insanités sur les uns ou les autres ce n’est pas alimenter un débat, c’est alimenter l’ire populaire contre tous les politiques

  11. Pascale Cochet ya pas d’insanité y’a une question à laquelle tu répoonds pas. La langue de bois ça tue la politique.

  12. Pascale Cochet rhhoo l’enfantillage et l’esquive. Relis mon billet et les commentaires. Je vais pas encore te la reposer une 5e fois. Bisou 😉

  13. Moi je discute avec tutti
    Et pour travailler à la mairie ou la Métropole, je fais partie d’une équipe, j’en suis fière, je suis une infatigable défenseuse de nos équipes menées par Gérard Collomb et du boulot abattu
    Cela ne m’empêche pas de dire qd ça ne va pas ou ne me plait pas

  14. Ne regardant pas sans cesse ma page facebook (je refuse d’être dans le style tweet rapide rageur et le ping pong), je découvre ces échanges… L’assoc. « Lyon gauche solidaires » existe depuis 2 ans et a publié des communiqués ici et là sur des sujets locaux et nationaux variés. Nous avions éprouvé le besoin de créer cette assoc à côté du travail des élu-es des 2 groupes municipal et métropolitain, avec des non élu-es sympathisants. Il est normal de réfléchir et travailler autour des élections présidentielles puis législatives. La rencontree du 2 mars concerne l’idée de voir si une union de gauche peut se faire, et autour de quel projet. Je ne jette personnellement l’anathème sur personne. Je souhaite aller au bout d’une recherche de convergence à gauche, et si cela ne marche pas, je n’exclus rien en fontion de la situation française, compliquée voire dangereuse. A suivre, je manque de temps ce soir!

  15. Mon cher Romain, le débat organisé par LGS est un débat dont le but est de réunir les représentants des candidats de la gauche, dans une perspective de convergence des forces de gauche. Je me réjouis d’une telle initiative. Emmanuel Macron ne se revendiquant plus de la gauche, je ne vois pas bien ce que ses représentants viendraient dire dans un tel débat. On ne peut pas vouloir dépasser le clivage gauche – droite et empêcher ceux qui pensent que ce clivage a encore un sens de se retrouver.
    Mais cela dit tu es le bienvenu dans la salle.

  16. Ils se préparent simplement pour les législatives et surtout pour les prochaines municipales sachà que le ps va sûrement retirer l investiture et l étiquette ps a Collomb et aux soutiens a macron donc ils se préparent comme force alternative a gauche c est tout c est des calculs politiques

  17. Yves Fournel Nous ne confondons pas les élections locales et nationales et ce n’est pas la première fois que nous ne faisons pas les mêmes choix en particuliers au premier tour. A chaque échéance nous nous prononçons d’abord sur un programme, une vision de l’avenir.

  18. Yves Fournel Nous avons simplement constaté que c’est E. Macron qui refuse de se positionner à gauche et refuse toute alliance y compris avec le PS. Sauf que nous constatons qu’il préfère F. Bayrou et qu’il n’a pas voulu participer à la primaire du PS. Et, à Lyon il y a eu plus de 20 000 votants et une large majorité d’électeurs de gauche pour un ancrage à gauche et la recherche d’un rassemblement sur cette base. Ce sont bien des choix de fonds. Et nous cherchons simplement à vérifier ou pas que des convergences suffisantes existent pour un accord de majorité autour d’un projet de transformation démocratique, sociale et écologique. Cela a toujours été notre positionnement depuis 1995. Ce n’est pas facile et pas gagné et il y a besoin de toutes les bonnes volontés. Quel projet, quel programme et quelle majorité pour le réaliser sont les questions en débat. La France n’a pas besoin d’un vote par défaut et de l’alignement derrière un homme supposé providentiel mais d’un vote de conviction sur une alternative positive.

  19. En même temps c’est un débat de gauche…

  20. Yves Fournel je ne nie pas qu’il est bon que ta sensibilité fasse des choix clairs (je trouve d’ailleurs que le choix de LGS n’est pour l’instant pas visible pour le national) mais par contre exclure d’emblée la gauche macroniste c’est discutable

    • Yves Fournel Comme beaucoup de citoyens clairement engagés à gauche, nous avons besoin d’un débat sur les projets et la démarche démocratique pour les réaliser pour nous prononcer et surtout nous voulons contribuer modestement au rassemblement d’une majorité à gauche avec les écologistes. Nous nous prononcerons à partir de ces engagements.

    • Yves Fournel et y’a pas un contraste entre s’engager aupres des macroniens localement mais les exclure du débat ?

    • Yves Fournel Nous ne nous sommes pas engagés avec des macronistes localement car il n’existait pas en 2014 et encore moins en 2008 et avant. Le modèle lyonnais auquel j’ai contribué avec Gilles Buna, Gérard Collomb, René Chevailler, c’.était celui du rassemblement de la gauche et des écologistes ouvert à la société civile. Ce choix est aussi celui de la grande majorité des électeurs de gauche lors de la dernière primaire. Nous y sommes fidèles.

