Lyon Gauche Solidaires (LGS) est un groupe d’élus appartenant à la majorité municipale de Lyon et à la majorité du Grand Lyon autour de Gérard Collomb.

Composé de personnes d’histoires diverses, de gens ayant été dans la gauche alternative à l’époque où je n’étais pas majeur tout comme de communistes ayant décidé de rester dans la majorité aux dernières municipales, LGS n’est généralement pas connu du grand public lyonnais. Disposant pourtant d’élus de qualité et travailleurs comme par exemple Roland Jacquet ou Pascale Cochet, ce groupe était davantage connue pour sa capacité à négocier autant voire plus de postes qu’elle ne disposait de militants que comme force de réflexion et d’action de terrain, davantage perçu comme un ensemble de notabilités qu’une force de conviction solide.

C’est pourquoi la naissance d’une association politique de réflexion autour de l’ancien Adjoint au Maire de Lyon Yves Fournel (dont la gestion de la question carnée dans les cantines est aujourd’hui largement reprise partout en France) ne pouvait que me réjouir : enfin certains de ses membres allaient sortir de la logique uniquement gestionnaire et de notabilités pour rentrer dans l’action. Essayer de faire vivre cette posture trop peu concrétisée d’être dans la gauche de la majorité . Dans une ville où, quel que soit le camp, le débat politique de fond n’est pas toujours valorisé, c’est une superbe nouvelle. Bravo Lyon Gauche Solidaires.

Lyon Gauche Solidaires, qui siège pourtant dans la majorité de Gérard Collomb Maire pro-Macron, estiment qu’il n’est pas possible de travailler avec les amis d’Emmanuel Macron. Quelles conséquences en tirer ?

Un premier débat est d’ailleurs organisé le 2 mars par l’association : il s’agit de chercher à rassembler autour d’un débat les différentes forces avec qui Lyon Gauche Solidaires estime qu’il est possible de travailler. Sauf que, petit problème : sont invités les représentants de Benoit Hamon, Yannick Jadot (rallié depuis au premier), de Jean-Luc Mélenchon ( qui sont en train finalement de refuser de venir), le PCF, Ensemble…mais que n’ont pas été conviés les amis lyonnais d’Emmanuel Macron.

Pourtant Lyon Gauche Solidaire fait partie de la majorité de Gérard Collomb, soutien d’Emmanuel Macron comme bon nombre des élus qui l’entourent. Ce qu’ont fait d’ailleurs remarquer en interne certains membres de Lyon Gauche Solidaire. Est-ce à dire que les membres de cette organisation estiment qu’il n’est pas possible de travailler avec les amis d’Emmanuel Macron ? A ce moment quelles conséquences veulent-ils en tirer sur le plan local ? Veulent-ils quitter la majorité municipale et métropolitaine ainsi que les exécutifs des arrondissements dans lesquels ils siégent ? Je serais ravi d’avoir la réponse à ma question à sa présidente de groupe Thérèse Rabatel .