Mon vote du questionnaire socialiste le 1er octobre

On en parle un peu, c'est jeudi soir que les militants du parti socialiste  vont devoir d'une part désigner leurs têtes de file aux élections régionales, d'autre part répondre à un questionnaire sur un certain nombre de questions posées aux adhérents du parti socialiste. Au parti socialiste, nous votons de façon anonyme dans les isoloirs mais allez, je vais vous dire ce que ma fort modeste personne va voter jeudi soir dans sa chére section de Lyon 7e.

Pour le premier aspect, du vote, la désignation du tête de liste aux régionales, il n'y a qu'un candidat en lice: Jean-Jack Queyranne. Hervé Hutin vient de se retirer. Tant mieux, il n'apportait rien au débat, n'ayant présenté aucune proposition pour la région contrairement au président sortant. Queyranne donc.

Attaquons ensuite le questionnaire. Celui-ci se présente sous la forme d'une série d'interrogations auxquelles il faut répondre par pour, contre ou abstention. Il est curieux toutefois de constater que sous chaque question figure un argumentaire expliquant pourquoi il faut voter pour! Par exemple la question 1-1 sur la nécessité d'organiser ou non des primaires à gauche est immédiatement suivi de "l'explication de vote" suivante :
Nous nous sommes engagés, avec nos partenaires de gauche, dans une nouvelle démarche de rassemblement à gauche. C’est dans ce cadre et sur le fondement d’un travail en commun sur nos valeurs et nos idées, avec des actions communes, que seront discutées les stratégies électorales les plus appropriées pour gagner en 2012. Ces discussions pourront amener certains de nos partenaires à vouloir organiser en commun, par des primaires ouvertes, la désignation du candidat(e) de la gauche.

Moyen non pour un vote impartial ? Bon ok j'arrête de grogner…et je réponds.

Question 1-1 : « Etes-vous favorables à la désignation du candidat(e) des socialistes par des primaires ouvertes aux citoyens qui souhaitent le changement en 2012 et veulent participer à la victoire de la gauche? »

Pour. Il nous faut de l'élan et ceci peut être la flamme qui allume l'espérance. Espérons qu'on aura pas seulement des types de la gauche de la gauche qui viendront. Ah et puis y'a quand même un détail. On aurait pu mettre candidat de la gauche et non forcément socialiste, parce que la question des primaires était d'avoir un candidat commun à une grande partie de notre camp, qu'il soit socialo ou non.

Question 1-2 : Donnez vous mandat au Bureau National pour
organiser ensemble avec les formations de gauche qui le souhaitent de
telles primaires dans le cadre d’un rassemblement politique et sur la
base d’une plate-forme commune ?

Ben pour. Vous remarquerez que le candidat socialiste est redevenu "le candidat de la gauche". Imaginez aussi le petit malin qui va dire non à la premiére question et oui à la seconde. Franchement on aurait pu la zapper cette question

Question 2-1 : Etes-vous favorables, comme étape vers le mandat
parlementaire unique, à l’impossibilité de cumuler, sans attendre le
vote d’une loi, dès les prochains renouvellements (cantonales 2011,
Sénatoriales 2011, législatives 2012) un mandat de parlementaire avec
une présidence d’exécutif local (Communes, Intercommunalité, CG, CR) ou
la participation à un exécutif (Vice-Pdt, Maire adjoint )?
L'intention est bonne mais on va se tirer une balle dans le pied si les autres partis ne font pas comme nous. On devrait plutôt demander une loi à ce sujet. Et puis Adjoint au Maire à Lyon ou Paris, c'est pas pareil qu'Adjoint au Maire à Charly. En même temps prendre cette mesure permettrait d'aérer un peu le PS et de mettre la pression sur les autres partis. Allez abstention.

Question 2-2 : Êtes-vous favorables à limiter à trois les
mandats successifs des présidents d’exécutifs locaux (Maires,
Présidents de Conseil Général, de Conseil Régional, et
d’Intercommunalité) ?

Pour, la politique c'est pas toute la vie.

Question 3-1 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité totale dans toutes les instances du Parti (locales et nationales) ? »Contre. un jour j'expliquerais pourquoi je suis contre la parité. D'ailleurs il y a plus de femmes que d'hommes dans mon bureau de section. Je pense que la naissance ne doit pas jouer dans le choix des responsabilités. Seul doit compter le travail. Et puis pendant qu'on se donne bonne conscience en donnant des hochets internes, on ne s'attaque pas aux discriminations du quotidien. Non, une femme, un homme n'est pas un quota.

Question 3-2 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité dans les candidat(e)ures pour les élections législatives de 2012 ? »Contre, pour les mêmes raisons.

Question 3-3 : « Donnez-vous mandat au Bureau National pour
fixer, pour chaque élection, des objectifs de renouvellement
contribuant à une meilleure représentation des diversités de la société
française, et pour cela, en réservant si nécessaire, des
circonscriptions électorales ? » Contre.
Pour les mêmes raisons que pour les femmes. Et puis la notion de minorité telle qu'expliquè par le texte explicatif sous la question est très étrange. Je suis par exemple considéré comme un minorité. Parce que je suis protestant  (2% de la population)? que j'ai un petit handicap ? non parce que je travaille dans le privé…beurk. Et puis encore une fois, mettre une discrimination basée sur la naissance, c'est pour les carriéristes qui veulent monétiser leur statut de minorité. Et puis on va encore décider à Paris des candidats à présenter dans les régions.

Question 4-1: Donnez-vous mandat au Bureau National pour
proposer dans la réforme de nos statuts des règles nouvelles permettant
d’ouvrir largement notre parti aux hommes et aux femmes de gauche en
réduisant les obstacles à leur adhésion (adhésion directe, adhésion à
des sections thématiques, montant des cotisations, modalité d’accueil,
adhésion sur Internet…)?

Pour mais c'est pas déjà son job au Bureau National ?

Question 4-2 : Donnez-vous mandat au Bureau National pour
proposer dans la réforme de nos statuts, des règles de démocratie
interne permettant d’améliorer l’efficacité de nos Congrès et de
choisir nos dirigeants en cohérence avec nos orientations politiques ?
Pour mais même question.

Question 5.1: Etes-vous favorables à la création dans notre
parti d’une autorité indépendante et incontestée, chargée de faire
respecter les règles d’éthique et de droit s’imposant à tous les
adhérents du Parti Socialiste, disposant des moyens de les faire
respecter et tranchant en dernier ressort toute question en rapport
avec la violation de nos règles communes ?
Depuis quand peux-t-on décréter qu'une autorité est incontestée ? Et indépendante de quoi ? Trop vague, mal posé, abstention.

Question 5.2: Approuvez-vous la mise en œuvre dans les scrutins
internes de notre parti, de nouveaux mécanismes, inspirés des règles et
des moyens de la République, garantissant la sincérité et la fiabilité
de nos votes ? Pour
, pas besoin d'explication.

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Je pense que les questions 1-1 et 1-2 sont différentes: effectivement comme tu dis ce serait stupide de faire contre/pour mais il y a une cohérence à faire pour/contre: on peut être favorable au principe des primaires et refuser que seul le BN en détermine les modalités finales. Certains refuseront de signer un chèque en blanc aux dirigeants nationaux car ils ont une idée précise des modalités qu’ils souhaitent et aimeraient pouvoir revoter le moment venu sur ces questions.
    Pour le reste bien d’accord avec toi. Quant à une autorité indépendante, je ne vois pas comment c’est possible: les membres qui y siégent et notamment leur président seront des membres du parti et auront forcément des orientations au moment des congrès. Or, même si on détermine la composition en fonction des votes militants au congrès à la proportionnelle des motions, ce ne sera pas une entité indépendante puisqu’il y aura une majorité. Et s’ils sont nommés directement quels en seront les critères?

  2. Romain, bonsoir,
    Sans vouloir me mêler des problèmes internes au PS, mais comme tu le sais, pour la science politique que j’étudie, je ne peux rester indifférent sur ce qui se passe dans la vie politique en général et au sein des partis, en particulier, reconnus dans la Constitution dans son article4.
    J’ai quand même la vague impression que dans les réunions du PS, il est nécessaire d’avoir dans sa poche, suivant les goûts du doliprane ou de l’alka-selzer car vous semblez avoir l’art de compliquer les choses qui sont simples.
    Mais, bon, cela est inné à votre culture de Jules Guesde et Jean Jaurès à Martine Aubry et Ségolène Royal.
    J’en terminerai sur le cumul des mandats, comme tu le sais, il faudra toucher ce problème, à savoir un mandat national – un mandat local. Je crois savoir que ton Député Alain Touraine est sur cette base.
    Sur ce, évitez une danse du scalpe laissant un peu trop de cadavres.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  3. Salut Romain,
    Eh bien, c’est un peu compliqué chez vous!
    Alors que de nombreux militants sont des adeptes acharnés des blogs, Facebook et autre Twitter,il est fort curieux que les adhésions en ligne ne soient pas possible.
    Par ailleurs, je m’étonne de tes convictions sur la parité en politique. Je serais curieuse de savoir ce qu’en pense Sandrine?
    Certes, les femmes ne sont pas des quotas, mais si l’on suit ton raisonnement, qu’en serait-il, par exemple de la Maire de Bron?
    Sans doute, sais-tu que les femmes représentent près de 55% de l’électorat? Au nom de quoi ne pourraient-elles se présenter en toute liberté? Alors, selon moi, compte-tenu d’un certain coté « ringard » de la classe politique actuelle (tous partis confondus)développer la parité en politique me paraît aller vers la modernité et la nécessité de l’exemple.
    Comment obliger les entreprises et organisations à la pratiquer pour permettre aux femmes de transperser ce fameux plafond de verre si les politiques ne donnent pas le bon exemple?.
    Bien à Toi
    Christine HOUBART

  4. @asse42: le ps n’est pas un fan-club
    @claude:non les reunions du ps sont assez simples.
    @dessert:oui cette deuxième question est aussi un moyen de légitimer la direction…
    @christineh:Si on peut adhérer en ligne…tentée? Pour la parité, visiblement c’est un peu confus dans ta tête…La parité ne met pas en valeur les femmes.Ne pas avoir de discrimination « positive » n’est pas interdire aux femmes de faire de la politique mais juste traiter tout le monde à égalité en cessant de stigmatiser les unes et les autres en fonction de la naissance.Quand à Sandrine (mais tu devrais lui demander toi-même) et à nombre de jeunes militantes, elle est contre la parité qu’elle trouve dégradante pour les femmes D’ailleurs avec la parité dans les instances, nous devrons virer des femmes du bureau de section: elles sont plus nombreuses que les mecs…

  5. Hervé Hutin

    Salut Camarade,
    Tu as du mal comprendre le sens de ma démarche ou je me suis mal expliqué, puisque tu écris que je ma candidature n’apportait rien.
    Je te rappelle qu’il s’agissait de déterminer la tête de liste et non le programme, ce qui va être fait dans les sections et fédérations à partir de maintenant. Aussi il est normal qu’une exigence en terme de disponibilité soit posée dans l’exercice de la présidence de région en cas de victoire. Cette disponibilité se fait au détriment d’un mandat parlementaire, et c’est cela qui ne va pas. Avec une représentation nettement diminuée à l’assemblée, nous avons besoin de député(e)s présents popur s’opposer, surtout dans la période qui s’ouvre. C’est tout.
    Cette question se pose de plus par rapport au questionnaire, de façon à commencer la rénovation dès 2010.
    Après il faut faire preuve de pragmatisme, en regardant les résultats dans la circonscription de JJQ au soir des régionales pour savoir si une partielle est possible. Si JJQ passe et devient président, il y a tout lieu de penser qu’il sera passé haut la main dans sa circo, et donc qu’une partielle avec un(e) candidat(e) qu’il soutiendrait aurait toutes les chances de l’emporter. Sinon, la question ne se pose pas, puisuq’il sera simplement parlementaire et conseiller régional.
    Salutations socialistes
    Hervé Hutin

  6. Rodolphe ROUS

    Romain, sur la question 2-1, tu ne te mouilles pas beaucoup…
    Est ce une manière de concilier ton opinion personnelle sur la question avec la posture cumularde de tes patrons GG et JJQ sur la question ?
    Il est encore temps de trancher…

  7. non j’ai répondu rodolphe, prend la peine de lire la question. Par ailleurs quand es-ce que le gouvernement UMP que tu soutiens va faire une vraie loi contre le cumul ? Comme ça tous les partis seraient à égalité…là je serais pour. Alors Rodolphe ?

  8. Hello Romain,
    C’est l’avantage de notre parti, il offre la parole aux militants.
    Nous avons raison de la prendre.
    Bravo pour tes réponses … qui sont différentes des miennes 😉
    Amitiés socialistes
    Bésitos

  9. @Rodolphe et Romain : La question du cumul des mandats serait assez facilement tranchée si l’indemnité était limitée à la plus élevée et sans possibilité d’additionner des jetons de presence ou toutes autres inventions à la rémunération d’un parlementaire …
    Bien que certains ministres cumulent avec des fonctions exécutives dans des collectivités locales, aucune compensation n’est prévue pour les communes, les départements ou les régions concernant la taxe carbone … Pourtant, un des arguments pro-cumul n’est-il la proximité supposé avec le terrain?
    Par ailleurs, j’ai découvert avec effroi le PLF 2010 ce matin. Après avoir appuyé en grande partie le plan de relance sur l’investissement public des collectivités locales, il les met au régime sec tout en continuant de multiplier les largesses pour les entreprises …
    La banqueroute est au bout du chemin si une augmentation des prélévements fiscaux n’est pas prévue en 2012, c’est inéluctable …
    Les automobilistes seront également ravis d’apprendre qu’en plus de la taxe carbone, les régions vont également pouvoir leur mettre un coup de marteau sur la tête avec le réhaussement des plafonds de TIPP …

  10. @eric:besitos.
    @griffon: ouais, y’a ça, y’a aussi qu’il faudrait une vraie décentralisation.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers