entre la technologie acheter cialis moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions

Avant le remaniement: Mon ministre préféré et ma lanterne rouge

Pouce-leve Fin de mon merveilleux périple taiwanais et de ma non moins sympathique escapade à Lisbonne qui a suivi immédiatement par les hasards du calendrier. Je vous reparlerais sans doute très vite de ce bout d'Asie adorable et dynamique qui fut une vraie révélation pour moi mais il faut que je rassemble un peu tout ça. Merci en tout cas à mes amis Cyril et Jui-Jui à l'origine de l'invitation et puis à toutes celles et ceux que j'ai découverts là-bas. La vie y fut riche en amitiés, expériences et découvertes.

En attendant de reprendre le boulot et les différentes activités lundi, il y a les différentes choses qu'on doit régler, les factures en retard, les banque pénibles et le retour à la vie normale. Et puis les copains qui vous ont taggué dans une chaine de blog (Oui Pierre ça existe encore ! ) et à qui ont à pas encore répondu. Vallenain m'a ainsi demandé de choisir le pire et le meilleur ministre du gouvernement, avant le remaniement qui devrait sans doute survenir cette semaine. Yann Savidan est l'initiateur, Humeur de vache, Nicolas, Polluxe et Gael sont aussi impliqués dans l'affaire.

Mes deux nominés sont Hervé Novelli comme meilleur ministre, Bernard Kouchner comme lanterne rouge.

Alors commençons par le meilleur ministre.  Pour moi c'est donc Hervé Novelli, secrétaire d'Etat au Commerce, à l'Artisanat, aux PME, au Tourisme et à la Consommation, membre de l'aile libérale de l'UMP. Certes la baisse de la TVA dans la restauration est plutôt un échec, certes le régime de l'auto-entreprise comporte des chausses-trappes, certes la modification du seuil de surface au-dessus de laquelle un supermarché peut s'installer aurait du être pensée davantage.

Mais Novelli, il ne s'en est jamais caché , suit un agenda libéral et les dérives des mesures ( Peu d'effet sur les consommateurs de la baisse de la TVA mais plus pour les restaurateurs, auto-entreprise un peu brouillonne parfois et susceptible de concurrence peu loyale et de compensation à une activité principale mal rémunérée, mise en difficulté du commerce traditionnel par l'abus de grandes surfaces) n'en sont pas vraiment pour lui. Il est donc en reussite dans le fait de faire avancer ses idées. Par ailleurs, pour ma part, je considére que ces mesures partent d'une intention positive: 1-L'auto-entreprise a permis à des tas de gens de se lancer dans l'aventure d'un projet d'entreprise. 2-La TVA a aidé la restauration a un momet difficile. J'avais conseillé au député Touraine, qui en était aussi convaincu, qu'il fallait, contre l'avis du groupe PS et à l'inverse également des députés UMP du Rhône, pris dans un conflit politique à l'exception du courageux Michel Havard, parti "aux toilettes" pendant le vote, qu'il fallait voter cette baisse. Même si j'aurais souhaité une évaluation et une baisse limitée dans le temps. 3-Dans certaines communes, les difficultés de toute grande surface commerciale alimentaire de s'implanter allaient souvent à l'encontre du pouvoir d'achat. Même si la baisse de seuil a été un peu brutale.

Le pire pour moi c'est donc Bernard Kouchner. Plus grosse prise à gauche de Sarkozy, l'ancien ministre de la Santé du gouvernement Jospin est aujourd'hui Ministre des Affaires Etrangères et Européennes. En 2007, suite à sa victoire aux présidentielles, Sarkozy souhaite ramasser large. Chef du parti de droite principal, il a reussi à créer (Nouveau Centre) ou possédait déjà des annexes centristes (Parti Radical, composante de l'UMP). Il veut aussi un pôle gauche et débauche des socialistes en disgrâce au sein de leur parti ou séduits par le projets et les perspectives du président. Des réseaux sont formés et se chamaillent déjà. La, par ailleurs intéressante, revue Le Meilleur des Mondes, aujourd'hui défunte, apporte un peu de contenu, même si tous ses membres ne sont pas électeurs du Président.

En gros, le projet affirmé et martelé pendant les présidentielles est une diplomatie proche des droits de l'homme…Pour cela quoi d'else que notre ami Bernard Kouchner, isolé au PS mais populaire dans l'opinion et incarnation d'un diplomatie engagé est parfait…Patratra: des années plus tard, Kouchner n'a rien obtenu, rien fait. Placé sous l'autorité réelle de la présidence, la voix de la France a peu parlé éthique mais a fait défiler les dictateurs un peu partout. Le dictateur syrien a été invité d'honneur lors du défilé des armées de la République, celui de Lybie a planté sa tente… Niveau Europe, la politique menée est tout sauf enthousiaste. Par ailleurs le poids de la France recule dans le sud du monde et les coupures dures dans les budgets, qui aménent à ce que des stagiaires dirigent des centres culturels n'améliore rien. Bref, Kouchner rate et reste pour des raisons qu'on ne comprend pas et qu'on regrette.

Comme une chaine ça se passe, j'encourage Briavel, Pierre et Sarah à continuer la chaine.

6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Les retournements de veste de Kouchner en ont déçu plus d’un !

  2. Briavel Gouëdic

    pour le vote de tva à 5,5% dans la restauration, je pense que ça aurait pu être une bonne mesure si le périmètre avait été aménagé en différentes catégories :
    1- les petits restaurateurs avec contrepartie sur l’addition,
    2- les restaurants gastronomiques contre justificatifs d’investissement,
    3- les chaînes avec des mesures en terme d’emploi.
    Il ne faut pas oublier cette mesure abritait un cavalier législatif sur le Grand Stade (cf. mon billet http://wp.me/pYrKF-a3). 😉

  3. Sylvain

    1) Noveli est un dangereux idéologue libéral. L’auto-entreprise est un mythe, un miroir aux alouettes, une arnaque. Des milliers de personnes se sont faites avoir.
    2-« La TVA a aidé la restauration a un momet difficile. »
    Bizarre, on préfère aider les restaurateurs que les banlieues… Serait-ce parce que ces gens votent majoritairement à droite et sont en contact avec les puissants et les riches?
    3- « les difficultés de toute grande surface commerciale alimentaire de s’implanter allaient souvent à l’encontre du pouvoir d’achat. »
    Je ne voudrais pas faire mon bobo de service, mais a-t-on vraiment besoin d’aider les grandes surfaces? Plutôt qu’améliorer le pouvoir d’achat, ne faudrait-il pas mieux réduire la consommation et réapprendre à vivre sans tout ce superflu? Privilégier les arts, la culture, plutôt que le commerce?
    Pour Kouchner, c’est sûr qu’il « n’a rien obtenu, rien fait », si ce n’est contenter son égo démesuré (même si aujourd’hui il est ridicule). Mais la palme des pires ministres de Sarko reste quand même à donner à Hortefeux et Besson.

  4. choisir ses meilleurs ministres à drotie, même si cela relève probablement de l’humour, est bien significatif d’une certaine côterie bloguistique. Dont je me fiche éperdûment. Pas ma tasse de thé.

  5. Bonjour et merci pour le lien.
    Assez d’accord sur le cas Kouchner, extrêmement décevant, néanmoins peut-on le qualifier de pire ministre pour autant !…Pour ma part, j’ai désigné Hortefeux ….et à y bien réfléchir….je confirme 🙂
    Quand à Novelli, je ne le féliciterais ni pour la diminution de la TVA aux restaurateurs, mesure trop couteuse par ces temps de disette budgétaire et pour un bien maigre résultat, ni pour le bilan de la Loi de modernisation de l’économie qui a été très contesté par un rapport d’étape parlementaire de février 2010 et que Pierre Cahuc et André Zylberberg, dans leur excellent bouquin « Les réformes ratées du Président Sarkozy » étrillent de manière très argumentée (Ils évoquent essentiellement l’abaissement du seuil d’installation des grandes surfaces).

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers