Où je parle des marchés de Gerland

Le nouveau site du Progrès sorti il y a trois jours est bien supérieur à l'ancien, qui, si il fait précurseur en son temps, vieillissait mal. Des marges de progression sont à enregistrer encore mais on saluera, outre un design plus actuel, l'introduction d'une dose de 2.0… Et puis c'est plus pratique pour vous présenter les articles qui parlent de moi dans ce journal. Du coup au lieu de scanner l'article du numéro d'hier de l'édition papier, pas toujours facile à lire à l'écran, je copie colle ce texte sur les marchés de Gerland.


Logo



Pas de déménagement en vue pour le marché Jean-Jaurès

Le marché de l'avenue Jean-Jaurès, ouvert les
mardis, vendredis et dimanches matins, peine à attirer les riverains.
Son devenir a fait l'objet d'un débat, mardi, à la mairie
d'arrondissement

Gerland.aspx
Le Comité d'initiative et de
consultation d'arrondissement (Cica), qui se tenait mardi à la mairie
du 7e, a été l'occasion pour deux associations de riverains
gerlandaises d'attirer l'attention des élus sur le devenir du marché de
l'avenue Jean -Jaurès.

Depuis plusieurs semaines, des rumeurs courent sur
une prochaine délocalisation du marché le dimanche, de l'avenue
Jean-Jaurès au boulevard Yves-Farge. « Un tel déménagement n'est pas à
l'ordre du jour actuellement », répond Romain Blachier, adjoint au
Commerce. Présent trois jours par semaine aux abords de la station de
métro Debourg, le marché souffre d'un réel manque de fréquentation les
mardis et dimanches. Une situation qui pourrait amener le dernier
maraîcher à quitter son emplacement actuel. « L'absence de commerces
sédentaires, de lieux de rencontre et la fermeture de la supérette
Casino n'incitent pas les riverains à se déplacer », rajoute l'élu.
L'adaptation des jours d'ouverture à l'évolution de la population
gerlandaise est également pointée du doigt. « Modifier les jours de
marché et enrichir l'offre restent des pistes à explorer », conclut
Romain Blachier.

Un marché d'après-midi à l'étude pour Gerland

La
question des marchés constituera le sujet principal de la prochaine
commission extra-municipale, ouverte au public, qui devrait se tenir
dans les semaines à venir. Une attention particulière devrait se porter
sur la création d'un marché d'après-midi dans le secteur de Gerland.
Trois sites ont d'ores et déjà retenu l'attention des services
compétents ; à savoir la place des Pavillons, le boulevard Yves-Farge
et la place Jean-Jaurès. De son côté, le conseil de quartier Gerland
devrait prochainement soumettre un questionnaire aux riverains, afin de
mieux connaître leurs attentes en matière de marché de proximité. « Le
plan de mandat ne prévoit la création que de trois nouveaux marchés à
Lyon », nuance Romain Blachier.

Pour mémoire, la dernière tentative d'implantation
d'un marché de proximité dans ce secteur – place Stalingrad – en 1986,
s'était soldée par un échec retentissant après six mois d'activité.

Alexandre Vieira


Share Partagez ce billet

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Un détail en passant. Le rédacteur de cet article dispose de droits d’auteur et, contrairement à un texte écrit en cc sur le web, sa production n’est pas libre de droits. Il les cède contre rémunération à son employeur et pour le tire qui le rétribue mais la reproduction sur d’autres supports n’est possible que dans le cadre d’un accord et en général d’une nouvelle pige. Bref, nos pratiques de blogueurs ne sont pas celles des pros de l’info

  2. romain blachier

    vous avez raison donjipez mais il est au courant et me l’a autorisé

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers