entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions
rcf-logo-lyon

Paolo Cirio – hacking artist: mon édito sur RCF

Mon édito du web de ce soir et de cette semaine porte sur Paolo Cirio, un artiste qui mélange hacking, art numérique et engagement sur la vie privée, l’expérimentation et contre les paradis fiscaux. Le podcast est ci-dessous, le texte écrit de la chronique en dessous. Seul le prononcé compte.

Paolo Cirio, Hacking Artist

Paolo Cirio, auquel le magasine Next consacrait hier un portrait, est un artiste contemporain italien et international, qui a fait l’objet de nombreux articles de part le monde.
Son travail, tourné vers les arts numériques, a ceci de fascinant qu’il est au carrefour de différentes dimensions: d’abord la performance artistique, ensuite le le web et en particulier le hacking et puis l’engagement.Paolo Cirio a comme sujet de prédilection la cybersécurité, la vie privée et l’expérimentation.
Un travail original mais qui provoque la polémique.

Il a notamment créé le buzz avec Loophole 4 All dans lequel il s’est emparé de données concernant des sociétés offshore aux Iles Caimans et les a utilisées comme sujet d’exposition.

Et puis, dans le même esprit, il s’est mis à vendre pour moins d’un dollar des certificats permettant de déclarer son entreprise comme étant domiciliées dans ce paradis fiscal exotique. Ce qui a provoqué l’ire d’une société située dans un AUTRE paradis fiscal et bien connue: Paypal, domiciliée au luxembourg, qui a bloqué le fruit de la vente de ces certificats.

Autre performance de Paolo Cirio, le projet GWEI dans lequel l’artiste créé des sites internets chargés en publicités google et incite les internautes à cliquer dessus. L’argent généré est ainsi utilisé pour acheter des actions du même google. Paolo Cirio réalise, avec ce projet, une forme d’autocannibalisation de la firme au célébre moteur de cher cherche. Citons aussi qu’il il s’est emparé de 1 million de profils Facebook, ensuite republiés sur un site de rencontres,qu’il a siphonné des livres numériques d’Amazon et qu’il a mis à disposition gratuitement et fabriqué et distribué des milliers de cartes de crédit, On imagine, le personnage est controversé dans ses actes et méthodes.

Mais son utilisation assez fascinante du hacking en art amène à une vraie interpénétration des sphéres numériques, artistiques, de la politique et du hacking. Un exemple rare. Trop rare ou pas assez? c’est à vous de juger. Je vous remercie

photo Ar Electronica


Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers