entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Un nuage noir sur la patinoire

Un club que j’apprécie et que je soutiens depuis une dizaine d’années maintenant, le Lyon Hockey Club (LHC) traverse actuellement des jours difficiles.

La difficulté est assez coutumiére aux Lions depuis quelques années.Aprés connu les premiéres années de la Ligue Elite,les difficultés de gestion pas toujours améliorées par l’attitude pas toujours trés positive de l’Adjoint aux Sports de l’époque ameneront à la dissolution de la Société à Objet Sportif chargée de gérer l’équipe premiére et le club sera rélégué en nationale 3 (le 4e et dernier échellon national) au cours de l’année 2000.

Le club est rapidement remonté jusqu’en nationale 1 (équivalent de la Ligue 2 en foot) supporté par un public trés nombreux dans un sport pas toujours assez reconnu.

Le public du hockey éest, en effet, avec celui du basket et du rugby l’un des plus importants de l’agglomération lyonnaise. L’équipe est redescendue par la suite de façon suprenante en nationale 2 où elle est restée.Un peu plus de solidité financière lui permettraient sans nul doute de franchir une étape.Le club vise en effet à terme une place en Elite mais manque quelques peu de moyens comme l’a déclaré à plusieurs reprises son président Gérard Berthet.

La société Gones et Sport, dirigée par Gilles Moretton et spécialisée dans l’événementiel sportif, a approché le club, désireuse d’investir dans le club et de l’associer à son futur projet de centre sportif polyvalent.

Si la toute jeune fédération française de hockey sur glace s’est montrée désireuse d’aboutir rapidement à un accord, le LHC souhaite d’abord préserver l’identité du club et prendre plus de temps (la discussion dure tout de même depuis un an et demi) même si le joueur et porte-parole Sébastien Berthet a déclaré que les choses pourraient se décanter cet été.

Il déclare également vouloir que le club se concentre sur l’aspect sportif, d’où le recrutement de Christer Ericksson,qui je l’espére, nous ramènera les beaux jours puisqu’il avait entrainé Lyon à l’époque de l’Elite.De son côté,Luc Tardif, président de la fédération a affirmé ne pas comprendre l’attitude du LHC vis à vis de l’offre de Gones et Sport.

Le dossier financier envoyé à la fédération pour l’inscription au championnat de national 2 ne mentionne donc pas la société Gones et Sport.

Patatras, sur son site la fédération vient de rendre son verdict:Le montage financier proposé est refusé et Lyon est relégué en nationale 3 de nouveau…Le club vient d’annoncer son intention de faire appel et se plaint d’avoir su la chose par le seul truchement du site fédéral, sans contact préalable.Verdict le 28 juillet.

Si je me garderait bien de parler du fond du montage financier, ne connaissant pas le détail du dossier, il me parait cavalier, si la chose venait à se confirmer, de notifier une rélégation par simple voie d’affichage internet sans prendre contact avec les interessés.Et puis j’espére que les contacts entre la société de Gilles Moretton et le LHC aboutiront ou au moins que le LHC puisse passer un cap au-dessus en matière financére .Avoir un club avec les moyens de ses ambitions, ça ferait plaisir à tous les fans de crosse et de palet lyonnais qui certains soirs faisaient jouer leur club à guichet fermés en Elite, il n’y pas si longtemps…

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.


  1. Karim AOU

    Espérons que l’appel du club devant les instances fédérales soit fructueux.
    J’aurais un peu de peine à voir une fois de plus un club que j’ai supporté il y a quelques années subir une nouvelle descente en nationale 3 que je qualifierais de décision inique.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers