bjork

mon édito sur Lyon Mag: Nuits de Fourvière : et si on emmenait Björk au parc ?

Le texte intégral est à lire sur le site de Lyon Mag


Et c’est un nombre considérable de Lyonnais et d’autres participants à la grande table de l’humanité qui ne pourront donc aller voir ces artistes. C’est aussi autant de recettes de billetteries perdues qui auraient pu compenser davantage le cachet des artistes en ces périodes de vaches maigres. Et des sommes qui pourraient être réinvesties pour un événement gratuit par exemple ou pour de la création locale.

Ne faut-il pas, quitte à certes perdre le joli mais restreint cadre du Grand Théâtre, jouer quelques concerts de tête d’affiche ailleurs dans Lyon ? Dans nos parcs par exemple, qui permettraient à plus de monde d’en profiter ? Cela décloisonnerait aussi l’événement et de ne pas le laisser que dans un seul lieu de notre Métropole. Et on pourrait, comme la nuit Jarring Effects et son succès dans le cadre des Nuits de Fourvière l’a montré l’année passée, en profiter au passager pour ouvrir un peu plus l’événement à la création lyonnaise.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Sophie Lyon

    Je suis tout à fait d’accord avec le fond de votre propos.
    J’ai abandonné les spectacles à Fourvière depuis 4 ans, trop cher, mal assis, lorsqu’il est possible de s’assoir….. d’ailleurs la possibilité d’acheter un billet et de ne pas être assis est désormais notifié sur le billet ( Iggy Pop )
    La zone réservée est un passe droit intolérable ( sauf handicapés bien sûr )

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers