Mon passage sur France 3 Rhône-Alpes

LogoFrance3V2 J’étais hier invité sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes pour parler stratégie internet et régionales en compagnie de mon copain François-Xavier Pénicaud, responsable du web du MODEM régional pour cette élection. Merci à Dagrouik et François-Xavier pour les vidéos.





[France3] Régionales et web : FX Pénicaud face à R Blachier
envoyé par RhoneAlpes_Democrate. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

23 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Mry

    Va faire un peu de media-training…

  2. un centriste

    il est tout mimi comme ça le petit Fix Penicaud 😉
    Tu es pour ta part fort bon
    @mry pas gentil de troller…

  3. sasa

    Tu es beau comme un camion mon Romain, même (surtout) sans média training.

  4. jermine

    t’es canon mon petit romain, je t’avais vu qu’en photo émission intéressante même si je connais pas aussi bien le web que vous deux.
    attention la vidéo met quelques secondes avant de se lancer.

  5. Mry

    J’adore quand Sasa le dit en mode féminin, aussi.

  6. Purée t’avais fait péter le costard et la cravate ! Classe. Bien de parler d’internet pdt les campagnes. Il aurait été juste que tous les bords soient représentés.
    Bravo

  7. radis cale

    @campeo il y a une réalité, tout les partis ne sont pas au même niveau que les autres donc inviter par exemple le FN qui est inexistant ou presque au niveau de la blogo lyonnaise face à quelqu’un comme Romain qui est reconnu localement ce serait pour le coup inéquitable et artificiel puisque la réalité est justement que le FN ne blogue presque pas dans la région.
    Là visiblement ils étaient invités comme spécialistes du web politiques plus que comme militants. Et puis tu connais mal Romain, c’est sa tenue de tous les jours.
    @romain bien ton truc. Tu es télégénique.
    @mry je ne connais pas sasa en vrai mais les photos tendent…l’appétit 😉

  8. FixPenicaud

    Ah c’est malin à faire des liens vers mon dead-blog tu m’as obligé à en faire la résurrection! Surtout si c’est dans un post sur cette émission. J’ai l’air banane moi sinon.
    Bon allez ça me fera pas de mal, fallait que je m’y remette un peu de toute façon. J’en avais bien l’envie ces derniers temps.

  9. laurent j

    romain, tu es très bon. Mais si le blog de Fixpenicaud est mort, pourquoi l’inviter?

  10. @Fix Penicaud: heureux de contribuer aussi à la renaissance de ton blog (-:
    @laurent j : Ce n’est pas qu’une question de blog. Fix était là surtout en tant que responsable web de la campagne de Begag. En fait, comme celà arrive parfois, les journalistes m’ont appellé pour me demander de participer à l’émission puis m’ont questionné pour savoir si j’avais des idées d’autres noms d’autres acteurs du web politique local, issus d’autres bords, pour venir discuter sur le plateau. Tout cela dans le cadre d’une émission qui n’était pas un débat contradictoire mais un simple échange de points de vue et de discussion, comme cela se fait lorsque France 3 invite des journalistes à commenter l’actualité par exemple.
    J’ai donné un nombre conséquent de noms de droite et du centre (en fait tous ceux qui sont dans l’agglomération lyonnaise et agissent niveau web) et ils sont allés voir et ont choisi Fix Penicaud¨pour son rôle dans la campagne MODEM.
    @radis cale oui tout à fait nous êtions invités comme acteurs et « spécialistes » du web politique plus qu’en tant que MODEM et PS.
    @un centriste oui le petit fix a visiblement d’ailleurs eu des compliments nombreux d’amiEs à lui sur le bleuté de ses yeux (-; Il y a aussi un ami à moi et qui aime plutôt les garçons qui veut son téléphone pour attenter à sa vertu (:
    @Campeo: ma tenue normale c’est le costume cravate, au vu de mes activités j’ai pas bien le choix (-; Sinon il aurait été difficile sur un format assez court de faire tenir tout le monde dessus, sans parler du fait que tous ne bénéficient pas de practiciens du web au même niveau voire parfois aucun.Faire venir des gens pour faire venir de gens c’est pas de l’équité.
    @mry: oui Sasa est adorable. Et non je t’acheterais pas de média-training (-;
    @sasa: merci ma belle. On se fait toujours notre soirée la semaine prochaine.
    @jermine: merci.Par contre pour le lancement de la vidéo ça s’est amélioré.

  11. FixPenicaud

    @laurent: le blog individuel est une manière d’être présent sur internet, pas l’unique. Et les blogueurs ne sont quoi qu’il en soit pas les « ouvriers » des partis & candidats. (Heureusement d’ailleurs sinon qu’est-ce qu’on se f’rait chier…)
    D’ailleurs en terme de blogs ces derniers mois je suis resté actif sur des blogs collaboratifs/collectifs.

  12. NetworkVoice

    En aucun cas on n’a besoin d’une masse critique pour un réseau social. La gestion des troupes n’a pas besoin d’un réseau social, un intranet suffit largement. Cela manque de professionnalisme comme débat… Dommage.

  13. romain blachier

    @networkvoice:On a pas du voir le même débat.
    Vous avez visiblement mal compris nos propos: nous n’avons ni l’un ni l’autre dit qu’il fallait impérativement un réseau social pour que les militants s’organisent. Ceci dit, vous qui parlez de professionnalisme un intranet c’est un peu dépassé…La plupart des clients demandent aujourd’hui une évolution de leur intranet vers un outil type réseau social intégré…vous n’étiez pas au courant?
    Par ailleurs, oui il faut une masse cirtique pour qu’un outil participatif à vocation générale soit efficace. Ou alors autant monter une liste de diffusion ou presque…

  14. NetworkVoice

    Le modèle que vous défendez dans ce débat repose justement sur l’usage primaire de l’internet, c’est à dire une configuration façon XXème siècle sans réellement tirer parti des avantages qu’ils procurent en lui même. Donc, oui, je mets en doute le professionnalisme.
    L’intranet tel que vous le définissez est en train d’évoluer, en terme d’informatique l’intranet n’est jamais qu’un gros site internet donnant accès à une base de données personnalisées concernant la vie de l’entreprise. L’usage en réseau social n’est pas exact, les usages demandés touchent au collaboratif (Cf. AgoraProject, par exemple). Il y a quand même une nuance majeure ! En confirme les toutes dernières injections en capital-risque dans les plateformes de ce genre !
    Je vous réitère qu’il ne s’agit pas d’obtenir une masse critique avec un réseau social ! Renseignez vous quelque peu sur le fonctionnement de ceux-ci et sur l’inspiration initiale de ces organisations en réseau.

  15. romain blachier

    @networkvoice :Décidément vous devriez revoir la vidéo car j’ai l’impression que vous n’avez pas compris une bonne partie nos propos ni saisi les enjeux d’un réseau social dans le cadre d’une campagne politique.
    oui, dans le domaine politique, il faut une masse critique pour réussir un réseau social quand celui ci a une vocation non spécialisée et de regroupement important, ce qui est le cas ici,sinon ca ne sert à pas grand chose. D’ailleurs c’est bien entre autres sur le nombre d’utilsiateurs que l’UMP est mécontente de son réseau social.voir là http://www.lexpress.fr/actualite/politique/bertrand-s-agace-du-bide-du-reseau-social-ump_849009.html
    Il ne s’agit pas de regrouper des experts déjà pré-mobilisés (à cette seule condition la masse ne serait évidemment pas si importante) mais des citoyens qui souhaitent parler de leur région pour faire un débat, générer des contenus et surtout impliquer le maximum de gens.
    L’idée de départ était de permettre à un grand nombre de rhonalpins de débattre de leur région, non à deux happy few et demi.
    Toutes les tentatives qui ont ignoré ce principe ont échoué. Toutes sans exception. D’ailleurs les récentes études concernant les réseaux sociaux de marques le confirment.Voir par exemple cet article du Figaro http://www.lefigaro.fr/medias/2008/07/05/04002-20080705ARTFIG00594-reseaux-sociaux-les-marques-ne-percent-pas-.php
    Quoi qu’il en soit créant un réseau distinct et en propre, sans forcément d’attractivité propre, il y a eu échec (c’est indéniable) de la tentative.
    Enfin je réitère:concernant l’intranet, toutes les grandes entreprises envisagent une introduction d’une dose de réseaux sociaux dans leur système.

  16. jermine

    @NetworkVoice Un réseau social n’est pas une plate-forme d’entreprise. Vous êtes dans la confusion.

  17. NetworkVoice

    @romain blachier : j’ai revu votre « débat », et je le trouve tout à fait creux, comme au premier coup d’oeil. De plus, je pense que vous devriez vous même le revoir car vous expliquez clairement, vous et votre interlocuteur, que vous considérez les réseaux sociaux comme étant des outils permettant de fédérer les individus étant déjà intéressés par l’idée qu’évoque le parti propriétaire du réseau. Donc, une nouvelle fois : vous n’utilisez en rien le potentiel du web.
    Les indicateurs sur lesquels vous vous fondez sont tout aussi vaseux. Tout d’abord, les réseaux sociaux rattachés aux marques ne sont pas tous des échecs, toute la problématique est ici la considération et la personnalité de la marque. Mais nous entrons ici dans de la stratégie marketing, ce qui ne doit pas relever de vos compétences puisque vous parlez politique.
    Alors parlons politique, un instant, à l’heure actuelle, l’approche de vous défendez reste celle d’une organisation repliée sur elle-même. On se fiche éperdument du nombre d’individus qui peuvent avoir adhérer au réseau social, sauf si votre objectif est bien l’accumulation (ce qui semble être votre cas). Mais, il semblerait qu’en même temps vous parliez d’une approche qualitative, ce qui est contraire au quantitatif (sauf si l’objectif des « débats » pour la région dont vous parlez sont des débats fondés sur la reprise unique des idées du parti, auquel cas, nous sommes dans du sarkozysme pur et dur, et une fois encore : vous n’utilisez pas les avantages de l’internet).
    Fondamentalement, vous ne savez guère de quoi vous parlez ?! Concrètement, vos propos sont incohérents, votre stratégie douteuse et votre connaissance des intra-nets est uniquement appuyée par ce qui circule sur la toile, non par une expertise tirée du terrain et de l’analyse pragmatique des réalités. En bref, Monsieur Blachier, en plus de maintenir dur comme fer vos allégations fondées sur du vent (clairement présenté dans cette vidéo « ronflante » par son déjà vu), mais en plus, vous avez le culot de revenir à la charge en sortant des articles de média non spécialisé dans le domaine comme s’il s’agissait de propos parfaitement ingénieux, réfléchis et maîtrisé par les « reporters » alors qu’eux-mêmes n’en sont qu’aux balbutiement dans leur approche du web.
    @jermine : le réseau social, en terme technique, est une plate-forme. De quoi parle-t-on au juste ?! Les entreprises cherchent à tirer avantage de la vitesse de circulation des informations, autrement dit, nous nous trouvons dans de l’applicatif qui concentre la gestion de projet et la gestion des bases documentaires (Voir : progiciels, ERP, CRM, Workflow, Marketing, Comptabilité, etc, etc, etc). L’approche « réseau social » que l’on peut donner à ces choses là n’a de force qu’en fonction du management interne à la structure : tout dépend si vous gérez des fonctionnaires (qui appliquent uniquement ce pourquoi ils sont payés) ou bien des créatifs (Voir : Management de Google).

  18. romain blachier

    J’ai failli virer votre commentaire, Networking tellement votre ton est haineux et à mon avis motivé par autre chose que le simple débat. Mais je me suis dit que vous aviez le lundi grognon (oui je suis naif et gentil)et je réponds.:
    Au-delà des grands discours, le politique, l’entreprise veulent des résultats. C’est bête et méchant mais c’est comme ça.Si Facebook avait eu 4 utilisateurs seulement, ils auraient pu être géniaux que le réseau aurait été un échec, même si le quantitatif n’est pas tout (cf la capacité de répercussion).
    1 nous sommes visiblement dans un univers que vous connaissez mal voire pas du tout: le web participatif et politique. Chaque citoyen a donc, au delà d’une certaine vision un peu élitiste que vous en dégagez, la possibilité de s’exprimer et d’agir.
    Dans un cadre démocratique il est donc important que le plus grand nombre participe à son réseau, participe à sa construction, à son débat, y adhère, instille ses idées et s’empare aussi de celles du groupe voire fasse rayonner tout ça. Vous pouvez avoir le meilleur réseau social du monde, avec les gens les plus intelligents et participatifs, si ils sont trois ça a peu d’intérét pour une campagne (pour le long terme par contre c’est autre chose). En l’occurrence je dit simplement qu’un réseau social régional c’est une mauvaise idée ca ne marche pas.
    Et le fait est là: ça ne marche pas! Par contre un outil intéressant c’est celui qui vise à faire agir,à structurer comme la Coopol.
    Après rien n’empêche mais dans d’AUTRES PERSPECTIVES de faire au contraire des endroits restreints dans le participatif.Mais ce n’est pas le but d’un outil de campagne!
    2 presse spécialisée ou pas c’est une réalité: l’UMP est mécontente de son réseau social parce que peu de gens s’y impliquent.On peut théoriser et crier, à la fin c’est le résultat qui compte. La commande de Bertrand était le quantitatif, il aurait pu être qualitatif mais ne l’a pas souhaité.Curieux non? Pas vraiment puisque l’objectif revendiqué était de fédérer autour de l’UMP.Ce n’est pas moi qui utiliserait mal (je n’ai bien sur pas bossé sur les créateurs de possible) mais ce parti qui s’est donné cet objectif
    3-C’est une réalité, pour l’instant les réseaux sociaux de marques ne fonctionnent pas en France.Ou peu.A part ceux issus des médias.
    4-Je connais l’outil intranet, j’ai bossé sur un certain nombre d’entre eux. Encore une fois, mais vous ne m’écoutez pas, visiblement. Je vous dit simplement que l’intranet et le réseau social ne sont plus segmentés comme vous le croyez. C’est dépassé.
    Ah et restez zen.La conversation n’en sera que plus sereine et constructive,

  19. jermine

    @networkvoice vous réalisez que vous brassez du vent et que ce que vous me dites sur les réseaux sociaux ne veut rien dire?

  20. babouin

    intéressante émission même si Romain t’aurais pu aller vers le coiffeur avant (-;
    @networkvoice: j’ai lu et relu vos propos. Vous êtes agressifs mais c’est creux, sans application concréte et surtout la plupart de vos phrases ne veulent rien dire. C’est embêtant.
    @campeo: ouais mais il aurait du aller chez le coiffeur!

  21. NetworkVoice

    Fin de round ! Merci Monsieur Blachier, je sais un peu mieux ce que vous avez dans les tripes. Je vous contacterais sous peu, pour que nous parlions en tête à tête. Bonne soirée.

  22. humour japonais

    Romain il a un petit air de Kenneth branagh dans Wallander

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers