entre la technologie moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions

Macron : j’ai besoin de m’enthousiasmer

J’ai expliqué il y a quelques temps dans une lettre ouverte à la fois mes réserves, mes questionnements mais aussi mon intérêt pour Emmanuel Macron. Et aussi mes surprises devant une communication étrange et mes interrogations sur son programme.

Même si, et je suis d’accord avec Nicolas Colin, l’ancien ministre est en soit déjà un méta-message :  sa personnalité et ses valeurs + sa jeunesse + son parcours public / privé + le fait qu’il soit tourné vers le futur + son franc-parler + son ancrage progressiste.

Son entourage m’a fait savoir qu’il avait beaucoup apprécié ma lettre et certains d’entre eux ont commencé  à se mettre en contact avec moi. Parmi attentes formulées de ma part et sur le numérique et la culture. Mais aussi l’ouverture hors des grandes écoles et puis en fait en avant tout des propositions de fond.

J’ai lu celles qui ont été faites via le Nouvel Obs. Et je suis resté songeur.

A la fois sur le média choisi, que j’apprécie mais sans doute réellement très traditionnel pour le coup.

Sur le moment d’en parler aussi : oui Emmanuel Macron en avait assez d’être attaqué sur son absence de propositions. Et il avait soif de prouver le contraire. Mais est-ce une bonne idée de sortir des mesures de façon décalée alors que tout le monde avait les yeux tournées vers le terrible résultat des élections US ?

Enfin sur les propositions émises : Le contenu était mince. Je retiens certes d’excellentes choses sur l’égalité réelle ainsi que sur la possibilité de garder des droits après avoir démissionné. Il faut rendre la liberté plus égale comme j’aime le dire. 

Mais ce débat sur les 35 heures pour les jeunes et les accords de branche sent plus le débat du passé que l’avenir. Le travail, qui devient rare avec la numérisation, n’a plus vocation à être pensé ainsi. En plus il serait surprenant que ce genre d’idées soit réellement sorti de consultations en porte à porte. Et puis, lorsque le méta message est justement la jeunesse, faut-il commencer par lancer une polémique sur le fait de faire travailler les jeunes plus par semaine et moins les anciens?  Dans un pays où la gérontocratie est pesante, ce que l’ancien Ministre est bien placé pour savoir.

Alors demain nous allons assister à une déclaration de candidature aux élections présidentielles. J’espère de tout cœur qu’elle sera cette fois enthousiasmante et porteuse de souffle, de liberté et de justice . Parce qu’en ces périodes un peu sombres, j’ai besoin  de m’enthousiasmer.

21 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

  1. Quel que puisse être l’intérêt de la démarche, qui a sa place dans le débat à gauche quoi qu’on en pense sur le fond, je reste plus que circonspect sur le choix de ne pas passer par les primaires, qui acte la défaite et montre que le vrai enjeu est le leadership pour l’après.

  2. Ce qui est le toujours aussi gênant, est que tu dis avec justesse ce que d’autres ressentent sincèrement. Bien vu l’ami

  3.  » il serait surprenant que ce genre d’idées soit réellement sorti de consultations en porte à porte.  » : je suis sur que des vieux sont capables de suggérer que les jeunes devraient plus bosser

  4. 2eme étape, et peut être la plus dure les 500 signatures

  5. Bien sûr que le travail doit être pensé différemment mais qui va aujourd’hui oser prendre frontalement le problème ? C’est un changement de société complet qu’il va falloir affronter et personne n’est encore mûr pour cela.

    • si si moi j’veux faire table rase de la Ve République 😀 je la voix fissurée, parfois obsolète, inerte, et les réformettes de ces dernières années n’ont été que des rafistolages ou des ajustements… J’ai le sentiment que le système est à bout de souffle, tout est « retard » et que ça va mal se terminer si ça continue dans ce sens

  6. Je pense qu’il n’a pas su se placer à un niveau présidentiel, à la lecture de mesures du programme, nous avons l’impression de lire une petite note d’ajustement structurel fortement dépouillé de justice sociale et d’imagination, à la Goldman Sach…

    • Ce n’est pas un programme c’est une poignée de propositions lâchées au Nouvel Obs pour entretenir le buzz en attendant la candidature

  7. Tiens c’est marrant Romain je n’avais pas lu le truc des 35 h et des jeunes comme toi. Pour moi c’etait plus « permettre à ceux qui voudraient parce qu’ils sont jeunes, s’affranchir des 35 h et qui voudraient pouvoir bosser 40 ou 45 de pouvoir le faire » pas une contrainte. Plus de liberté.. Je vais relire sa proposition

  8. Au delà de sa personnalité, je bloque vraiment sur le modèle social qu’il nous propose (génération des Millenials) : devenir milliardaire et fin des 35 h pour nous !! C’est un jeune avec des idées de vieux. C’est un peu M.Tapie sur les bords mais sans les scandales d’argent. Il va diviser notre électorat !! L’enjeu est d’unir la gauche soit l’électorat populaire et de classe moyenne !!

  9. Stark

    Macron soulever l’enthousiasme ? C’est sérieux ?… Franchement, ce petit technocrate ultra-libéral n’apporte AUCUNES IDEES novatrices par rapport aux problèmes qui se posent à notre pays. C’est un partisan du libre-échangisme mondial (qui détruit notre économie, nos emplois et notre industrie) et il est favorable l’actuelle construction européenne de type fédérale qui oblige notre pays a accepter l’inacceptable (Ceta, Tafta, directive des travailleurs détachés, nivellement social par le bas, etc…).

    • Vous mélangez un peu tout : être pour l’union européenne n’est pas forcément être pour le tafta. Pouvez vous me dire en quoi Macron est pour le tafta tiens?

      • Stark

        @ Romain Blachier.
        Voilà : https://en-marche.fr/interview-demmanuel-macron-monde-devons-delivrer-leurope-de-devenue/
        Comme vous le voyez, Monsieur Macron n’apporte rien, strictement rien de nouveau au niveau des idées. Disons que c’est un ultra-libéral déguisé. Une chose est sûre, ce type de personnage est totalement déconnecté des aspirations de la majorité des français. Il est évident que ce candidat des banques est pour le nivellement social par le bas et ces idées favorables au libre-échange intégral ont déjà démontré toute leur nocivité.

  10. Je partage en grande partie ton approche et tes questionnements, sur ce coup. Ma conclusion est un peu moins nuancée pour l’instant : Le compte n’y est vraiment pas. Il faudra qu’il fasse nettement mieux pour espérer incarner la modernité autrement que par un style et des postures.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers