Google change petit à petit de modèle

googleCatastrophe, horreur,sang et sueur hier soir. On pétitionnait même.

Que se passait-il ? On pleurait un nouveau drame en Syrie? D’étranges naifs pleuraient l’élection d’un Pape, qui, o surprise, n’est pas un fervent défenseur du mariage pour tous et de la liberté de choix devant la grossesse (a quoi s’attendre d’autre franchement ? ). A moins qu’un blogueur de droite aie encore trouvé un argument raffiné quelconque genre la neige en Normandie c’est la faute du méchant gouvernement ?

Non, la catastrophe provenait de l’arrêt annoncé par Google de plusieurs services .

En plus du « le produit c’est toi », on passe au freemium progressivement de façon sans nul doute planifiée très en amont.

Il y a a notamment de moins en moins de possibilités de synchroniser son agenda google avec des applications extérieures comme outlook.

Un peu ennuyeux pour les gens qui comme moi gèrent différentes activités et divers calendriers. Cela reste possible en souscrivant un abonnement payant aux outils de de google destinés aux entreprises. Mais cela est plus compliqué à gérer que cela ne le fut il y a seulement quelques mois avant une précédente décision, celle du winter cleaning. Et l’annonce faite hier restreint encore les possibilités en la matière.

Le but est double

-Imposer petit à petit google comme outil de bureau, au détriment par exemple de microsoft. L’amener à être un standard d’utilisation pro là où gmail est un outil d’usage d’abord personnel.Prendre la place comme cela fut le cas, (avant de façon non payant pour l’usager) pour la cartographie par exemple .

-Faire payer l’utilisateur, de plus en plus. Comme cela avait commencé d’ailleurs avec les options payantes sur les boites mails ou l’achat d’espace supplémentaire sur google drive.

Google un modèle qui change

La base du modèle google était fort différente jusqu’à peu. En effet le deal était: Tu utilises mes outils gratuitement pour envoyer des mails, créer un blog, un site, faire de la 3d, gérer ton agenda etc… mais en échange j’utilise tes données pour identifier tes goûts et te vendre comme consommateur potentiel aux annonceurs. Depuis quelques années cela évolue.

Ide façon somme toute classique, nous passons au freemium, de façon progressive comme toujours.

D’abord certains outils disponibles sont offerts mais avec des versions améliorées (plus d’espace par exemple) en version payante.

Ensuite on supprime des outils, soit parce qu’on les remplace par des payants, soit parce qu’on en renforce la propriété après les avoir ouverts à tous, soit parce qu’ils n’offrent aucun potentiel évident à long terme.

Ainsi comme je l’ai cité, on rend la synchronisation des outils google avec les applications tierces, difficiles et payants.

Ainsi l’application de shopping Search API for Shopping, ferméee et qui va revenir sous une forme, on peut parier, nettement plus favorable pour les finances de google.

La fin de google reader, en perte de vitesse par rapport aux réseaux sociaux

Ainsi google reader, qui fut la fermeture la plus contestée hier, est fermée. Il est vrai que c’est la première fois qu’un service relativement populaire de l’entreprise est fermée. Il est vrai que les agrégateurs de liens rss ont tendance, en termes de fréquentation, à être remplacés par une veille sur les réseaux sociaux et cela depuis des années (voir ce vieil article de Don Reisinger).

Au lieu de plonger dans le lecteur, on suit les comptes twitter qui intéressent et on clique sur les liens. Avec la personnalisation liée aux interactions enregistrées que permet un Facebook, on suit plus facilement certaines informations par ce biais que l’on plonge la tête dans ses fils rss comme il y a cinq ans en arrière. On parie que dans quelques temps,  les équipe de développement de Google Plus nous permettront une possibilité d’utilisation nouvelle au niveau de l’agrégation de contenus sous une autre forme en lieu et place de Google Reader?

Reste qu’en fermant un service encore assez populaire, Google envoie sans doute un mauvais message : vous ne pouvez plus vous reposer sur la marque pour tout gérer en échange du fait de faire de vous un produit. Alors que fleurissent les articles sur les meilleurs moyens de remplacer google reader, nombreux sont ceux aussi qui pourraient déménager ailleurs sur d’autres services pour ne pas subir de nouveau pareil mésaventure ou pour d’autres raisons. Spirale Digitale vous donne quelques pistes pour cela.

De quoi soigner votre chagrin d’hier?

Romain Blachier

17 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Pas étonnant. Vont bientôt arriver OS Firefox et surtout Ubuntu. Si Google persiste j’irai voir ailleurs.

    • romain blachier

      Android devrait aussi devenir plus cher pour les téléphones qui souhaitent l’utiliser d’ailleurs.

  2. Je fais l’avocat du diable mais on était un peu trop attachés aux services gratuits. Ton premier commentateur : un type du FdG qui pense que ne pas payer pour un service est normal…

    • Romain Blachier

      ah tu es sur le sentier de la guerre ami Nicolas !:)

  3. J’ai vu l’annonce passer hier sur Twitter, concernant Google Reader en tout cas. Personnellement je l’utilisait de temps en temps, question d’habitude, et même si je suis d’accord qu’un compte Twitter peu revenir au même, je penses que c’est toujours bon d’avoir le choix.

    Ceci dit pour moi on arrive toujours à la même conclusion ces temps ci, Google coupe un service du jour au lendemain sachant que des dizaines de milliers de personnes l’utilisent, ils pénalisent des sites (à juste titre ou non) avec des algorithmes, ce qui au final revient à faire la pluie et le beau temps sur n’importe quel secteur business dépendant de ses services et ce dans n’importe quel pays.

    On atteint des limites, mais la faute à qui? Les principaux opposants sont des SEO, et paradoxalement ce sont les premiers à, par exemple, mettre le rel=author dans leur code pour espérer gagner une demi place sur un mot clef ? Je ne sais pas s’il y a un point de non-retour, et encore moins si on l’a atteint, mais pour devenir libre le meilleur moyen reste de s’affranchir ou en tout cas d’aller dans ce sens. Sur ce j’enlève le bandeau rouge de pseudo révolutionnaire que j’avais enfilé pour écrire ce com, cordialement.

    • romain blachier

      Oui le rel=author est un outil de plus pour centraliser l’information autour d’un unique outil Google Plus. On reproche à Facebook de centraliser plein d’informations mais google dispose en plus d’un moteur hégémonique, paradoxalement plus dominant en Europe qu’aux USA.

  4. Rétrolien: Web | Pearltrees

  5. Clément Renaud

    Pour le RSS, le problème principal est qu’il ne permet pas le trilingue des utilisateurs
    Comme Google est une compagnie publicitaire, il se doit de privilégier les données validées sur les utilisateurs, et c’est pour ça qu’ils poussent tout le monde sur G+ en fermant reader notamment qui est le chouchou des geeks et des gros consommateurs d’info.

    Autre grand changement de modèle annoncé pour Google, c’est l’arrivée dans le monde matériel avec l robotique et les accessoires. Ils viennent de sortir des lunettes et des chaussures et leur plus grosse évolution sur le marché c’est la pénétration d’Android, avec près de 70% du marché des constructeurs chinois qui inondent l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Sud.

    Le message est clair dans leur stratégie de sortir de l’image d’une compagnie Web pour devenir un acteur de taille dans le domaine du hardware notamment.

  6. Clément Renaud

    Pas *trilingue* des utilisateurs , mais *tracking*

    Désolé, les problèmes de l’auto-correction…

    • romain blachier

      Exact, sur le tracking je n’y avait pas songé mais c’est en effet sans doute même la raison déterminante ou au moins l’une d’entre elle à la fermeture.

  7. Julien NCS

    Vous dites : « D’étranges naifs pleuraient l’élection d’un Pape, qui, o surprise, n’est pas un fervent défenseur du mariage pour tous et de la liberté de choix devant la grossesse ».

    J’en déduis que vous êtes favorable à l’avortement. J’ai donc une question, comment arrivez vous à concilier votre foi protestante (qui inclue la protection de la vie, chacun ayant été crée avec un don unique donné par Dieu) et votre position politique ?

    Julien NCS

    • Bonjour

      Ma position n’esr pas que politique sur le sujet, elle est religieuse également.Chez les protestants,, en France comme ailleurs, très nombreux sont ceux qui défendent la liberté de choix des hommes et des femmes. Dans les débuts des plannings familiaux, il y a avait à Lyon 40% de volontaires qui étaient protestants, pour mémoire nous ne sommes que 2% de la population. Nous considérons, de même que la loi, que le foetus n’est pas une personne à part entière puisque la conscience est essentielle. Et que la vie c’est celle aussi de ceux qui se trouvent confontés à un choix, souvent difficile.

      Jésus meurt sur la croix pour la liberté, après avoir condamné tous ceux qui voulaient porter atteinte à la liberté de leurs semblables. Nul doute qu’il ne serait pas fan des commandos anti avortement, qui devraient relire Mathieu 7, 1 – 5

      bien à vous

  8. Julien NCS

    C’est fort de citer Jésus pour défendre l’avortement, surtout pour un seigneur qui fut créateur. C’est comme si vous disiez à un horloger qui créa la plus belle machine de sa vie, de cautionner sa destruction. Vous dites de lire « Mathieu 7, 1 – 5 », relisez des versets comme Psaumes 22:10-11 « Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu.Ne t’éloigne pas de moi quand la détresse est proche, Quand personne ne vient à mon secours! »

    Ce qui est assez incroyable, c’est que vous faites fi de tout l’enseignement de Jésus sur le respect de la vie.

    Je ne souhaite pas commencer un débat mais replongez vous bien dans les écritures.

    Peut-être voulez vous plaire à votre parti politique mais agir en vérité, c’est mieux qu’agir en conformisme, mon frère.

    Cordialement,
    Julien NCS

    • Vous voyez je vous parle religion et vous vous me parlez politique. Par ailleurs Jésus est d’abord un inspirateur de vie plus qu’un créateur, même si sa parole est parole pour mener une vie.

      Que ma lecture de la bible ne voit agréé pas et qu’il n’y ai pour vous que la votre de vraie, cela est bien triste.

      Reste que Dieu, Pére et fils, est plus foi et responsabilité que morale imposée par les hommes. Vous seriez d’ailleurs bien en peine de trouver un mot de jésus contre les avorteuses, qui existaient déjà de son temps. Ni pour d’ailleurs. Il laissait chacun responsable.

  9. Yo.

    Merci pour ton analyse Romain.

    Pour répondre à ta question sur la synchro d’agendas: je suis un fervent défenseur du logiciel libre et de l’indépendance du Net et je me permets de te signaler Owncloud (https://owncloud.org/), une solution libre et gratuite qui permets de synchroniser tes contacts, documents, agendas,… entre plusieurs devices.

    Je l’utilise quotidiennement (synchro 3 agendas, mes contacts) entre ma tablette, mon Samsung S et mon portable (via Thunderbird) sans aucun soucis.

    En plus, Owncloud s’installe chez ton hébergeur (donc tu gardes un peu plus le contrôle sur tes données que chez Google).

    A toute fin utile.

    Bonne soirée.

    Yo.

  10. Alors Google essaierait de nous manipuler? ce qui n’est pas nouveau certes, mais que ça commence à se concrétiser au vu des grognements après la suppression de GR?

  11. Rétrolien: Google n’est pas entièrement gratuit? tu parles d’une nouveauté ! | Romain Blachier

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers