Le buzz de cette fin de week-end sur le retrait de la délégation de l’Adjoint au Maire de Lyon, Etienne Tête, rebondi dans la presse lyonnaise.

L’entretien de cet après-midi qui a, contrairement à ce que certains avaient pu penser , bien eu lieu entre Etienne Tête et Gérard Collomb, n’a rien donné. Au-delà d’une simple tribune fort peu sympathique vis à vis du premier magistrat de Lyon, c’est un ensemble de divergences lourdes sur les dossiers qui empêche le Maire de Lyon de garder l’élu Vert dans son équipe. De son côté, Tête conteste les propos qui lui sont prêtés dans l’article qui fait déborder le vase, considère qu’une partie de l’entourage de Collomb a cherché a envenimer les choses, et a fait parvenir un droit de réponse. Mais le magazine mis en cause, Tribune de Lyon, maintient qu’il n’a pas déformé les propos de l’élu.Pourtant en effet, une confusion semble avoir été faite par la journaliste sur un certain nombre de points, notamment sur une subvention de 600 000 euros qui a été faite par la Région et non par le Grand Lyon.

Il n’en reste pas moins que le conflit n’a bien entendu pas éclaté sur cette seule déclaration de Tête,politique parfois virulent et qui se retrouve du coup un peu seul au sein des élus Verts lyonnais, plus proches du Maire. Reste que la situation ne va pas améliorer le climat au sein de la ville. Reste aussi que la campagne régionale (Etienne Tete est numéro 2 d’Europe Ecologie dans le Rhône pour ces échéances) risque de se tendre un peu plus entre socialistes et verts.