“”

egaliteEntre harcèlement de rue, propos sexistes et inégalités de salaire, nombre de femmes en France vivent chaque jour sous l’emprise de ces stéréotypes que visaient à combattre les ABCD de l’égalité. Dans certains endroits, il n’est plus possible de se promener en jupe sous peine d’être insultée et harcelée. Dans d’autres lieux, le fait d’être une femme amène à être écartée des postes à responsabilité. La nécessité d’apprendre à tous le vivre ensemble sans préjugés est plus que jamais nécessaire dans une société où le salaire des femmes reste bien inférieur à celui des hommes, où le corps des femmes est pour certains individus sans scrupules un objet à s’approprier, où chaque semaine on meurt sous les coups d’un mari ou d’un compagnon violent. Pour cela il fallait former les enseignants, les sensibiliser à tous les réflexes qu’ils ont et qui ne contribuent qu’à reproduire ces inégalités. Pour cela il fallait mettre en place des modules d’enseignement et des supports pédagogiques destinés à les aider à éduquer les générations futures. Le texte intégral de la tribune sur le Huffpost Non, l’Education nationale ne doit pas reculer devant les obscurantismes!

3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Le Parisien Libéral

     » éduquer les générations futures » …

    vous ne voyez pas le problème avec cette phrase ?

  2. Le Parisien Libéral

    J’explicite. Au delà des dérives potentielles que cette phrase comporte (ré-éducation des générations futures …), en voulant donner à l’école un role autre que l’instruction (si les élèves en 3eme savaient tous lire, écrire et compter, ce serait déjà top), vous vous placez dans un plan où vous pouvez faire de l’école qu’un lieu d’affrontement idéologique, au lieu de séparer les choses et de dire que

    – l’instruction, c’est l’école
    – l’éducation, c’est les parents
    – si une communauté éducative (parents+profs), librement constituée, veut confiée à SON école un role d’éducation, qu’ils le fassent (autrement dit, supprimons le NATIONAL dans EdNat et laissons les parents s’organiser librement).

  3. Le Parisien Libéral

    Sinon, sur la forme, vous (les partisans de cette réforme) devriez cesser de dire qu’il n’y a pas de « théorie du genre », vous savez bien que c’est faux
    Qu’on soit pour ou contre ce type de réformes, on sait qu’elles s’appuyent justement sur tous les travaux de chercheurs en sociologie autour de ces questions d’identité https://www.youtube.com/watch?v=PhqMeh_uIWE

    Pourquoi reculer sur le vocabulaire ?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers