entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Philippe Val sur France Inter, pourquoi tant de haine ?

Ouh l'horreur, le mal, la guerre, dans une partie de la blogosphére de gauche. Philippe Val, rédacteur en chef de Charlie Hebdo pourrait, je dit bien pourrait, être nommé directeur de France Inter par Nicolas Sarkozy.

Que la mesure ne soit pas dénuée d'arrières-pensées de la part de notre très politicien président est une évidence. Sarkozy effectue ceci avoir fait monter en sauce Stéphane Guillon pour en faire une figure qui lui serait opposée, alors que le talentueux humoriste n'est pas plus anti-sarkozyste qu'autre chose. A mon avis il est possible Sarkozy veuille créer une sorte de réserve indienne de la gauche dans l'espace médiatique public pour mieux bouffer le reste en disant "mais non regardez y'a France Inter".

Mais c'est à Val de voir, si il est nommé, ce qu'il peut faire. Etre nommé à un poste par le président n'est pas une tare en soit. La politique générale qui est menée est mauvaise pour notre pays, inégalitaire, idéologique et inefficace. Mais vas-t-on frapper d'ostracisme systématique, vas-ton pestiférer toute personne s'approchant de Sarkozy sous le prétexte que ce dernier est un mauvais président ?

Les attaques fusent déjà contre cette nomination qui n'a pas encore eu lieu, Val étant accusé ça ou là d'être vendu au pouvoir.La chose est surprenante de prime abord, Val attaquant régulièrement, et avec justesses, la politique sociale et économique du gouvernement. Le fait d'être nommé ou non ne signifie aucunement qu'il va arrêter. Là on est un peu dans le procés d'intention.

Puis on fouille, qu'est-ce qui améne à ce que ce type de gauche libertaire, européen et laic soit fustigé à ce point ?  Peut-être parce que ses choix sont tranchés, parce qu'il fut un brillant avocat du oui de gauche au traité européen, parce qu'il a toujours considéré que par-delà les idéologies, la liberté et la démocratie primaient. C'est ainsi par exemple qu'il a soutenu en 1999 l'intervention de l'OTAN contre la Serbie face à l'enfermement des musulmans kosovars dans des camps de concentration alors qu'au non d'un anti-américanisme basique, la gauche radicale manifestait contre. Les mêmes qui auraient, en prônant l'inaction, laissé crever des femmes, des enfants en raison de leur religion dans des enclos tenus par des miliciens le traitent aujourd'hui d'islamophobe lorsqu'il ose questionner et condamner l'extrémisme islamiste, qu'il condamne comme il condamne les dérives radicales chez les chrétiens.

Autre reproche: L'homme serait un horrible pro-Israelien. En premier lieu on ne voit pas en quoi la chose serait nterdite dans notre pays, en second lieu Val a toujours condamné la violence de l'Etat Israelien et affirmé son attachement à la création d'un Etat palestinien…Condamner ceux qui se font sauter dans les bus de civils n'est pas immoral tout de même,surtout lorsqu'on prône des solutions à la situation dramatique du peuple de Palestine.

Enfin Val a choisi, entre la gauche qui agit dans le concret et celle qui se contente de parler fort, celle qui prone l'Europe et celle qui part dans un non fumeux porteur de vide sidéral…Est-ce un crime? Ou tout simplement qu'une certaine gauche manque de tolérance ?

22 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. jon

    On verra bien comment il se comportera sur Inter et jusqu’où ira la liberté d’expression. Après, il a déjà montré ce dont il était capable.
    Bisous Romain !

  2. Eric

    Oui, Val a su se rendre antipathique ces derniers temps, à cause de la malheureuse affaire Jean Sarkozy (qui n’a décidément pas de chance.
    Mais, comme tu le soulignes, Val est un « sarkozyste de gauche » qui critique le pouvoir. Dont acte.

  3. caroline b

    @eric:mauvaisefoi détectée! c’est toi qui dit que Val est un sarkozyste de gauche, pas romain…ou tu as un probléme de vue.
    @romain: bien d’accord avec toi, on ne comprend pas trop la haine d’une certaine gauche contre Val.

  4. Alors pas du tout en accord avec cet article. La gauche a de mauvais jour devant elle avec de tels tribuns. Misère !!!

  5. Battling

    C’est une plaisanterie Romain, Philippe Val est le prototype du traître. La mauvaise aventure de l’affaire Siné n’était pas qu’une posture de défense de ses opinions. C’était dès le départ un calcul.
    Petit lien pour rappel http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias__pouvoirs/20080723.OBS4140/l%20a_chronique_de_sine_non_publieedans_charlie_hebdo_cett.html
    Qui se révèle payant financièrement et trébuchant sur la morale
    Mais l’époque n’en a que trés peu elle même. Philippe Val à France Inter tout un programme Sarko Like en toile de fond.
    Une excellente raison dans tous les cas d’aller voir la concurrence !
    « A mort les buveurs d’eau » comme disait le Professeur Choron

  6. @battling: traitre? en quoi ami centriste? traitre à quoi? A part dans le sens de sa magnifique tribune « traitres et crétins » à lire là http://www.sdj69.com/spip.php?article92 où il explique un clivage entre deux gauches, celle qui fait et qui met avant tout en avant la démocratie et la liberté et celle qui parle et préfère sacrifier la liberté à d’éventuels lendemains qui chantent.
    @Antoine:Merci
    @Caroline: exact
    @B.mode:peux-tu argumenter ton propos?
    @jon: On verra certes
    @Eric: Tu as du te tromper de blogs ou lire de travers mon ami.

  7. @antoine et romain. Val=nazi n’a jamais été mon propos. Attention au raccourci clavier. C’est plus que léger comme argutie. Par contre sa phobie musulmane et sa campagne hypersioniste sont difficilement supportables. Voilà ce que j’avais écrit au moment de l’affaire Siné. http://ruminances.unblog.fr/2008/07/18/val-de-grace/
    Depuis sa dérive sarkozyste me peine vraiment… Comme celle de tant d’autres !

  8. Florent

    Pas d’accord, Romain, voir http://lepetitlivrerose.free.fr/?p=255, et pourtant je suis (j’étais) un Valiste convaincu. J’aime bien son côté pamphlétaire social-démocrate.
    Mais, quand tu es le directeur de la publication d’un journal clairement critique du pouvoir, tu ne peux pas accepter une nomination à un poste important par ce même pouvoir. Quand on s’engage politiquement, on évite d’accepter une situation qui vient décrédibiliser tout l’engagement précédent.
    Si, être nommé à un tel poste par le Pdt, et l’accepter, c’est une tare en soi.
    Val a un cerveau, il sait pertinemment que son éventuelle nomination servira de caution à l’arbitraire.

  9. romain blachier

    @b;mode: où vois-tu que je t’ai attribué de tels propos?
    Quand à Val il s’est toujours battu contre toutes les dérives racistes d’où qu’elles viennent. Ensuite je trouve ton amalgame « lutte contre les islamistes égale lutte contre l’ensemble des musulmans » insultante à la fois pour lui et pour les musulmans que de fait à ce moment-là tu assimiles dans leur ensemble à tous les extrémistes genre Hamas, talibans ou plus prés de nous Hani Ramadan que dénonce Val.
    Enfin le traiter d’hyper-sioniste est de plus absurde.Un peu de mesure dans tes propos ne gacherait rien. Si il ne crie pas avec les loups du « a mort Israel » de certaines manifs où se trimballent des barbus sympathisants du Hamas, il est favorable à la création d’un Etat palestinien viable, ce qui est loin d’être de l’hyper-truc.
    Mais ce que tu dis illustre bien l’ensemble de mon billet: Chez certain on ne lui reproche pas France Inter mais d’être un intello de gauche antitotalitaire qui dérange les idées reçues et dénonce le caractére parfois complaisant avec le totalitarisme d’une frange du monde politique, à droite et à gauche.
    @Florent: Peut-être. Mais Val directeur de France Inter ça aurait de la gueule.

  10. Roamin, la réponse s’adressait à toi et à Antoine. Pas de parano déplacée. Je note que tu n’as pas lu mon lien. On ne trouve jamais chez Val de critique sur l’attitude d’Israel qui s’est entre parenthèses doté d’un ministre des affaires étrangères d’extrême droite mais on le croise toujours pour vilipender le camp d’en face. Et stp, pas de leçon de morale sur le respect des musulmans. Je les respecte plus que tu ne peux imaginer… Et surtout plus que tu ne le fais quand on relit tes propos sur le massacre de Gaza !

  11. Pourquoi tant de haine ?
    Parce que Val est un ancien gauchiste passé à la gauche traditionnelle, et que les gauchistes ne lui ont pas pardonné (et il leur rend bien cette inimitié).
    Certains gauchistes se sont alliés avec les islamistes, parce qu’ils voient l’islam comme la religion des opprimés. Que ces islamistes soient anti-laïques et anti-sémites, au contraire donc des valeurs de gauche, ça ne semble pas déranger les gauchistes.
    C’est ce que Val a dénoncé. Et c’est pourquoi les gauchistes le détestent, et tentent de le présenter comme un propagandiste du choc des civilisations.
    Franchement, quelqu’un qui ne lit que Acrimed, PlanB ou autres officines gauchistes qui mènent une campagne haineuse contre Val, et qui n’ouvre jamais Charlie pour se rendre compte de ce que dit vraiment Val, il peut vraiment le prendre pour le diable incarné…

  12. romain blachier

    @b.mode: si j’ai lu ton lien.
    Pour le reste on trouve chez Val une critique de dérives de politique israéliennes (mais aussi italiennes, française, belge… pourquoi se focaliser sur Israël?) au fil de ses chroniques mais je ne vois pas où est le rapport avec le sujet France Inter.
    Quand à ta réponse sur les musulmans, je trouve que tu pratiques une nouvelle fois l’amalgame en les assimilant dans leur ensemble aux militants du Hamas de Gaza. Attention, les mots sont importants, ne tombons pas dans le dénigrement.
    Mais là on est toujours plus dans le sujet France Inter…

  13. Le massacre de Gaza a touché des musulmans innocents pas des militants du Hamas… A amalgame, amalgame et demi…

  14. romain blachier

    @vinz: entièrement d’accord.

  15. romain blachier

    b.mode: Tu sais l’opération a tué des être humains en général. Le fait qu’ils soient musulmans ou chrétiens, puisqu’il en reste aussi à Gaza, n’était pas la question.
    Pour le reste n’assimilons pas la lutte contre un certain totalitarisme islamiste, contre lequel il faut lutter (comme contre l’extrémisme chrétien, hindouiste, juif…) à la lutte contre l’Islam en général. C’est faire injure à des millions de croyants, notamment dans notre pays, que de les comparer à des tarés extrémistes. Partout , des milliers de personnes de confession islamiques se battent contre les barbus qui veulent livrer une version radicale de leur religion.

  16. laurent purion

    @Romain: comme d’hab, d’accord avec ton billet
    @b.mode: Tu fais partie de la gauche des crétins, c’est normal que t’aimes pas Val. Quand je dis gauche des crétins, je t’insulte pas je fais référence à cet ouvrage et à cet article de Val « traitres et crétins »
    http://www.sdj69.com/spip.php?article92
    En voulant faire du tiers mondisme, tu laisse aux islamistes le monopole de la représentation des musulmans, ce qui est insultant.
    Pareil sur France Inter puisqu’il faut rester sur le sujet: Faut pas y aller, faut pas se compromettre, faut rester drapé dans la pureté, faut pas agir.

  17. Purion, tu es un imbécile heureux et ce n’est pas une insulte… 😉 je ne fais absolument pas de tiersmondisme, tu n’as évidemment rien compris à mon intervention. Gorge toi de la pensée de Val et sois content de toi comme toute cette gauche bienpensante prête à rallier Sarkozy !

  18. Jérôme Manin

    Mettre à la direction de France Inter un polémiste quand il faudrait un journaliste, c’est déconsidérer l’information et lui faire un rôle de spectacle de la pensée facile qui lui fait tant de mal.

  19. Val est du capitalisme aurait écrit le bon vieux Charlie d’avant. Ce type est minable. ?Il ne sait pas écrire et se veut journaliste. Il s’est rangé dans cette gauche bobo sarkocompatible de tous les plateaux TV et de toutes les connivences. Il est définitivement discrédité. Surtout après l’affaire Siné – voir les attendus du procès de Lyon qui renvoient dans les cordes Val et sa cohorte de penseurs uniques. Traitre lors du oui à l’Europe : passons, une partie de la gauche a sombré dans l’escroquerie et y a laissé un pan de sa crédibilité. Mais sa rhétorique axé sur un franchissement systématique du point Godwin est à mourir de rire. Tout ce qui ne va pas dans son sens est antisémite et nazi…même si c’est un juif qui s’exprime. Cela va au-delà d’une défense d’Israël basique voire d’un sionisme militant sur lequel personne ne lui demande rien.
    Tu auras compris mon désaccord total et ma position proche de celle, par exemple, de Schneiderman sur @si. C’est une confiscation de la radio publique, le musèlement que l’on risque de confier à un converti, camp dans lequel on fait les pires sectaires et fachos. Pauvre personnel du service public, pauvre info. Et je ne parle même pas de son inexpérience professionnelle. Espérons que Hees, qui vaut mieux et s’engage dans ce truc de façon incompréhensible, aura un éclair de lucidité mais comme c’est le nabot qui a l’air de tout verrouiller et de caser un des médiocres amis de sa femme…

  20. Faut vraiment arrêter avec le mythe du « bon vieux Charlie d’avant ».
    Charlie n’a jamais été un truc gauchiste. La version Choron un truc d’anars. Anars de gauche et de droite.

  21. Battling

    Tsss Pas d’accord, il y a un mythe du bon vieux charlie d’avant, on pourrait même dire de Hara Kiri et de bien d’autres fanzines qui mis bout à bout ont fait les premiers numéros de charlie..
    Quant à Charlie, effectivement, c’était un truc d’anar, et c’est bien ce que l’on peut reprocher à Val.
    D’avoir transformer un collectif anar au discours décallé et toujours improbable en un canard gaucho-bobo. Lorsqu’il m’arrive de tomber sur un exemplaire récent de Charlie je suis toujours partagé entre le plaisir de voir certains dessinateurs et le fait de devoir me taper les chroniques mièvres de Val.
    Enfin s’il allait sur Inter il débarasserait au moins le plancher de la presse papier. Bon vent !!

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers