Alors ce meeting de François Hollande hier, c’était comment ?

Hollande

Longtemps, bien longtemps, avant la prise de parole, le métro est déjà plein en direction du meeting de François Hollande.

Il y a, bien sûr ici de toutes les générations et tous les milieux sociaux. Il y a des cheveux blonds, des cheveux gris. Du tweed, du synthétique, du cachemire et du coton. Des ouvriers, des patrons, des employés, des étudiants, des retraités…

Mais ce qui frappe surtout c'est la densité incroyable de jeunes gens. Au point que je commençait à me demander, avant de les voir de même que les autres se diriger vers le palais des sports pour le meeting, si il n'y avait pas quelque concert à la Halle Tony Garnier toute proche. Mais non.

Devant la salle, la foule est immense. Les plus anciens se rappellent que c'est la aussi que s'est tenu le meeting de François Mitterrand, celui en 1988 ou en 1981, je n'ai pas trop compris. Le lieu en tous cas avait été choisi pour cela, pour la mémoire comme pour l'avenir.

Il y a les électricités de l'enthousiasme dans l'air. Il y a les amis, les vieilles connaissances. Il y a les anciens, les nouveaux. Il y a les convaincus et les ecore curieux. Il y a Anais, Sarah, Pauline et Manan. Il y a Gérard, Najat, Jean-Pierre et Camille. Il y a Sandrine, Benjamin, Philippe et Jacky.

Je suis la en militant mais aussi présent en blogueur et chroniqueur accrédité, quoi que bien évidemment non moins engagé. Je m'installe, comme souvent, en tribune de presse et discute avec quelques vieilles connaissances, qui de leur métier baroudent dans les meetings pour en faire des articles à destination des gazettes et des sites de notre pays.

La foule investi la salle, à flot continu. Nous sommes 9000 ou 10000 dedans et plus de 3000 dehors.

 C'est Aurélie Filipetti qui a reçu pour mission de chauffer la salle. De la présence sur scéne mais un speech bof bof, un petit peu primaire et au ras des paquerettes. Mention spéciale tout de même pour avoir évoqué la plus grande difficulté pour les femmes d'accéder aux IVG dans le pays à cause des coupes gouvernementales.

Deuxième intervenant,Michel Piccoli. Le comédien est engagé depuis fort longtemps. Au-delà du respect pour cet immense comédien, cette apparition faisait un peu formol. Surtout quand on connait l'arsenal d'artistes qui soutiennent François Hollande et dont l'intervention eu sans doute été plus parlante à tout le monde.

Troisième intervenant Gérard Collomb. Phrasé plus rythmé qu'à l'accoutumée, intervention centrée sur l'économie et le dynamisme de notre pays et notre ville. Bon speech. Un peu long néanmoins.

Et puis, c'est autour de François Hollande de fendre la foule, dans une chaude ambiance. Les drapeaux tricolores et roses s'agitent, le candidat fait des bises et serre les mains qui se tendent vers les siennes.

La voix du candidat est enrouée. Faudra-t-il qu'il la repose avant le meeting suivant, de peur que les dijonais ne puissent l'écouter samedi? Le phrasé et les propos sont en tous cas clairs. Le discours fort et dynamique  quoi que pondéré. Un beau speech.

Il y est question de l'école, meilleur moyen de transporter une salle de gauche. Il y a  aussi dans les phrases et les mots, l'entreprise, l'emploi, la nécessité de résorber notre dette nationale et de restaurer notre compétitivité à l'étranger. Il y a l'Europe. Il y a la nécessité de rassembler notre pays et tous ses talents, si divisé aujourd'hui.  C'est d'ailleurs la pierre angulaire du discours de ce jour que ce rassemblement de La France après un quinquennat basé sur une division de plus en plus grande de nos concitoyens. Un bien beau speech que vous pouvez retrouver ici. L'atmosphére est porteuse d'espérance et la salle explose lorsque fini le discours d'une voix rauque avant une bien belle Marseillaise.

Un beau moment militant. Et puis l'occasion ensuite de rediscuter, refaire la soirée autour de quelques chopines avec les copines et les copains jusqu'à tard. Emus et contents. Avec encore beaucoup à faire…


Grand meeting de François Hollande à Lyon – 1er… par francoishollande

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. ben oui, déjà au Bourget, sa voix était fatiguée… est-ce qu’il va tenir la distance ? Y ne faut pas abuser avec la cortisone ! Mais son principal handicap, c’est qu’il n’a pas de programme – sauf changer par le même – et que ça va finir par se remarquer. Difficile de faire toute une campagne en se contentant de critiquer l’adversaire !

  2. Après une journée éreintante d’organisation, il était extrêmement réjouissant de participer à un moment collectif aussi dynamique. Bravo à tous.

  3. alain

    tes commentaires sur filipetti et piccoli résument bien la campagne d’Hollande bobof formol
    enflammer des militants c’est facile.. moi je reste spectique

  4. dalilo75

    Filipetti et Piccoli D’accord ! Il faudra trouver mieux ! Mais très beau speech quand même et, contrairement à NS, pas les yeux fixés sur son papier et le récitant en essayant de « mettre le ton »

  5. boiron jean et mijo

    SUPER MEETING, malheureusement nous étions dehors domage que la salle n’est pas été plus grande, mais c’était tout de même très bien Bon courage à tous et on va gagner

  6. Romain, bonsoir,
    Le romantisme militant, oh qu’il est beau ton romantisme militant!.
    Concernant le contenu du discours, je remarque, est-ce volontaire ou pas que tu oublies des éléments qu’il a mis dans son discours : la nation et le patriotisme. Décidemment, au sein d’une partie du PS, j’ai l’impression que vous n’aveez pas encore compris ou faites semblant de ne pas comprendre que l’idée de nation et de patriotisme vient du plus profond de l’âme d’un peuple qui a fait la Révolution et qui a crée ainsi le concept de l’idée de nation, de patriotisme.
    Faut-il te rappeler et à tes camarades aussi, que c’est principalement sous la IIIeme République, qu’un patriote de gauche, affirma que l’enseignement du patriotisme était au dessu de tout. Il s’appelait Jules Ferry.
    Pour ma part, je n’ai jamais compris pourquoi des gens qui se disent de gauche, puissent avoir des boutons lorsqu’on leur parle de patriotisme, compte-tenu qu’ils en sont les créateurs.
    Le fait que FH n’hésite pas à parler, dans sa campagne, du concept de nation et de patritisme et terminant ses meetings par la Marseillaise démontre, pour moi, une évolution positive du rapport de la gauche, en l’occurence, le PS, de ce concept de nation par rapport à l’Europe. Cela voudrait-il dire qu’il ne peut y avoir d’Europe sans Nations? Vas-y, françois, t’es sur sur la bonne voie !!!
    Un autre sujet qu’il a abordé et je pense pour le coup, que tu seras d’accord avec moi c’est le thème de la réconciliation, non seulement les Français entre eux, mais également avec certains idéaux qui fondent la République, à savoir revenir au sens de l’intérêt général et surtout revenir à un esprit collectif avec un sens de la solidarité.
    ces deux passages de son discours m’ont fortment interessé.
    Quant à Michel Picolli, je trouve que tu es bien méchant avec lui. Le jeunisme c’est bien mais poussé à l’extrême, c’est de l’ostracisme. Ce n’est pas parce qu’il a un certain âge qu’il n’a pas le droit à l’ovation d’un peuple, ceci d’autant que c’est un grand acteur qui honore le cinéma français.
    Sur le reste, il y a à boire et à manger, et donc on ne peut retenir de ses propos suivant de la philosophie politique que l’on a au service du peuple français, et donc de la République, de la Nation.
    Sincèrement, je n’ai pas perdu mon temps à cette soirée, aussi bien en tant qu’étudiant en sciences po qu’en tant que citoyen.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  7. romain blachier

    Claude, un petit conseil: relis le billet que tu viens de commenter, il y est bien question de la France. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi je l’aurais volontairement oublié.
    Pour Piccoli, il n’y a aucun sectarisme. Juste qu’il apparaissait clairement en décalage das ce meeting et qu’il eu été plus judicieux de choisir quelqu’un de plus parlant à tous dans ce meeting.
    Bien à toi.

  8. loukas

    mon petit,soit patient, ne prend pas tes reves pour la realité…vous avez deja perdu la présidentielle, Hollande est le prochain président de la republique.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers