conseilnational

Mon intervention au conseil national du PS et retours du CN

Hier j’ai donc fait ma première intervention au conseil national du PS dont je suis membre. La motion que j’ai signé, la Fabrique Socialiste, y dispose de fort peu de temps de parole par rapport à la motion majoritaire et à celle des frondeurs. Nous sommes intervenus pour parler europe, assassinat de notre camarade Joe Cox, abattue par un extrémiste (et avons fait adopter un texte sur l’Europe et le brexit, sujet qui avait été oublié par la direction nationale)porté à la tribune par Valérie Rabault. Nous avons aussi adopté le principe des primaires, depuis le début porté par la Fabrique. Si cette primaire ne pouvait être celle de toute la gauche à cause du refus de EELV et du PCF, elle le serait des partis qui sont au gouvernement.

Je suis intervenu sur la question du 49.3 et de la motion de censure qui a été signée par différents députés socialistes et dont la situation a été examinée par la Haute Autorité Ethique du parti. Je suis pour ma part à titre personnel opposé au fait de censurer un gouvernement qu’on soutien mais outre un certain nombre d’oublis sur la question, il nous, il me semblait que le texte présenté sur cette question par la direction oubliait un peu vite que le meilleur moyen d’éviter une motion de censure, c’est de se donner les moyens d’éviter un 49.3.

Voici la transcription de mon intervention

Chers camarades,
Nous avons à la Fabrique trouvé ce texte sur les recommandations de la haute autorité intéressant. Oui intéressant à la fois pour ce qu’il contient y compris cette belle phrase 3  » la tentative de motion de censure ne doit pas être considérée comme une motion de censure ».  Il est toujours sympathique d’amuser les réseaux sociaux.

(rires et quelques applaudissements dans la salle)

Mais, à la Fabrique socialiste, nous l’avons trouvé intéressant ce texte aussi pour ce qu’il ne contient pas. C’est vous dire notre intérêt.

Il y a donc bien sûr  3 constats de la Haute Autorité éthique.
Mais il y aussi une recommandation… et oh ah non mais oui elle n’y est pas cette recommandation. Ah ben ça alors. Alors je propose de la mettre en amendement. De réparer cet oubli entre guillemets.
« Les conditions de la délibération collective au sein des différents organes du Parti socialiste doivent être améliorées pour permettre l’élaboration d’une position incontestable et éviter que de tels problèmes surgissent à nouveau, notamment grâce à la fixation d’un ordre du jour plus précis. »

Il est vrai que depuis le congrès nos ordres du jour, Jean-Christophe, ne brillent pas par leur précision. Nous ne sommes pas en entreprise mais il y a quand même de forts progrès à faire
(rires)
 
Le ps doit être un lieu de débat sur tous les domaines. Si le parti principal des salariés et des entrepreneurs ne peut pas parler de travail alors ou sommes nous ? Jean-Christophe l’a dit, notre parti doit assumer son rang sur les idées…il faut que nous y mettions réellement, que nous passions des principes au concret.
 
Et cela est valable dans d’autres domaines, en écologie, en en numérique.  et aussi en Culture et pour les intermittents mon cher David Assouline.
 
Alors nous proposons d’intégrer les conclusions de proposer au vote le texte precis de la recommandation de la haute autorité nous le demandons il faut ici un vote du conseil national.

 Et puis il y a le débat sur la loi lui mème. La aussi nous voulons poser un amendement. Il faut là accepter le débat et la conviction sur le texte. Jai vu ici les agacements dans un sens et l’autre sur les motions de censure. La aussi nous voulons poser un amendement

 
 Pour ce que cette question ne se pose plus. Parce que le meilleur moyen de ne pas avoir de motion de censure, c’est de ne pas se trouver en condition de 49.3.
 

(grosses et longues salves d’applaudissements nourris)

Aussi je vous propose et nous voulons que soit soumis au votre l’amendement suivant:
 
« Le parti socialiste s’interdit sur ce texte le recours au 49-3 qui interdit un vrai débat démocratique. »
 
Pour cela nous proposons le débat le vrai. Celui qu’il ne faut pas confisquer, celui quils sont nombreux dans la société, du public et du privé, des entrepreneurs ou des ouvriers à vouloir etre mené. Alors pour cela pour que cette question ne se pose plus nous proposons cet autre amendement »le parti socialiste se refuse dans ce débat au 49.3, qui empêche un véritable débat démocratique.Nous le demandons aussi ici: il faut la aussi un vote du conseil national sur cet amendement, sur cette question.
 
(applaudissements)
 
Tu parlais, Luc Carvounas, de confrontation des idées heureuses? Je pense que ca s’applique à l’assemblée. Ce n’est pas Game of Throne et le sang des épée l’assemblée nationale. C’est un lieu de débats démocratiques. De nombreux français  se sont sentis frustrés.il l’ont exprimé dans la rue lors qu’est venu l’hiver du 49.3.
 
Parce qu’il n’y avait pas d’autre voie. Et c’est ces mêmes citoyens la qui se questionnent et qui manifestent a qui nous allons demander de voter pour nous. On peut ne pas être d’accord avec la CGT ou Nuit Debout mais garde à ne pas les insulter. On peut être en désaccord avec les méthodes, la question de la réforme et cela fait partie du débat à gauche. Mais il ne faut pas le mépris. Ceci quand vous allez être nombreux à quérir leur suffrage pour les législatives et les présidentielles. Parce qu’ils sont de gauche ces français la.
 
A l’inverse si ces deux amendements n’étaient pas adoptés nous nous verrions a la Fabrique Socialistes contraints de ne pas voter ce texte. Par respect pour la raison d’etre de notre parti: la question du travail et des travailleurs

 (applaudissements par là, huées par ici)

 
, qu’ils soient entrepreneurs  ou salariés. La question des travailleurs sur laquelle je suis surpris d’entendre des sifflets.
 
Je vous remercie.
Je descends. Des félicitations. Des récriminations. Une prise de bec avec un ministre.
La séance s’est finie avec, après un gros cafouillage à la tribune, par l’adoption du premier amendement. Puis JC Cambadélis a changé de technique de vote et a opposé son texte à celui prévoyant de ne pas avoir recours au 49.3. Grosse confusion dans la pièce, les aubrystes, une partie de la majorités et certains frondeurs voulant voter nos amendements mais pas le texte principal…deuxième amendement, celui sur le 49.3 repoussé…

23 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Alors Assouline s’est caché dans les toillettes ou il a répondu sur les intermittents ?

  2. Même si l’amendement au sujet du 49.3 à été rejeté si j’ai bien compris. Tu emploies le terme « repoussé » donc j’ai un doute.

  3. il s’est plaint que mes questions l’aient dérangé en plein match de foot…et veut une demande par courrier.

    • J’ai vu la fin du dialogue avec Assouline. Et cette superbe réplique : « Tu sais, j’ai 25.000 followers sur Twitter. » Ce mépris…

  4. Très belle intervention que j’aurais applaudis chaudement si j’étais présente au CN !! Bravo, camarade !! 🙂

  5. L’interv qui vaut de se faire traiter de gauchiste est intéressante, mais pourquoi te faire traiter de gauchiste ? 😉

  6. Simon Jolles oui j’ai pas compris. D’autant que je suis le seul a avoir évoqué les entrepreneurs dans mon speech qui était très social-démocrate

    • dans mon « discours »ou « intervention », les mots français existent pourquoi s’en priver ??

    • Margaux Vidal je ne vais pas me priveR de ma liberté de langage 🙂

    • Bien-sûr mais j’aime bien notre langue et j’ai dû mal à la voire se faire phagocyter par la langue de Shakespeare !! C’est mon côté québécois peut-être !! #Francophonie

  7. Je suspecte que c’est ce passage :
    « On peut ne pas être d’accord avec la CGT ou Nuit Debout mais garde à ne pas les insulter. On peut être en désaccord avec les méthodes, la question de la réforme et cela fait partie du débat à gauche. Mais il ne faut pas le mépris. Ceci quand vous allez être nombreux à quérir leur suffrage pour les législatives et les présidentielles. Parce qu’ils sont de gauche ces français la. »
    Tu ne dénonces pas clairement les mensonges des forces du conservatisme qui ont empêché de faire la pédagogie de la réforme :p

    • Oui, c’est mon passage préféré de l’intervention car il est dans la compréhension et l’écoute du peuple qui a aussi son esprit critique qui est basé sur son expérience personnelle !! Pour ce passage, merci Romain Blachier !! 😉

  8. Simon Jolles en fait je ne dis pas de choses différentes de beaucoup d’autres comme par exemple le peu gauchisant Luc Carvounas qui disait qu’il ne fallait pas couper la gauche en morceaux…

    • faudra que je regarde si il en acheté 🙂 ceci dit il passe assez souvent à la tv

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers