Les liaisons libanaises de la ligue

Nasrallah, le chef du Hezbollah, organisation islamiste libanaise d’obédience chiite, est revenu sur la scéne publique ces jours-ci et a fait dans le on ne peut plus macabre:«Ô sionistes, votre armée vous ment. Elle a laissé derrière elle des
morceaux de corps de vos soldats dans nos villages et dans nos champs.»
(…)«Nos
moudjahidin avaient pour habitude de combattre ces sionistes, de les
tuer et de récupérer des lambeaux de leurs corps. […] Je le dis aux
Israéliens : nous avons les têtes de vos soldats, nous avons des mains,
nous avons des jambes et nous avons un cadavre presque complet, de la
tête jusqu’au bassin. Qu’a dit l’armée israélienne à la famille de ce
soldat ?».

On voit le niveau de respect de la vie (et de la mort) humaine chez
cette organisation.Il n’est pas rare d’ailleurs qu’elle garde des
cadavres Israéliens pour les échanger contre certains prisonniers.C’est
surement dans cet optique que M.Nasrallah a fait cette sordide
déclaration.

J’avais été très marqué il y a trois ans par un échange qui avait eu
lieu entre l’Etat Hébreu et l’organisation islamiste.Israël avait
relâché trente et un prisonniers, souvent accusés de terrorisme contre
un homme vivant et trois cadavres.On sentait là un bien plus grand attachement à
la vie de chacun, même au prix de la relaxe d’éléments dangereux pour Israël.

Le  Hezbollah a aussi un aspect parlementaire, même si en
tant qu’acteur majeur de la politique  nationale qui compte dans le
pays et dont les propos doivent être écoutés, ce qui ne veut pas
forcément dire acceptés, pour appréhender la situation du pays dans sa
globalité.Mais n’oublions pas que dans les zones contrôlées par le Hezbollah, les femmes sont
obligatoirement voilées des pieds à la tête,les milices font régner la
loi par la force et des propos type « Que veulent les Juifs ? Ils
veulent la sécurité et l’argent. Les Juifs, depuis l’aube de
l’histoire, sont les plus lâches et les plus avides des créatures
d’Allah. Cherchez dans le monde entier : vous ne trouverez personne de
plus venimeux ou avide que les Juifs"
ne sont pas rares.C’est à ses fruits qu’on reconnait l’arbre.

Sa volonté  de refuser tout compromis et de  procéder à l’élimination d’Israël  est une grosse pierre
(pour être juste,il n’est pas le seul il est vrai) dans le mécanisme qui pourrait amener à un dialogue régional pour la paix.Il est vrai que
si le drapeau du Hezbollah si il arbore un verset du Coran, logique pour un parti à vocation religieuse, contient également une mitraillette…

Et pourtant on trouve des gens pour trouver que cette organisation
est un mouvement progressiste, comme on en trouvait déjà pour
s’indigner lorsque Lionel Jospin avait qualifié cette organisation de
terroriste.

En effet, si nombre de militants LCR condamnent ce parti comme étant
antisémite et sexiste
, la condamnation est loin d’être unanime dans
l’organisation trotskyste.Des articles sur la nécessité d’apporter un
soutien au Hezbollah sont ainsi parus dans les publications de
l’organisation (Là
sur le conflit Israel-Liban).Certes la chose vient du fait que le parti
d’Olivier Besancenot a intégré dans ses rangs un groupe dénommé
"Socialisme par en Bas" et qui, à l’instar d’autres sensibilités de l’extreme-gauche en europe prône une sorte d’islamo-gauchisme.Si
bien entendu lorsque la plupart des militants de la gauche radicale ne
voient pas d’un bon œil l’incrustation dans les manifs de types avec
des drapeaux du Hezbollah, les liens se tissent et le site de la
section belge de l’organisation présente le liban sous la vision du parti à la mitraillette.

Mais il y a davantage comme nous le raconte la revue respublica:

"En juillet 2006, une délégation de cette organisation s’est
rendue à Beyrouth pour manifester son soutien à la "résistance
libanaise", en l’occurrence le Hezbollah. On peut penser ce que l’on
veut de la politique israélienne, de la brutalité extrême – et qui plus
est stupide puisque militairement inefficace – dont a fait preuve
l’Etat hébreu dans la dernière guerre. Mais de là à tendre la main à
une organisation telle que le Hezbollah, il y a un gouffre ! Car il
s’agit bien d’une proposition de collaboration en bonne et due forme !
D’une alliance destinée à durer ! Nicolas Qalander, responsable de la
délégation, l’explique sans ambages dans le numéro de Rouge, l’hebdo de
la LCR, daté du 2/09/06.
… On voulait d’abord entendre les forces de la résisance libanaise.
On cherchait à créer sur le long terme des contacts permanents pour
pouvoir mettre la résistance libanaise en relation avec le mouvement
social et altermondialiste (…) même si le projet de société à long
terme n’est pas le même, il y a des points d’accord tactiques…
."

Si rencontrer le Hezbollah en tant qu’acteur au Liban pour comprendre la situation dans sa globalité n’a rien de
choquant en soi, tracer des perspectives de combat commun avec ce
mouvement est autre chose.Un mois plus tard Nadia Chabal, membre d’une organisation d’extrême-gauche libanaise expliquera doctement dans
Rouge, l’organe officiel de la LCR "Je ne fais pas l’éloge du Hezbollah. Je connais les points faibles. Le
Hezbollah n’est pas encore assez conscient qu’il est un mouvement de
théologie de la libération
. Mais c’est le seul mouvement islamiste qui
vienne dans les forums sociaux mondiaux et européens
."

Espérons que les plus cohérents des militants de la mouvance
d’Olivier Besancenot sauront rejeter finalement la tentation qui les
gagne…La chose est moins visible cette année car la question du Moyen-Orient est moins évoquée ces derniers temps qu’elle n’a pu l’être mais existe encore et est recherchée tant par une partie des islamistes que par certains trokystes.

6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. de base

    Effectivement il est juste de remarquer qu’une  » certaine gauche » et pas que la LCR a tjrs été profondémment anti sionsite et par conséquence « raciste » envers les juifs..peut être par calcul politique aussi? Mitterrand a eu une part de responsabilité importante dans ce constat surtout quand il souhaitait orchestrer les minorités des banlieues à son profit, à moins que cela soit des réminiscences de son passé de Pétainiste???
    La quête de la Paix au proche orient doit être pour tout humaniste une priorité absolue….comme l’union méditerranéenne….je t’aime et tu es mon frère..surtout parce que tu es différent de moi…voila la maxime à méditer ce jour

  2. romain blachier

    salut de base, j’espére que le ski s’est bien passé.
    Assez d’accord avec ce que tu dis, à un détail rpés:ce n’est pas une partie de la gauche qui est anti-sioniste mais une partie de la france comme le démontre BHL dans « l’idéologie française ».
    on se rappelle des propos antisémites de De Gaulle en 1967 à propos de la guerre des 6 jours
    http://www.dailymotion.com/country:il/tag/france/video/x3r723_un-peuple-delite-sur-de-lui-et-domi_news
    qui avaient soulevé le coeur de nombre de nos concitoyens…Pour Mitterrand, même si je ne fait pas partie des fans, on sait pas, c’est trouble, il avait pu changer en toutes ces années.Mais une frange de la droite, c’est par contre avéré, souvent aux affaires, a sans doute plus favorisé (Chirac y compris) des dictatures hostiles à l’Etat hébreu et finançant des groupes terroristes.

  3. Toute une partie de la population française, oui. Mais celà n’est guère étonnant dans la mesure où les médias nationaux nous présentent les problèmes du proche-orient suivant une objectivité totalement biaisée et Israélophobe. Pour être honnète, je ne connais pas dans mon entourage direct une seule personne non-juive sioniste et israelophile -excepté moi-même.
    Mais je dérive du propos initial. Il est certain que les milieux du pouvoir français de gauche comme de droite n’ont jamais été très sains sur cette question. Cependant, il m’apparait encore plus moralement indéfendable de faire, comme le fait la LCR plus fréquemment que tu ne veux bien l’avouer, Romain (il y a à ce sujet un fragment d’article sur les relations entre trotskistes et islamisme dans la NRH de ce bimestre -bien que j’aie pleinement conscience du marquage politique de la dite revue) une apologie publique de la monstruosité de la bête « islamique » en réduisant le discours à une opposition entre un oppresseur juif (?!?) et une pauvre et innocente victime arabe (encore plus : ?!?). Or ce type de manifestation de soutien à un islamisme sous toutes ses formes, qu’il s’agisse d’histoires de voiles ou de soutien moral tacite au Hezbollah tend à devenir la norme dans les rangs de l’extrème gauche française, et tend donc à normaliser l’anormalisable…
    (Navré pour le caractère incohérent et vague de mon propos, je suis assez fatigué…)

  4. romain blachier

    salut brice, assez d’accord avec l’essentiel de ton propos.Par contre je n’essaye aucunement d’excuser la lcr.C’est comme le mrap.Ils ont des éléments et même des dirigeants (Aounit) qui sont horribles dans leurs positions sur Israel mais il se trouve aussi quelques bonnes volontés sincères et naives.Et nombre de militants LCR restent opposés à l’anti-sémitisme et au sexisme du Hamas.Mais je fais partie de ceux qui surveillent avec inquiétude certaines évolutions troubles et l’émergence de l’islamo-gauchisme.

  5. Hello Romain ! Comme je te le disais en réponse à ton mail, je ne sous-entendais nullement que tu tentais de minimiser les dérives antisionistes voire antisémites de la LCR. Simplement, j’ai l’impression que ces dérives, ces mouvances sont beaucoup moins isolées et sporadiques que celà dans la nébuleuse trotskiste…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers