Phillipe Cochet, député UMP et Président du parti de Brice Hortefeux et de Nadine Morano dans le Rhône est un abruti.

Oui un abruti. C’est triste.

cochetJ’avais pourtant cru le contraire une fois dans un diner où nous l’avions invité avec quelques copains de gauche et de droite mais non, Cochet est un abruti.

Qu’il ne soit pas d’accord et fasse son travail de parlementaire, qu’il s’oppose par tous moyens c’est normal. Mais on ne dit pas“,vous êtes en train d’assassiner des enfants, c’est scandaleux !” quand on est une personne responsable. Les mots ont un sens et un homme présent depuis aussi longtemps dans la vie publique ne saurait l’ignorer.

On ne saurait assimiler quelqu’un qui vote une loi qui ne vous plait pas à un salaud qui égorge un gosse, à une ordure qui éventre une petite fille. On aurait pu se dire que Monsieur Cochet avait perdu l’esprit, il ne serait pas le premier. Mais quand il refuse de s’excuser c’est un complet abruti.

La question d’Alexandre Gabriac au sujet de Rhône-Alpes

Dans un autre genre, combien de temps faudra-t-il pour que Alexandre Gabriac soit remis en question dans ses fonctions d’élu régional ? Certes, le monsieur n’est pas le premier à faire des actions commandos. Et il a bien sûr le droit à l’expression comme tout un chacun. Mais en les multipliant et en multipliant les actes violents (dernier en date l’envahissement de la fédération du PS du Rhône) et les propos haineux sur les homosexuels, l’homme se situe-t-il dans l’arc de la représentation républicaine? On peut se poser la question. Ce serait aux conseillers régionaux de Rhône-Alpes (certains l’envisagent), institution où il est élu de répondre ou au Préfet, même si l’arsenal en l’espèce est limité.