    • Yves Fournel oui mais la vous l’etes de facto avec Gérard Collomb.

    • Non mais en quoi l’esquisse de l’intention d’un brouillon de ce qui porrait être un programme d’En Marche, donnerait à croire à la définition d’une notion de solidarité partagée dignement et largement et accroderait une évolution d’une fuite dite sociale démocrate représentant un modèle qui soumet plus qu’il n’élève ou au moins cherche à le tenter?

    • Yves Durieux pas compris mais en tous cas macron a des gens de gauche avec lui

    • qq peut dire à Yves Fournel que ce n’est pas la peine d’écrire son nom à chaque réponse ? Cette écholalie est encore plus pénible que ses arguments

    • Romain Blachier vous avez sans doute buter sur l’inversion dactylographique du  » ro » qui dans le bon ordre donne accorderait.

  21. Thérèse Rabatel ne pas inviter volontairement c’est exclure

  22. Damien Berthilier après si il faut que tu donnes des brevets de gauche pour participer c’est autre chose. Mais je ne crois pas que LGS aie laissé cela à un groupe dissident du ps. 🙂

  23. Pascale Cochet comme je le dis, tu es une élue de qualité, là n’est pas la question

  24. Romain Blachier en voyage au Vietnam il n’est pas très facile de suivre toutes les péripéties de cette campagne, mais une interrogation : Emmanuel Macron est il de gauche ?

  25. Jean-François Grillet il a dit qu’il l’était et il a aussi des gens de gauche avec lui. Dommage cet ostracisme

    • Non pas d’ostracisme juste une question simple dont la dernière réponse que j’ai entendue avant de partir : je ne suis ni de gauche ni de droite… et cela me pose problème 🤔

  26. Nog

    Воеже востоке столицы ножевое ранение получил водитель рейсового автобуса.
    Случай произошел ради улице москва проститутка из первого микрорайона московский Новокосинская пред прот вечером. В салоне автобуса неизвестный ударил водителя ножом в грудь, после чего скрылся. Раненный мужчина был доставлен в больницу.
    В настоящее пора ведутся поиски преступника. Решается задача о возбуждении уголовного дела, сообщили ТАСС в пресс-службе столичного ГУ МВД РФ

    В Якутске питбультерьер насмерть загрыз двухмесячную дочку хозяев. Набег произошло во дворе дома, моська бросилась на ребенка, если младенец лежал в коляске.

    « Пес домашняя, соразмерно предварительным данным, принадлежала родителям ребенка », — сообщили ТАСС в пресс-службе МУ МВД РФ « Якутское ».
    Мать ребенка занималась разведением питбулей. В настоящее проститутки на алтуфьевском шоссе время напавшая ради ребенка собака направлена для усыпление.

  27. A Lyon un procès en sorcellerie est en cours, pendant ce temps la bête immonde se développe parmi l’autoproclamée « vraie gauche »; où sont nos valeurs ???

  28. Ju Noisette je suis à gauche et moi et mes amis n’avons pas à être exclus par des gens qui se prétendent nos alliés au niveau municipal et métropolitain.

  29. Je suis d’accord, mais ce n’est pas la question. Je ne remet pas en cause ton honnêteté , mais celle de Macron. Je fais partie des gens qui paniquent a l’idée de voir macron arriver au pouvoir et le voir tomber le masque du candidat ni droite ni gauche pour révéler celui du président et de droite, et de gauche (sur quelques rares points), mais bien plus a droite. Je me base sur ce qu’il à fait, dit, et voté pendant le dernier mandat. Il à beau dire ce qu’il veut, il n’a pas hésité à privilégier la finance plutôt que l’Humain à de nombreuses reprises, et ça, c’est affaire de droite. On verra ce qu’il en sera en temps et en heure, mais en attendant le doute est la, et il est normale dans ces conditions que macron et les siens ne soient pas conviés au débat LGS.

  30. Romain ce sont les discours de votre mentor qui st excluants
    J’ai du mal à comprendre que vas ne compreniez pas cela
    Et je ne parle pas des discours souhaitant sortir d’un clivage droite gauche mais les mesures proposées contre pour réduire le nb de fonctionnaires, les dotations aux collectivités territoriales ou la place des négociations syndicales pour n’en citer que 3. Elles vont monter les uns contre les autres et conduire à des services aux citoyens en difficulté…

  31. Pascale Cochet : du coup si on est si méchants pourquoi rester dans notre majorité?

    • Mais j’ai pas dit que ns étiez méchants
      Et tt se discute
      Ms la ligne de fond de votre mentor est compliquée voilà

  32. Ah bon ? Parce que dans le billet il y a cette question « Est-ce à dire que les membres de cette organisation estiment qu’il n’est pas possible de travailler avec les amis d’Emmanuel Macron ? » et que mon commentaire est une reponse possible à cette question. Ce n’est qu’une hypothèse certes, mais une réponse quand même.

  33. Ju Noisette ah mais je pose la question à LGS. Ils n’ont pas répondu d’ailleurs 😉

    • Mais si car travailler avec les uns les autres on le fait déjà
      Donc ça continuera

  34. Romain Blachier je respecte ton choix, mais la cohérence ne voudrait elle pas que tu démissionnes du PS et de tes mandants électifs qui t’ont permis grâce à ce parti d’être élu sous l’étiquette PS ? La cela aurait de la gueule et montrerait que c’est bien une bataille idéologique qui se joue et non un simple cuisine électoraliste

  35. Jean-François Grillet je suis toujours membre du ps et socialiste, élu sur le programme de Gérard Collomb proche de Macron et non de Hamon. avoir un autre choix que le tien aux présidentielles ne change pas mes idées de toujours ni la politique pour laquelle j’ai été élu. ps : il serait plus sain que tu fasses la campagne pour ton candidat plutôt que de me troller depuis le vietnam 😉

  36. bon sinon si des gens de LGS m’ont écrit ici, ils n’ont pas pas répondu à la question.

  37. Personnellement je trouve idiot de demander aux uns de démissionner du PS ou de sortir d’une majorité
    Chacun ses engagements avec sa conscience
    Le PS est pluriel de ttes façons, et la ‘crise’ d’aujourd’hui ne fait que l’illustrer. Ms c’est leur pb
    Je ne suis pas au PS, je ne suis d’aucun parti.
    Mais je mets mon énergie au service d’une cause commune.
    Et j’essaie de faire avancer le schmilblic dans le sens qui me semble être bon.

  38. Comme l’a dit très justement Yves Fournel, le local et le national st 2 terrains d’action différents.
    Notre engagement ds l’equipe plurielle de Colomb a tjrs été clair, il suit des principes qui st les nôtres.

  39. Ces échanges frisent par moments le ridicule, un côté enfantin, la distribution des bons points d’engagement et la sommation de s’engager (pour Macron? Car pour le reste, nous sommes tous-tes des engagés) par Romain Blachier comme si les personnes qui échangent ici ne sont pas engagées (et ceci souvent de leur vie entière)! Je préfère m’en abstraire. Cela ne m’intéresse pas. On verra ce qui se passe le 2 mars, qui vient, combien, ce qui en ressort… Et personne n’est exclu dans la salle, mais pour « les officiels organisateurs », c’est une rencontre voulue entre gens qui se disent ouvertement et seulement de gauche.

  40. buenaventura

    ah évidement ! on reconnaît bien là, les limites de la tolérance et de l ouverture a la sauce ( soc ?) de romain Blachier .

    Vous êtes bienvenus amis « gauchistes et contestataires  » tant que vous vous en tenez a un folklore de bon aloi ! mais surtout ne soyez pas trop politique !

    Nous sommes a Lyon , entre gens bien ! et si sa seigneurie Gérard Collomb a décidé de soutenir MACRON , vous devez suivre bien sur !

    Lyon Gauche Solidaire fait partie de la majorité de Gérard Collomb, mais voila , LGS estime que MACRON n’est pas de gauche ! d’ ailleurs MACRON le dit lui même ;mais seul Romain Blachier semble l ignorer

    La caricature est gentille ! le coup de langue aurait du être dessiné sur les chaussures

    • Bonjour

      pourquoi vous énerver et être insultant ? Ca ne vous sert à rien. Mais si ça peut vous permettre de vous défouler ce sera toujours cela.

      Lisez ce que j’écris plutôt : je n’ai aucun souci avec lequel des candidats veut aller LGS, que ce soit Mélenchon ou Hamon. C’est bien plus cohérent que de voter Macron les concernant. Ce que je dénonce c’est d’être d’un côté dans la majorité avec des macronistes, de prendre des postes avec eux, de l’autre de refuser de leur parler.

      bien à vous

      • buenaventura

        je vous rejoint parfaitement , la question de la participation a un exécutif MACRON va se poser a terme.

        Mais en fait au départ encore un détail, ho trois fois rien , Gérard Collomb ne s’est pas fait élire sur une « ligne » macrophage qui n’existait pas .

        La vraie question qui se pose est de savoir si Gérard Collomb ne devrait pas quitter le PS ou pourquoi pas démissionner de tout ses mandats pour se représenter ainsi que vous même devant les électeurs avec l étiquette MACRON .

        La majorité avec MACRON comme vous dite n’existe pas en fait c’est simplement un , désolé , mais le terme c’est retournement de veste des certains élus qui engendre ce cas de figure.

        • Après il me semble que c’est au PS, dont vous n’êtes pas membre, de décider ça en interne. Pour LGR la question se pose aussi.

          Enfin si Collomb s’est fait élire sur une ligne, la sienne, Macron ou pas Macron. Ne vous en déplaise, les lignes politiques ne dépendent pas que de qui on soutien à Paris.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers