Manifestation du samedi 6 novembre à Lyon et dans le Rhône sur les retraites : Lieu de rendez-vous de la manif et heure, parcours du rassemblement

Photo-manif-retraites-lyon Samedi prochain, le 6 novembre, demain en fait, la manifestation pour une autre réforme des retraites se donne rendez-vous à 14h Place Jean Macé pour la portion politique du cortège et à la même heure place Jean Jaurès, toujours dans le 7e pour la partie syndicale de la manifestation. Le départ devrait se faire pour les premiers cortéges à 14h30. Le parcours de la manif se fera de Jean Jaurès ou Jean Macé donc, selon le point de départ de chacun, jusqu'à la place Bellecour. Attention: un certain nombre de bus TCL seront déviés ou limités en raison de la manifestation: Infos ici. Pour nos amis de Villefranche sur Saône, le rendez-vous de la marche sera le matin, toujours samedi 16 octobre à 10h30 place du Promenoir.

merci à Paysage du temps pour la photo.De son côté Infochomage nous parle de la baisse de l'âge de la retraite en Bolivie, JL Denier se penche sur l'emploi des seniors, Melclalex nous présente la bataille juridique de Badinter contre le projet et Sarkofrance nous montre que Estrosi n'a pas compris la réforme.

6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Belle manif à vous.
    A Paris, le parcours est République Nation : démarrage 14h30. Les Rendez-vous sont à 13h30 Place de la République.
    Bien amicalement

  2. buenaventura

    Jean-Jacques Bourdin n’a pas dû trop pousser Manuel Valls dans ses retranchements pour que celui-ci expose ses propositions sur la future réforme des retraites par exemple. « Pas de tabous » pour lui lorsque «il y a des déficit qu’il va falloir combler, 10 à 12 milliards aujourd’hui, 50 milliards en en 2030. » Dés lors, « Oui à terme il faut arriver à (l’unité public / privé)», quant à la durée de cotisations « On ira au delà 41, 43 voir 45.» L’âge de départ à la retraite ? Manuel Valls évoque un départ à 65 ans… Autant de positionnements sur un sujet pour lequel ses camarades socialistes sont encore loin d’avoir fait leur unité.
    EXTRAIT DE MARIANNE 2 sur le web
    Interview a RMC
    Le porte-parole du Parti socialiste (PS) réitère son appel à manifester le 6 novembre et rappelle son soutien à l’intersyndicale, tout en continuant de défendre le contre-projet socialiste. « C’est une réforme complète, qui prend en compte notamment la pénibilité, revient sur les deux bornes d’âge – départ à 60 ans et retraite à taux plein à 65 ans – et assure une meilleure répartition du financement entre capital et travail. »
    Benoît Hamon le monde article d’Alexandre picard
    Comme on le constate le PS a toujours plusieurs fers au feux et quand la situation l’exige, le « fer a gauche » est poussé au rouge vif, par l’intermédiaire de ses forgerons « sociaux » HAMON-DRAY-LIENEMAN et lorsque les échéances électorales font jour, les « fers modérés et gestionnaires » refroidissent la situation et rassurent les marchés par l’entremise des pompiers de service « VALLS-MOSCOVICI-STRAUSS KHAN ».
    Les dirigeants du PS zigzaguent et se contorsionnent en permanence sur une « ligne » idéologique fluctuante (volontairement ?) Confuse pour ne pas dire obscure et non dénuée d’intérêts partisans à court ou long terme.
    Ils passent suivant les circonstances d’une conférence du maire de PARIS Bertrand Delanoë ou ce dernier se défini comme étant « social et libéral » ? ? à une rencontre d’échange d’idées entre Hervé HAMON (porte parole du PS) et Olivier Besancenot président du NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE !.
    Comme toujours la sacro sainte « synthèse » si chère au parti socialiste qui détermine et fait fonction de futur « programme de gouvernement » se fait sur le moins disant social et sur des positions si consensuelles qu’elles en sont vidées de leur contenu, illisible et incomprise par ceux qui se sont battus dans la rue.
    De ce ballet bien réglé, il en résulte toute les fois, une désaffection par les électeurs qui ne se reconnaissent ni dans la droite « bling bling » ,ni dans la gauche dite « de gouvernement » et le refuge dans l’abstention est la résultante de ce manque de clarté.
    Quand ce n’est pas le vote sanction et désespéré en faveur du front national, qui sait a merveille surfer sur la vague de déception engendrée par des élites perçues comme plus préoccupées par leur réélection que par la détresse due aux difficultés quotidiennes rencontrées par les ouvriers et les employés de ce pays.
    La batille pour les retraites, menés par des syndicats unis malgré leurs divergences idéologiques a été a bien des égards exemplaire.
    Il serait irresponsable et quelque part détestable pour ne pas dire « dégueulasse » que le parti socialiste lasse à croire qu’il « reviendrait » sur la réforme des retraites si d’aventure il parvenait au pouvoir en 2012 .Outre la déception que cela engendrerait ensuite, la lutte engagée en juin 2010 contre la réforme « sarluskosienne » des retraites risquerait de se voir abandonnée ou négligé au profit d’un lendemain socialiste qui chante et qui promet aujourd’hui de « mieux » réformer demain et ce sans aucunes garanties.

  3. Yann

    La manif de trop ?

  4. Salut Romain !
    E. B.
    LETTRE OUVERTE DU PARTI DE GAUCHE AUX SOCIALISTES
    DE VILLEURBANNE SUR LES RETRAITES
    Villeurbanne, le 4 novembre 2010
    Amis socialistes,
    Le 26 octobre, sur l’antenne de BFM, le député socialiste Pierre Moscovici – l’un des principaux rédacteurs du programme économique du PS (le « Nouveau modèle économique, social et écologique ») – estimait que, « quoi qu’il arrive », syndicats et Parti socialiste sortaient « gagnants » de la bataille pour la réforme des retraites. La loi sur les retraites « sera sans doute promulguée », selon le député du Doubs, mais « le PS aura été en accompagnement (du mouvement social) et en propositions politiques ».
    M. Moscovici s’est montré très satisfait : « Sur les retraites, nous avons été plutôt bons », avec un contre-projet socialiste de réforme des retraites selon lui « extrêmement solide et crédible ». A propos du mouvement social, il a répondu : « Nous (socialistes) ne sommes pas des boutefeux, nous ne sommes pas des animateurs du mouvement social, mais nous donnons ces espaces de respiration à la démocratie, y compris en saisissant le Conseil constitutionnel ».
    Quelqu’un qui aurait voulu casser la motivation des salariés en lutte ne se serait pas exprimé autrement.
    Vous savez que le projet socialiste pour les retraites, que vous qualifiez de « juste, efficace et durable », souhaite certes maintenir « l’âge légal de départ à la retraite » à 60 ans, mais veut également, entre autres mesures, allonger la durée de cotisation pour une retraite à taux plein, de six mois à chaque fois que l’espérance de vie moyenne de la population augmentera d’un an.
    Sachant qu’au rythme actuel, l’espérance de vie moyenne augmente d’un an tous les quatre ans, on peut donc prévoir que selon le Parti socialiste, les Français devraient, dans 12 ans, cotiser 41,5 années au lieu de 40 aujourd’hui. Tel est votre projet, quelles que soient les positions prises par divers responsables du Parti socialiste, et en dépit de l’ambiguïté du discours de Martine Aubry elle-même, qui déclare vouloir revenir sur la loi sur les retraites du gouvernement pour les emplois pénibles, et non pas forcément pour tous les salariés…
    Nous pensons donc qu’il y a un malentendu dans la participation du Parti socialiste au mouvement social contre le projet de loi sur les retraites, malentendu qu’il serait bon de dissiper, aux yeux des citoyens, dans l’intérêt de la gauche républicaine toute entière.
    Aussi souhaiterions-nous obtenir des éclaircissements de votre part, à propos de trois questions simples :
    – Si vous revenez au pouvoir en 2012 – grâce à l’union de la gauche, faut-il le rappeler, reviendrez-vous à 40 années de cotisations pour la retraite à taux plein ?
    – Comptez-vous revenir sur les mesures Balladur de 1993: calcul de la pension de retraite sur les 25 meilleures années (et non plus les 10 meilleures années), avec une décote de la pension de retraite mensuelle de 10 % par année manquante. Ces mesures ont entraîné, et entraîneront encore plus à l’avenir (puisque de nombreux salariés n’auront pas la totalité de leurs années de cotisation) une forte dégradation des pensions (par exemple, 8 % en moins pour les hommes nés en 1938, selon une étude de la CNAV en 2008). De plus, toujours du fait de ces mesures Balladur, les retraites sont indexées sur la hausse des prix (très faible chaque année) et non sur l’évolution des salaires, ce qui là encore pénalise les retraités…
    – Garantirez-vous une retraite minimale convenable pour tous ceux qui partent à 60 ans: au moins le SMIC, et 75 % du salaire (calculé sur les dix meilleures années) ? Dans le cas contraire, le principe de la retraite à 60 ans perdrait, selon nous, tout son sens.
    Nous vous remercions par avance de votre réponse, et vous prions de recevoir, amis socialistes, nos salutations militantes.
    Pour le Parti de Gauche de Villeurbanne,
    Bernard Margarin
    Secrétaire du comité local

  5. Pour que la légitimité du mouvement social soit enfin entendue, voici une piste de résistance : une pétition lancée par le journal POLITIS.
    L’article 11 de la Constitution ayant été révisé en 2008, il y a moyen de contraindre le Président de la République à proposer un référendum sur les retraites, à condition que ce référendum soit proposé par 1/5 des parlementaires, eux-mêmes soutenus par 1/10 des électeurs (nous).
    Pour mémoire, même si la réforme des retraites devait être adoptée par le Sénat et l’Assemblée Nationale, tout n’est pas perdu, la loi peut ne pas être appliquée. Il est encore temps de tout mettre en œuvre pour s’opposer à cette réforme des retraites.
    Voici donc le lien pour signer cet appel :
    http://www.referendumretraites.org/
    1/10e des électeurs, ça fait du monde ! A nos claviers ! Envoyons ce lien à tous ceux que nous connaissons, sur toutes nos listes, pour faire boule de neige.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers