entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Liste incertaine pour un congrés qui ne l’est pas moins

Pardon, encore un billet sur de la cuisine interne mais ça y est, les différentes motions sont déposées pour le congrés du PS.

En voici la liste, avec les liens vers les vidéos de présentation.

6 orientations parfois distinctes sur certains points, parfois non, avec des logiques, des équipes et des idées, des probabilités d'alliances diverses, un programme parfois différent, parfois non.

J'hésite encore entre 3 des quatre textes principaux (le texte de "l'aile gauche du ps" porté par Hamon n'est pas forcément ce que je préfére en matiére d'orientation pour le parti)

Reste donc Delanoë, Collomb et Aubry

Delanoë: Ce serait la motion de confort.Le texte arrivera sûrement devant au vote des adhérents, le leader est de qualité, a sorti un livre intéressant, a tenté de rompre le tabou sur le mot libéral et deux groupes successifs de ma famille d'origine (les strauss-kahniens) qui sont allés:D'abord Rocard et ses amis puis Moscovici, à la derniére minute et ses troupes.A noter que DSK avait déconseillé au député du Doubs de présenter son propre texte, comme ce dernier avait commencé à y réfléchir.Dans le trés rocardo/Strauss-Kahnien PS du 7e, et les premiers contacts le confirment, le score de ce texte sera élevé.Et quand même, aprés avoir contribué à forger les majorités dans cette section, ce serait con de se séparer de ceux avec qui je travaille depuis des années dans la confiance et parfois l'amitié. 
Alors pourquoi avoir des réserves vis à vis d'un texte porté par un homme dont je dis du bien depuis des mois sur ce blog ? A cela trois raisons principales.La premiére est que ce texte rassemble aussi les amis de Hollande, des gens comme Vaillant et d'autres partisans du statut-quo qui ont mené le parti dans le mur et qui risquent de continuer.D'autre part, malgré le bombardement téléphonique duquel je suis l'objet pour rejoindre ce texte, je ne vois pas de perspectives d'y être utile, d'avoir un rôle à jouer et d'avoir la possibilité d'apporter utilement ma pierre à ce regroupement.Enfin je pense que ceux qui votent pour Delanoë en pensant préparer le retour de DSK à terme se plantent.Hollande et le Maire de Paris se rasent le matin en pensant aux échéances présidentielles…Et puis il m'ennuie DelanoE, c'est pénible les trémas à inscrire sur le e !

Aubry: Ce serait la motion du fun.J'aime beaucoup la Maire de Lille.C'est, contrairement à l'imagerie lancée par la droite et reprise par la fraction de l'inteligensia et des médias les moins doués en économie,une personne qui connait bien le monde de l'entreprise, même si elle a causé à mon sens beaucoup de dommages indirects en piégeant le plutôt ouvert Gandois lors des discussions sur les 35 h.Elle posséde un vrai sens du social, chose qui me plait énormément.Mais gros souci, elle s'est alliée avec Laurent Fabius, ce qui pour un européen convaincu comme moi pose question sur l'Europe mais aussi sur la cohérence d'un telle groupement.Ceci dit je n'ai jamais aimé ce sport si prisé dans nos contrées socialistes, de la chasse au député de Seine-Maritime.Sur le Rhône, quelques bons copains a moi y sont, dont tous n'ont certes pas un sens du collectif trés développé,issus de différentes branches du PS, même si une copine s'est fait interdire d'y aller pour cause de patronne sénatrice qui ne pouvait concevoir que celle-ci fasse un autre choix qu'elle.Ce serait une orientation fraiche et enthousiasmante mais est-ce bien responsable ? Et l'attelage trouvera-t-il sa cohérence entre Aubry, Fabius et Montebourg ?

Collomb: J'aime bien Collomb.Non pas comme un vulgaire courtisan comme on en croise trop dans les basse-cours des partis et qui sont légions autour des grands élus, Dieu m'en garde! J'aime la rénovation européenne, sociale-démocrate, réaliste et décentralisatrice qu'il prône et le rôle qu'il entend donner à Lyon.J'aime
aussi la façon de travailler et la tâche que je méne avec d'autres au sein de la Ligne Claire.Mais avec Gérard nous avons quand même au moins deux points de divergences forts.Le premier concerne la méfiance qu'exprime trop souvent à mon sens le Maire de Lyon vis à vis du PS en général.L'autre se nomme Ségolène Royal.Et c'est bien le souci de cette démarche pour beaucoup dont moi.Sans avoir de haine particuliére pour l'ancienne candidate aux présidentielles, j'estime depuis toujours qu'elle est incapable de gagner les présidentielles parce qu'elle divise trop.De même j'ai du mal avec nombre de ses propositions, qui s'apparentent à du marketing maladroit.De plus, si j'ai de solides et intelligents amis ségolistes, le phénoméne de fan-club qui l'entoure m'exaspére au plus haut point.Evidemment Collomb ne souhaitait pas rester en bugne à bugne avec la seule Royal dans son texte mais Moscovici a refusé toutes les propositions, y compris le fait d'être candidat au poste de premier secrétaire et de premier signataire pour passer chez le Maire de Paris…Et les discussions avec Aubry et Delanoë n'ont rien donné…
Par ailleurs, tout militant connu du PS du 7e que je soit, c'est la seule avec laquelle il soit difficile de fédérer dans la section,à mon image  globalement opposée à Ségolène.
Et ceci alors  que j'ai fait en sorte, avec quelques autres, il y a deux ans que DSK y soit majoritaire.Alors pourquoi me poser la question ? Parce que le modéle lyonnais, parce que le texte réformiste, parce que la modeste pierre que je peux y apporter, parce que la France est trop jacobine, parce que des choses intéressantes sur l'économie…Mais Ségolène c'est dur!

Je vais donc me laisser un temps de réflexion supplémentaire, lire les textes,parler avec les uns et les autres et on verra.Et puis détendre un peu en jouant à Spore.Ci-dessous c'est la bêbête que j'ai créé et  avec laquelle je fait mumuse en ce moment, accompagnée par deux petits bébés.Ces trois-là fermeront la marche du déjà dense bestiaire de ce billet.

34 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Pour moi Royal, ça sera NON puisque je suis de l’aile gauche du PS (que tu n’aimes pas, j’ai compris). Je me battrai donc pour Hamon !
    Mais contrairement à toi, je suis convaincu que la Motion de Royal(et Collomb) déboulera en tête.
    Je sais qu’il y a en ce moment un décalage médiatique entre les médias qui font majoritairement campagne pour le maire de Paris – et le croit déjà à la tête du PS -(et surtout contre Royal – ce qui n’est pas un problème pour moi !) mais la réalité est que chez les militants de base, Royal dispose d’une vraie force de frappe. Et comme c’est eux qui votent…
    Si Royal clive (je suis bien placé pour le dire)l’estime dont elle jouit chez nombre de nos autres camarades militants n’ a rien de comparable avec Delanoë.
    Je suis lucide. Et je crains que certains « éditorialises » de presse ne se reveillent le 7 novembre avec une gueule de bois, ayant reçus une claque militante dans la gueule !
    Mais là n’est pas mon problème.
    Moi je joue dans une autre catégorie: je me bats pour que la Motion C dépasse les 10 %.

  2. Alexis

    Pourquoi boycoter d’emblée les motions écologistes?
    Toi même tu reconnais dans l’intimité qu’Utopia alias motion F est une vision interressante et novatrice.
    Nous étions plusieurs à aplaudir Alexandre Fabry lors du séminaire de rentrée de la fédération PS 69.
    Alors explications ?

  3. Trublyonne

    Je parie Delanoé (je sens que la prochaine RDB va être intéressante)

  4. jérôme Manin

    Merci Romain, ton explication éclaire même quelqu’un pour qui l’avenir du socialisme à la française ne constitue pas une perspective sérieuse.
    Des personnalités ont su séduire bien au-delà du socialisme et un DSK, par exemple, qui serait allé jusqu’au présidentielles aurait modifié le payasage.
    Ravi de sentir aussi qu’à gauche ont peut être conscient des méthodes de poissonnière d’un autre âge de S. Royal.
    Je ne reviendrais pas sur Collomb (tu va dire que je fais une fixation 🙂 mais ses méthodes de démocratie locale sont en contradiction avec les principes républicains élémentaires.
    Maintenant pour l’émotion et les motions, il te reste le bon vieux dé à 6 faces.

  5. Simon

    Salut Romain
    Belle présentation que tu nous fais là.
    Après, juste pour le troll, tu peux aussi signer Pôle écologique : c’est la meilleure manière de ne pas se faire d’ennemi au parti en ce moment, non ?

  6. ah, les affres du doute!
    c’est vrai qu’ils se sont quand meme bien arrangés pour nous emmerder (nous les socdem)
    attention, avec Delanoe, tu soutiendrais non seulement parisien, mais le meme candidat que moi!
    COME to the dark delanoe!

  7. Salut Romain,
    Je suis dans la même mouise que toi.
    Je me suis taté à suivre Delanoë, mais c’est en totale contradiction avec la démarche de pure rénovation que j’ai entamé il y a qqs mois. La motion Collomb est celle qui me correspondrait à 100% du point de vue idéologique, renouvellement, etc. Mais comme toi: Royal j’ai bcp de mal.
    Les fabiusiens chez Aubry, ce sera sans moi.
    Je n’ai jamais été aile gauche du PS.
    Donc il ne me reste pas grand chose… à part l’abstention peut-être?
    @+

  8. namasté

    Je reconnais bien là le discours des strauskaniens. Il est le même dans toutes les sections!! A Paris ou ailleurs.
    Ségolène Royal dérange, et bien oui. Elle ose bousculer les vieilles habitudes qui ont fait que ce parti est devenu inaudible. Elle ose vouloir donner la parole aux militants. Elle est en avance, elle a raison un peu trop tôt? C’est étrange les faits rejoignent. Et comme par hasard et sans vouloir l’admettre les autres « candidats » reprennent à leur compte les idées qu’elle a mises en avant. C’est curieux! Jean-Louis Bianco faisait par exemple, remarquer ,avec malice, qu’au niveau européen les socialistes français trouvaient formidable le recours à la démocratie participative pour l’élaboration d’un manifeste mais les mêmes en France décriaient ce mode de focntionnement mis en avant par Ségolène Royal. Elle dérange, et va continuer à déranger je le souhaite pour que le PS pratique effectivement l’ouverture et non pas la fermeture comme c’est actuellement le cas avec les signataires et ceux qui les rejoignent des principales autres motions. La seule différence en effet de la motion Collomb/Royal c’est la conception du parti et l’abandon des méthodes archaïques.C’est difficile de changer de braquet et pourtant si nous ne le faisons pas nous disparaitrons. Alors effectivement continuez à réfléchir et dites vous bien que si nous laissons passer cette chance elle ne se représentera pas de sitôt et la droite est encore pour longtemps au pouvoir. Cordialement

  9. nuitmagique

    Personnellement j’ai décomposé comme suit :
    ayant soutenu la campagne de Mme Royal, j’ai conclu assez rapidement en cours de campagne qu’elle était trop influençable et que cela nous causerait des dommages irréparables : je n’ai pas fait d’erreur de jugement, je passe sur les détails … second point, elle n’était pas convaincue de l’urgence de modifier les institutions et de fait de modifier en profondeur la structure du parti : on voit le mur de ses réticences de campagne pour la VIè république aujourd’hui, la Vè république lui convient parfaitement elle ne la remet plus en question
    exit Royal pour les raisons ci-dessus
    aubry, je lui tiens une rigueur extrême des 35 heures, inadaptées à notre pays qui vit sur le panier de la ménagère, elle a déshabillé Pierre pour habiller Paul sans tenir compte que 12 millions de salariés sont en-dessous du salaire médian, elle a puisé directement dans les ressources des pauvres pour habiller les plus pauvres, les cadres raflant la mise : elle a péché par orgueil et par égoïsme, elle dit qu’elle va se pencher sur ce dramatique problème, elle le dit mais ne dit pas comment
    elle rallie les Rénovateurs mais quid de la VIè République ?
    delanoë, je n’ai rien à en dire si ce n’est que je ne le soutiendrai jamais, même s’il est choisi comme présidentiable par les militants, je passe sur les détails mais Vaillant il n’est que de voir la gestion du 18è arrondissement, je passe sur les détails
    lisez son livre et les petites lignes, delanoë est un pied-noir il a gardé la mentalité du pied-noir français bobo, rien à voir avec moi enfant de pied-noir d’origine latine je ne me reconnais pas en lui, il s’intéresse aujourd’hui aux problèmes du 19è arrondissement, parle d’antisémitisme où il ne s’agit que de communautarisme, bref on est dans le n’importe quoi, merci pas pour moi, trop archaïque
    je ferai à minima, je prendrai la moins pire, je prendrai ceux qui portent la Rénovation depuis le début et pas ceux qui en parlent parce que ça fait bien, comme l’écologie, dans l’air du temps de reprendre un slogan et les idées des autres
    c’est un peu confus, mais je vous ai donné un point de vue militant

  10. FAN

    Bon sang mais pourquoi les militants qui soutiennent la démarche de Ségolène Royal sont systématiquement renvoyés au rang de fan club ??? Quel mépris ! Pourquoi en revanche ceux qui soutiennent DSK, Aubry ou Delanoë sont-ils, eux, de « vrais militants » ??? Ceux qui sont allés militer pour le PS aux municipales à Lille, et coller des affiches de Martine, sont-ils des fans ou de bons militants ???
    C’est fatiguant ces raccourcis. Vraiment. On est socialistes avant tout. Quel que soit notre cheval…

  11. lucas

    Je peux comprendre les doutes que tu exprimes sur Ségolène Royal moi même j’en ai, mais forcé de constater que c’est elle qui depuis 2 ans nourris les débats au sein du ps, à briser les tabous, sécurité, 35 h, nation, valeur travail, alliance avec le centre etc…Delanoé est certainement un bon maire de Paris, mais il est beaucoup trop consensuel, son opposition silencieuse ne plait pas, sa proximité avec Sarkozy non plus, beaucoup de ceux qui le soutienent à commencer par Hollande pense qu’il n’est pas un présidentiable crédible, et si aucune des motions obtient la majorité ce qui est probable ils s’allieront avec Aubry et Fabius nous aurons droit a une synthése molle sans une ligne politique cohérente c’est pourquoi je voterai Collomb, Royal je pense qu’il faut donner le plus de poids à cette motion pour qu’il y est réellement un changement radical au sein du ps avec une ligne réformiste sans tabous ce qui ne veut pas dire que je la choisirai en 2011 comme notre candidate mais l’urgence aujoud’hui c’est un changement profond et non la continuité de l’équipe sortante l’image serait desastreuse au regard de l’opinion publique.
    ps : je te conseille de lire si la gauche veut des idées si tu ne l’a pas encore fait
    trés bon bouquin

  12. FP NICOLAS

    Romain,
    Assez d accord avec certains posts: pourquoi ce blocage sur S Royal ou ses soutiens ?
    Tu te rends compte du mepris a dire « j ai des bons amis segolenistes mais… », cela me rappelle le type qui au comptoir dis « je suis pas raciste, j ai un ami arabe mais… ». Et bien si, tu disqualifies des gens non pas sur leur competence ou le partage de valeurs socialistes mais le choix different qu il font de soutenir une personne et les valeurs qu elle incarne.
    Pour quelques soutiens excessifs sur le web ou en section, il y a des milliers de militants PS et des centaines d elus qui lui sont fideles.
    Pourquoi ? 2 raisons essentielles, elle mets au centre du jeu des valeurs peripheriques auparavant au PS comme l ecologie, la democratie participative ou la prise en compte des PME comme facteur d integration sociale mais aussi elle reparle du bonheur de militer, de l enthousiasme, bref des affects qui peuvent renforcer nos reflections et notre force de conviction.
    Debloque toi, cesse de calculer et tu verras que meme dans le 7e, tu convaincras.

  13. Simon

    Un changement profond … avec le porte parole du PS (Dray) et son numéro 2 (Rebsamen) sur la motion Royal. C’est vrai que comme rupture, on a connu mieux, d’autant que la plupart des soutiens de Ségolène Royal étaient dans toute sles majorités du PS depuis 1997.
    Moi, ce qui m’a le plus choqué, c’est de m’être défoncé le cul pour qu’elle dise ensuite qu’elle ne croyait pas en son pacte présidentiel. J’avais voté pour elle en interne, mais ça m’a définitivement passé l’envie de le refaire.

  14. @Alexis:Parce que je ne partage pas les positions d’Utopia sur la décroissance.Pour le reste c’est une motion sympa mais es-ce construire une vraie alternative politique ?
    @Trublyonne:Tu paries quoi?
    @Jérôme Manin:Il est vrai que tu es obsessionnel avec Gérard…Pour le reste à quand la même de ta part avec Sarko, Broliquier ou Cochet? (-;
    @Simon:Rajoutons du funk au bordel dans ma tête!Et toi tu vas où?
    @Martin P: Lyon Capitale, Paris succursale! Pour le reste ils se sont bien débrouillé pour nous foutre dans la merde en effet, nous les sociaux-démocrates du parti !
    @Thimothée et nuitmagique:Bienvenue au club des indécis
    @Namasté et Fan:C’est justement pour ce type de propos que j’ai du mal avec le rapport certains ségolistes avec leur leader.
    @Lucas:c’est justement pour ce type de propos que j’aime bien certains ségolistes
    @fp pierre:Tu auras du mal à me convaincre sur Royal…Si je rallie Collomb définitivement, ce sera pour lui et malgré Royal.

  15. jérôme Manin

    Vu du centre droit, je ne vous cache pas qu’on regarde le débat PS avec une certaine perplexité… Se dégagent trois courants :
    1) Le PS est ridicule, on s’en tamponne le coquillart.
    2) Si l’on est un anti-socialiste primaire, on rêve de voir Royal au sommet, en effet cette manière de racoler à gauche et d’imiter jusqu’à la caricature cela même que l’on reproche à Sarkozy ne peut conduire le PS que dans une spirale descendante. En cela la compromission (copro-motion – fallait l’oser celle-là 🙂 ) Royal-Collomb montre leur commune faiblesse.
    3) Si l’on pense que la démocratie et la république sont des valeurs sures, on souhaite que ceux qui pensent à gauche soient des acteurs de la vie du pays, en adversaires politiques, ertes, mais dans le respect et l’intérêt de tous. On préférera dans ce cas un PS qui ne se renie pas.
    PS (et oui…) : Romain, tu connais bien les gens de droite, à Lyon, il faut que tu me les présente.

  16. Olivier Rey

    On est au au point où ce qui tue l’Europe c’est plutôt la politique des commissaires européens que les gesticulations de la gauche française ! (l’obsession des taux d’intérêts élevés de la BCE en pleine tourmente financière et probable récession est à peine croyable).
    Bon, ceci dit, je pense que le centre de gravité souhaitable dans l’idéal se situe entre Delanoë et Aubry, mais que dans cette conjoncture particulière, il faut afficher une certaine « fierté socialiste » face à Sarkozy et donner un coup de pouce au renouvellement, donc je suis JCC encore une fois…
    Et puis, je n’oublie quand même pas la pesante abstention de ma famille jospiniste d’origine à l’automne 2006, qui préférait l’enlisement plutôt que DSK !

  17. Yann

    A Namasté et ceux qui s’offusquent que les camarades qui soutiennent Ségolène soient relégués au rang de supporter…
    C’est tout simplement parce qu’elle encore en campagne présidentielle… Quel besoin a t elle par exemple d’organiser cet espèce de sauterie au Zenith (avec quel argent d’ailleurs?) Pendant que le monde s’enfonce dans les 4 crises (écologique, financière, alimentaire, énergétique) Ségolène danse…
    Franchement ça commence à bien faire.
    J’aurai par contre aimé la voir dans la manifestation de défense de La Poste comme Martine, Bertrand d’ailleurs. Seul Benoit Hamon y était et c’est d’ailleurs entre autres pour cela que je signerait sa motion…
    PArce qu’il ne suffit pas d’écrire dans une contribution que la droite elle est méchante, que les services publics y sont gentils et que le capitalisme faut le réguler pour changer concrètement la vie de nos concitoyens…
    Au fait c’était quand la dernière fois que l’on a vu la fédération du P.S 69 appelé à une manif ou même demandé aux sections d’organiser des signatures de pétitions sur les marchés…?
    Je précise que je donne cet exemple de notre ancrage dans le mouvement social comme j’aurai pu en donner bien d’autre…
    Quand à toi Romain je te souhaite bon courage pour ton choix. Il ne sera pas facile mais avis que tu finiras par rejoindre Delanoë? 🙂
    Bises

  18. Florent

    Ben dis donc, mon Romain, le ban et l’arrière-ban du microcosme blogosphérique socialiste vient te tirer par la manche.
    C’est la mode du jour, d’ailleurs. De blogs en blogs rebondit l’écho de l’incitation à rejoindre x, généralement en dénigrant y et en expliquant que, dans le fond, ce que dit z est exactement ce que pense l’auteur.
    Marrant.

  19. Antoine

    Salut Romain,
    Rejoindre Aubry ce n’est pas que pour le fun, même si on va se faire plaisir et on sera plus libres.
    C’est rejeter la présidentialisation du parti, l’idée que d’abord il nous faut un leader fort contre Sarkozy, qui nous mette tous en rang deux par deux avec le sifflet dans la bouche.
    Certains rocardiens font clairement ce choix pour que Royal soit battue au PS, soit écartée façon Raffarin à la primaire UMP au Sénat. Mais quand on est 2ème gauche, doit on céder à nos principes pour choisir César plutôt que Pompée ?
    Je sais aussi que d’autres agitent l’épouvantail d’une hypothétique alliance Aubry-Hamon mi novembre. Nous devons pouvoir peser pour qu’au final, sorte l’alliance Aubry-Delanoë – avec une Aubry la plus forte possible. Avec le nombre de SD qui seront là de part et d’autre, il y a un coup à jouer, nous nous retrouverons et formerons un pivot qui pèsera.
    C’est cela que je souhaite et à quoi, avec d’autres je vais m’employer.
    Je serais très heureux que tu fasses ce choix.
    Amicalement,
    Antoine

  20. M.

    Je dis non à Royal, je dis non à Aubry, je dis bof à Delanoe, il reste quoi ?
    Pas trop motivée à vrai dire…J’ai toujours pas ma carte PS c’est normal, 6 mois que je l’attends ?

  21. jerome manin

    Romain !
    Pour une solution sociale, sage, humaniste, engagée et républicaine, rejoins les Radicaux 😉

  22. Battling's Friend

    je ne sais plus de qui est l’expression « le PS c’est un parti sans leader, le Modem c’est un leader mais pas de parti » (sans doute ump)
    Les radicaux, pas de leader , pas de parti 😉

  23. Rien à voir avec ton article, mais il me semble t’avoir (entre)aperçu sur TLM tout à l’heure, au sujet du lancement d’un site web des commerçants du 7ème: je me trompe?

  24. Simon

    @ Romain
    Moi, je vais dans une montgolfière … Bon, blague mathématique mise à part, pour une fois, j’ai une inclinaison assez légitimiste : sur la contribution, ma préférence tenait déjà en trois lettres identiques.
    Pourquoi ? Je pense que la présidentialisation est un mauvais débat. Il y en a marre des marivaudages à la con de nos grands élus qui jouent les premier communiant sur le thème : « moi, une ambition personnelle ? jamais !! ». Parce qu’ils sont devenus députés, maires ou ministres contre leurs grés, nos camarades ?
    Donc, examinons les 3 contributions que tu évoques. J’ai du respect pour Collomb, moins d’attachement à lui que toi (et plus de divergence, nous avons déjà échangé sur la vidéo surveillance par exemple). Ceci étant, le cirque de La Ligne Claire pour finir chez Royal … Et moi, Royal, j’ai un trop mauvais souvenir de sa campagne, quand tu apprends par la presse de nouvelles propositions à moitié abouties … Manque de professionnalisme, sans compter le coup de grâce quand elle a attaqué le Parti après la campagne et lui rejeter la faute. Donc exit.
    Aubry. Premièrement, j’ai beaucoup de mal avec le socialisme version Nord Pas de Calais, pour avoir vécu quelques (très bonnes) années à Lille (je vais rester soft).
    Deuxièmement, il ne me semble pas très pertinent de faire campagne sur les 35 heures actuellement : j’appréciais dans la campagne interne de Ségolène Royal qu’elle admette que des erreurs avaient pu être commises, ce n’est pas pour dire aujourd’hui que c’était parfait.
    Troisièmement, je ne veux pas de primaire ouverte : candidat socialiste implique désignation socialiste. Pas envie de revoir des touristes en section qui passent juste le temps d’un vote. Adhérer à un parti, c’est un engagement fort, sans quoi on vendrait des adhésions à Carrefour.
    Quatrièmement : présidentialisation, et alors ? Le PS l’a toujours plus ou moins été (et pendant la période d’incertitude de 2002 à 2006, on peut pas dire que nous avons été si audible). D’autant plus que si elle gagnait le congrès, Martine Aubry s’empresserait de se forger une image de présidentiable.
    Cinquèmement, malgré le respect que je porte individuellement à beaucoup de signataires (Montebourg évidemment, mais aussi Barthlone et Fabius), j’ai des doutes sur la cohérence au delà du congrès. Or, pour travailler, le Parti a besoin d’une force centrale cohérente, que cette motion ne peut pas être.
    Donc, exit.
    Reste Delanoé. Libéral, moi ? J’ai lu son bouquin. Je mentirais si je disais que tout me plait. Avec Hollande ? Je mentirais si j’affirmais que je trouve que François Hollande a été un grand premier secrétaire.
    Il n’en reste pas moins que je retrouve dans CCC quelques points important :
    – la contribution assume le passé récent du parti, là où certains acteurs récents des majorités successives crachent de manière éhontée dans la soupe
    – l’engagement européen. Je pense que le PS ne peut pas être « modérément » européen, sans quoi il sera modérément crédible s’il est amené à négocier en étant en responsabilité. En ce sens, et là, oui, j’ai changé de point de vue, nous devons nous assumer et nous revendiquer européens sans calcul (ce qui ne signifie pas ne pas être stratégique dans l’UE).
    – la culture de Parti jospiniste. Oui, j’ai trop souvent dit que nous n’avions pas tiré les leçons de 2002. N’en reste pas moins que je retrouve une forme de rigueur intellectuelle qui a trop fait défaut au PS ces derniers temps.
    – la vision des alliances : compréhension des alliances locales avec le MoDem mais aucune illusion sur Bayrou. C’est mon point de vue.
    Reste Hollande. Que Aubry et Royal qui l’ont toujours soutenu me jette la première pierre qu’on rigole.
    Reste que ce congrès n’est pas vraiment idéologique (je pense que s’il n’y avait pas la course à l’échalotte, nos camarades travailleraient très bien ensemble). Et que ça m’emm… beaucoup, parce que des gens que j’estime se retrouvent un peu partout, sans que – pour une fois – je puisse faire de réflexions sectaires. Parce que ces choix sont compréhensibles.
    PS : Antoine, arrête un peu avec la 2eme gauche stp. Mounier n’est plus, et clairement, sauf peut être à la marge, l’héritage est versé au pot commun depuis longtemps. Après, oui, si tu veux, le PSU vit, le PSU vivra (dans nos coeur 🙂 )

  25. Florent

    Simon, tu te droitises encore plus vite qu’Antoine ne se gauchise 🙂

  26. Bon, choisis, quoi ! Choisis ce que tu veux, mais choisis ! Sinon, pourquoi faire de la politique ?
    Et si nous ne faisons pas le même choix, ça ne nous empêchera pas de boire des canons ensemble à l’occasion, j’espère !

  27. jerome manin

    @Frédéric Vermeulin
    Une injonction de choix sous le prétexte de l’engagement politique est un procédé qui fait peu de place à la réflexion.
    Le vote blanc ou l’expression de désaccord avec la question posée différencie la démocratie du totalitarisme.
    Cela vous parait-il cohérent de demander :
    Vous préférez être pendu ou fusillé ? Avec l’argument puisque vous êtes coupable vous devez choisir !

  28. jbdivry

    Merci Romain,
    J’en suis arrivé aux même conclusions que toi … et la même impasse.
    Ex libri !
    Je vais relire et relire encore …
    Je vais voter un texte pas l’avenir de tel ou tel. Par exemple je ne vois pas d’incompatibilité européenne dans le texte de la motion C, donc pourquoi parler de Fabius ?
    Ou bien c’est que le texte n’a peu d’importance.

  29. Simon

    Tu veux un conseil qui n’en est pas un :
    « méfiez vous du premier mouvement : c’est le bon ».
    Bon, OK, Talleyrand n’était pas un parangon de vertu. Mais choisir selon son coeur amène souvent moins de désillusion que de petits calculs à la con, et en tout cas, moins de regret.

  30. Antoine

    @ Simon
    Nan, je continue à parler de la 2ème gauche. Ne serait-ce parce que j’aime pas qu’on me donne des ordres.
    (« y en a pas un sur cent et pourtant ils exiiiiistent »)

  31. jbdivry

    lu cet AM la motion E.
    Bonne impression générale, bien articulé.
    tout y est
    En tant que SD je lis :
    – un soucis du déficit p7
    – une politique résolue vers les PME p10-11
    – pas de CNRS européen mais des programmes de recherche communs p13
    – interdit des crédits revolving et encadrement des commission bancaires p15
    – les class actions p15
    – la piste de TVA sociale évoquée p17
    – plus de suppression de la carte scolaire p19
    – suppression de la tarification à l’acte pour les généralistes p20
    – le système de retraite suédois-piketti p21
    – création d’un « fond après pétrole » p22
    – aveu d’echec des « zones franches » p26
    – retour de la licence globale p27
    – visa aller retour et régulations des sans-papiers au cas par cas p28
    – sanctions précoces effective et rapides pour les jeunes délinquants p29
    – pratique artistique de la maternité à l’université p31
    – politique de ré-aménagement du territoire p34-35
    – créer à l’echelle de l’UE des nouveaux financements innovants de developpement p39
    et en tant que militant :
    – accroissement des moyens financier aux fédés
    – universités socialistes de la connaissance
    – 1ere adhésion à 20 euros relancée
    Ceci renseigne sans doute plus sur mes centres d’intérêts ou sur mon niveau personnel de l’action politique que sur la motion elle-même mais je peux signer cette motion E.
    à suivre donc

  32. dj

    le coeur du poulet ce serait quand même de lire les textes…
    par exemple, celui de delanoe est d’une platitude sans nom… c’est un élément interessant, dans un congrès, je trouve, la qualité des textes.

  33. dj

    @ yann : faut arreter avec le délire des manifs… segolene royal était hier au 20h de france 2, devant 6 millions de personne, a vigoureusement dénoncé la privatisation de la poste.
    en 2008 ça a plus de poids que de participer à une manif, et le role de l’opposition c’est de donner du poids à l’opposition.
    ensuite peut etre que ca correspond « plus » à ta conception de la politique que d’aller dans une manif plutot que de parler au 20h, mais le discours « tous pourris » ça suffit, elle a soutenu le referundum immédiatement, en parle dans toutes ses interventions, dont le 20h.

  34. Simon

    @ dj
    Lire les textes, c’est vrai que c’est très important. Après, est-ce que Ségolène Royal croit ce qu’iil y a dans le sien … enfin plus que dans ce qu’il y avait dans son pacte présidentel ?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers