ismail-rhasheed

Maldives: Comment peut-on aller y faire du tourisme?

maldivesJe sais que les injustices de la vie amènent sans doute à faire souvent des compromis. Mais tout de même, je n’arrive pas à comprendre ces dernières années qu’on puisse sans avoir le moindre état d’âme se rendre aux Maldives pour ses vacances. Voyez, même Cécile Duflot abandonne leçons et postures pour aller se bronzer dans cet archipel qu’on dit paradisiaque (ps: au fait rien à voir mais j’ai l’impression qu’à l’approche du scrutin européen, où les Verts présentent un projet intéressant, certains trolls d’EELV ont presque envie de saborder l’image de leur parti sur le net, j’y reviendrais).

Les Maldives c’est un objectif depuis quelques années d’un million de touristes annuels. Une tendance qui connait une hausse de 30 à 40% depuis 2009.

Les Maldives, un pays répressif et écologiquement problématique

Beaucoup de visiteurs se concentrent dans des îles-hôtels des Maldives. Une volonté dès le départ du gouvernement islamiste de limiter les contacts entre étrangers et locaux. Une volonté d’ailleurs tout à fait acceptée aussi par les grands groupes touristiques, qui voient l’occasion de concentrer leurs actifs. Et un système qui visiblement ne préoccupe pas spécialement non plus les touristiques, visiblement peu dérangés d’aller aux Maldives sans en apercevoir des habitants autre chose que des femmes de chambre (Et encore, sachant que le personnel des hôtels est d’ailleurs à plus de 50% non issu des Maldives). Il est vrai que certaines interactions comme ce brave couple de touristes insulté lors d’une cérémonie ne donne pas spécialement une excellente image des relations entre locaux et touristes.

En dehors des îles hôtelières, la situation des droits humains aux Maldives n’est pas enviable: la liberté religieuse y est proscrite (le simple fait de posséder une bible peut vous amener en prison pour une durée pouvant aller pour les locaux de 2 à 5 ans), les femmes sont battues en public pour avoir eu des relations sexuelles hors mariage (une jeune fille de quinze ans avait même été condamnée au fouet pour avoir été violée!) et la peine de mort appliquée très largement. Les militants des droits de l’homme comme le blogueur Ismael « Hilath » Rasheed (en photo en une de ce billet) sont menacés et pris à partie physiquement.

Côté environnement, le tourisme est une véritable nuisance aux Maldives, avec des îles transformées en véritables déchetteries. Pire, avec un point culminant situé à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, les Maldives risquent tout simplement de disparaître sous l’effet de l’élévation du niveau de la mer à prévoir. L’Etat multiplie ces dernières années les déclarations visant à faire croire à sa bonne volonté écologique… et pourtant pas grand chose n’est fait.

Ah si: récemment les Maldives viennent d’établir la peine de mort pour les enfants de 7 ans

J’imagine que cela n’empêchera pas certains de continuer à y aller l’esprit tranquille. Alors qu’il y a tant d’autres endroits au monde où aller bronzer moins nuisible qu’aux Maldives.

4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. tebruc

    Le tourisme est un réducteur des valeurs éthiques que nous professons habituellement. Nous sommes allés dans des pays où même si la charia n’était pas en cause, les droits de l’homme étaient sérieusement écornés: en Espagne du temps de Franco, au Maroc du temps de Hassan II, en Tunisie du temps de Ben Ali, en Egypte du temps de Moubarak. Et le comportement des touristes sur place vis à vis des populations locales démontre que la commémoration de l’abolition de l’esclavage doit toujours être rappelé à nos mémoires.
    Le commerce est un autre réducteur puisque nous n’avons aucun scrupule à vendre aux pays où la charia est appliquée depuis plus longtemps et plus sévèrement, Emirats, l’Arabie saoudite, et que nous nous réjouissons d’accueillir en France leurs investissements et leurs achats dans les grands magasins.

    • romain blachier

      sur les contacts avec la population, c’est même pire qu’ailleurs:les locaux n’existent pas dans le système.

    • romain blachier

      (je veux dire dans le système de tourisme des Maldives )

  2. Romain L'HUILLIER

    Bon ben je vais annuler mes billets d’avion…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers