Fermer l’ouverture ?

Porte Corto m'a posé une question, à moi mais aussi à quelques autres qu'il qualitifie de la crème des blogueurs politiques de gauche. Corto est gentil de me traiter de créme, cela fait plaisir à l'heure du goûter. Le garçon est l'un des quelques blogueurs politiques de droite à avoir une réelle audience dans la blogosphère, ce qui est intéressant pour débattre. Hélas ces derniers temps la qualité des billets du monsieur a tendance a être inégale après nous avoir habitué à mieux. Mais la question qu'il pose ici est fort intéressante: Corto me demande ce que je pense des appels à l'ouverture au centre et à droite lancés par certains responsables de la gauche.

Pour ma part, je pense qu'il faut d'abord bien entendu rassembler la gauche.Le clivage essentiel de la vie politique se passe toujours ici à mon sens,entre babord et tribord de la République. Mais il me serait difficile d'être contre l'ouverture: je siège dans une majorité municipale qui comprend aussi des gens du centre et de la droite. Par exemple l'Adjoint aux Finances de la Ville de Lyon, Richard Brumm, est un sarkozyste et l'Adjointe aux affaires sociales, Anne-Sophie Condemine, est issu des partis centristes. Et il y en a bien d'autres.  Si des gens veulent apporter leur talent à leur ville en travaillant avec des gens de sensibilité différente, tant mieux. Je suis souvent surpris du sectarisme du débat politique national d'ailleurs. Sur le plan local, la droite lyonnaise, au moins une partie d'entre elle, ne montre il est vrai pas plus d'ouverture.

Pour ma part je n'ai jamais dénié le droit à Nicolas Sarkozy de prendre des gens de gauche dans son gouvernement. Je me suis même intéréssé à cette nébuleuse, croisée parfois dans les pages de la défunte revue Le Meilleur des Monde dans l'un de mes premiers billets et publié même le droit de réponse d'une militante de cette mouvance. Ce qui m'a par contre le plus dérangé, au-delà du surprenant volte-face de Besson, du encore plus subit (oui c'était possible) changement de veste de Séguèla, c'est le creux absolu qui en a résulté, montrant ainsi que cette ouverture était une simple course aux places.Voir Bockel, Besson, Amara ne jamais avoir la moindre nuance avec l'UMP ou le moindre apport spécifique montrait l'inutilité totale de leur apport au gouvernement et la simple ambition des porte-feuilles.

Il est possible d'être en majorité en ayant parfois ses nuances, c'est plus sain et plus honnête. Il faut également que la sensibilité majoritaire soit à l'inverse respectée: on doit certes ouvrir mais il ne faut pas non plus qu'en tout la ligne des ralliés soit celle de tous. Oui, une alliance se fait sur des idées. Ne pas le comprendre a fait du mal à de nombreux endroits au MODEM par exemple, qui a trop souvent privilégié les alliances uniquement en fonction du plus offrant. La politique en commun doit donc se prendre, par dela les clivages, sur des engagements clairs.

Mais faire de la politique non sectaire et ouverte, si elle est sur une ligne claire et non sur un mélange sans saveur et opportuniste, pourquoi pas. Même si elle doit se faire dans un second temps, après avoir effectuée cette autre tâche importante qu'est le rassemblement de la gauche.

4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. rassembler la gauche, vu les nombreux clivages, c’est faire de l’ouverture

  2. Dpuis quand être qualifié de « crème de la blogosphère  » serait péjoratif ? Bien au contraire. Curieux comme vs vs sentez tt de suite attaqué même lorsqu’on vs fait des compliments.
    « Les derniers billets du monsieur inégaux  » dois-je voir ds ce « monsieur » une quelconque ironie ?
    Inégaux parce que pas à ton goût ? Ds ce cas là, on dit: ces derniers billets ne me plaisent pas. C’est moins condescendant,ou dirons nous plus… sympa .
    Heureusement, j’arrive encore à poser quelques questions interessantes mais le ton du début de ce billet ne m a pas donné envie d’aller plus loin, aujourd’hui

  3. Olivier

    Je pense que quand on fait de la politique, on se doit d’avoir une certaine cohérence politique. Donc l’ouverture, pourquoi pas ? C’est la seule exigence qu on se doit d’attendre.

  4. Corto
    non seulement tu es susceptible pour pas grand chose (te nommer monsieur n’est pas te mordre)mais tu projettes tes inquiétudes sur les autres. J’ai au contraire été amusé agréablement du terme crème de la blogosphère.
    Non, que certains des billets ne me plaisent pas c’est normal, mais je trouve juste que la qualité est moins bonne que fut un temps (on a tous nos hauts et nos bas) même si je suis agréablement parfois encore surpris. Alors que normalement je trouve ton blog bien. Pas de quoi te mettre sens dessus dessous. Détends-toi c’est l’été.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers